En direct
Best of
Best of du 16 au 22 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Vous pensez que Gauguin était un grand peintre ? Erreur : c'était un prédateur pédophile !

02.

Misérable, totalitaire et islamophobe, la France devient le premier pays d’Europe pour les demandes d’asile

03.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

04.

Michel Platero : "si on veut faire baisser les prix de l’immobilier, il faut décorréler la propriété du bâti de celle du foncier"

05.

Cette inquiétante confusion qui s’installe dans les déclarations de la BCE

06.

Ce dérapage tellement prévisible du cofondateur d’Extinction Rebellion sur la Shoah

07.

Le révélateur Whirlpool : mais quelle est maintenant la vision économique d’Emmanuel Macron ?

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

02.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

03.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

04.

Je nique Conrad et... ceux qui l'écoutent

05.

Quel réel bilan énergétique et environnemental quand vos ados écolos imposent leurs exigences à la maison ?

06.

Le fétichisme du diplôme, facteur trop souvent oublié du blocage de l’ascenseur social français

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Réforme
Grève du 5 décembre : Emmanuel Macron considère que la mobilisation est "avant tout contre la fin des régimes spéciaux"
il y a 5 heures 34 min
pépites > Politique
Union des droites
Les Républicains : une procédure d'exclusion vise Erik Tegnér
il y a 10 heures 42 min
pépites > France
Journée de mobilisation
FNSEA – Monde agricole : 1.000 tracteurs vont converger vers Paris le mercredi 27 novembre
il y a 11 heures 21 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Suite française" de Irène Némirovsky : adaptation méritoire d’une œuvre, dont l’auteure puis l’exhumation littéraire firent grand bruit en leur temps

il y a 11 heures 50 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand la Belle au bois dormant noue sa cravate et quand s’allument les aurores boréales : c’est l’actualité des montres à la fin de l’automne
il y a 13 heures 39 min
décryptage > Société
L’enfer, c’est nous autres

Misérable, totalitaire et islamophobe, la France devient le premier pays d’Europe pour les demandes d’asile

il y a 15 heures 21 min
décryptage > Société
Pauvreté

Face aux inégalités : s’engager dans une dynamique de créativité

il y a 16 heures 47 min
décryptage > Culture
Touche pas à ma vahiné…

Vous pensez que Gauguin était un grand peintre ? Erreur : c'était un prédateur pédophile !

il y a 17 heures 20 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
"Paranoïsation", "désassimilation" et communautarisme : l’antiracisme dévoyé au profit d'un projet de conquête islamiste
il y a 18 heures 3 min
décryptage > Environnement
Roger Hallam

Ce dérapage tellement prévisible du cofondateur d’Extinction Rebellion sur la Shoah

il y a 19 heures 28 sec
décryptage > Media
L’art de la punchline

Un 21 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 6 heures 19 min
Justice
Carlos Ghosn et son épouse Carole ont pu enfin communiquer pour la première fois en sept mois
il y a 11 heures 5 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les renards et les lions" de Marcello Simonetta : le destin hors norme des fils de Laurent de Médicis

il y a 11 heures 43 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Pour l'amour des livres" de Michel Le Bris : une amitié entre le voyage et la littérature

il y a 11 heures 57 min
pépite vidéo > Politique
Solutions
Dialogue sous tension entre Emmanuel Macron et les anciens salariés de Whirlpool à Amiens
il y a 14 heures 54 min
pépites > Environnement
Pollution
Réchauffement climatique : les plans de la Chine sur les centrales à charbon menacent les objectifs de Paris sur le climat
il y a 15 heures 52 min
rendez-vous > France
Zone Franche
Plus que jamais, le "pognon de dingue" coule à flots mais les gens sont toujours aussi pauvres
il y a 17 heures 7 min
décryptage > Economie
Insécurité économique

Cette inquiétante confusion qui s’installe dans les déclarations de la BCE

il y a 17 heures 51 min
décryptage > Education
Réussite

Le fétichisme du diplôme, facteur trop souvent oublié du blocage de l’ascenseur social français

il y a 18 heures 46 min
décryptage > Politique
Promesse

Le révélateur Whirlpool : mais quelle est maintenant la vision économique d’Emmanuel Macron ?

il y a 19 heures 17 min
© Reuters
© Reuters
Il ne manquait plus que ça

Ces conséquences inattendues du déréglement climatique sur la criminalité et la violence

Publié le 16 novembre 2018
Les chercheurs suggerent que les conditions météorologiques ont une incidence sur la criminalité dans la mesure où elle influe sur les comportements. En d'autres termes, les températures hivernales plus clémentes, que certains considèrent comme le seul résultat positif du changement climatique, ne sont pas uniformément positives.
Laurent Bègue est professeur de psychologie sociale à l'université Pierre Mendès-France de Grenoble, et directeur de la Maison des Sciences de l'Homme Alpes. Spécialiste des motivations individuelles et régulations sociales dans le jugement et...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurent Bègue
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurent Bègue est professeur de psychologie sociale à l'université Pierre Mendès-France de Grenoble, et directeur de la Maison des Sciences de l'Homme Alpes. Spécialiste des motivations individuelles et régulations sociales dans le jugement et...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les chercheurs suggerent que les conditions météorologiques ont une incidence sur la criminalité dans la mesure où elle influe sur les comportements. En d'autres termes, les températures hivernales plus clémentes, que certains considèrent comme le seul résultat positif du changement climatique, ne sont pas uniformément positives.

Atlantico : Comment expliquer cette corrélation entre climat et violences ? Est-ce plutôt psychologique ou sociologique ?

Laurent Begue : L’explication de cette corrélation renvoie à une question qui anima la criminologie depuis le 19ème siècle, durant lequel le statisticien belge Adolphe Quetelet a développé la thèse de lois thermiques de la criminalité selon laquelle le taux de criminalité varierait en fonction de la température ambiante. Depuis lors, une multitude de recherches ont été menées pour établir la validité du lien entre la température et les conduites d’agression. Par exemple, CVraig Anderson, de l’université de l’IOWA analysé les statistiques criminelles de tous les États-Unis de 1971 à 1980 en contrôlant des variables connues pour leur contribution à la criminalité (PIB, âge, niveau d’éducation), et a montré que l’incidence des crimes violents était maximale en juillet, août et septembre. Une autre étude sur une plus longue période (1950 à 1995) a montré que la température annuelle était corrélée avec l’incidence des crimes violents (mais non ceux contre la propriété). Dans l’ensemble, ces recherches suggèrent une relation linéaire entre la chaleur et l’agression. Cependant, cela n’est pas si simple : la chaleur induit un certain nombre de rythmes de vie qui peuvent expliquer ces variations des taux de violence : lorsqu’il fait chaud, les journées sont généralement plus longues, les jeunes ne se trouvent pas à l’école (puisque c’est l’été), il y a en moyenne plus de gens dans la rue et les lieux publics, et la consommation d’alcool est plus importante. Tous ces facteurs sont connus pour élever le niveau moyen de conduites agressives.

D’autres études ont été réalisées sur le terrain. Lors de journées chaudes (27 degrés), un chercheur a chronométré le délai nécessaire à des automobilistes immobilisés à un feu avant de klaxonner un conducteur (un compère) qui tardait à avancer lorsqu’un feu passait au vert, et ce en fonction de la possession ou non d’un système de climatisation. Les résultats ont montré que les personnes qui ne disposaient pas de climatisation klaxonnaient en moyenne plus rapidement. D’autres travaux ont constaté un effet linéaire de la température sur l’usage du klaxon à une intersection bloquée par un véhicule, notamment chez les personnes qui n’avaient pas de climatiseur. Un résultat allant dans le même sens a été observé auprès de policiers effectuant une simulation d’intervention  alors que la température était confortable (21 degrés) ou chaude (27 degrés).

Une manière encore plus conclusive de déterminer un impact causal de la température est d’exposer les participants à des températures différentes afin d’examiner leur impact psychologique. Craig Anderson a ainsi amené des sujets à effectuer diverses activités (jouer à un jeu vidéo ou faire de l’aérobic) dans des pièces dont la température se situait entre 22 et 26 degrés Celsius (confortable), entre 26 et 31 degrés (chaude) ou entre 31 et 35 degrés (très chaude). On mesurait également le contenu de leur pensée. Les résultats ont montré que leurs idées hostiles  augmentaient linéairement en fonction de la température. Une autre étude a montré qu’une température élevée augmentait directement les affects hostiles et l’activation physiologique (liée à l’agression), et élevait indirectement les cognitions hostiles

Ce parallèle expliquerait-il la violence plus élevé dans certaines régions du globe ?

Bien que la température puisse constituer un facteur pertinent, il existe des déterminants historiques et socioculturels qui semblent beaucoup plus décisifs pour rendre compte des variations des taux de violence à travers le globe. A un niveau global, il semble difficile de les dissocier de la température elle-même puisqu’ils sont toujours confondus.

Le réchauffement climatique annonce une hausse globale des températures de 2° au cours des prochaines décennies. Peut-on s'attendre à des conséquences comportementales globales ?

Comme les travaux d'Harald Welzer dans « les guerres du climats » l’ont indiqué, des conséquences des changements climatiques sur les conflits humains sont à envisager sérieusement. Les déséquilibres géopolitiques induits par la raréfaction de l’eau ou les catastrophes naturelles seront les premiers effets du climat. On ne peut pas exclure que la température elle-même puisse y contribuer, mais il est difficile aujourd’hui d’apprécier dans quelle mesure l’impact sera médiatisé par des facteurs psychologiques comme l’inconfort résultant de l’élévation de la température.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Vous pensez que Gauguin était un grand peintre ? Erreur : c'était un prédateur pédophile !

02.

Misérable, totalitaire et islamophobe, la France devient le premier pays d’Europe pour les demandes d’asile

03.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

04.

Michel Platero : "si on veut faire baisser les prix de l’immobilier, il faut décorréler la propriété du bâti de celle du foncier"

05.

Cette inquiétante confusion qui s’installe dans les déclarations de la BCE

06.

Ce dérapage tellement prévisible du cofondateur d’Extinction Rebellion sur la Shoah

07.

Le révélateur Whirlpool : mais quelle est maintenant la vision économique d’Emmanuel Macron ?

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

02.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

03.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

04.

Je nique Conrad et... ceux qui l'écoutent

05.

Quel réel bilan énergétique et environnemental quand vos ados écolos imposent leurs exigences à la maison ?

06.

Le fétichisme du diplôme, facteur trop souvent oublié du blocage de l’ascenseur social français

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
HOBBES17
- 16/11/2018 - 18:41
pourquoi les ventes de couteau Laguiole
progressent ?
Prenez des musulmans de plus en plus alcoolisés ou drogués
Ajoutez-y leurs déterminants socio-culturels

Vous obtenez la réponse