En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

03.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

04.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

05.

Pour Dominique Strauss-Kahn, le brexit pourrait être une chance pour l'Europe

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

07.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

Taux d’intérêt négatifs : les banques hésitent à faire payer l’épargne courante mais pas pour longtemps...

04.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

01.

"Pas en mon nom" : ces raisons pour lesquelles les musulmans français sont plus timides que d’autres dans leur condamnation du terrorisme islamiste

02.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

03.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

04.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

05.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

06.

Pas de pub pour Zemmour : ce piège dans lequel vient de s’enfermer Nutella

ça vient d'être publié
light > Culture
Big win
Queen s'oppose à l'utilisation de ses tubes par Donald Trump et le camp Républicain
il y a 1 heure 12 min
pépites > International
Ever changing
Offensive turque en Syrie : Donald Trump pourrait imposer de "grosses sanctions" à Ankara
il y a 2 heures 13 min
pépite vidéo > Société
Polémique
Mère voilée : pour Brigitte Macron "on ne parle pas politique" à l'école
il y a 3 heures 16 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"De Gaulle, 1969, l'autre révolution" d'Arnaud Teyssier : la fin de la saga du gaullisme, par l'un de ses meilleurs spécialistes

il y a 5 heures 24 min
décryptage > Culture
7ème art

Soubresauts, horreurs et beauté du monde à Saint-Jean de Luz

il y a 6 heures 58 min
décryptage > Religion
L'art de la punchline

Un 13 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 7 heures 11 min
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

Cette semaine l’Europe joue son destin sur le Brexit

il y a 7 heures 49 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Stadia : Google mise sur la latence négative pour s’imposer dans l’univers des jeux vidéos. Décisif ou moufte aux yeux ?
il y a 8 heures 20 min
décryptage > Economie
Incompréhension

L’étrange capacité du capitalisme financiarisé à perdurer envers et contre tout

il y a 8 heures 55 min
décryptage > International
Opération "printemps de la paix"

Syrie : multi jeux de dupes autour des Kurdes (et des djihadistes de Daesh)

il y a 9 heures 11 min
light > Culture
Très critique
Elton John peu tendre envers Michaël Jackson : "C'était réellement un malade mental, quelqu'un d'un peu inquiétant à fréquenter".
il y a 1 heure 31 min
pépites > Religion
Coup de gueule
66% des Français se disent favorables à l'interdiction du voile durant des sorties scolaires
il y a 2 heures 35 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Vie et mort d'un chien" de et mise en scène par Jean Bechetoille : Etre ou ne pas être... c'est encore la question à Elseneur

il y a 5 heures 14 min
pépites > Europe
Last chance
Brexit : d'après le vice-premier ministre Irlandais, un accord est envisageable cette semaine
il y a 5 heures 36 min
décryptage > Social
Exercices de coloriage

Il est beaucoup question du "vieux mâle blanc". Mais pourquoi ne parle-t-on jamais du " vieux mâle noir" ?

il y a 7 heures 7 min
décryptage > Religion
Loi de 1905

Pourquoi la laïcité ne devrait pas être invoquée dans la lutte contre l’islamisme

il y a 7 heures 42 min
décryptage > Politique
Conceptuel

Le populisme, phénomène bien plus fondamental que le simple fruit de l’épuisement de la démocratie représentative ou de l’hystérisation des classes moyennes

il y a 8 heures 15 min
décryptage > Economie
Courage!

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

il y a 8 heures 51 min
décryptage > Economie
Atlantico-Business

Tout arrive : Trump veut mettre fin à la guerre commerciale avec la Chine et Boris Johnson propose un accord pour le Brexit.

il y a 9 heures 56 sec
décryptage > Politique
Lourde tâche

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

il y a 9 heures 26 min
© Michael B. Thomas / AFP
© Michael B. Thomas / AFP
OGM et glyphosate

Monsanto, ennemi numéro 1 : ce qui est mérité et ce qui ne l’est pas dans le rejet du géant des biotechnologies agricoles

Publié le 18 mai 2019
Ce samedi, des manifestations se tiennent partout dans le monde pour protester contre Monsanto.
Jean-François Narbonne est l'un des experts de l'ANSES, l'Agence nationale de sécurité sanitaire, professeur de Toxicologie, expert pour l’affaire du Chlordécone.Il est par ailleurs professeur à l'Université de Bordeaux 1 et docteur en...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-François Narbonne
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-François Narbonne est l'un des experts de l'ANSES, l'Agence nationale de sécurité sanitaire, professeur de Toxicologie, expert pour l’affaire du Chlordécone.Il est par ailleurs professeur à l'Université de Bordeaux 1 et docteur en...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ce samedi, des manifestations se tiennent partout dans le monde pour protester contre Monsanto.

Atlantico : Monsanto est devenue depuis quelques temps l'ennemi numéro 1. Qu’est-ce qui selon vous justifie cette défiance très forte vis-à-vis du géant des biotechnologies agricoles aujourd’hui ?

Jean-François Narbonne : Historiquement les firmes chimiques produisant des médicaments ou des produits phytosanitaires ont eu à gérer le problème du bénéfice risque puisque ces substances ont d’une part un effet bénéfique attendu thérapeutique ou de protection contre les ravageurs (insectes, moisissures, mauvaises herbes)mais d’autre part présentent des « effets secondaires » sur la santé de l’homme ou de l’environnement par exemple effet hépatotoxique pour le paracétamol ou effets reprotoxiques pour le DDT). Ainsi les firmes ayant investi massivement dans la recherche des substances actives et dans les dossiers d’homologation pour la mise sur le marché ont une forte tendance à) mettre en avant les bénéfices et à minimiser sinon cacher les risques. L’exclusivité des brevets étant d’une durée de 20 ans, il est donc impératif d’amortir les fortes sommes sur une période qui est donc courte et pousse a maximaliser les retours sur investissement, même par des moyens peu orthodoxes. De même une interdiction après une période provisoire réglementaire initiale de 5 ans peut être considéré comme une catastrophe financière. D’où la forte tendance a la mise en place de méthodes de lobbying pouvant aller jusqu’à la désinformation. Ces pratiques courantes dans ce secteur industriel ont été particulièrement utilisées par les groupes agrochimiques ou les effets secondaires sur l’environnement sont plus difficile à mettre en évidence que dans le milieu médical ou les effets secondaires sont plus facilement observables (le blocage de l’information se faisant alors sur la « remontée de l’information vers les instances de pharmacovigilance).  Il faut reconnaitre que dans ce contexte général Monsanto a été particulièrement performant par exemple sur les PCBs, l’hormone de croissance, les défoliants et évidemment sur les OGMs. En fait les OGMs sont justement nés de la nécessité pour Monsanto de la fin de l’exclusivité du brevet du glyphosate et n’ayant pas de nouvelle molécule pour le remplacer l’idée était de lier les agriculteurs par l’achat de semences spécifiques résistant au Roundup. Par ce moyen on liait donc l’herbicide à la semence. De plus homologuer une nouvelle semence coutait beaucoup moins cher qu’homologuer une nouvelle substance active. J’ai d’ailleurs participé à la rédaction de la première Directive Européenne sur l’homologation des plantes OGM en 1997 ou de nombreux tests fonctionnels et toxicologiques ont été imposés multipliant de plus de 10 fois le coût de cette homologation par rapport aux tests simplifiés demandés aux USA. De plus les instances Françaises ont interdit la culture des OGM pour éviter justement les effets secondaires attendus par l’utilisation massive de Roundup tels que l’on peut les constater aujourd’hui en Amérique du sud en particulier.

Qu’est-ce qui fait à rebours que cette haine peut-être irrationnelle ? Sur quels points peut-on parler de diabolisation excessive de Monsanto ? 

En dehors des comportements que je viens de décrire et qui étaient courants pour l’ensemble des firmes (par exemple Rhône Poulenc en France qui a été racheté par Bayer) la haine contre Monsanto à plusieurs origines. Sur le plan technique son lobbying a été particulièrement efficace du fait de sa puissance financière et du fait qu’aux USA les chercheurs ne sont pas liés à des organismes publics et ont des passages successifs du public au privé (phénomène des portes tournantes). La partie irrationnelle vient d’abord d’un anti-américanisme traditionnel en particulier en France à partir des années 60 (US go home). De plus pour les anti-capitalistes cette firme incarne les comportements de prédation du capitalisme. Pour la gauche et l’extrême gauche en France très présente dans les médias et les ONG, le slogan « le capitalisme exploite les travailleurs » a été remplacé par « le capitalisme nous pollue ». Monsanto représente donc le point de convergence de comportements « discutables » et de « phobies » culturelles et politiques.

Vous même avez été très investi sur le cas du Round Up. Comment percevez-vous la tournure médiatique, sociale voire politique que prend aujourd'hui tout affaire ayant un rapport avec cette entreprise ?

L’affaire du Roundup est en fait partie du classement par l’IARC du glyphosate cancérigène 2A (cancérigène probable chez l’homme). Pour moi qui a été expert de l’IARC pour le classement des PCB en classe 1, il y a des questions sur la rédaction du rapport, en particulier des ses conclusions. Une partie essentielle du travail de l’IARC est l’étude des relations entre apparition de cancers chez des populations surexposées en général en conditions professionnelles. Dans le cas du glyphosate et des pesticides en général, les agriculteurs sont exposés au produit technique dit formulé contenant des solvants et des adjuvants. Ainsi les études épidémiologiques étudiant le lien entre l’exposition de cohortes d’agriculteurs et cancer ne portent que sur le Roundup et non sur glyphosate qui n’est jamais utilisé seul. Ainsi aux USA, dans le procès gagné par Mr D. Johnson contre Monsanto, le Roundup est incriminé et non le glyphosate alors que les médias ne communiquent que sur cette substance. De plus les nouvelles études confirment le pouvoir cancérigène du Roundup. Il faut reconnaitre que l’avis de l’IARC porte sur le glyphosate et les produits à base de glyphosate. La différnece de toxicité entre substance active et produit formulé peut être très importante. Par exemple dans le cas du Mr Paul François, agriculteur intoxiqué par le Lasso pesticide de Monsanto j’ai démontré avec mon collègue André Picot que les effets toxiques qui ont fortement impacté la santé de Paul François était principalement liés au solvant, interdit depuis. Cette différence est particulièrement vraie pour le glyphosate qui a une faible pénétration dans les cellules végétales et qui ne peut atteindre ses cibles cellulaire qu’avec l’aide d’un solvant et de détergents dégradant fortement la paroi cellulaire. D’ailleurs suite àla saisine de l’ANSES par le gouvernement en 2016, l’agence a confirmé que la toxicité du Roundup était liée à la forte toxicité du détergent à base de POEA (Tallowamine). Ces faits connus depuis longtemps de la communauté scientifique ont été récemment confirmés par l’étude de G.E. Séralini montrant que la cytotoxicité comme le pouvoir perturbateur endocrinien du Round up était lié au POEA et non au glyphosate. En fait le Roundup est globalement 20 fois moins toxique que le glyphosate. Ainsi en juin 2016, et conformément à sa mission de prévention, l’ANSES a annulé l’autorisation de tous les produits herbicides contenant des POEA, soit 132 produits herbicides. Par exemple, la nouvelle formule du Roundup 360 ne contient plus de POEA.

La confusion entre Roundup et glyphosate est en grande partie à l’origine des différences de conclusion entre celle de l’IARC et celle de l’EFSA ou d’autres agences qui elles ne se sont prononcées que sur le glyphosate et non le Roundup. Ceci ne veut pas dire que le glyphosate n’ait pas d’effets toxiques en particulier dans l’environnement via son métabolite l’AMPA. Il serait donc important que les médias fasse la différence entre le Roundup (ancienne formule) et le glyphosate, cette confusion entrant dans la stratégie de communication du lobbie « écologiste » qui existe aussi, la désinformation n’étant malheureusement pas l’exclusivité de Monsanto.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

03.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

04.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

05.

Pour Dominique Strauss-Kahn, le brexit pourrait être une chance pour l'Europe

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

07.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

Taux d’intérêt négatifs : les banques hésitent à faire payer l’épargne courante mais pas pour longtemps...

04.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

01.

"Pas en mon nom" : ces raisons pour lesquelles les musulmans français sont plus timides que d’autres dans leur condamnation du terrorisme islamiste

02.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

03.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

04.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

05.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

06.

Pas de pub pour Zemmour : ce piège dans lequel vient de s’enfermer Nutella

Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Benvoyons
- 19/05/2019 - 10:12
Les Pesticides & cancers
Kg Pesticides par Hectare par pays & Taux de cancer par 100000 habitants.
(Malte 7,51 kg 233,5 Cancers ) (Chypre 3,22 & 201 ) ( Italie 2,94 & 246,6 ) (Pays Bas 2,44 & 282,2) ( Belgique 2,10 & 252,6 )
( Espagne 1,67 & 232,7 ) (Portugal 1,5 & 242,1 ) ( Finlande 1,44 & 218,6 ) (France 1,15 & 245 )
(Allemagne 0,73 & 253,2 ) (Royaume Uni 0,32 & 278,4 )
(Suède 0,08 & 234,8 )
Benvoyons
- 19/05/2019 - 10:05
Nous avons environ 15000 morts par an suite à des effets
secondaires des Médicaments. Faut donc interdire tous les Médicaments avec des effets secondaires.
Nous savons que les antibiotiques utilisés se retrouvent dans l'eau par les urines humaines & animales. Ainsi petit à petit les bactéries deviennent résistantes. Donc nous devrions rendre obligatoire ( avec des sanctions draconiennes pour que cela entre bien dans la tête des malades) pour les malades Humains & animaux de pisser dans des poches spéciales & ainsi pouvoir faire un retraitement approprié.
Concernant la surmortalité relative par cancer & par métier, nous avons: (0,78 chez les agriculteurs), (1,34 production combustibles), (1,2 chez les producteurs métaux ferreux), (1,18 pour les producteurs de métaux non ferreux), (1,29 production matériaux construction), (1,27 producteur de verre), (1,2 Fonderie travail des métaux), (1,1 construction mécanique), (1,4 industrie de la viande), (1,29 Bâtiment TP), (1,1 Transport), (0,88 Études, conseil,assistance), (0,68 Enseignement), (0,89 Santé), (0,8 Institutions financières).

Tursan
- 18/05/2019 - 23:03
Il serait bon que la
Il serait bon que la rédaction d'Atlantico apporte une correction, un erratum...