En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

02.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

03.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

04.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

05.

Islamisme : Yannick Jadot demande la fin de "toutes les complaisances" dans les mairies et au gouvernement

06.

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

07.

Conseils à l’usage des gens “normaux” en couple avec un surdoué

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

04.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

02.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

03.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

04.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Grand nettoyage
Islamisme : Yannick Jadot demande la fin de "toutes les complaisances" dans les mairies et au gouvernement
il y a 14 heures 30 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Une galaxie naine est entrée en collision frontale avec la Voie lactée ; Osiris-Rex : la Nasa inquiète de perdre son précieux chargement prélevé sur l’astéroïde Bennu
il y a 17 heures 1 min
pépites > International
Tensions
Macron a rappelé à Paris l'ambassadeur de France en Turquie après l'insulte d'Erdogan
il y a 19 heures 3 min
décryptage > Economie
Les lignes bougent

Etats-Unis, Chine, Europe : quelle remondialisation ?

il y a 20 heures 39 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Hélène Cixous ou l’empire des nuances

il y a 20 heures 48 min
décryptage > Education
Signes de faiblesses et de lucidité

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

il y a 21 heures 9 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Intégration et inégalités : comment la pensée décoloniale s’est propagée au sein des banlieues

il y a 21 heures 27 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Survivre : la quête de l’espèce humaine face aux multiples menaces

il y a 21 heures 29 min
décryptage > Politique
LFI (La France Islamiste)

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

il y a 21 heures 30 min
décryptage > Société
Dangers du siècle

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

il y a 21 heures 34 min
pépites > Société
Les affaires ont repris
Paris : la délinquance a explosé depuis le déconfinement
il y a 14 heures 57 min
pépites > Politique
Menace qui pèse sur la France
Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"
il y a 18 heures 48 min
décryptage > Politique
Non-débat

Pourquoi l’usage abusif de la honte comme argument politique est en train d’asphyxier notre démocratie

il y a 20 heures 23 min
décryptage > International
Coup diplomatique

Du blé contre la reconnaissance d’Israël par le Soudan

il y a 20 heures 43 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Climatisation à moindre impact : de nouvelles peintures pour bâtiments pourraient permettre de rafraîchir les immeubles
il y a 20 heures 55 min
décryptage > Histoire
Latrines

Des archéologues fouillent les restes de toilettes médiévales afin de mieux comprendre l'impact de notre régime alimentaire sur notre santé

il y a 21 heures 15 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Les surdoués demandent-ils l’impossible en amour ?

il y a 21 heures 28 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

L’absence de débouché politique face à la colère du peuple

il y a 21 heures 30 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Emmanuel Macron : de la réforme à la transformation

il y a 21 heures 30 min
décryptage > Société
Etat profond

QAnon contre Antifas : pour de plus en plus de gens, la vérité est ailleurs. Et le problème est qu’ils ont partiellement raison…

il y a 21 heures 35 min
© LUDOVIC MARIN / AFP
© LUDOVIC MARIN / AFP
Atlantico-Business

Les comptes secrets de Noël : qui a dépensé quoi (et ou) en 2018

Publié le 25 décembre 2018
Les Français vont dépenser 570 euros en moyenne pour Noël. Ils vont donc dépenser un peu moins d’argent cette année que l‘année dernière.
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les Français vont dépenser 570 euros en moyenne pour Noël. Ils vont donc dépenser un peu moins d’argent cette année que l‘année dernière.

Les comptes de Noël sont toujours secrets. D’abord parce que la surprise du cadeau fait partie du jeu ou de la quête de bonheur, ensuite parce que la dépense est exceptionnelle et dépasse en général les moyens habituels de ceux qui font les cadeaux. Ils doivent donc se débrouiller avec une cassette secrète qu‘ils constituent en général tout au long de l’année, à coté de leur épargne de précaution. 3 Français sur 10 ouvrent un compte spécial dès le début de l’année pour préparer le Noël suivant. C’est un compte « hors bilan » familial, dont les banquiers eux-mêmes ne préfèrent pas trop savoir comment il est approvisionné. Les Français se débrouillent !

L'épargne de précaution existe et elle sert à répondre à un imprévu. L’épargne cadeau, par définition, n’existe pas officiellement, mais c’est elle qui sert à financer le budget cadeau et donc la consommation.

Les dépenses des Français au moment des fêtes de fin d’année sont donc un bon indicateur de moral et d’optimisme. S’ils dépensent beaucoup, c’est qu’ils vont plutôt bien et sont assez optimistes. S’ils dépensent moins, c’est que le moral n’est pas de la partie. Les Français auront dépenser 570 euros en moyenne cette année 2018. Un peu moins que l'année dernière où le moral des Français était au beau fixe, pour cause de reprise de croissance forte.

L’année 2018 étant plus compliquée, les Français ont moins épargné cette année que l'année dernière et vont donc se serrer la ceinture.

Dès le début de l’année 2018, on savait que les comptes de Noel seraient plus tendus. Alors que le budget médian s'élevait à 460€ l'an dernier, il retombe cette année à 445€. Le budget médian est celui qui partage les Français en deux. D’un côté, ceux qui dépensent plus que le budget médian, de l'autre ceux qui dépensent moins. Ces chiffres sont tirés des enquêtes COFIDIS, seul organisme à produire ce type d’études. Environ 10 %, seulement, des Français vont augmenter leur budget Noël.

Alors ce budget Noël se compose des dépenses de cadeaux, dépenses alimentaires et voyages (train, avion, voiture, hôtel).  

Les dépenses de cadeaux sont en légère augmentation à 440 euros, au détriment des achats très festifs, pour le réveillon et les repas de Noël, et les voyages. Moins d’huitres, moins de foie gras, et autres chapons et moins d’escapades ou de sports d’hiver.

Alors au delà des chiffres, les secrets bien gardés portent sur ceux qui font des cadeaux et sur la nature de ces cadeaux.

1er secret, ceux qui font des cadeaux habitent plutôt dans les villes, et notamment l'Ile de France où résident les plus gros dépensiers du pays (avec 751€), suivis des gens du Sud-est, Rhône-Alpes et PACA (604€), du Nord-est, avec Strasbourg (501€) ou du Sud-ouest avec Bordeaux, Toulouse (415€). Les Bretons et les gens du Pas-de-Calais ne  sont, eux, pas très cadeaux de Noël.

2e secret, ceux qui dépensent le plus sont plutôt CSP+, cadres dirigeants et cadres sup et les professions libérales (environ plus de 1000 euros). Ce n’est pas très étonnant, ils touchent les plus gros revenus. Après, on découvre les retraités qui dépensent 650 euros, puis les différentes catégories d’ouvriers et d’employés.

Ceux qui dépensent le plus ont en général plus de 50 ans, ils sont parents et souvent grand-parents. Là encore, c’est plutôt normal. Les cadeaux de Noël sont très souvent le moyen d’aider les nouvelles générations.

3e secret, la nature des cadeaux est très surprenante. Une constance dont on ne parle pas, c’est que la moitié des budgets cadeaux sont consacrés à des enveloppes de cash ou des chèques, y compris des chèques cadeaux qui permettent d’acheter la contrevaleur de leur montant dans des enseignes ou des sites de e-commerce. C’est la preuve que les fêtes de fin d’année servent beaucoup à transférer de l’argent d’une génération à l’autre, en franchise d’impôts puisque les cadeaux sont exonérés de frais de succession. A noter que pour les vrais cadeaux, si on exclut les jeux pour les plus petits (le constructeur Lego toujours en tête des jouets), les articles digitaux, tablettes, ordinateurs et smartphones ont toujours la cote, talonnés de près par les abonnements à des bouquets de télévision ou surtout à Netflix. Netflix est le grand gagnant des fêtes de Noël.

4e secret, mais il est bien connu des banquiers, les Français préparent Noël très tôt dans l’année. Dès le premier semestre, ils constituent leur cagnotte secrète, ils chassent les soldes, les points de fidélité, les rabais de toutes sortes, les périodes exceptionnelles type Black Friday, autant de formules commerciales qui permettent aux Français de compenser la baisse de pouvoir d’achat... C’est la raison pour laquelle le budget de Noël est un assez bon miroir du climat économique de l’année.

C’est aussi la raison pour laquelle le commerce de détail, qui a pu souffrir pendant les manifestations des Gilets jaunes, a limité les dégâts. Beaucoup d’achats avaient été faits avant le 15 novembre.

5e secret, moins secret qu’inattendu. Le e-commerce plafonne à moins de 10% des achats de Noël. On pensait que la croissance très rapide depuis trois ans allait perdurer et même s’accélérer avec le désordre dans les rues commerçantes lors des samedis précédents, et bien, il n’en est rien. Pour le gros des cadeaux, (vêtements, articles électroniques et alimentation de luxe), les dépenses de Noël se font en priorité dans les magasins physiques.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires