En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

04.

Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

07.

Drogués à la dopamine : quand les employés de la Silicon Valley se font souffrir pour le plaisir

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

30 ans après la chute du mur de Berlin, les communistes européens sont encore bien vivants

04.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

05.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

06.

Immigration : ces éléments qui manqueront au plan du gouvernement pour espérer atteindre l’efficacité (autre qu’électorale)

ça vient d'être publié
Surprise !
Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant
il y a 13 heures 29 min
pépite vidéo > Santé
(Grosse) révolution
Une société française annonce pouvoir détecter la bipolarité avec une simple prise de sang
il y a 14 heures 37 min
pépites > Politique
Too much ?
LFI demande l'ouverture d'une commission parlementaire sur "l'indépendance du pouvoir judiciaire"
il y a 15 heures 34 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Journal d'un amour perdu" : Voyage dans l'intimité du deuil d'un colosse de la littérature

il y a 18 heures 11 min
light > Santé
Veggie mania
Burger King cède à la tendance vegan et lance son premier veggie Whopper
il y a 19 heures 8 min
pépites > Politique
Hospitalisation
Etats-Unis : Jimmy Carter hospitalisé après plusieurs chutes
il y a 20 heures 30 min
décryptage > Politique
L'art de la punchline

Un 11 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 21 heures 41 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Levothyrox : le combat des associations pour obtenir la vérité

il y a 1 jour 32 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Le 10 mai 1981 : un jour maudit pour la droite

il y a 1 jour 32 min
décryptage > Société
Ras des pâquerettes ?

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

il y a 1 jour 33 min
light > People
Karma ?
Pete Doherty condamné à 3 ans de prison avec sursis, 2 ans de mise à l'épreuve et 5000 euros d'amende
il y a 13 heures 58 min
light > Culture
Mauvais augure
Plus de promotion pour J'accuse, le nouveau film de Polanski
il y a 15 heures 7 min
pépites > Europe
Opération conjointe
Blocage de l'autoroute A9 par des indépendantistes espagnols : la France et l'Espagne tentent de les déloger
il y a 16 heures 52 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La dame de chez Maxim" : Cette dame d'autrefois nous met toujours en joie

il y a 18 heures 17 min
pépites > International
Débordements et violence
Hong Kong : un manifestant blessé par balle et un homme brûlé vif lundi 11 novembre
il y a 19 heures 53 min
décryptage > Economie
Mêmes causes, mêmes effets ?

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

il y a 21 heures 35 min
décryptage > Santé
Techno-Masochisme

Drogués à la dopamine : quand les employés de la Silicon Valley se font souffrir pour le plaisir

il y a 22 heures 15 min
décryptage > Economie
(Petite) révolution

Révolution dans la Silicon Valley : les investisseurs américains veulent des entreprises rentables maintenant et pas uniquement des licornes en croissance

il y a 1 jour 32 min
décryptage > Politique
Malédiction

Guillaume Tabard : « La droite devrait s’inspirer de François Mitterrand pour faire renaître LR »

il y a 1 jour 33 min
décryptage > Economie
Commerce et stratégie

Amorce de détente : mais que veulent vraiment obtenir les Etats-Unis de la Chine ?

il y a 1 jour 34 min
© AFP
© AFP
Bonnes feuilles

Le jour où le Tour de France est devenu un rendez-vous institutionnel pour le président de la République

Publié le 30 mai 2019
Béatrice Houchard publie "Le Tour de France et la France du Tour" aux éditions Calmann-Lévy. Le 19 juillet 2019, le Tour de France célèbre les 100 ans du maillot jaune, imaginé par Henri Desgrange. Les plus grands champions ont ramené plusieurs fois le maillot jaune à Paris. Mille histoires lient le Tour et la politique, les champions et les présidents. Extrait 1/2.
Journaliste à L’Opinion, Béatrice Houchard a couvert six campagnes présidentielles pour La Nouvelle République du Centre-Ouest, La Vie, Le Parisien et Le Figaro. Elle est notamment l’auteur de "Faut-il arrêter le Tour de France ?", "À quoi servent les...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Béatrice Houchard
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Journaliste à L’Opinion, Béatrice Houchard a couvert six campagnes présidentielles pour La Nouvelle République du Centre-Ouest, La Vie, Le Parisien et Le Figaro. Elle est notamment l’auteur de "Faut-il arrêter le Tour de France ?", "À quoi servent les...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Béatrice Houchard publie "Le Tour de France et la France du Tour" aux éditions Calmann-Lévy. Le 19 juillet 2019, le Tour de France célèbre les 100 ans du maillot jaune, imaginé par Henri Desgrange. Les plus grands champions ont ramené plusieurs fois le maillot jaune à Paris. Mille histoires lient le Tour et la politique, les champions et les présidents. Extrait 1/2.

La phrase, devenue célèbre, date des années 1960 et est signée Antoine Blondin : « Le général de Gaulle est le président de la France pendant onze mois. Mais en juillet, c’est Jacques Goddet. » Le propos est évidemment excessif. Jacques Goddet, directeur du Tour de 1936 à 1982 (avec Félix Lévitan à partir de 1962), n’a pas plus présidé la France que ses successeurs, Jean-François Carenco, Xavier Louy, JeanMarie Leblanc et actuellement Christian Prudhomme. Mais les présidents, eux, ont presque tous tenté de faire rejaillir sur leur mandat un peu de la lumière du Tour. 

Le 16 juillet 1960, rien n’est prémédité : le général de Gaulle prend place dans les rues de Colombey-les-Deux-Églises, comme beaucoup d’habitants de sa petite commune de Haute-Marne. L’information arrive aux oreilles de Jacques Goddet, qui la transmet au champion de France Henry Anglade, vieux briscard des pelotons et le plus représentatif des coureurs français cette année-là, puisque Jacques Anquetil n’était pas au départ et que Roger Rivière, son grand rival, a fait dans la descente du col du Perjuret une chute dramatique qui le privera à jamais de compétition. 

La direction du Tour décide que les coureurs marqueront une minute de « neutralisation » à Colombey. Le Tour ne s’est jamais arrêté pour quelque personnalité que ce soit, et ce fait exceptionnel ne se reproduira jamais. Mais c’est le général de Gaulle. Bien au-delà du président de la toute jeune Ve République, c’est l’homme du 18 Juin, un président en exercice entré dans les livres d’histoire bien avant de s’installer à  l’Élysée. Tout le monde s’arrête. Certains se découvrent. Des coureurs étrangers ne comprennent pas très bien ce qui se passe, certains croient même un instant que le président français est mort. « Le Tour salue affectueuse ment le général de Gaulle ! » lance Jacques Goddet dans son porte-voix. « Monsieur le directeur, il ne fallait pas », répond le général, selon le récit de Pierre Chany, qui y était. De Gaulle s’approche d’Henry Anglade ceint de son beau maillot bleu-blanc-rouge : « Monsieur Anglade, je vous reconnais et je vous félicite » ; puis du maillot jaune : « Monsieur Nencini, je connais vos exploits par la télévision. Bravo ! Maintenant vous avez gagné, Paris n’est pas loin ! » Gastone Nencini, d’émotion, a lui aussi retiré sa casquette. « Bonne route, messieurs ! » salue le général, alors qu’un petit malin, retardé à  l’arrière de la course par un incident mécanique, n’a pas marqué l’arrêt à Colombey : c’est Pierre Beuffeuil, un autre Français. Il va gagner l’étape !

Le général de Gaulle a-t-il vraiment été surpris par l’arrêt du peloton ? C’est ce que dit la légende. Pourtant, à observer de plus près les photos, il est permis de se poser la question. Sur une première série, le général, accompagné de son épouse Yvonne, est vêtu d’un imperméable. Sur les clichés où on le voit saluer ensuite les coureurs, il est en complet-veston. A-t-il retiré l’imper, le confiant à « tante Yvonne », pour être plus à son avantage sur la photo ? Qu’importe, il vient d’offrir au Tour une consécration – on n’ose dire une bénédiction, mais c’est tout comme – que rechercheront pour eux-mêmes presque tous ses successeurs.

Extrait du livre de Béatrice Houchard, "Le Tour de France et la France du Tour", publié aux éditions Calmann-Levy. 

Lien vers la boutique Amazon : ICI

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

04.

Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

07.

Drogués à la dopamine : quand les employés de la Silicon Valley se font souffrir pour le plaisir

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

30 ans après la chute du mur de Berlin, les communistes européens sont encore bien vivants

04.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

05.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

06.

Immigration : ces éléments qui manqueront au plan du gouvernement pour espérer atteindre l’efficacité (autre qu’électorale)

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires