En direct
Best of
Best of 15 au 21 juin
En direct
© FRANCOIS LO PRESTI / AFP
Partage de la croissance
Il n’y a de réussite que collective. Les entreprises doivent savoir partager les fruits de la croissance au-delà du minimum légal.
Publié le 04 mars 2019
Jean-Baptiste Danet, président de CroissancePlus qui publie un nouveau guide "Partager les fruits de la croissance pour grandir ensemble", réaffirme l'importance d'un partage de la réussite économique.
Jean-Baptiste Danet est Président de CroissancePlus. En 2001, il crée Interbrand France. Apres 10 ans, dont 5 en tant que Président d'Interbrand Europe, Jean-Baptiste Danet rejoint Dragon Rouge en 2011 comme directeur général du Groupe et associé...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Baptiste Danet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Baptiste Danet est Président de CroissancePlus. En 2001, il crée Interbrand France. Apres 10 ans, dont 5 en tant que Président d'Interbrand Europe, Jean-Baptiste Danet rejoint Dragon Rouge en 2011 comme directeur général du Groupe et associé...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Baptiste Danet, président de CroissancePlus qui publie un nouveau guide "Partager les fruits de la croissance pour grandir ensemble", réaffirme l'importance d'un partage de la réussite économique.

Atlantico : Vous publiez votre guide de CroissancePlus : "Partager les fruits de la croissance pour grandir ensemble" dans lequel vous suggérez aux entrepreneurs de redistribuer une partie des profits à leurs collaborateurs et posez "les fondements du partage de la croissance". Pourquoi êtes-vous porteurs de ces propositions et pourquoi pensez-vous que cela soit important?

Jean-Baptiste Danet : Pour adhérer à CroissancePlus il faut partager les fruits de la croissance au-delà du minimum légal. Pourquoi  sommes-nous positionnés comme une association d'entrepreneurs qui partagent les fruits de la croissance depuis le début ? Pour démontrer que la réussite n'est que collective. 

On ne peut réussir dans la durée que si le chef d'entreprise partage les fruits d'une réussite qui est commune. On imagine cela à l'aune d'un partage le plus généralisé possible des fruits de la croissance. Pour cela il y a plusieurs outils; au-delà des  outils obligatoires comme la participation, directement liée aux résultats de l'entreprise il peut y avoir d'autres formes de partage qui permettent d'attirer les talents dans l'entreprise, d'autres qui permettent de conserver les talents et d'autres de faire grandir ces mêmes talents dans l'entreprise en les fidélisant à l'endroit où ils travaillent et les faire participer à une aventure qui est celle de l’entreprenariat et de la réussite. 

Chez CroissancePlus nous considérons que l'Entreprise est un des grands piliers des valeurs sociales et sociétales. L'entreprise et l'entrepreneur ont le rôle de réconcilier le monde de l’entreprise avec celui de la société civile. C'est d'autant plus essentiel au vu de la crise sociale que traverse notre pays et dont nous pouvons constater les effets tous les jours.

On constate  également les risques et les  dangers qu'il y a à ne pas mettre en place tout ce qui est nécessaire pour que les entreprises puissent rester créatrices d’emploi dans les territoires. Pourtant elles doivent permettre aux collaborateurs de grandir avec les résultats de l'entreprise. Cette idée de réconciliation est importante. 

Pourquoi en dépit des apparences, n'est-ce pas une solution si facile à porter et que les salariés actionnaires ne sont pas si faciles que cela à gérer ? 

Les témoignages des entrepreneurs qui ont participé à l’élaboration de ce guide insistent sur ce point; Ces dispositifs de partage  ne peuvent s'appliquer que dans certaines conditions, en fonction des outils et/ou des collaborateurs et salariés.

Nous prévenons les entrepreneurs car ces outils les engagent, comme l'entreprise dans la durée et pour certains, engagent l'ensemble des collaborateurs. C'est avec beaucoup d'attention et de sérieux qu'il faut les mettre en place. 

Enfin, comment expliquez-vous que cette démarche paraisse audacieuse aujourd'hui dans le monde de l'entreprise? Qu'a-t-on perdu qui explique cet étonnement dans notre société ? 

Selon nous cette démarche n'est pas audacieuse car elle a toujours fait partie des critères d’adhésion à CroissancePlus.  Ce qui nous est indiqué au travers de la crise que traverse notre société est qu'il y aurait moins de perception d'inégalité et d'injustice si l'ensemble des salariés participaient aux fruits de la croissance. Et donc  permettrait de lutter efficacement pour prévenir les crises sociales comme celle que l'on vit aujourd'hui en France.

Je ne pense pas que nous ayons perdu quoi que ce soit, bien au contraire;  que nous avons gagné beaucoup ! Regardez les sondages publiés en France et vous constaterez que les PME ont  la confiance des Français. Ce guide et cette démarche viennent confirmer notre volonté de renforcer cette confiance. Depuis plus de 20 ans, nous défendons chez CroissancePlus  cette vision d’une société qui met l’entreprise au cœur de la réussite au profit de tous.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
02.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
03.
Amazon : 11,2 milliards de profit, 0 dollars d’impôts payés… : mais dans quel état erre un certain capitalisme ?
04.
Semaine de canicule : ces erreurs qui vous feront encore plus ressentir la chaleur alors que vous cherchiez l’inverse
05.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
06.
Pourquoi l’influence de Melania Trump sur son mari dépasse de loin ce qu’on en voit
07.
« L'homme-arbre » demande à être amputé
01.
Ecouter la langue de l'autre parler
01.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
02.
Pourquoi les Francs-maçons ne sont certainement pas les héritiers des constructeurs de cathédrale qu’ils disent être
03.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
04.
L'homme qui combat la bien-pensance pour sauver le monde agricole
05.
Dents de la mer : les grands requins blancs remontent vers le Nord aux Etats-Unis, faut il redouter la même chose en Europe ?
06.
Meghan & Harry : all is not well in paradise; Mariage sous couvre-feu pour Laura Smet; Laeticia Hallyday, délaissée ou entourée par ses amis ? Voici & Closer ne sont pas d’accord; Taylor Swift & Katy Perry se câlinent vêtues d’un burger frites de la paix
01.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
02.
L'Ordre des médecins autorise Jérôme Cahuzac à exercer la médecine générale en Corse
03.
Ce piège dans lequel tombe le gouvernement en introduisant le concept d’islamophobie dans le proposition de loi Avia sur la lutte contre les contenus haineux
04.
Et la banque centrale américaine publia une bombe sur les "méfaits" du capitalisme financier
05.
Acte II : mais comment définir la ligne suivie par le gouvernement en matière de politique économique ?
06.
Cash Investigation : pourquoi le traitement des semences par les multinationales est nettement plus complexe que le tableau dressé par l’émission de France 2
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Sidewinder
- 05/03/2019 - 03:48
Partage......
Bravo, mais encore faut-il qu'il y ait de la croissance.