En direct
Best of
Best of du 22 au 28 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Selon Aurélien Taché, Caroline Fourest a gravement fauté en qualifiant les étudiants de "bande de petits cons". Il n'a pas tort : elle aurait dû dire "bande de sales cons"

02.

“Il ne faut pas que le Brexit réussisse” : Le pari perdant perdant d’Emmanuel Macron

03.

L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"

04.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

05.

Parisiens, c’est officiel, Hidalgo vous donne 5 ans d’âge mental !

06.

Ségolène Royal amoureuse d’un banquier belge; Laeticia Hallyday devient américaine; Céline Dion veut adopter une petite fille; La fille adoptive de Spielberg se lance dans le porno; Genoux ou glouglou ? Johnny Depp ne tient plus debout, Madonna à peine

07.

Nouvelle vague de migrants syriens : l’épreuve de trop pour l’unité de l’Union européenne ?

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

03.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

04.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

05.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

06.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Ecoutez l'autocritique (sincère ?) des candidats LREM qui s'étaient prononcés contre le mariage pour tous et contre la PMA. Mais le peuple, très vigilant, ne sera pas dupe de leur double langage…

03.

“Il faut sauver l’hôpital” : mais comment expliquer la pénurie dénoncée par les soignants au regard du montant des dépenses publiques ?

04.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

05.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

06.

L'étrange sous-entendu de l'accusation lors de l'ouverture du procès Fillon

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Culture
Polémique
"Bravo la pédophilie !" Adèle Haenel quitte cérémonie des César lors du sacre de Polanski
il y a 17 min 10 sec
décryptage > Santé
Solution PAS miracle

Coronavirus : ces très sérieux effets secondaires des quarantaines

il y a 1 heure 17 min
décryptage > International
Epée de Damoclès

Nouvelle vague de migrants syriens : l’épreuve de trop pour l’unité de l’Union européenne ?

il y a 1 heure 32 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Comment la crise des Gilets jaunes a conduit Emmanuel Macron à s’appuyer sur le soutien des maires de France et à renouer le dialogue avec les citoyens et les élus à travers le Grand débat national

il y a 3 heures 20 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Le discours de François Fillon au Trocadéro : un des tournants majeurs de la campagne présidentielle de 2017

il y a 3 heures 20 min
décryptage > Europe
Stratégie de communication

Voiture bélier au carnaval de Volkmarsen : le silence risqué des autorités allemandes

il y a 3 heures 20 min
décryptage > International
Bon côté des choses

Politique, économie, progrès scientifique : la crise du coronavirus va peut être nous rendre intelligents et chasser les sorciers et autres porteurs de fake news

il y a 3 heures 21 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Ségolène Royal amoureuse d’un banquier belge; Laeticia Hallyday devient américaine; Céline Dion veut adopter une petite fille; La fille adoptive de Spielberg se lance dans le porno; Genoux ou glouglou ? Johnny Depp ne tient plus debout, Madonna à peine
il y a 3 heures 21 min
pépites > Consommation
Consommation
Les steaks hachés bio de supermarché épinglés par 60 millions de consommateurs
il y a 18 heures 39 min
pépite vidéo > International
Immigration
Après la mort de 33 de ses soldats en Syrie, la Turquie décide de ne plus bloquer les migrants à sa frontière
il y a 20 heures 55 min
light > Culture
Fête du cinéma
César 2020 : "Les Misérables" grand gagnant, Roman Polanski sacré meilleur réalisateur
il y a 51 min 26 sec
décryptage > France
La Gare de Lyon, c'est aussi de leur faute…

On sait que 79% des Français éprouvent de la méfiance ou du dégoût à l’égard des politiques. Les principaux - mais pas les seuls - responsables de ce chiffre angoissant : les macronistes !

il y a 1 heure 24 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Premier "flic" de France : le jour où Christophe Castaner est devenu ministre de l’Intérieur

il y a 3 heures 20 min
décryptage > Culture
Bonnes feuilles

"Le Bouquet de tulipes" : la provocation de Jeff Koons face à un marché démesuré de l’art contemporain et un pied de nez à la mairie de Paris

il y a 3 heures 20 min
décryptage > International
Victimes

Syrie : qui peut sauver les populations civiles d’Idlib ?

il y a 3 heures 20 min
décryptage > Société
Nuances

Tempête sur les César : ces fondamentaux de la nature humaine que ne comprennent pas les guérilleros de la justice morale

il y a 3 heures 20 min
décryptage > Science
Un jour de plus

29 février : si vous pensez savoir à quoi nous devons les années bissextiles, voilà pourquoi l’explication réelle est plus complexe

il y a 3 heures 21 min
pépite vidéo > Social
Violence
Incendies déclenchés à Paris lors d'affrontement entre manifestants et force de l'ordre
il y a 17 heures 52 min
pépites > International
Coronavirus
La Chine ouvre des camps spéciaux pour le coronavirus: des personnes en train de se balader dans les rues de l'Hubei sont enfermées pour être "rééduquées"
il y a 19 heures 28 min
light > Société
Violences sexuelles
Samantha Geimer hausse le ton contre un nouvel emballement médiatique autour de l' "affaire Polanski"
il y a 22 heures 38 min
© Harold CUNNINGHAM / AFP
© Harold CUNNINGHAM / AFP
Pulsion d’égalité en délire

Taux de testostérone : les règles qui excluent des compétitions certaines femmes athlètes n’ont aucun fondement scientifique valable

Publié le 22 mars 2019
Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a décidé de reporter sa décision dans l'affaire de Caster Semenya à fin avril.
Gérard Dine est professeur de biotechnologies à l’École Centrale de Paris, président de l'Institut Biotechnologique de Troyes et chef du service d'Hématologie et d'Immunologie de l'Hôpital des Hauts-Clos de Troyes.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gérard Dine
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gérard Dine est professeur de biotechnologies à l’École Centrale de Paris, président de l'Institut Biotechnologique de Troyes et chef du service d'Hématologie et d'Immunologie de l'Hôpital des Hauts-Clos de Troyes.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a décidé de reporter sa décision dans l'affaire de Caster Semenya à fin avril.

L’athlète Caster Semenya, femme est touchée par une hyperandrogénie, se voit contester le droit de concourir dans les catégories féminines étant donné ses particularités génétiques. Comment l’expliquer ?

Gérard Dine : D'autres femmes qui ne font pas forcément du sport et qui sont dans la même situation connaissent cette situation qui touche Caster Semenya. Ce phénomène endocrinologique, que l'on peut considérer comme pathologique, n'est pas exogène mais endogène. Ce qui veut dire que cela lui donne un avantage, c'est indéniable, du point de vue de l'effet androgénique sur la masse musculaire, ce que l'on appelle la masse maigre. Par contre, cela peut avoir un certain nombre de conséquences médicales qu'il faut avoir en tête. A partir de là l'obliger à respecter un taux d'androgène, comme cela a été le cas, avec un traitement hormonal anti androgène (qui lui a été imposée en 2008), l’a contraint à faire des performances en-dessous des ses moyens naturel. Elle gagne en 2008 puis 2016, mais perd quand elle est sous traitement en 2012 : on voit bien l'avantage que cela lui a donné. Le problème est que l'obliger à prendre un traitement hormonal anti androgène revient à dire qu'on la dope à l'envers. On interdit le dopage chez les filles pour améliorer leur taux d'androgènes, on interdit l'apport d'exogènes en considérant que c'est du dopage, mais l'obliger à consommer une substance anti-androgène alors qu'elle n'est pas dopée est contradictoire. 

Cela veut dire que l'on est dans une situation qui est l'exacte contraire de ce que l'on refuse en matière de dopage, c'est l'autre berge. Ce qui veut dire qu'à un moment donné tout individu mâle ou femelle qui ferait de la compétition sportive serait encadré par rapport à sa capacité naturelle. Par exemple on déciderait que dans le basket il ne faut plus dépasser 2,20 mètres, parce que ce serait un trop grand avantage : vous voyez à quel point ce que je viens de dire est absurde. Globalement nous relevons de la biologie, nous avons un génotype qui est notre code, et un phénotype qui est l'expression de notre code ; c'est très complexe vu que nous sommes des êtres multicellulaires. Un basketteur de 2,35 mètres à un phénotype complexe qui le fait culminer à cette taille. 

Comment comprendre cette position pour un avantage génétique qu'elle n'a même pas demandé…

Quelque part c'est un avantage dans la pratique sportive par rapport a l'efficacité, les androgènes sont des hormones mâles anabolisantes, c'est un avantage en termes de masse musculaire vis-à-vis de sa masse grasse. Mais en tant qu'individu, en tant que femme, elle est obligée de faire attention puisqu'elle aura des inconvénients du point de vue médical. Elle relève de la médecine, et l'obliger à prendre un traitement anti androgène si elle n'en a pas besoin médicalement pour sa santé est peut-être également un autre type de problème. L'obliger à prendre un médicament hormonal pour corriger une situation qui relève de ce qu'on pourrait appeler l'équité sportive dont elle n'a pas besoin sur le plan médical.

Il est évident que si aucun médecin ne l'a inondé d’œstrogène comme on lui demande de le faire, cela veut dire  que la seule raison pour lequel on lui donnerait ce traitement uniquement serait pour rétablir un équilibre biologique vis-à-vis d'autres sportives. C'est du dopage à l'envers. C'est une intervention exogène de complémentation hormonale. Le sport intense a une action qui fait baisser la production d’œstrogène et qui fait dire à certain qu’il faut aller contre cette tendance. On en revient à une vision similaire, mais à l'envers.

Le problème n’est-il pas dès lors le risque de précédent qu’une telle situation crée ?

Elle est revenue en 2016 grâce à jurisprudence du TAS qui avait été prise vis-à-vis d'une coureuse d'Inde, Dutte Chand, qui était dans la même situation qu'elle. Semenya était jusque-là obligée de prendre un traitement, donc ses performances avaient nettement baissées. C’est ce qui explique son absence de victoires significatives autour de 2012. Elle a donc plaidé en s’appuyant sur cette jurisprudence du TAS par rapport à Dutte Chand, sprinteuse indienne. Elle a gagné et pu se repositionner pour 2016 et gagner à nouveau le 800 mètres. 

L’IAAF a pourtant remis en cause une nouvelle fois son droit à concourir…

L’IAAF a refait son travail, et scientifiquement son travail est contestable. La vraie question est : si la nature l’a faite comme cela, faut-il lui donner un traitement de correction ? 

La Fédération va devoir trancher…

Oui. Alors certes, on peut considérer que les autres filles qui n’ont pas cet avantage naturellement sont handicapées par rapport à elle, mais le problème, c’est qu’à ce moment là, vous pouvez très bien décréter que pour jouer au basket, il ne faut plus faire 2 mètres 20, que pour jouer au rugby, il ne faut plus faire 130 kilos… Ou alors on change les règles, on crée des catégories dans les sports de combat avec des catégories de poids… on imagine mal en judo un judoka de 60 kilos affronter un Teddy Riner qui fait 130 kilos. Un sport comme l’aviron a lui aussi choisi de faire des catégories de poids. 

Alors je ne suis pas en train de dire qu’il faut faire des catégories de compétiteurs biologiques. C’est plus fin que cela : la morphologie c’est multigénique. Alors que son anomalie est monogénique. Ici il s’agit d’une filière de production hormonale qui a moins de gènes impliqués. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Selon Aurélien Taché, Caroline Fourest a gravement fauté en qualifiant les étudiants de "bande de petits cons". Il n'a pas tort : elle aurait dû dire "bande de sales cons"

02.

“Il ne faut pas que le Brexit réussisse” : Le pari perdant perdant d’Emmanuel Macron

03.

L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"

04.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

05.

Parisiens, c’est officiel, Hidalgo vous donne 5 ans d’âge mental !

06.

Ségolène Royal amoureuse d’un banquier belge; Laeticia Hallyday devient américaine; Céline Dion veut adopter une petite fille; La fille adoptive de Spielberg se lance dans le porno; Genoux ou glouglou ? Johnny Depp ne tient plus debout, Madonna à peine

07.

Nouvelle vague de migrants syriens : l’épreuve de trop pour l’unité de l’Union européenne ?

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

03.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

04.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

05.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

06.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Ecoutez l'autocritique (sincère ?) des candidats LREM qui s'étaient prononcés contre le mariage pour tous et contre la PMA. Mais le peuple, très vigilant, ne sera pas dupe de leur double langage…

03.

“Il faut sauver l’hôpital” : mais comment expliquer la pénurie dénoncée par les soignants au regard du montant des dépenses publiques ?

04.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

05.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

06.

L'étrange sous-entendu de l'accusation lors de l'ouverture du procès Fillon

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires