En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

02.

Les conditions de la détention de l’actrice Felicity Huffman dévoilées par la presse américaine

03.

Brexit : le rapport secret mais officiel du gouvernement britannique est peut-être en train de faire évoluer Boris Johnson...

04.

Thomas Piketty, l'anti-Friedman qui ne fait peur à personne

05.

Manuel Valls danse sur une chanson des Gipsy Kings à son mariage fastueux

06.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

07.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

04.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

05.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

06.

Pourquoi parle-t-on si peu de la jeune Palestinienne assassinée en Cisjordanie ? Parce que ce ne sont pas les Israéliens qui l'ont tuée !

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

03.

Reconnaissance de la filiation des enfants par GPA : grand flou sur sujet clair

04.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

05.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

06.

"Le communisme est l’avenir de l’humanité"… Eh oui on a lu ça !

ça vient d'être publié
décryptage > Science
maladies cardiovasculaires

Surmortalité et boissons sucrées : pourquoi cette étude qui rend responsable les édulcorants n’est pas valable

il y a 10 min 31 sec
décryptage > Politique
élections municipales 2020

LREM, cette coalition qui s’ignore ?

il y a 37 min 59 sec
pépite vidéo > International
Flammes massives
Sites pétroliers attaqués en Arabie Saoudite : la production mondiale de pétrole ralentie
il y a 15 heures 4 min
light > Insolite
constante menace
Un oiseau attaque et tue un cycliste
il y a 16 heures 33 min
pépites > Politique
toujours en poche
Emmanuel Macron évalue ses ministres avec une application
il y a 17 heures 52 min
pépite vidéo > Loisirs
Jamais deux sans trois
Manuel Valls danse sur une chanson des Gipsy Kings à son mariage fastueux
il y a 18 heures 47 min
light > Science
découverte scientifique
Des ingénieurs du MIT ont mis au point le matériau le plus noir de tous
il y a 20 heures 20 min
pépites > Terrorisme
Retour de tous les djihadistes en France ?
Des familles françaises de djihadistes portent plainte contre Jean-Yves Le Drian
il y a 21 heures 35 min
décryptage > Politique
analyse des résultats de votes des Régionales

Les deux France, celle qui taxe et celle qui paye

il y a 22 heures 54 min
décryptage > France
La fête hélas est finie

"Le communisme est l’avenir de l’humanité"… Eh oui on a lu ça !

il y a 23 heures 30 min
décryptage > France
Atlantico-Business

La France continue de créer des emplois industriels alors qu’elle n’ouvre plus d’usine. Bizarre !

il y a 30 min 10 sec
décryptage > International
Spectre de la guerre

De l’Arabie saoudite à Gaza, le Moyen-Orient est-il au bord de la conflagration généralisée ?

il y a 50 min 39 sec
pépites > Education
une prison à ciel ouvert ?
Les guerres de bandes gangrènent des lycées franciliens
il y a 15 heures 54 min
Art et nature font-ils bon ménage ?
Une forêt de 300 arbres voit le jour en plein milieu d’un stade de football
il y a 17 heures 18 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Démanteler les GAFA pour déséquilibrer le monde ? Fausse bonne idée

il y a 18 heures 33 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

"LECTURES D'ETE": "InQarcéré" de Jean-Pierre Marongiu

il y a 19 heures 26 min
décryptage > Science
nouvelle exoplanète k2-18B

Pourquoi la super-terre découverte par les astronomes est moins intéressante en soi que les méthodes qui ont permis de la repérer

il y a 20 heures 47 min
pépite vidéo > Justice
justice a été rendue
Condamné à 10 jours de prison pour cruauté envers un requin
il y a 22 heures 22 min
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

La nouvelle Bataille d’Angleterre

il y a 23 heures 19 min
décryptage > Europe
La hausse de l’énergie ne s’arrête-t-elle donc jamais ?

Taxe carbone européenne : la fausse bonne idée

il y a 23 heures 39 min
© PHILIPPE HUGUEN / AFP
© PHILIPPE HUGUEN / AFP
Défi

Pierre Jova : "Que l'Europe soit submergée ou arrive à intégrer tous les migrants, l'Eglise sera toujours là puisqu'elle s'adressera à tout le monde"

Publié le 24 février 2019
La réponse des Chrétiens face au défi migratoire est ambivalente, entre une véritable volonté d'accueil et les craintes face à ce qui peut être perçu comme une menace.
Pierre Jova, journaliste, a collaboré à La Vie, au Figaro et à Famille Chrétienne. Féru de géopolitique, il a couvert la crise migratoire en Serbie et en Hongrie pendant l’été 2015. Il travaille à présent pour l’hebdomadaire Pèlerin.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre Jova
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre Jova, journaliste, a collaboré à La Vie, au Figaro et à Famille Chrétienne. Féru de géopolitique, il a couvert la crise migratoire en Serbie et en Hongrie pendant l’été 2015. Il travaille à présent pour l’hebdomadaire Pèlerin.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La réponse des Chrétiens face au défi migratoire est ambivalente, entre une véritable volonté d'accueil et les craintes face à ce qui peut être perçu comme une menace.

Atlantico : Votre livre-enquête, "Les Chrétiens face aux migrants" (éditions Tallandier) commence avec la crise des migrants en 2015. Depuis la question migratoire semble être devenu l'un des axes de débats sur la scène politique. Cette enquête montre une certaine ambivalence de la réponse des Chrétiens face à ce défi entre une véritable volonté d'accueil et les craintes ou le rejet de ce qui peut être perçu comme une menace. Les questionnements que vous soulevez, ne sont-ils pas les même que ceux qui traversent la société de manière plus générale ?

Pierre Jova : Si, précisément. J'ai choisi de m'intéresser aux communautés chrétiennes car c'est en leur sein qu'on entend le discours le plus accueillant et aussi le plus sceptique concernant les migrants. C'est donc un symptôme intéressant de cette controverse. Il n'y a pas de vote ou de catégorie socio-professionnelle qui soient spécifiques aux chrétiens. Ils sont même minoritaires en tant que pratiquants. Mais malgré leur petit nombre, ils sont parmi les plus investis dans l'accueil des migrants. Leur réflexion sur le rôle migratoire est chargée de métaphysique : puisque Dieu s’est fait homme, beaucoup de chrétiens voient dans les migrants l'image de Dieu. C’est une question de salut qui se joue. Toutefois, beaucoup craignent pour l'identité chrétienne de la France, en redoutant que les migrants ne renforcent la présence de l'islam.

Sur cette question importante de l'islam dont se réclament un certain nombre de migrants, quel regard portent les Chrétiens et l'Eglise sur cette "concurrence" importante ?

Le débat sur l'islam est forcément lié à la question migratoire, puisque cette religion n'existait pratiquement pas en France métropolitaine avant les grandes vagues migratoires du 20ème siècle. Mais il faut relativiser, car beaucoup de migrants qui viennent en Europe ne sont pas musulmans. Il y a de nombreux chrétiens d'Afrique sub-saharienne qui, eux, au contraire, renforcent ce paysage chrétien ainsi que les immigrés orthodoxes d'Europe de l'Est.

Par contre, la présence de l'islam ne laisse pas les Chrétiens indifférents. Jusqu'à présent les Eglises insistaient beaucoup sur le dialogue interreligieux et les points communs unissant le christianisme à l'islam. Ces dernières années, il y a une prise de conscience dans un noyau de fidèles qu'il faut aussi proposer le christianisme aux musulmans. Il faut accueillir l'autre, mais être clair sur sa propre doctrine et la partager. Chez les protestants évangéliques, cette idée est forte depuis longtemps. C'est chez eux qu'on observe le plus grand nombre de conversions de musulmans au christianisme, qu’ils soient migrants récents ou Français d'origine immigrée.

Doit-on voir dans l’opposition de certains chrétiens à accueillir les migrants l’affirmation d’un christianisme identitaire ?

La question des migrants divise profondément les chrétiens, à l'image de la société française. La hiérarchie épiscopale et le clergé catholique sont très engagés en faveur de l’accueil et ils attirent donc sur eux les critiques de certains fidèles. C'est moins visible dans le protestantisme mais ces clivages existent tout autant. Il y a des gens qui s'inquiètent du phénomène migratoire pour des raisons sociales et économiques puisqu'ils sont dans des situations précaires et ils vivent mal ce qu'ils perçoivent comme un deux poids, deux mesures.

Ce reproche s'entend dans les Gilets jaunes, pourtant loins des Eglises, et plus largement chez beaucoup de catholiques culturels. Chez les pratiquants, il y a une inquiétude plus métapolitique au niveau de l'identité française et de la nostalgie d'un "âge d'or" d'une France catholique, homogène, stable. Là, on ne touche pas seulement aux migrations mais aussi aux dernières lois de bioethique, à la perte générale des repères et au laïcisme. Cela s’inscrit dans une quête identitaire commune à toute la société : régionaliste, ethnique, genrée... Beaucoup de chrétiens veulent donc exprimer plus fort leur identité confessionnelle, ainsi que nationale. Ce qui ne veut pas dire qu'ils sont tous contre les migrants. Il y a des gens qui affirment leur identité chrétienne ou française tout en étant accueillants. Je pense, comme l’analysait Olivier Roy dans son dernier ouvrage « l’Europe est-elle chrétienne ? » (Le Seuil), que, dans une large mesure, le populisme de droite et les mouvements identitaires sont très sécularisés. Ils folklorisent l'identité chrétienne et la réduisent aux clochers, à la crèche mais ne l'accompagnent pas d’une pratique religieuse nécessaire à la faire vivre. 

Est-ce que les Eglises se sont renforcées ou affaiblies à la suite de cette crise ?

C'est difficile à dire : dans la foi chrétienne, il y a ce qu'on voit et ce qu'on ne voit pas. Au niveau des chiffres, la France se déchristianise depuis plusieurs décennies, voire plusieurs siècles, mais on assiste aussi à de vrais réveils spirituels. D’un côté, la crise des migrants a divisé les chrétiens entre eux, ouvrant des blessures communautaires. De l’autre, l’urgence humanitaire a renforcé les Eglises, puisqu'elle leur a permis d'accomplir leur mission évangélique de charité et d’accueil. On a vu de nombreuses initiatives fleurir, qui attestent de la créativité chrétienne et de sa bonne santé.

Au regard de la façon dont les Chrétiens ont affronté ces défis d'accueil, quelle place selon vous peut-on s'attendre qu'ils occupent face aux futures crises migratoires ?

Quel que soit l'avenir, l'Eglise sera toujours là. L'Eglise n'est pas une ONG, le pape François l'a bien dit. Son rôle, son existence, c'est la communauté de chrétiens qui prêche et distribue les sacrements. Dans ce schéma, que l'Europe soit submergée ou qu’elle arrive à intégrer tous les migrants, l'Eglise sera toujours là puisqu'elle s'adressera à tout le monde. Tant qu'elle sera là, elle fera son travail d'accueil élémentaire, pour dispenser une œuvre matérielle et spirituelle (ce que l'Etat ne peut pas faire). Je pense que si les mouvements migratoires s'accentuent depuis l'Afrique, ce sera peut-être une opportunité pour les Eglises puisque la grande majorité de ces immigrés sont croyants. En venant en Europe ils sont surpris de voir à quel point les sociétés occidentales sont sécularisées, alors qu’ils tiennent à leur foi. On peut donc se demander si une africanisation de l'Europe ne serait pas sa rechristianisation voire sa pentecôtisation, car beaucoup sont protestants évangéliques. 

Le défi des futures migrations est donc écologique, politique, économique, mais aussi spirituel. On ne peut pas juste répondre à l’immigration par des frontières, du co-développement et une meilleure redistribution des richesses. Lorsque des étrangers arrivent sur notre sol, il faut avoir quelque chose à leur dire. C'est là où le bât blesse. L'Europe ne sait plus qui elle est, ni où elle va. L'une des bonnes attitudes à adopter serait de revenir à son identité culturelle ou de formuler quelque chose de nouveau à partir d’elle. Les Eglises sont aussi là pour rappeler que l'Europe ne sort pas de n'importe où. Que son héritage chrétien n'est pas un boulet mais une force pour proposer quelque chose à ces migrants et leur dire où ils arrivent.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

02.

Les conditions de la détention de l’actrice Felicity Huffman dévoilées par la presse américaine

03.

Brexit : le rapport secret mais officiel du gouvernement britannique est peut-être en train de faire évoluer Boris Johnson...

04.

Thomas Piketty, l'anti-Friedman qui ne fait peur à personne

05.

Manuel Valls danse sur une chanson des Gipsy Kings à son mariage fastueux

06.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

07.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

04.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

05.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

06.

Pourquoi parle-t-on si peu de la jeune Palestinienne assassinée en Cisjordanie ? Parce que ce ne sont pas les Israéliens qui l'ont tuée !

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

03.

Reconnaissance de la filiation des enfants par GPA : grand flou sur sujet clair

04.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

05.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

06.

"Le communisme est l’avenir de l’humanité"… Eh oui on a lu ça !

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
cloette
- 24/02/2019 - 17:26
masses migratoires musulmanes
Si un jour il y a une majorité musulmane en France, la France ne sera plus "fille ainée de l'Eglise", mais elle sera musulmane, la question est : ça se produira dans combien de temps ?