En direct
Best of
Best of du 12 au 18 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

02.

Ce que la médiation Blanquer-Taché dit vraiment de LREM

03.

Attention à vos smartphones, les cas de piratage sont de plus en plus fréquents

04.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

05.

Corse : mobilisation pour la lutte contre une mafia... qui n’existe pas

06.

Pourquoi les chiffres officiels sur l’immigration ne décrivent que très approximativement la réalité française

07.

Un chef étoilé mange dans son restaurant : 14 000 euros de redressement de l'Ursaff

01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

05.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

06.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

03.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

04.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

05.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

06.

Pression islamiste : quelles leçons de la guerre froide et du "containment" de la menace intérieure communiste ?

ça vient d'être publié
décryptage > Politique
Tribune

Logement : il faut faire tout le contraire de la politique d’Anne Hidalgo !

il y a 33 min 5 sec
décryptage > Social
Disparité

Partout dans l’OCDE, le problème spécifique du chômage des personnes originaires d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient

il y a 56 min 26 sec
décryptage > Economie
Ecologisme

PLF 2020 : la fiscalité environnementale ne sauvera pas la planète

il y a 1 heure 25 min
décryptage > Science
Quand le ciel nous tombe sur la tête

L'Europe lance un programme de résilience aux tempêtes solaires

il y a 1 heure 55 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Santé, retraite, service public : Macron tenté de reprendre son programme de réformes à zéro

il y a 2 heures 16 min
décryptage > Social
Attention, danger politique du troisième type

Gouvernement, minorités activistes et reste de la société : le trio infernal que plus rien ne relie ?

il y a 2 heures 33 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Vania : Une même nuit nous attend tous" : "Oncle Vania" revisité

il y a 20 heures 36 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le roman de la France- une histoire de la liberté" de Laurent Joffrin : Tome 1, de Vercingétorix à Mirabeau

il y a 20 heures 53 min
décryptage > Education
Tous égaux

Discriminations positive à l’entrée dans les Grandes écoles : l’égalitarisme en mode délire

il y a 1 jour 41 min
décryptage > Economie
Dépenses très privées

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

il y a 1 jour 1 heure
décryptage > Social
Marronnier

La SNCF sur la voie de garage

il y a 44 min 31 sec
décryptage > Société
Cachez-moi ça

Des slips sur des statues de nus à l'UNESCO ! Pour ne pas heurter "certaines sensibilités"…

il y a 1 heure 16 min
décryptage > Santé
La vie est injuste

Des chercheurs identifient la mutation génétique qui explique que certaines personnes dorment très peu

il y a 1 heure 50 min
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

Comment l’individualisme risque de détruire la démocratie

il y a 2 heures 24 sec
décryptage > Société
Ultra moderne voilitude

Cette double crise de la modernité qui paralyse les réflexes démocratiques français

il y a 2 heures 20 min
pépite vidéo > Faits divers
Héroique
Etats-Unis : Il désarme un élève armé d'un fusil à pompe en lui faisant un câlin
il y a 19 heures 36 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : "Sept ans de réflexion" : Une farce (un peu trop lourde) sur l'adultère

il y a 20 heures 47 min
light > Insolite
Dur à avaler
Un chef étoilé mange dans son restaurant : 14 000 euros de redressement de l'Ursaff
il y a 23 heures 1 min
décryptage > Environnement
Découvrons l'écoféminisme

"Ma planète, ma chatte, sauvons les zones humides" !

il y a 1 jour 47 min
décryptage > Economie
Experte

Esther Duflo à Bercy, vite. Mais pas comme ministre

il y a 1 jour 1 heure
© LIONEL BONAVENTURE / AFP
© LIONEL BONAVENTURE / AFP
Contre-vérités

Non les GAFA ne sont pas moins taxés que les entreprises européennes

Publié le 13 mars 2019
Alors que la France planche sur la création d'une taxe sur les GAFA, portée par Bruno Le Maire, une étude vient remettre en cause l'idée que ces entreprises auraient des avantages fiscaux par rapport aux autres...et pointe du doigt les risques que comporte une telle taxe
Directeur de l'Institut économique Molinari
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nicolas Marques
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Directeur de l'Institut économique Molinari
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que la France planche sur la création d'une taxe sur les GAFA, portée par Bruno Le Maire, une étude vient remettre en cause l'idée que ces entreprises auraient des avantages fiscaux par rapport aux autres...et pointe du doigt les risques que comporte une telle taxe

Atlantico : Dans une étude réalisée sur les résultats et la fiscalité appliquées au GAFA, vous contestez l'idée selon laquelle ces grandes entreprises du numérique seraient moins taxées que les entreprises plus traditionnelles. Comment en arrivez-vous à cette conclusion ?

Nicolas Marques : Nous avons observé les résultats des entreprises cotées américaines sur les 10 dernières années. Au global elles ont payé ou provisionné 24% de leurs bénéfices au titre de l'impôt sur les sociétés. C'est relativement homogène avec les grandes entreprises européennes. Nous avons également observé l'Euro Stoxx 50 et Stoxx Europe 50, les 50 plus grandes valeurs de la zone euro, ainsi que les 50 plus grandes valeurs européennes. En analysant ces valeurs, on observe qu'elles paient autant d'impôts que les quatre GAFA.

Dans le détail : à 5 ans, les GAFA paient un point de plus, à 10 ans ils paient deux points de moins. Au global, nous en concluons qu'il n'y a pas de distinguo majeur de fiscalité entre les entreprises du numérique et les traditionnelles, contrairement à ce que l'on nous a expliqué.

Comment expliquez-vous cette idée selon laquelle les GAFA sont privilégiées ?

On a entendu l'idée que les GAFA pouvaient être privilégiés, notamment parce qu'ils font beaucoup de recherche & développement et que la fiscalité en Europe est plus clémente sur ces sujets-là. Mais il s'agit surtout d'une mauvaise reprise d'une étude de PricewaterhouseCoopers. C'est une étude théorique analysant le code des impôts de différents pays européens qui représente surtout des modélisations affirmant que dans certains cas et certains pays, des entreprises faisant beaucoup de recherche, de développement et d'innovation telles que les GAFA pourraient payer moins d'impôts que les entreprises traditionnelles.

C'est un pur exercice de modélisation et les auteurs ne prétendent d'ailleurs que ça et clament depuis un an et demi que leurs chiffres ont été dénaturés. Eux-mêmes mettent en garde et expliquent qu'ils ont étudié des cas-types, pas la réalité. Ils disent ne jamais avoir conclus que les entreprises du numérique étaient moins taxées que les autres.

Le dossier dans le public se base sur une étude dont les auteurs mettent eux-mêmes en garde contre cette dénaturation. Personne n'a regardé la réalité des chiffres qui montrent que les GAFA paient ou provisionnent 24% d'impôts sur les sociétés, ce qui est conforme à ce qu'on voit en Europe.

Quelles conséquences auraient pour les Européens les taxations mises en place aujourd'hui spécifiquement sur les GAFA ?

Il s'agit essentiellement de la France, au niveau européen il n'y a pas de consensus sur les GAFA. Il y a des pays comme l'Autriche ou le Portugal qui ont mis en place des taxes spécifiques mais c'est loin d'être la majorité. Ce que propose le gouvernement français c'est de mettre en place une taxe de 3% sur les chiffres d'affaires. Cela peut paraitre anecdotique mais en réalité c'est la pire des taxes parce qu'elle abandonne l'idée de taxer la capacité contributive des entreprises pour une qui est arbitraire.

Par exemple si une entreprise fait 1% de marge, une taxe de 3% sur le chiffre d'affaire équivaut à 300% d'impôts sur les sociétés. Pour vous donner un ordre de grandeur, une entreprise comme Amazon c'est 2,5% de marge. Si une taxe de 3% sur la totalité de son chiffre d'affaires avait existé, cela aurait amputé le business-model et cette entreprise et ne se serait jamais développé comme on le constate. Autre exemple, un acteur français comme Criteo a une rentabilité de 6%. Cette nouvelle taxe va rajouter une couche de fiscalité majeure équivalent à 50% d'impôts sur les sociétés en plus. Pourtant ils paient des impôts significatifs en France, qu’il s’agisse des impôts de production, des charges sociales ou de l’impôt sur les bénéfices.

La recommandation fiscale standard est de ne jamais mettre d'impôts sur les chiffres d'affaires. Il y a aussi un deuxième effet à prendre en considération, lorsque l'on a une fiscalité reposant sur les taxes sur le chiffre d'affaires, il y a un risque que la même matière fiscale soit taxée plusieurs fois. Si par exemple vous êtes acteur du numérique et vous avez une prestation valant 100, si vous en avez acheté la moitié à un autre acteur du numérique et que vous êtes tous les deux dans le périmètre de la taxe, vous vous retrouvez avec une prestation censée avoir 3% de taxes mais qui en a en réalité 4,5%. C'est arrivé en France dans les années 50 lorsqu'on avait beaucoup de taxes sur les chiffres d'affaire. Cela a un effet néfaste car cela favorise l'intégration verticale. Dans un monde comme cela, l'enjeu pour survivre et développer votre business-model c'est de racheter les activités contribuant à votre prestation. Cela donnerait donc une prime aux grandes entreprises américaines pour racheter les autres acteurs afin d’éviter que la taxe ne soit encore plus importante que prévu.

La France est notamment célèbre pour avoir inventée la TVA, un impôt permettant d'éviter d'empiler les taxes puisque chaque entreprise la collecte sur la valeur ajoutée qu'elle a ajoutée. Finalement le schéma que l'on prend est le pire des impôts. Aucune entreprise ne paie la taxe sur l'essence puisqu'elle est payée par le consommateur. Il est très probable que les très grandes entreprises du numérique, auront la possibilité de repousser la taxe sur d'autres acteurs. Par exemple Amazon arrivera très probablement à repousser la taxe sur ses partenaires qui eux-mêmes la repousseront sur le consommateur.

Finalement, et c'est l'une des grandes faiblesses du dossier français, cette taxe ne sera pas payée par les acteurs du numérique américains, qui paient déjà des impôts significatifs. Elle sera payée par des acteurs intermédiaires, donc des PME, des TPE et des consommateurs européens.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

02.

Ce que la médiation Blanquer-Taché dit vraiment de LREM

03.

Attention à vos smartphones, les cas de piratage sont de plus en plus fréquents

04.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

05.

Corse : mobilisation pour la lutte contre une mafia... qui n’existe pas

06.

Pourquoi les chiffres officiels sur l’immigration ne décrivent que très approximativement la réalité française

07.

Un chef étoilé mange dans son restaurant : 14 000 euros de redressement de l'Ursaff

01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

05.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

06.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

03.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

04.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

05.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

06.

Pression islamiste : quelles leçons de la guerre froide et du "containment" de la menace intérieure communiste ?

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anouman
- 13/03/2019 - 18:53
Taxe
A la fin c'est toujours le consommateur final qui paye les taxes. Mais comment expliquer çà à des gens dont le devise est "je taxe donc je suis"?