En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

02.

Et cette pancarte vous la trouvez grotesque, inappropriée ou simplement abjecte ?

03.

Ce mea culpa qu’Emmanuel Macron devrait prononcer avant qu’on puisse vraiment croire à sa détermination contre l’islamisme

04.

Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Covid-19 : plusieurs départements vont basculer en alerte maximale jeudi

07.

Mort de Samuel Paty : le terroriste était en contact avec les auteurs des vidéos qui visaient l'enseignant

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

03.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

04.

Islamisme : la République de la complaisance

05.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
light > Terrorisme
Biopic
Le réalisateur Clint Eastwood sera convoqué au procès de l'attentat du Thalys
il y a 1 heure 18 min
pépites > France
Hommage national
Discours d’Emmanuel Macron à la Sorbonne : "Samuel Paty est devenu vendredi le visage de la République"
il y a 2 heures 45 min
pépites > Justice
PNAT
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine : le procureur du Parquet national antiterroriste livre de nouveaux éléments sur l'enquête
il y a 7 heures 27 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Michel-Ange" de Andreï Konchalovsky : dans un film éloigné de toute prétention biographique, Michel-Ange, un artiste confronté à la fièvre et à la folie de sa force créatrice… Sublime

il y a 9 heures 27 min
décryptage > Santé
Lutte contre la Covid-19

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

il y a 11 heures 2 min
décryptage > Economie
Espoir face à la pandémie

Le rebond (modéré) de la croissance chinoise est-il une bonne ou une mauvaise nouvelle ?

il y a 11 heures 39 min
décryptage > Politique
Lutte contre le séparatisme

Julien Aubert : "La détermination d’Emmanuel Macron face à l’islamisme relève plus de l’air du temps que de la conviction"

il y a 11 heures 57 min
décryptage > Science
Osiris Rex

La NASA est sur le point d’entrer en contact avec l’astéroïde Bennu et voilà ce que ça pourra nous apporter

il y a 12 heures 30 min
décryptage > Santé
Un mal pour un bien

Couchés plus tôt ou plus tard...? Ce que nos habitudes du confinement nous enseignent sur l’impact prévisible du couvre-feu

il y a 12 heures 52 min
pépites > Justice
Terrorisme
Samuel Paty le professeur tué à Conflans a démenti avoir commis la moindre infraction quand les policiers l'ont interrogé après la plainte d'un parent d'élève
il y a 13 heures 9 min
pépite vidéo > France
Hommage national
Retrouvez l’hommage d’Emmanuel Macron à Samuel Paty
il y a 2 heures 2 min
pépites > Santé
Extension du couvre-feu
Covid-19 : plusieurs départements vont basculer en alerte maximale jeudi
il y a 6 heures 32 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Inconsolés" de Minh Tran Huy : une histoire d’amour tragique, un conte féérique, un thriller gothique, une intrigue magistrale, l’exotisme du Vietnam…, un superbe roman

il y a 9 heures 4 min
décryptage > France
Majorité pacifique

Sera-t-il possible d’inverser le tragique déclin des institutions françaises en évitant la case violence ?

il y a 10 heures 40 min
décryptage > Sport
L’hymne sans la joie

PSG / Manchester United : les Parisiens confondent Ligue des champions et ligue d’égoïstes

il y a 11 heures 29 min
pépites > Terrorisme
Justice
Plainte du ministre de l'Intérieur contre un blog du site Mediapart qui accuse la police d'avoir exécuté l'agresseur du professeur de Conflans parce que ce terroriste est musulman
il y a 11 heures 51 min
light > Justice
High-Tech
Le ministère américain de la Justice a ouvert une enquête contre Google pour abus de position dominante au détriment de ses concurrents
il y a 12 heures 8 min
pépites > Politique
Terrorisme
François Fillon réagit après le meurtre du professeur de Conflans estimant qu'il ne peut pas rester silencieux face à ce drame
il y a 12 heures 38 min
décryptage > Politique
Pire que la fachosphère : la lachosphère

Terrorisme islamiste : comment les princes qui nous gouvernent ont réussi à faire en 72 heures ce qu’ils n’avaient pu faire en 30 ans

il y a 12 heures 57 min
pépite vidéo > Education
Mort de Samuel Paty
Marine Le Pen : "Les enseignants n'ont pas le soutien de leur hiérarchie"
il y a 13 heures 9 min
© NICHOLAS KAMM / AFP
© NICHOLAS KAMM / AFP
Atlantico Business

MidTerms : Donald Trump n’a aucune raison de changer sa trajectoire politique, l’Europe et la Chine vont continuer à souffrir...

Publié le 08 novembre 2018
Donald Trump a perdu la majorité à la Chambre des Représentants, mais il a conforté son pouvoir au Sénat où les « Trumpistes » sont entrés en masse.
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Donald Trump a perdu la majorité à la Chambre des Représentants, mais il a conforté son pouvoir au Sénat où les « Trumpistes » sont entrés en masse.

Le président n’a aucune raison de changer sa trajectoire politique. Tous les risques que listaient les commentateurs politiques aux vues des sondages hésitants jusqu'à la veille, tous les risques sont écartés.

Avec une majorité renforcée au Sénat par l'arrivée d’une nouvelle génération de sénateurs républicains, mais très partisans de Donald Trump, le président américain va pouvoir poursuivre sa politique étrangère, et notamment sa politique protectionniste. La Chine va donc rester l’adversaire numéro 1 et les dirigeants chinois en ont déjà tiré les leçons. Donald Trump veut amortir une partie de son déficit commercial avec la Chine en rapatriant une partie des fabrications aux Etats-Unis. Du moins, celles qui seront compatibles avec les conditions de marché. Ce qui ne va pas être évident à réussir. En attendant, personne au Sénat ne viendra lui demander de changer le signal. Idem vis à vis de l’Europe où Donald Trump a tout intérêt à durcir les termes de l’échange commercial. D’autant plus que l’Union européenne est très désunie quant à la position qu'elle pourrait avoir pour répondre à la Maison Blanche.

Le grand perdant sera sans doute la Grande Bretagne. Trump n’a aucune raison de ménager Theresa May embourbée dans le Brexit. Ce qui peut l’amener à chercher un compromis avec Bruxelles, les partisans du hard Brexit peuvent la laisser faire.

Pour le reste, Donald Trump va continuer d’installer des taxes douanières, les voitures allemandes vont continuer de souffrir, et il va continuer d’imposer des sanctions aux entreprises et aux banques qui transgresseraient les décisions d’embargo sur le business avec l’Iran ou la Russie.

Son objectif principal étant de montrer que l’Amérique peut récupérer une souveraineté industrielle sans pénaliser le consommateur américain qui doit bénéficier d’augmentation de revenus. C’est un peu le cas depuis son arrivée au pouvoir. La machine américaine tourne comme jamais elle n’a tourné.

Son objectif est donc de continuer à booster son économie de façon à tenir cette cadence jusqu'à l’élection présidentielle dans deux ans.

Son problème, c’est qu’il risque de ne plus avoir les boosters qu’il a utilisés jusqu’à maintenant.

L‘arrivée d’une majorité démocrate à la Chambre des Représentants ne va pas pouvoir l'obliger à changer de trajectoire, mais elle va tout simplement lui pourrir la vie.

D’abord, parce que les démocrates sont équipés pour lancer des enquêtes sur le comportement personnel de Donald Trump, enquêtes financières et fiscales, enquêtes sur ses mœurs. Les nombreuses femmes qui arrivent à la Chambre sont bien décidées à lui faire payer ses turpitudes. Cela dit, les représentants ne pourront pas aller jusqu'à la procédure d’impeachment dont ils ont parlé pendant la campagne, tout simplement parce qu’il faudrait que le Sénat l’autorise, et le Sénat est contrôlé par les partisans de Trump.

Ensuite, les démocrates ont parfaitement la possibilité de l'obliger à modifier sa politique fiscale en s’opposant à toute nouvelle baisse d’impôt. Or, le choc fiscal, qui a grandement enrichi ceux qui étaient déjà riches, a aussi été un facteur d’activation de l'activité très fort, à commencer par l’activité boursière et financière. Donald Trump ne va pas répéter de tels chocs chaque année.

Enfin, les démocrates vont peser sur le maintien des investissements collectifs, tout en luttant contre les déficits.

Or le déficit, financé par de la dette publique vendue aux épargnants étrangers, aura été le deuxième booster de l'activité trumpienne.

La majorité démocrate à la Chambre des Représentants fera sans doute le show quotidien sur la scène politique intérieure, mais ça ne devrait pas bouleverser l’équation de base de sa politique.

Maintenant, la question pour Donald Trump sera de savoir s’il peut tenir ce rythme de performance économique pour permettre sa réélection. Les représentants à la Chambre vont tout faire pour mettre des grains de sable dans la machine à produire américaine.   

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires