En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

02.

Corinna Betsch, la femme de Michael Schumacher, évoque l'état de santé de l'ancien champion de Formule 1

03.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

04.

Univers : les physiciens commencent à comprendre les structures géantes qui connecteraient des galaxies distantes de milliards d’années lumière

05.

Emmanuel Macron en passe d’entériner la victoire posthume des Gilets jaunes

06.

Une montre en acier adjugée à 28 millions d’euros, c’est extravagant, mais n’est-ce pas indécent ?

07.

Fac de Jussieu : une conférence sur le terrorisme interdite par des terroristes d'un nouveau genre !

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

06.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

01.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

04.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

05.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

06.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

ça vient d'être publié
light > Justice
Témoignages
Affaire Epstein : un appel à témoins international a été lancé afin de retrouver d'éventuelles victimes
il y a 9 heures 22 min
pépites > Terrorisme
Enquête
Projet d'attentat contre Emmanuel Macron : arrestation de deux nouveaux suspects liés à l'ultra-droite
il y a 10 heures 20 min
pépites > Environnement
Tri des déchêts
La décharge géante chinoise de Xi'an atteint déjà ses limites avec 25 ans d'avance
il y a 11 heures 10 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 14 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 12 heures 13 min
décryptage > Culture
Atlantico Culture

"Le Mur des cons, le vrai pouvoir des juges" de Philippe Bilger : les dérives de la justice dénoncées dans un essai revigorant

il y a 13 heures 26 min
pépite vidéo > Terrorisme
Coopération internationale
La Turquie poursuit sa politique d'expulsions de djihadistes
il y a 15 heures 39 min
décryptage > Politique
Sondages

Cette volatilité croissante de l'électorat qui renforce le risque de crise sociale

il y a 17 heures 19 min
décryptage > Education
Comme les chemises brunes…

Fac de Jussieu : une conférence sur le terrorisme interdite par des terroristes d'un nouveau genre !

il y a 18 heures 5 min
décryptage > Media
France Télévisions

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

il y a 18 heures 37 min
décryptage > High-tech
Maîtres des données personnelles

Ce que Margrethe Vestager ne semble pas comprendre à la phase 2 de la conquête du monde par les GAFAM

il y a 19 heures 17 min
pépites > Justice
Derniers mystères
Chokri Wakrim, témoin-clé dans l'affaire Benalla, pourrait livrer des informations sur un deuxième coffre-fort et souhaiterait être entendu par la justice
il y a 9 heures 51 min
pépite vidéo > Europe
Patience
Venise : les digues pour protéger la ville ne seront pas opérationnelles avant 2021
il y a 10 heures 46 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
Éclatement des positions kurdes en Syrie : une aubaine pour l’État islamique ?
il y a 11 heures 42 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La famille Ortiz" de jean-Philippe Daguerre : ce n’est pas un beau roman, mais c’est une belle histoire !

il y a 13 heures 17 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand Mars regarde la Terre et quand les stylos écrivent l’heure : c’est l’actualité des montres aux premières neiges
il y a 15 heures 18 min
pépites > Social
Montoir-de-Bretagne
Les Gilets jaunes ont bloqué brièvement une usine chimique classée Seveso en Loire-Atlantique
il y a 16 heures 25 min
décryptage > Sport
Euro 2020

France - Moldavie : Olivier Giroud se rapproche du record de buts de Michel Platini... ou pas

il y a 17 heures 43 min
décryptage > Science
Espace

Univers : les physiciens commencent à comprendre les structures géantes qui connecteraient des galaxies distantes de milliards d’années lumière

il y a 18 heures 23 min
décryptage > Société
"Arabe de service", "nègre de maison" et autres joyeusetés

Pourquoi les militants qui traitent leurs adversaires issus de minorités de "native informant" ne sont ni démocrates, ni républicains

il y a 19 heures 3 min
décryptage > Social
Mesures fortes ?

Emmanuel Macron en passe d’entériner la victoire posthume des Gilets jaunes

il y a 19 heures 32 min
Liberté d'expression

Pourquoi le parquet se déconsidère en requérant un procès pour la publication par Marine Le Pen de photos d’exactions de l’Etat islamique

Publié le 02 mars 2019
Selon les informations du Parisien, Marine Le Pen devrait être renvoyée devant un tribunal pour avoir publié, au cours de l'année 2015, des photos à caractère violent issues des actions de l'Etat Islamique sur Twitter, à la suite d’une comparaison faite entre le RN et Daech lors d'une interview de Gilles Kepel par Jean-Jacques Bourdin le 16 décembre 2015.
Avocat depuis 1972, Régis de Castelnau a fondé son cabinet, en se spécialisant en droit social et économie sociale.Membre fondateur du Syndicat des Avocats de France, il a développé une importante activité au plan international. Président de l’ONG «...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Régis de Castelnau
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Avocat depuis 1972, Régis de Castelnau a fondé son cabinet, en se spécialisant en droit social et économie sociale.Membre fondateur du Syndicat des Avocats de France, il a développé une importante activité au plan international. Président de l’ONG «...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon les informations du Parisien, Marine Le Pen devrait être renvoyée devant un tribunal pour avoir publié, au cours de l'année 2015, des photos à caractère violent issues des actions de l'Etat Islamique sur Twitter, à la suite d’une comparaison faite entre le RN et Daech lors d'une interview de Gilles Kepel par Jean-Jacques Bourdin le 16 décembre 2015.

