En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Regardez bien cette caricature : elle est abjecte !

04.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

05.

Confinement J15 : tensions en vue sur la distribution et (une partie de) l’alimentaire

06.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

07.

"La France unie" : Emmanuel Macron lance un slogan bien moins rassembleur qu’il n’y paraît

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

05.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

06.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

ça vient d'être publié
pépites > France
Nouveau délai
Coronavirus : Gérald Darmanin précise le calendrier et le décalage de la déclaration d'impôts
il y a 29 min 18 sec
décryptage > Economie
Solidarité nationale

Appel de l’Etat aux dons pour les plus affectés par le Coronavirus : et la France inventa le Fisc fucking

il y a 1 heure 36 min
décryptage > Europe
Nouvel épicentre de la pandémie

L’Union européenne en réanimation : pronostic vital engagé

il y a 2 heures 51 min
décryptage > Société
Contagion

Petites prévisions sur l’impact du Coronavirus sur les inégalités

il y a 3 heures 49 min
décryptage > Santé
Crise silencieuse

Coronavirus : le défi des corps (contagieux) des malades décédés

il y a 4 heures 19 min
décryptage > Politique
Stratégie offensive

"La France unie" : Emmanuel Macron lance un slogan bien moins rassembleur qu’il n’y paraît

il y a 4 heures 48 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

il y a 5 heures 23 min
light > Sport
Vive émotion
Coronavirus : mort de Pape Diouf, l'ancien président de l'OM, à l'âge de 68 ans
il y a 14 heures 51 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Terra Incognita : une histoire de l’ignorance" de Alain Corbin : récit des incroyables erreurs sur les secrets de notre planète bleue, stimulant !

il y a 18 heures 6 min
light > Media
Pédagogie et mobilisation
Edouard Philippe va participer à une émission spéciale sur le coronavirus dans la soirée du jeudi 2 avril sur TF1 et LCI
il y a 19 heures 35 min
pépite vidéo > Société
Ministère de l'Intérieur
Violences conjugales : un numéro d'urgence est dorénavant accessible par un simple SMS
il y a 1 heure 1 min
décryptage > Politique
LR

Aurélien Pradié : "Non, je ne suis pas anti-libéral"

il y a 2 heures 8 min
décryptage > International
Campagne électorale

Les élections américaines face à l’émergence d’un nouveau candidat : le coronavirus

il y a 3 heures 29 min
décryptage > International
Il paraît que c’est de l’humour

Regardez bien cette caricature : elle est abjecte !

il y a 4 heures 6 min
décryptage > Consommation
Mesures barrières... contre les kilos

Déjeuner chez soi par temps de confinement : attention surpoids

il y a 4 heures 31 min
décryptage > Santé
Drame de la désindustrialisation

Vaccins contre le Covid-19 : mais qui sera capable de produire les dizaines de millions de doses nécessaires ?

il y a 5 heures 10 min
décryptage > Environnement
Alimentation

Confinement J15 : tensions en vue sur la distribution et (une partie de) l’alimentaire

il y a 5 heures 51 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un long moment de silence" de Paul Colize : les destins croisés d’un homme d’aujourd’hui qui enquête sur la mort mystérieuse de son père, lors de l’attentat du Caire en 1954

il y a 17 heures 44 min
light > Insolite
Pouvoir de l'amitié
Aventoft : l'amitié ne connaît pas de frontières pour Inga Rasmussen et Karsten Tüchsen Hansen, malgré le confinement
il y a 18 heures 37 min
pépites > Justice
Charlie Hebdo et Hyper Cacher
Le procès des attentats de janvier 2015 va se dérouler du 2 septembre au 10 novembre 2020
il y a 20 heures 41 min
© Reuters
© Reuters
A court de bonnes excuses

Après l’Europe, la mondialisation nouveau bouc émissaire de tous les maux français

Publié le 03 juin 2019
Le résultat des élections européennes n’a certes pas démoli la République en marche et son leader Emmanuel Macron, mais les partis anti-européens, anti-libéraux ou populistes totalisent un nombre de voix très supérieur.
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le résultat des élections européennes n’a certes pas démoli la République en marche et son leader Emmanuel Macron, mais les partis anti-européens, anti-libéraux ou populistes totalisent un nombre de voix très supérieur.

Si on ajoute les électeurs du RN de Marine Le Pen à ceux de l’extrême gauche, puis une bonne moitié des écologistes, sans parler de tous ceux qui ont voté pour les petites listes pilotées par Florian Philippot ou de Debout la France, on arrive à une très large majorité absolue opposée à Emmanuel Macron. Près de 70% des votants.  

La chance, pour le président français, est que tous ces opposants sont incapables de s’entendre et de former une majorité. Cependant, la marque forte commune à tous ces votants, c’est la recherche de bouc émissaires systématiques pour expliquer et justifier les difficultés du système français.

La plupart dénoncent les dysfonctionnements de l’Union européenne, de l’euro et critique l’action « pernicieuse de la BCE ».  Alors il y a quand même, dans l’opposition à Emmanuel Macron, des partisans sincères de l’Union européenne et de l’euro.

Mais tous se sont découvert un nouveau bouc émissaire : la mondialisation. Selon les analyses critiques du système français, la mondialisation débridée explique tout, à commencer par répandre la misère et les inégalités.

Quand on regarde en détail les discours des populistes,  c’est clairement le développement des échanges internationaux, la liberté de circulation qui explique la montée des flux migratoires, l‘appauvrissement des classes moyennes, le chômage industriel, les délocalisations  etc. .. Bref, les gilets jaunes ont parfaitement repris ce discours d’une France déclassée par la liberté économique.

Tous les facteurs d’évolution des systèmes économiques depuis 15 ans ont été entendus et perçus comme des facteurs anxiogènes.

La mondialisation a favorisé les délocalisations (ce qui est exact) et a provoqué le chômage de masse (ce qui est inexact), parce qu’aucun pays occidental n’a été empêché de développer une économie de l’offre avec un package de formation et d’adaptation pour les populations. La mondialisation a favorisé les exportations dans les pays émergents.

La concurrence internationale a toujours été un facteur de progrès pour certains, mais d’asphyxie pour beaucoup d’autres.

Quant au progrès technologique, il a permis de formidables gains de productivité mais mal redistribués donc très inégalitaires.  

Bref « c’était mieux avant » disent ceux qui ont souffert du système.

La mondialisation est donc devenue la cible de la critique politique et sociale la mieux partagée. C’est la mondialisation que le mouvement des gilets jaunes a fini par attaquer.

Cette critique est un leurre qui dissimule la faiblesse des nations à s’adapter aux contraintes de la nouveauté.

Cette critique est telle que les preuves du bien fondé de la mondialisation sont inaudibles.

En moins de 20 ans, on ne veut pas comprendre en Occident, en Europe et même aux Etats-Unis, que la valeur des exportations a été multipliée par 5. On a fait 5 fois plus en valeur. Ce qui veut dire que les courants d’ouest vers l’est ont été plus créateurs de richesse et d’activité que l’inverse.

Parallèlement, l'impact social et humanitaire de la valeur des explorations dans le PIB mondial a dépassé les 25%. Le quart de l'activité occidentale dépend en moyenne des pays émergents. La mondialisation n’a pas cessé de croitre au bénéfice des pays qu’on appelait autrefois sous développés. L’extrême pauvreté a pratiquement disparu de la planète sauf en Afrique sub-saharienne. Ce qui veut dire qu’il n’y a plus de famine dans le monde et que la part des populations sous alimentées est inférieure à 10% - elle était encore de 50% à la fin de la deuxième guerre et de 25% en 1970.

L’état de santé s’est amélioré, la mortalité infantile est tombée à moins de 5 pour mille et l’espérance de vie s’est accrue pour dépasser les 75 ans aujourd’hui. On pourrait comparer l’évolution de l’illettrisme, des morts du cancer et toutes les conditions générales de vie.

Au total, l’humanité n’a jamais fait autant de progrès qu’au cours des 20 dernières années. Le détail que l’Occident a du mal à voir, c’est que les progrès ont bénéficié aux émergents et fait du mal aux classes moyennes en Europe ou en Amérique du Nord.

Alors ça ne veut pas dire que la mondialisation ait été parfaite mais elle a engendré une évolution globalement positive des conditions de vie. Que la mondialisation ait entrainé des inégalités insupportables pour certains, c’est évident, mais pas au point de condamner le système. Le syndrome du bébé de la croissance qu’on jette avec l’eau du bain.

 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Regardez bien cette caricature : elle est abjecte !

04.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

05.

Confinement J15 : tensions en vue sur la distribution et (une partie de) l’alimentaire

06.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

07.

"La France unie" : Emmanuel Macron lance un slogan bien moins rassembleur qu’il n’y paraît

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

05.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

06.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

Commentaires (13)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
clo-ette
- 04/06/2019 - 16:17
Benvoyons
non, il faut comprendre que la minorité de riches est de plus en plus riche, et la minorité de pauvres est de plus en plus pauvre . et au milieu il y a le reste qui n'est pas content malgré les progrès des sciences et des techniques .
Benvoyons
- 04/06/2019 - 15:27
clo-ette Amusante théorie qui dit qu'il y a plus de Riches & de
plus en plus Riches car ces Riches font de plus en plus de pauvres. ::)) Si le monde devient de plus en plus pauvre cela veut dire que le nombre de riches & leurs richesses diminuent, autrement je ne vois pas par quel miracle comment Dieu c'est possible :)::)Ou alors les Riches seraient tous des Jésus faisant la multiplication des pains (des sous):)::) Va falloir que je me convertisse urgemment :)::)
clo-ette
- 04/06/2019 - 14:05
pourquoi ?
Il y a eu progrès dans tous les domaines, mais cependant, ça ne va pas, non à cause des inégalités ( des riches de plus en plus riches et des pauvres de plus en plus pauvres,) mais à cause de cette immense classe moyenne qui va au presque pauvre jusqu'au presque riche et qui ( en occident ) et de plus en plus mal dans sa peau .