En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

04.

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

05.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

06.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

07.

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

03.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

04.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

02.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

03.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

04.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Grand nettoyage
Islamisme : Yannick Jadot demande la fin de "toutes les complaisances" dans les mairies et au gouvernement
il y a 1 heure 44 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Une galaxie naine est entrée en collision frontale avec la Voie lactée ; Osiris-Rex : la Nasa inquiète de perdre son précieux chargement prélevé sur l’astéroïde Bennu
il y a 4 heures 15 min
pépites > International
Tensions
Macron a rappelé à Paris l'ambassadeur de France en Turquie après l'insulte d'Erdogan
il y a 6 heures 18 min
décryptage > Economie
Les lignes bougent

Etats-Unis, Chine, Europe : quelle remondialisation ?

il y a 7 heures 53 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Hélène Cixous ou l’empire des nuances

il y a 8 heures 2 min
décryptage > Education
Signes de faiblesses et de lucidité

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

il y a 8 heures 24 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Intégration et inégalités : comment la pensée décoloniale s’est propagée au sein des banlieues

il y a 8 heures 41 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Survivre : la quête de l’espèce humaine face aux multiples menaces

il y a 8 heures 43 min
décryptage > Politique
LFI (La France Islamiste)

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

il y a 8 heures 44 min
décryptage > Société
Dangers du siècle

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

il y a 8 heures 49 min
pépites > Société
Les affaires ont repris
Paris : la délinquance a explosé depuis le déconfinement
il y a 2 heures 12 min
pépites > Politique
Menace qui pèse sur la France
Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"
il y a 6 heures 2 min
décryptage > Politique
Non-débat

Pourquoi l’usage abusif de la honte comme argument politique est en train d’asphyxier notre démocratie

il y a 7 heures 37 min
décryptage > International
Coup diplomatique

Du blé contre la reconnaissance d’Israël par le Soudan

il y a 7 heures 58 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Climatisation à moindre impact : de nouvelles peintures pour bâtiments pourraient permettre de rafraîchir les immeubles
il y a 8 heures 9 min
décryptage > Histoire
Latrines

Des archéologues fouillent les restes de toilettes médiévales afin de mieux comprendre l'impact de notre régime alimentaire sur notre santé

il y a 8 heures 29 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Les surdoués demandent-ils l’impossible en amour ?

il y a 8 heures 42 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

L’absence de débouché politique face à la colère du peuple

il y a 8 heures 44 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Emmanuel Macron : de la réforme à la transformation

il y a 8 heures 44 min
décryptage > Société
Etat profond

QAnon contre Antifas : pour de plus en plus de gens, la vérité est ailleurs. Et le problème est qu’ils ont partiellement raison…

il y a 8 heures 49 min
© AFP
© AFP
Bonnes feuilles

Laurent Fignon - Greg LeMond : le tournant de l’été 1989

Publié le 31 mai 2019
Béatrice Houchard publie "Le Tour de France et la France du Tour" aux éditions Calmann-Lévy. Le 19 juillet 2019, le Tour de France célèbre les 100 ans du maillot jaune, imaginé par Henri Desgrange. Les plus grands champions ont ramené plusieurs fois le maillot jaune à Paris. Mille histoires lient le Tour et la politique, les champions et les présidents. Extrait 2/2.
Béatrice Houchard
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Journaliste à L’Opinion, Béatrice Houchard a couvert six campagnes présidentielles pour La Nouvelle République du Centre-Ouest, La Vie, Le Parisien et Le Figaro. Elle est notamment l’auteur de "Faut-il arrêter le Tour de France ?", "À quoi servent les...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Béatrice Houchard publie "Le Tour de France et la France du Tour" aux éditions Calmann-Lévy. Le 19 juillet 2019, le Tour de France célèbre les 100 ans du maillot jaune, imaginé par Henri Desgrange. Les plus grands champions ont ramené plusieurs fois le maillot jaune à Paris. Mille histoires lient le Tour et la politique, les champions et les présidents. Extrait 2/2.

Ah ! cette dernière étape, ce contre-la-montre de 24,5 kilomètres entre Versailles et Paris ! Peut-être le suspense le plus fabuleux de l’histoire du Tour. Presque mieux que le puy de Dôme entre Anquetil et Poulidor en 1964. Mieux que Robic en 1947. Mieux que Jan Janssen triomphant d’Herman Van Springel le dernier jour en 1968 après un autre contre-la-montre. Pour huit secondes, Greg LeMond bat Laurent Fignon. On pourra gloser encore pendant des années sur le guidon de triathlonien utilisé par le premier Américain à avoir gagné le Tour (en 1986) ; sur un Fignon  affaibli par une blessure. Sur ce que valent huit secondes dans une vie de champion, dans la vie d’un homme. Dans son livre de souvenirs, Laurent Fignon écrit sobrement : « Jour de tristesse insensée. Jour de défaite monstrueuse, inacceptable […] Pendant un long moment, la défaite resta en dehors de mon être. Elle ne pénétra pas mon monde intérieur. J’étais entré en commotion. Je marchais comme un boxeur sonné, dans un univers improbable de fureurs et de bruits. Je ne savais pas où j’allais et qui me forçait à y aller. » 

On garde le souvenir de Fignon, restant allongé sur le bitume des Champs-Élysées alors que LeMond, qui semble ne pas y croire lui-même, exulte. Mais les deux champions ont surtout fait vivre au Tour trois semaines de suspense total. On sort des célébrations du bicentenaire de la Révolution française. François Mitterrand, plus roi que révolutionnaire, a reçu les grands de ce monde et leur en a mis plein la vue avec ses grands travaux : soirée à l’opéra Bastille, inauguré pour l’occasion, sommet à la Grande Arche, dîner place de la Concorde avec vue sur le défilé orchestré par Jean-Paul Goude et la chanteuse Jessye Norman en bleu-blanc-rouge pour chanter La Marseillaise. Le Grand Louvre vient d’ouvrir ses portes, avec la Pyramide de l’architecte Pei qui vaut au pays son lot habituel de polémiques. Le président de la République annonce la création d’une grande bibliothèque. Le pouvoir de gauche, un an après la réélection facile de François Mitterrand, cet éternel moribond toujours ressuscité, a conquis plusieurs villes aux élections municipales. Si la droite et le centre, avec Valéry Giscard d’Estaing, ont dominé les élections européennes, le temps de l’alternance n’est pas revenu pour autant.

L’alternance, c’est en jaune qu’elle se déroule sur les routes du Tour. Entre Laurent Fignon et Greg LeMond, la bagarre ne cesse pas pendant trois semaines. Greg LeMond est en jaune de Rennes à Cauterets, Fignon de Superbagnères à Gap, LeMond de Gap à Briançon et Fignon de Briançon à L’Isle-d’Abeau, avant le transfert vers l’Île-de-France. L’Américain a gagné deux étapes, le Français en remporte une et un jeune Espagnol dont on reparlera pointe le nez en gagnant l’étape Pau-Cauterets : Miguel Indurain. Le 14 juillet, c’est à Marseille qu’un autre Français, Vincent Barteau, commémore à sa façon le bicentenaire. La France est ravie, le spectacle est superbe. Mais Laurent Fignon perd le Tour. Les spécialistes ont calculé que les 8 secondes séparant pour l’histoire LeMond de Fignon équivalaient à 82,225 mètres de ces Champs-Élysées sur lesquels Fignon, qui devait mourir prématurément d’un cancer en 2010, à 50 ans, était resté longtemps allongé, K.-O. et incrédule. 

La France va s’en remettre. La France va bien ou fait mine de le croire. En Eure-et-Loir, lors d’une élection partielle, le Front national va faire élire pour la première fois une députée, Marie-France Stirbois, au scrutin majoritaire. Le FN a déjà eu 35 députés en 1986, mais c’était au scrutin proportionnel. Les sujets de l’insécurité et de l’immigration commencent à infuser tout le discours politique français. À Montfermeil, en Seine-Saint-Denis, on assiste à une polémique sur le port du foulard islamique. Ce n’est que la première d’une longue série.

Extrait du livre de Béatrice Houchard, "Le Tour de France et la France du Tour", publié aux éditions Calmann-Levy. 

Lien vers la boutique Amazon : ICI

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires