En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

02.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

03.

Sauver l’économie ou sauver des vies ? Pourquoi les citoyens occidentaux ne sont pas plus au clair que leurs gouvernements

04.

Le marché de Rungis va proposer un service de vente en ligne et de livraison suite au confinement

05.

Covid-19... et les autres : pourquoi le nombre de maladies infectieuses est reparti à la hausse au 21e siècle

06.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

07.

Fin de crise en Israël

01.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

02.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

05.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

06.

Coronavirus : pourquoi l’Occident ne comprend pas ce qui a vraiment marché à Wuhan

01.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

05.

Lutte contre le Coronavirus : ces failles intellectuelles qui fragilisent la méthode française

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

ça vient d'être publié
décryptage > International
Résolution ?

Fin de crise en Israël

il y a 7 heures 58 min
pépites > International
Israel
Coronavirus: Benjamin Netanyahu placé en quarantaine
il y a 13 heures 44 min
décryptage > International
LES ENTREPRENEURS PARLENT AUX FRANÇAIS

Les Virus, l’économie, les politiques et la mort. Premières leçons de la gestion de la pandémie

il y a 14 heures 35 min
décryptage > Culture
ATLANTI-CULTURE

Contes de la rue Broca

il y a 15 heures 18 min
pépites > France
Un transfert pas comme les autres
Coronavirus: le transfert de patients s'accélère, l'épidémie aussi
il y a 15 heures 47 min
pépite vidéo > Insolite
"Pour Corona"
Les hymnes du confinement
il y a 16 heures 39 min
décryptage > France
En finir avec les pythies de mauvaises aventures

Étatisation et protectionnisme : les deux maux qui nous menacent probablement plus qu’une répétition de 1929

il y a 17 heures 12 min
décryptage > Economie
En espérant en tiré des leçons

COVID-19 : la pandémie sanitaire et financière en 5 tableaux

il y a 17 heures 56 min
décryptage > International
Alternative

La santé ou l’économie ? Petites réflexions philosophiques sur un vrai dilemme

il y a 18 heures 39 min
décryptage > Santé
Coronavirus

Covid-19... et les autres : pourquoi le nombre de maladies infectieuses est reparti à la hausse au 21e siècle

il y a 19 heures 33 min
pépites > France
Un boost pas comme les autres
Le confinement dynamise les révisions du Code de la route
il y a 13 heures 1 min
Les marques sont elles aussi solidaires
Coca-Cola et d'autres marques créent des logos de «distance sociale»
il y a 13 heures 56 min
décryptage > Culture
ATLANTI-CULTURE

Le cauchemar

il y a 15 heures 12 min
pépites > Santé
Une nouvelle pénurie à cause du Covid-19
Vers une pénurie mondiale de préservatifs ?
il y a 15 heures 30 min
light > Insolite
Une perte musicale
Alan Merrill, auteur-compositeur " I Love Rock 'N' Roll '', décède du coronavirus à 69 ans
il y a 16 heures 18 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Les applications qui peuvent vous aider à supporter le confinement
il y a 17 heures 8 min
décryptage > France
Coronavirus

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

il y a 17 heures 25 min
décryptage > Economie
Contre-intuitif

Coronavirus : pourquoi la mondialisation est le meilleur remède pour nous sortir de la crise

il y a 18 heures 30 min
décryptage > International
Choix cornélien

Sauver l’économie ou sauver des vies ? Pourquoi les citoyens occidentaux ne sont pas plus au clair que leurs gouvernements

il y a 19 heures 2 min
décryptage > International
Superpuissance en construction

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

il y a 19 heures 58 min
© Jean-Pierre Belzit / POOL / AFP
© Jean-Pierre Belzit / POOL / AFP
Joyeux anniversaire

Jean-Pierre Chevènement a 80 ans : mais qui saura reprendre l’héritage de cette gauche qui aime la nation ?

Publié le 09 mars 2019
L'idée d'une "gauche au service de la France" semble disparue aujourd'hui.
Universitaire, Edouard Husson a dirigé ESCP Europe Business School de 2012 à 2014 puis a été vice-président de l’Université Paris Sciences & Lettres (PSL). Il est actuellement professeur à l’Institut Franco-Allemand d’Etudes Européennes (à l’Université...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Edouard Husson
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Universitaire, Edouard Husson a dirigé ESCP Europe Business School de 2012 à 2014 puis a été vice-président de l’Université Paris Sciences & Lettres (PSL). Il est actuellement professeur à l’Institut Franco-Allemand d’Etudes Européennes (à l’Université...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'idée d'une "gauche au service de la France" semble disparue aujourd'hui.

Atlantico : Ce 9 mars, Jean-Pierre Chevènement fêtera son 80e anniversaire. L'emblématique maire de Belfort a apporté une voix forte dans le paysage politique française autour de l'idée d'une "gauche au service de la France", c'est à dire d'une approche de la Nation de gauche, qui semble disparue aujourd'hui. En quoi cette approche pourrait-elle encore faire sens dans le paysage politique actuel ? 

Edouard Husson : Jean-Pierre Chevènement a été vu, de plus en plus, comme une personnalité admirable mais isolée, à gauche. Il est en fait la pierre de touche des renoncements de la gauche. C’est tout le paradoxe de sa campagne présidentielle en 2002: elle s’adresse théoriquement aux « républicains des deux rives »; mais, ayant assisté à plusieurs meetings de la campagne et rencontré Jean-Pierre Chevènement à plusieurs reprises dans ces mois-là pour parler de la politique allemande, je me souviens que la greffe d’une droite gaulliste ou souverainiste sur la gauche républicaine ne prenait pas. Même si l’ancien ministre a recueilli à peu près 40% de voix de droite lors du vote, on était très loin d’avoir une influence semblable de la droite dans son état-major. C’est en observant la campagne de Jean-Pierre Chevènement que j’ai compris que « l’union nationale » est un phénomène réservé au temps de guerre. Il faut la menace suprême, celle d’une invasion militaire, pour que les cultures politiques respectives de la droite et de la gauche s’effacent quelque peu. Ce constat n’en rend que plus évident la faillite politique de la gauche qui, depuis vingt ans, a été incapable de se saisir du thème de la nation. Après tout, la droite a tiré, au moins superficiellement, les conséquences du choc de 2002 - Jean-Marie Le Pen au second tour - en se rassemblant autour de Nicolas Sarkozy.  On observe bien un phénomène du même type, à gauche, avec Ségolène Royal mais sa campagne est sabotée de l’intérieur par une partie des dirigeants du PS, qui n’acceptent pas de la suivre. Cinq ans plus tard, François Hollande noie complètement la saveur de la liqueur chevènementiste dans un immense verre d’eau: il n’est pas étonnant que son quinquennat ait été un tel fiasco. Les socialistes sont aujourd’hui devenus insignifiants électoralement; la gauche strauss-kahnienne constitue une bonne part des cadres du macronisme. Il y avait donc la place pour un nouveau Chevènement en 2017 et Mélenchon a occupé cette place. Mais il lui manque trois qualités éminentes de l’ancien ministre: l’amour de la nation, la culture historique et la compétence économique. 

Au regard du contexte politique occidental qui voit un retour de la nation comme thème dominant, porté majoritairement par des partis de droite, doit-on voir cette idée de la nation de gauche comme obsolète ? 

Je ne le crois pas du tout. Au contraire: le pays a éminemment besoin qu’émerge un grand parti de gauche qui à la fois renouvelle la social-démocratie et réenracine la gauche dans son terreau national. Le macronisme est une impasse pour la gauche, exactement comme le juppéisme pour la droite. Non seulement il ne serait pas bon qu’émerge seulement une nouvelle droite gaulliste et conservatrice: c’est qu’elle ne réussira pas à se structurer complètement s’il n’y a pas, en face d’elle, une vraie gauche. La démocratie a besoin d’une droite et d’une gauche. L’électorat a besoin de pouvoir choisir entre des éléments d’alternative. Nous avons besoin, au parlement, d’une majorité et d’une opposition. Les défis qui nous attendent sont suffisamment énormes pour qu’il n’y ait pas une seule réponse politique. Comment mettre en place une nouvelle vague de décentralisation? Quelle façon de faire coopérer la sphère publique et la sphère privée vue les énormes besoins de financement de notre économie ? Quelle doit être la réorganisation de l’Etat? Quelles sont nos priorités en matière de relations internationales? Quelle forme doit prendre l’école au XXIè siècle ? Sur tous ces sujets, il faut une droite et une gauche qui, dans la fidélité à l’histoire de la nation, propose des solutions possibles et différentes. 

Quels seraient les bénéfices à tirer par la gauche, de se réapproprier cette thématique ? 

C’est pour la gauche une question existentielle ! C’est la condition de nouvelles victoires électorales. Le macronisme est une impasse, à la fois politique, intellectuelle et morale. Emmanuel Macron est largement la réalisation de l’illusion strauss-kahnienne, celle d’une gauche qui abandonne la nation. Et cela débouche sur une guerre de classes qui ne dit pas son nom, illustrée par les violences policières auxquelles nous assistons. C’est l’émancipation réservée aux happy few. Ce n’est pas le progressisme qui est condamnable chez Macron, c’est le fait qu’il ne s’adresse pas à tous les Français. Actuellement, Emmanuel Macron vit dans l’illusion qu’il va pouvoir indéfiniment camper au centre, intimider la gauche et vivre de son affrontement avec Marine Le Pen. La nouvelle mode est de parier sur la réélection de Macron. On oublie juste que l’actuel président n’a même pas soufflé sa deuxième bougie d’anniversaire au pouvoir. Son pouvoir s’est désintégré à une vitesse inouïe. Imaginons abstraitement que Macron réussisse son calcul; mais le pays serait dans un état pitoyable ! Surtout, le monde va énormément changer dans les trois ans qui viennent:  le Brexit va réussir, Donald Trump sera réélu; l’Allemagne va se morceler politiquement; la Chine va connaître des troubles intérieurs; la pression de l’immigration sur l’Europe va augmenter; la crise sociale et politique française va s’approfondir etc........ Nous allons avoir besoin d’une reconstruction complète de la politique, en France, à gauche comme à droite, si nous ne voulons pas que le pays devienne un bateau ivre. Jean-Pierre Chevènement, avec son expérience et sa lucidité  peut jouer un rôle éminent dans la reconstruction de la gauche ! C’est pourquoi il faut lui souhaiter encore de longues années en bonne santé. Il faut souhaiter que de nouvelles générations de gauche aient l’intelligence de se tourner vers lui ! En tout cas, bon anniversaire Monsieur le Ministre ! 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

02.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

03.

Sauver l’économie ou sauver des vies ? Pourquoi les citoyens occidentaux ne sont pas plus au clair que leurs gouvernements

04.

Le marché de Rungis va proposer un service de vente en ligne et de livraison suite au confinement

05.

Covid-19... et les autres : pourquoi le nombre de maladies infectieuses est reparti à la hausse au 21e siècle

06.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

07.

Fin de crise en Israël

01.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

02.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

05.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

06.

Coronavirus : pourquoi l’Occident ne comprend pas ce qui a vraiment marché à Wuhan

01.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

05.

Lutte contre le Coronavirus : ces failles intellectuelles qui fragilisent la méthode française

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
OLYTTEUS
- 09/03/2019 - 20:43
quel "CHÉ" que le nôtre!
Je partage tout à fait les vues de M. Husson.
Bon anniversaire M. CHEVENEMENT.