En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

02.

Accusé d'être une association islamiste, le CCIF affirme que cela n'a jamais été prouvé. Vraiment ?

03.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

06.

Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant

07.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

04.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

05.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

06.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

ça vient d'être publié
pépites > France
Hommage
Un jardin du souvenir pour les victimes des attentats du 13 novembre 2015 sera bientôt ouvert à Paris
il y a 2 heures 20 min
pépites > International
Impeachment
Destitution de Donald Trump : ouverture d'auditions publiques historiques au Congrès
il y a 5 heures 2 min
light > Sport
Légende du cyclisme
Mort de Raymond Poulidor, "l'éternel second" du Tour de France, à l'âge de 83 ans
il y a 7 heures 9 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Vous n'aurez pas le dernier mot" de Diane Ducret : que diable allait-il faire dans cette galère ?

il y a 8 heures 4 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Body and soul" : la chorégraphe Crystal Pite envoûte les danseurs et le public

il y a 8 heures 29 min
pépite vidéo > Europe
Inondations
Les images impressionnantes de "l'acqua alta" historique à Venise
il y a 9 heures 28 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 12 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 10 heures 24 min
décryptage > Science
Fusion nucléaire

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

il y a 11 heures 38 min
décryptage > France
Ayatollahs de la décroissance

Nous devons repenser la croissance. Pas y renoncer

il y a 12 heures 10 min
décryptage > Santé
Données personnelles

Ce que nous réserve l’offensive des GAFAM sur le secteur de la santé

il y a 12 heures 42 min
pépite vidéo > Terrorisme
Lutte contre le terrorisme
13 Novembre : selon Laurent Nuñez, l'état de la menace terroriste reste "toujours aussi élevé"
il y a 4 heures 42 min
pépites > International
Révolte
Liban : une déclaration du président Michel Aoun provoque la colère des manifestants
il y a 5 heures 48 min
light > Culture
Emotion des fans
Friends : la bande d'amis la plus célèbre de la télévision sera bientôt de retour pour une réunion spéciale sur HBO Max
il y a 7 heures 36 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"J'Accuse" de Roman Polanski : l'un des films les plus magistraux du réalisateur de Chinatown…

il y a 8 heures 19 min
Expédition
Greta Thunberg débute sa seconde traversée de l'Atlantique en catamaran pour revenir en Europe et participer à la COP25
il y a 8 heures 41 min
pépites > Justice
Ultime recours
Patrick Balkany va déposer une nouvelle demande de mise en liberté
il y a 9 heures 52 min
décryptage > Consommation
Consommation

Des crédits d’impôt pour acheter d’occasion : l’écologie version gadget

il y a 11 heures 17 min
décryptage > Education
Malaise et colère

Précarité des étudiants : vrai sujet, mauvaises pistes de solutions

il y a 12 heures 8 min
décryptage > Société
Dépendance

Pourrions-nous encore survivre sans GPS ? (Et non, on ne vous parle pas que de facilité d’orientation)

il y a 12 heures 29 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

il y a 13 heures 15 min
© PHILIPPE HUGUEN / AFP
© PHILIPPE HUGUEN / AFP
Sondage

Prime exceptionnelle de fin d’année : comment Emmanuel à Macron a (nettement) privilégié son électorat sans le vouloir

Publié le 25 avril 2019
L’Ifop pour Salaire-Brut-En-Net.fr a interrogé les salariés du privé sur leurs salaires, leurs aspirations et l'impact de la "prime Macron". Et les résultats ne sont pas brillants (sauf si vous êtes un électeur de Macron).
François Kraus est Directeur des études politiques au département Opinion de l'Ifop.   
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Kraus
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Kraus est Directeur des études politiques au département Opinion de l'Ifop.   
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L’Ifop pour Salaire-Brut-En-Net.fr a interrogé les salariés du privé sur leurs salaires, leurs aspirations et l'impact de la "prime Macron". Et les résultats ne sont pas brillants (sauf si vous êtes un électeur de Macron).

Atlantico : Votre sondage IFOP pour le site "salaire brut en net" (https://www.salaire-brut-en-net.fr/enquete-ifop-salaire/) révèle que la prime Macron n'aurait bénéficié qu'à une minorité de salariés. Quels sont les profils qui ont pu bénéficier de cette prime ? 

François Kraus : La première question est d’abord de savoir combien de personnes ont touché cette prime. On voit que l’on est loin d’être sur un dispositif qui a bénéficié à l’ensemble des Français puisqu’à peine 3 salariés d’entreprises sur 10 (publiques ou privées) ont touché cette prime, qui pouvait être versée jusqu’au 31 mars. L’intérêt de cette enquête était de faire un bilan et on voit que seuls 29% des salariés en ont bénéficié. On peut aussi expliquer ce chiffre par le fait que les personnes gagnant plus de trois SMIC nets ne pouvaient prétendre à cette prime. Pourtant, on voit dans cette enquête que ce ne sont pas les plus pauvres qui en ont bénéficié puisque ce sont plutôt les personnes qui touchent un salaire moyen / moyen élevé qui en ont profité (entre 1500 et 3000 euros nets par mois) alors que les personnes touchant un salaire net inférieur à 1500 euros n’en ont pas profité. Cela peut s’expliquer notamment parce qu’il s’agit, dans de nombreux cas, de contrats précaires qui ne sont pas forcément rattachés aux accords d’entreprises.

Une autre explication de ce phénomène est la taille des entreprises, on voit dans cette enquête que 38% des personnes employées dans les  grandes entreprises de plus de 500 salariés ont touché la prime alors que le chiffre tombe à 15% pour les PME ou les micro entreprises de moins de 10 personnes .

Comment juger du niveau de satisfaction des Français concernant leurs salaires ? Comment ce sentiment s'inscrit-il dans la crise politique que traverse le pays actuellement ? 

La question qui se pose au gouvernement est de savoir quels sont les leviers pour augmenter le pouvoir d’achat. Une des solutions que Emmanuel Macron souhaite mettre en avant est la pérennisation de la “prime Macron” qui tomberait chaque année. Avec un risque de cannibalisation, d’effet d’aubaine de la part des chefs d’entreprises qui renonceraient ou baisseraient les augmentations de salaires au profit de cette prime défiscalisée qui leur coûte peu. C’est un risque qui peut se produire dans un contexte de fort mécontentement des salariés du secteur privé au sens large à l’égard de leurs salaires. Parce que la majorité des salariés ne sont pas satisfaits de leurs salaires à l’heure actuelle. C’est un contexte de forte insatisfaction des Français qui s’inscrit dans un climat de stagnation des revenus. 55% des Français sont insatisfaits, et seul un quart d’entre eux a pu bénéficier d’une augmentation en ce début d’année 2019 (24%). Ce qui est peut être également la conséquence de la prime Macron. Cela ne reflète pas un marché de l’emploi qui serait en tension avec des entreprises qui rencontreraient des difficultés de recrutement. On retrouve ce schéma d’une polarisation de l’emploi en France, entre des cadres, des dirigeants salariés, des fonctions spécialisées, qui bénéficient d’augmentations alors que le reste de la population, et notamment les personnes peu diplômées sont fortement insatisfaites en termes de rémunération. On voit ici un clivage socio politique que l’on retrouve, entre les gagnants et les perdants de la mondialisation, entre les cadres des centres-villes, et les zones périurbaines avec les ouvriers et les chômeurs. Le mouvement des Gilets jaunes, qui est la cause de la mise en place de la prime Macron, montre le mécontentement global des Français à l’égard de leur pouvoir d’achat, et en premier lieu à l’égard de leur salaire.   

Comment ce clivage se diffuse-t-il au niveau politique ? 

C’est une variable lourde. On voit très clairement que le niveau de vie, et en premier lieu, le niveau de salaire est un critère fort du vote. L’électorat d’Emmanuel Macron représente ceux qui sont satisfaits à l’égard de leur niveau actuel de rémunération, alors que les électorats “proches”, comme le PS ou les LR seront plus partagés, tandis que les électorats extrêmes, France Insoumise et Rassemblement national, sont aussi ceux qui sont les plus mécontents. On voit que le salaire et le réussite professionnelle est un élément essentiel de la structuration des électorats en France.    

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

02.

Accusé d'être une association islamiste, le CCIF affirme que cela n'a jamais été prouvé. Vraiment ?

03.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

06.

Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant

07.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

04.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

05.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

06.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires