En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

03.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de de la tête de Renault en quelques heures

04.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

05.

Pour Dominique Strauss-Kahn, le brexit pourrait être une chance pour l'Europe

06.

Mais pourquoi les cancers secondaires du sein sont-il si souvent détectés trop tard ?

07.

Comment l’imaginaire occidental a réinventé la Rome antique

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Savez-vous qu'Éric Zemmour, Élisabeth Lévy, Natacha Polony et Jean-Pierre Chevènement sont antisémites ? Sans doute pas, mais Jacques Attali, lui, le sait !

03.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

04.

Taux d’intérêt négatifs : les banques hésitent à faire payer l’épargne courante mais pas pour longtemps...

05.

Arabie saoudite : ces rumeurs sur une possible destitution de MBS

06.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

01.

Cette dénonciation frénétique de l’islamophobie qui masque si souvent un islamo-mépris qui s’ignore

02.

Savez-vous qu'Éric Zemmour, Élisabeth Lévy, Natacha Polony et Jean-Pierre Chevènement sont antisémites ? Sans doute pas, mais Jacques Attali, lui, le sait !

03.

"Pas en mon nom" : ces raisons pour lesquelles les musulmans français sont plus timides que d’autres dans leur condamnation du terrorisme islamiste

04.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

05.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

06.

Débat sur l’immigration : le gouffre d’une société moralement désarmée

ça vient d'être publié
pépites > Europe
A contre courant
Pour Dominique Strauss-Kahn, le brexit pourrait être une chance pour l'Europe
il y a 6 heures 4 min
pépites > Education
Urgence
Violence scolaire : "entre 20 et 30 incidents graves" chaque jour, selon Jean-Michel Blanquer
il y a 6 heures 35 min
pépites > International
Danger
Syrie : 800 proches de djihadistes se seraient échappés d'un camp
il y a 7 heures 27 min
pépite vidéo > International
Catastrophe
Japon : images de désolation après le passage du typhon Hagibis
il y a 8 heures 13 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 12 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 8 heures 52 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

« Les sanglots longs », ou l’art et la manière de passer l’automne en compagnie des meilleurs esprits de ce temps

il y a 12 heures 26 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Connecter les habitats naturels : un véritable espoir pour sauver la biodiversité
il y a 12 heures 47 min
décryptage > Société
Monde malade

De Mickaël Harpon, au pilote de Germanwings, en passant par les tueurs de masse : la crise du sens qui ébranle le monde occidental

il y a 13 heures 19 min
décryptage > Media
Tribune

Lynchage sur les réseaux, retour sur l'affaire de la Ligue du LOL

il y a 14 heures 14 min
décryptage > France
Coûteux principe de précaution

Lubrizol : qui va payer l’addition pour les exploitations agricoles touchées ?

il y a 14 heures 16 min
light > People
Carnet rose
Nabilla a accouché d’un petit garçon
il y a 6 heures 17 min
pépites > Environnement
Pas désintéressés
A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine
il y a 6 heures 46 min
pépite vidéo > Politique
Islam
L'élu RN Julien Odoul crée la polémique en demander à une femme d'ôter son voile au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté
il y a 7 heures 55 min
pépite vidéo > Histoire
Historique
Israël : découverte d'une grande cité vieille de 5.000 ans
il y a 8 heures 24 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
On ne migrera pas vers d'autres planètes selon Michel Mayor, prix Nobel de physique 2019 ; Sur Mars, Curiosity découvre les traces des dernières étendues d’eau ; Saturne a plus de lunes que Jupiter : découverte de 20 nouveaux satellites naturels
il y a 9 heures 21 min
décryptage > Santé
Perte de chance

Mais pourquoi les cancers secondaires du sein sont-il si souvent détectés trop tard ?

il y a 12 heures 36 min
décryptage > Environnement
Mutins de Panurge

Cette épidémie de pensée magique qui se répand chez les activistes de l’environnement

il y a 13 heures 8 min
décryptage > Sport
Surhumain

Un marathon en moins de deux heures : jusqu’où pourra-t-on repousser le corps humain en matière d’exploits sportifs ?

il y a 14 heures 14 min
décryptage > Economie
Sans vision

Budget 2020, une occasion ratée

il y a 14 heures 14 min
décryptage > Justice
Bonnes feuilles

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de de la tête de Renault en quelques heures

il y a 14 heures 17 min
© Reuters
© Reuters
Il ne manquait plus que ça

Ces conséquences inattendues du déréglement climatique sur la criminalité et la violence

Publié le 16 novembre 2018
Les chercheurs suggerent que les conditions météorologiques ont une incidence sur la criminalité dans la mesure où elle influe sur les comportements. En d'autres termes, les températures hivernales plus clémentes, que certains considèrent comme le seul résultat positif du changement climatique, ne sont pas uniformément positives.
Laurent Bègue est professeur de psychologie sociale à l'université Pierre Mendès-France de Grenoble, et directeur de la Maison des Sciences de l'Homme Alpes. Spécialiste des motivations individuelles et régulations sociales dans le jugement et...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurent Bègue
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurent Bègue est professeur de psychologie sociale à l'université Pierre Mendès-France de Grenoble, et directeur de la Maison des Sciences de l'Homme Alpes. Spécialiste des motivations individuelles et régulations sociales dans le jugement et...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les chercheurs suggerent que les conditions météorologiques ont une incidence sur la criminalité dans la mesure où elle influe sur les comportements. En d'autres termes, les températures hivernales plus clémentes, que certains considèrent comme le seul résultat positif du changement climatique, ne sont pas uniformément positives.

Atlantico : Comment expliquer cette corrélation entre climat et violences ? Est-ce plutôt psychologique ou sociologique ?

Laurent Begue : L’explication de cette corrélation renvoie à une question qui anima la criminologie depuis le 19ème siècle, durant lequel le statisticien belge Adolphe Quetelet a développé la thèse de lois thermiques de la criminalité selon laquelle le taux de criminalité varierait en fonction de la température ambiante. Depuis lors, une multitude de recherches ont été menées pour établir la validité du lien entre la température et les conduites d’agression. Par exemple, CVraig Anderson, de l’université de l’IOWA analysé les statistiques criminelles de tous les États-Unis de 1971 à 1980 en contrôlant des variables connues pour leur contribution à la criminalité (PIB, âge, niveau d’éducation), et a montré que l’incidence des crimes violents était maximale en juillet, août et septembre. Une autre étude sur une plus longue période (1950 à 1995) a montré que la température annuelle était corrélée avec l’incidence des crimes violents (mais non ceux contre la propriété). Dans l’ensemble, ces recherches suggèrent une relation linéaire entre la chaleur et l’agression. Cependant, cela n’est pas si simple : la chaleur induit un certain nombre de rythmes de vie qui peuvent expliquer ces variations des taux de violence : lorsqu’il fait chaud, les journées sont généralement plus longues, les jeunes ne se trouvent pas à l’école (puisque c’est l’été), il y a en moyenne plus de gens dans la rue et les lieux publics, et la consommation d’alcool est plus importante. Tous ces facteurs sont connus pour élever le niveau moyen de conduites agressives.

D’autres études ont été réalisées sur le terrain. Lors de journées chaudes (27 degrés), un chercheur a chronométré le délai nécessaire à des automobilistes immobilisés à un feu avant de klaxonner un conducteur (un compère) qui tardait à avancer lorsqu’un feu passait au vert, et ce en fonction de la possession ou non d’un système de climatisation. Les résultats ont montré que les personnes qui ne disposaient pas de climatisation klaxonnaient en moyenne plus rapidement. D’autres travaux ont constaté un effet linéaire de la température sur l’usage du klaxon à une intersection bloquée par un véhicule, notamment chez les personnes qui n’avaient pas de climatiseur. Un résultat allant dans le même sens a été observé auprès de policiers effectuant une simulation d’intervention  alors que la température était confortable (21 degrés) ou chaude (27 degrés).

Une manière encore plus conclusive de déterminer un impact causal de la température est d’exposer les participants à des températures différentes afin d’examiner leur impact psychologique. Craig Anderson a ainsi amené des sujets à effectuer diverses activités (jouer à un jeu vidéo ou faire de l’aérobic) dans des pièces dont la température se situait entre 22 et 26 degrés Celsius (confortable), entre 26 et 31 degrés (chaude) ou entre 31 et 35 degrés (très chaude). On mesurait également le contenu de leur pensée. Les résultats ont montré que leurs idées hostiles  augmentaient linéairement en fonction de la température. Une autre étude a montré qu’une température élevée augmentait directement les affects hostiles et l’activation physiologique (liée à l’agression), et élevait indirectement les cognitions hostiles

Ce parallèle expliquerait-il la violence plus élevé dans certaines régions du globe ?

Bien que la température puisse constituer un facteur pertinent, il existe des déterminants historiques et socioculturels qui semblent beaucoup plus décisifs pour rendre compte des variations des taux de violence à travers le globe. A un niveau global, il semble difficile de les dissocier de la température elle-même puisqu’ils sont toujours confondus.

Le réchauffement climatique annonce une hausse globale des températures de 2° au cours des prochaines décennies. Peut-on s'attendre à des conséquences comportementales globales ?

Comme les travaux d'Harald Welzer dans « les guerres du climats » l’ont indiqué, des conséquences des changements climatiques sur les conflits humains sont à envisager sérieusement. Les déséquilibres géopolitiques induits par la raréfaction de l’eau ou les catastrophes naturelles seront les premiers effets du climat. On ne peut pas exclure que la température elle-même puisse y contribuer, mais il est difficile aujourd’hui d’apprécier dans quelle mesure l’impact sera médiatisé par des facteurs psychologiques comme l’inconfort résultant de l’élévation de la température.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

03.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de de la tête de Renault en quelques heures

04.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

05.

Pour Dominique Strauss-Kahn, le brexit pourrait être une chance pour l'Europe

06.

Mais pourquoi les cancers secondaires du sein sont-il si souvent détectés trop tard ?

07.

Comment l’imaginaire occidental a réinventé la Rome antique

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Savez-vous qu'Éric Zemmour, Élisabeth Lévy, Natacha Polony et Jean-Pierre Chevènement sont antisémites ? Sans doute pas, mais Jacques Attali, lui, le sait !

03.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

04.

Taux d’intérêt négatifs : les banques hésitent à faire payer l’épargne courante mais pas pour longtemps...

05.

Arabie saoudite : ces rumeurs sur une possible destitution de MBS

06.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

01.

Cette dénonciation frénétique de l’islamophobie qui masque si souvent un islamo-mépris qui s’ignore

02.

Savez-vous qu'Éric Zemmour, Élisabeth Lévy, Natacha Polony et Jean-Pierre Chevènement sont antisémites ? Sans doute pas, mais Jacques Attali, lui, le sait !

03.

"Pas en mon nom" : ces raisons pour lesquelles les musulmans français sont plus timides que d’autres dans leur condamnation du terrorisme islamiste

04.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

05.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

06.

Débat sur l’immigration : le gouffre d’une société moralement désarmée

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
HOBBES17
- 16/11/2018 - 18:41
pourquoi les ventes de couteau Laguiole
progressent ?
Prenez des musulmans de plus en plus alcoolisés ou drogués
Ajoutez-y leurs déterminants socio-culturels

Vous obtenez la réponse