Atlantico : Selon les informations du Parisien, Marine Le Pen devrait être renvoyée devant un tribunal pour avoir publié, au cours de l'année 2015, des photos à caractère violent issues des actions de l'Etat Islamique sur Twitter, à la suite d’une comparaison faite entre le RN et Daech lors d'une interview de Gilles Kepel par Jean-Jacques Bourdin le 16 décembre 2015. Pour ces faits, le bureau de l'Assemblée nationale avait levé l'immunité parlementaire de Marine le Pen le 8 novembre 2017. Comment comprendre un tel renvoi pour diffusion d'images violentes pour une personnalité politique ? 

Régis de Castelnau : N’ayant jamais voté pour le Front National et n’étant pas près de le faire, je suis d’autant plus à l’aise pour dire ma préoccupation devant cette instrumentalisation désormais systématique de la justice à des fins politiques. Tout ceci est très grave, et pour deux raisons.

La première est qu’Emmanuel Macron a fait de cette instrumentalisation judiciaire une pratique systématique. Comme l’a démontré le traitement de toute une série d’affaires depuis son arrivée au pouvoir. À la fois à la fois dans l’activation des poursuites et des mises en cause de ses adversaires, mais aussi dans la protection stupéfiante souvent accordée à son entourage.
La deuxième est que dans la magistrature française, tant en ce qui concerne le parquet soumis hiérarchiquement à la place Vendôme, mais également hélas chez les juges du siège, on a constaté un zèle étonnant pour non seulement appliquer les consignes du pouvoir, mais aller souvent au-devant de ses souhaits. Comme le démontre précisément l’acharnement judiciaire contre Marine Le Pen, mais également et comme par hasard les convocations policières adressées à Jean-Luc Mélenchon. Si l’on ajoute à cela la violente répression judiciaire appliquée aux gilets jaunes que j’ai eu déjà l’occasion de dénoncer dans vos colonnes, on constate que cette instrumentalisation de la justice à des fins politiques ne rencontre que très peu de résistance dans l’appareil judiciaire. Tout ceci est absolument consternant.

Concernant le dernier avatar concernant Marine Le Pen, il faut un peu revenir sur les conditions dans lesquelles se déroule cette procédure absurde, dont la réanimation en pleine campagne des élections européennes démontre l’aspect manipulatoire.

En décembre 2015, Jean-Jacques Bourdin interrogeant Gilles Kepel, avait trouvé astucieux d’établir un lien entre le FN et Daesh. Fous de rage devant l’insulte, Marine Le Pen et Gilbert Collard avaient surréagi et publié sur leur compte Twitter des photos d’atrocités de Daech. Avant de les retirer. Aubaine pour tous ceux qui soutenant les politiques qui font monter le FN, s’en remettent à la police pour le combattre. Le parquet de Nanterre a été saisi de l’horrible crime, et a naturellement demandé et obtenu l’ouverture d’une information judiciaire pour délit « de diffusion message violent susceptible d’être vu ou perçu par un mineur », prévus à l’article 227-24 du Code pénal. Plein de zèle, le magistrat instructeur alors que sa procédure n’en avait nul besoin, a sollicité la mainlevée de l’immunité parlementaire de Gilbert Collard qui lui a été refusée le bureau de l’Assemblée nationale à majorité socialiste. Histoire d’être conséquent dans le combat contre la bête immonde, les convocations de Marine Le Pen, dans une affaire qui ne présentait aucune urgence, ont bien évidemment été délivrées pendant la campagne de l’élection présidentielle. Le Parlement européen n’a pas eu les pudeurs démocratiques de l’Assemblée nationale française d’alors et a accordé la levée de l’immunité de la présidente du Front National.

À ce stade il faut rappeler que les procédures utilisables pour la répression de l’article 227-24 du Code pénal que l’on souhaite appliquer à Marine Le Pen et Gilbert Collard, relèvent dans le Code de procédure pénale, du « titre XIX : De la procédure applicable aux infractions de nature sexuelle et de la protection des mineurs victimes ». Il faut lire attentivement dans l’article Article 706-47 du CPP la liste des infractions concernées par ce titre. C’est édifiant. Tout ce qui relève de la protection de l’enfance y est détaillé et l’on perçoit à quel point, les auteurs de ces faits font partie d’une humanité particulière que la justice entend, à juste raison, traiter de façon particulière. Pour être clair, c’est la criminalité des détraqués, des pervers, des psychopathes et autres dérangés. C’est la raison pour laquelle ont été prévues pour ces gens-là en plus de la peine, des obligations de soins. Et naturellement, pour savoir à qui on a affaire « les personnes poursuivies pour l’une des infractions mentionnées à l’article 706-47 du présent code doivent être soumises, avant tout jugement au fond, à une expertise médicale. L’expert est interrogé sur l’opportunité d’une injonction de soins. » Convoquée par un psychiatre, la patronne du premier parti de France a fort normalement refusé. Ce qui est tout à fait scandaleux dans cette affaire, c’est le choix de cette incrimination absurde qui a été demandée par le parquet et acceptée par le juge d’instruction. Se trouvera-t-il enfin des magistrats soucieux de sauver l’honneur de leur corps en refusant ce genre de manipulation ? Qui ne vise qu’à mettre en difficulté un opposant politique au pouvoir en place. En portant atteinte une fois de plus à la liberté d’expression, pourtant déjà bien mal en point dans notre pays.

Que risquent Marine Le Pen et Gilbert Collard, également concerné, dans cette affaire ? Avec quelles conséquences ?

C’était dans la perspective de la peine qui va lui être infligée que l’on avait fait convoquer Marine Le Pen par un psychiatre assermenté afin que celui-ci se prononce, outre sur son état mental, mais aussi et surtout sur l’opportunité d’une injonction de soins. Il faut prévenir Marine Le Pen et Gilbert Collard que cela peut aller jusqu’à la prescription d’un traitement inhibiteur de libido… Comment mieux démontrer que l’on a affaire à une pantalonnade liberticide.

Les peines prévues par l’article 227-24 du Code pénal sont sévères et peuvent aller jusqu’à trois ans de prison ferme et 75 000 € d’amende. On gage que soucieux de lutter contre la bête immonde, et sous les applaudissements imbéciles des adversaires du Rassemblement National qui ne comprennent pas que leur tour viendra (n’est-ce pas Monsieur Mélenchon ?), ceux qui fixeront les peines auront probablement la main lourde.
Et pour faire bonne mesure et puisque l’objectif de cette procédure est l’affaiblissement d’adversaires politiques, il est tout à fait possible, voire probable, que l’on fasse cadeau au passage à Marine Le Pen et Gilbert Collard d’une peine d’inéligibilité.

La démocratie française n’est pas en bonne santé, et ce n’est pas à cause des gilets jaunes.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

02.

Corinna Betsch, la femme de Michael Schumacher, évoque l'état de santé de l'ancien champion de Formule 1

03.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

04.

Univers : les physiciens commencent à comprendre les structures géantes qui connecteraient des galaxies distantes de milliards d’années lumière

05.

Emmanuel Macron en passe d’entériner la victoire posthume des Gilets jaunes

06.

Une montre en acier adjugée à 28 millions d’euros, c’est extravagant, mais n’est-ce pas indécent ?

07.

Fac de Jussieu : une conférence sur le terrorisme interdite par des terroristes d'un nouveau genre !

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

06.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

01.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

04.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

05.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

06.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

Commentaires (10)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Caustik317
- 03/03/2019 - 18:38
Staline aussi,
psychiatrisait ses opposants politiques dans des cliniques d'état, appropriées, dont ils ne sortaient jamais. Staline utilisait aussi la délation, y compris la plus atroce : la délation intra familiale. la torture, tout particulièrement contre les trotskistes. La déportation dans les mines de sel en Sibérie, fût aussi une destination fréquente des dissidents de Staline. DIX SEPT millions d'opposants russes au communisme sont morts ainsi.
Outre-Vosges
- 03/03/2019 - 17:09
Les juges ne se déconsidèrent pas
Il faudrait pour cela qu'il y eût une opinion publique digne de ce nom. À l’heure actuelle il suffit de regarder dans les yeux un Français moyen et lui lancer les mots magiques : « Fasciste ! Raciste ! » pour qu’il tombe immédiatement à genoux et vous supplie : « Par pitié ! Retirez ces accusations et je dirai, je penserai même tout ce que vous voulez. » Et les bienpensants de se dire alors : « C’est merveilleux d’avoir affaire à de tels imbéciles : avec eux on peut tout se permettre ».
2bout
- 03/03/2019 - 02:09
Les procès ont souvent une vertu pédagogique, ...
mais que pourrait donc nous apprendre celui-ci ?