En direct
Best of
Best of du 12 au 18 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

02.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

03.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

04.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

05.

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

06.

Comment Poutine a réussi à subtiliser le Moyen-Orient au nez et à la barbe des Etats-Unis

07.

Cosmic Crisp, la nouvelle pomme américaine qui part à l’assaut du monde

01.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

02.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

03.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

04.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

05.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

06.

Non, il ne faut pas parler de Mohamed Merah, ni des souffrances des chrétiens d'orient : la croisade de France Culture contre l'islamophobie des médias

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

04.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Shakespeare revient, ils sont devenus fous !

Pendant des siècles, Othello a été noir : le théâtre des Abbesses a mis fin à ce scandale

il y a 1 min 11 sec
décryptage > Politique
Avenir de la droite

La petite mort des Républicains

il y a 23 min 15 sec
décryptage > Economie
Atlantico Business

Renault en plein chaos post Ghosn

il y a 48 min 7 sec
décryptage > France
Atlantico.fr opération Sentinelle Vigipirate
"Années de plomb"

Pression islamiste : quelles leçons de la guerre froide et du "containment" de la menace intérieure communiste ?

il y a 59 min 33 sec
pépite vidéo > International
Meilleur président ?
Donald Trump ironise sur le bilan d'Emmanuel Macron sur la question du chômage
il y a 16 heures 17 min
light > Politique
Lettre ouverte
Yassine Belattar décide de démissionner du Conseil présidentiel des villes
il y a 17 heures 26 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Avant que j'oublie" de Anne Pauly : un magnifique roman sur le deuil

il y a 18 heures 44 min
pépites > Justice
Blanchiment aggravé
Patrick Balkany condamné à 5 ans de prison et à 10 ans d'inéligibilité, 4 ans de prison ferme sans mandat de dépôt pour son épouse Isabelle
il y a 19 heures 32 min
pépites > Terrorisme
Lutte antiterroriste
Un projet d'attentat "inspiré du 11 septembre" a été déjoué en France
il y a 20 heures 21 min
décryptage > Société
Laïcité

Sur le voile, Jean-Michel Blanquer a dix longueurs d’avance sur Emmanuel Macron

il y a 21 heures 5 min
décryptage > Economie
industrie

Ce "petit" problème de ressources humaines qui complique la réindustrialisation de la France

il y a 14 min 33 sec
décryptage > High-tech
Icônes

Emojis, instagram et selfie : cette bascule vers une civilisation de l’image qui nous tombe sur la tête

il y a 33 min 12 sec
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday
il y a 56 min 36 sec
pépites > Europe
Catalogne
Grève générale : très forte mobilisation des indépendantistes catalans dans les rues de Barcelone
il y a 15 heures 51 min
pépites > Justice
EI
La justice française a émis un mandat d'arrêt international contre Abou Bakr al-Baghdadi
il y a 16 heures 51 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Surface" d'Olivier Norek : la découverte d’un corps disparu depuis 25 ans relance "une affaire classée"

il y a 17 heures 53 min
pépite vidéo > International
Culiacan
L'arrestation du fils d'El Chapo entraîne des affrontements violents entre la police et le cartel de Sinaloa
il y a 18 heures 58 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand on fait mieux que le superlatif et quand on s’illumine comme une éclipse : c'est l’actualité des montres en veille de Brumaire
il y a 20 heures 5 min
pépites > France
Casse-tête budgétaire
L'Assemblée nationale valide la suppression de la taxe d'habitation
il y a 20 heures 50 min
pépites > France
TER
Un mouvement social "inopiné" à la SNCF perturbe la circulation
il y a 21 heures 15 min
Bonnes feuilles

L'influence des physiocrates au XVIIIe siècle sur la sacralisation du travail

Publié le 17 février 2019
Jean-Pierre Deschodt publie "La face cachée du socialisme français" aux éditions du Cerf. À l'heure où le PS est en crise, ce livre exhume les sources contradictoires et embarrassantes de la pensée socialiste. Et si l'impasse était originelle ? Extrait 2/2.
Professeur des Universités, Jean-Pierre Deschodt est également directeur du département d'histoire de l'ICES, l'Institut catholique de Vendée.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Pierre Deschodt
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Professeur des Universités, Jean-Pierre Deschodt est également directeur du département d'histoire de l'ICES, l'Institut catholique de Vendée.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Pierre Deschodt publie "La face cachée du socialisme français" aux éditions du Cerf. À l'heure où le PS est en crise, ce livre exhume les sources contradictoires et embarrassantes de la pensée socialiste. Et si l'impasse était originelle ? Extrait 2/2.

Que ce soit dans le domaine politique et social, économique ou démographique, la liberté est au cœur de tous les changements du XIXe siècle; elle est la cheville ouvrière du progrès industriel, technique et bancaire, constituant le principe et la fin de toute forme d’enrichissement. 

Si l’on se place sur le terrain de l’économie politique, celle-ci revêt jusqu’au milieu du XVIIIe siècle un caractère essentiellement pragmatique – de la même façon que la physique et la chimie avaient commencé par un recueil d’expériences pratiques. Le mérite d’avoir élevé l’économie au rang de science formulant des lois revient à l’école dite physiocrate, fondée par François Quesnay (1694-1774) et qui regroupe des économistes comme Mirabeau père, Dupont de Nemours et Turgot. Très vite, les physiocrates s’engagent dans la promotion des libertés économiques. 

Leur influence se mesure à l’édit Turgot d’abolition des corporations de métiers, le 12 mars 1776. L’examen des motifs insiste notamment sur l’existence d’un droit imprescriptible de travailler, «propriété de tout homme» louant ses bras à la fabrique et aux métiers, droit que musellent les corporations. Le progrès des arts, l’émulation dans l’industrie, l’accession des femmes au travail sont autant d’éléments qui plaident en faveur d’un travail sans entrave.

La source du mal, expliquait Turgot, est dans la faculté même, accordée aux artisans d’un même métier de s’assembler, et de se réunir en un corps.

La liberté pourvoit à tout, en particulier elle contribue, pense-t-on, à l’équilibre par le jeu de la libre concurrence. Telle est la croyance de ce nouveau régime qui ne craint ni les encombrements d’ouvriers sur le marché du travail, ni leur inexpérience, ni le rapport de force entre maître et artisan. Malgré les considérations optimistes du législateur, la pagaille l’emporte. Trois mois après la chute du contrôleur général des finances Turgot, un édit d’août 1776 modifie la précédente loi, sans toutefois l’abolir, mais les corporations sont en partie rétablies. Le régime espère ainsi conserver ce qu’il y a de bon dans les deux organisations économiques opposées, faire en quelque sorte l’amalgame entre tradition et modernité. L’esprit de réforme continue de souffler en faveur d’une constitution organique du travail. 

Dans la continuité de ses idées nouvelles, la Révolution française sacralise un peu plus le travail et prétend régénérer l’homme en lui imposant sa règle sociale: «tout par l’individu et pour l’individu». Ceci posé, l’individualisme a un coût, qui sera humain et social. 

La nuit du 4 août 1789, en abolissant sans débat les privilèges, aurait pu porter un coup fatal au régime des corporations. Or il n’en est rien. La question de principe concernant son abrogation n’est posée aux députés que dix-neuf mois plus tard. En effet, le rapporteur du comité des contributions publiques, Pierre d’Allarde, monte à la tribune de l’Assemblée le 15 février et prononce un réquisitoire impitoyable contre les «maîtrises et jurandes». Son argumentaire reprend celui avancé par les physiocrates quinze années auparavant. D’Allarde y ajoute toutefois des références contemporaines: «La faculté de travailler est un des premiers droits de l’homme», le système corporatif le compromet. Cependant l’examen de ce projet ne va pas sans susciter la question suivante: faut-il redouter une inflation de l’effectif ouvrier? En tant que bon disciple de Quesnay, D’allarde décrète « que le nombre des artisans est toujours proportionnel aux besoins de la consommation et limité par eux ». La libération du commerce constitue alors une œuvre bienfaisante par l’émulation qu’elle suppose, par la simplification qu’elle facilite, notamment en matière fiscale; par la création de la patente enfin, cet impôt sur le revenu commercial et industriel venant se substituer à la «contribution du vingtième» qui concernait l’ensemble de la population du royaume (le clergé, la noblesse, le Tiers État) et dont la quote-part versée au trésor représentait 5% des revenus. 

Dès le 2 mars 1791, le deuxième article du décret d’Allarde rappelle lapidairement les nouvelles conditions du développement économique, traduisant le nouvel état d’esprit du législateur en la matière:

À compter du 1er avril prochain, les offices de perruquiers, barbiers, étuvistes, les droits de réceptions des maîtrises et jurandes et tous privilèges de profession sont supprimés.

Mais cela ne suffit pas. De nombreuses tentatives de coalition voient le jour: les charpentiers parisiens se forment en une union fraternelle pour obtenir un salaire minimum de 50 sous la journée. Ou encore les maréchaux-ferrants, qui réclament une réduction d’une heure de la journée de travail dont ils exigeaient qu’elle commence à 5 heures pour s’achever à 19 heures. En riposte à cet activisme, les associations ouvrières sont formellement prohibées par la fameuse loi Le Chapelier, votée par l’Assemblée constituante le 14 juin 1791. La loi interdit formellement toute espèce d’organisation ouvrière, toute délibération, toute pétition se réclamant d’une profession. Allant même jusqu’à punir sévèrement tout attroupement et toute atteinte à la liberté du travail, la grève se trouve donc proscrite explicitement par l’article 7 de la loi:

Ceux qui useraient de menaces ou de violences contre les ouvriers usant de la liberté accordée par les lois constitutionnelles au travail et à l’industrie, seront poursuivis par la voie criminelle et punis suivant la rigueur des lois, comme perturbateurs du repos public.

À travers ces sévères dispositions, Isaac Le Chapelier vise les sociétés d’aide et de soutien.

Extrait du livre de Jean-Pierre Deschodt, "La face cachée du socialisme français", publié aux éditions du Cerf.   

Lien direct vers la boutique Amazon : ICI

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

02.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

03.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

04.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

05.

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

06.

Comment Poutine a réussi à subtiliser le Moyen-Orient au nez et à la barbe des Etats-Unis

07.

Cosmic Crisp, la nouvelle pomme américaine qui part à l’assaut du monde

01.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

02.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

03.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

04.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

05.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

06.

Non, il ne faut pas parler de Mohamed Merah, ni des souffrances des chrétiens d'orient : la croisade de France Culture contre l'islamophobie des médias

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

04.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires