En direct
Best of
Best of du 4 au 10 mai 2019
En direct
© NICHOLAS KAMM / AFP
Atlantico Business
MidTerms : Donald Trump n’a aucune raison de changer sa trajectoire politique, l’Europe et la Chine vont continuer à souffrir...
Publié le 08 novembre 2018
Donald Trump a perdu la majorité à la Chambre des Représentants, mais il a conforté son pouvoir au Sénat où les « Trumpistes » sont entrés en masse.
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ.Aujourd'hui éditorialiste sur Atlantico.fr, il présente également une émission sur la chaîne BFM Business.Il est aussi l'auteur...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ.Aujourd'hui éditorialiste sur Atlantico.fr, il présente également une émission sur la chaîne BFM Business.Il est aussi l'auteur...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Donald Trump a perdu la majorité à la Chambre des Représentants, mais il a conforté son pouvoir au Sénat où les « Trumpistes » sont entrés en masse.

Le président n’a aucune raison de changer sa trajectoire politique. Tous les risques que listaient les commentateurs politiques aux vues des sondages hésitants jusqu'à la veille, tous les risques sont écartés.

Avec une majorité renforcée au Sénat par l'arrivée d’une nouvelle génération de sénateurs républicains, mais très partisans de Donald Trump, le président américain va pouvoir poursuivre sa politique étrangère, et notamment sa politique protectionniste. La Chine va donc rester l’adversaire numéro 1 et les dirigeants chinois en ont déjà tiré les leçons. Donald Trump veut amortir une partie de son déficit commercial avec la Chine en rapatriant une partie des fabrications aux Etats-Unis. Du moins, celles qui seront compatibles avec les conditions de marché. Ce qui ne va pas être évident à réussir. En attendant, personne au Sénat ne viendra lui demander de changer le signal. Idem vis à vis de l’Europe où Donald Trump a tout intérêt à durcir les termes de l’échange commercial. D’autant plus que l’Union européenne est très désunie quant à la position qu'elle pourrait avoir pour répondre à la Maison Blanche.

Le grand perdant sera sans doute la Grande Bretagne. Trump n’a aucune raison de ménager Theresa May embourbée dans le Brexit. Ce qui peut l’amener à chercher un compromis avec Bruxelles, les partisans du hard Brexit peuvent la laisser faire.

Pour le reste, Donald Trump va continuer d’installer des taxes douanières, les voitures allemandes vont continuer de souffrir, et il va continuer d’imposer des sanctions aux entreprises et aux banques qui transgresseraient les décisions d’embargo sur le business avec l’Iran ou la Russie.

Son objectif principal étant de montrer que l’Amérique peut récupérer une souveraineté industrielle sans pénaliser le consommateur américain qui doit bénéficier d’augmentation de revenus. C’est un peu le cas depuis son arrivée au pouvoir. La machine américaine tourne comme jamais elle n’a tourné.

Son objectif est donc de continuer à booster son économie de façon à tenir cette cadence jusqu'à l’élection présidentielle dans deux ans.

Son problème, c’est qu’il risque de ne plus avoir les boosters qu’il a utilisés jusqu’à maintenant.

L‘arrivée d’une majorité démocrate à la Chambre des Représentants ne va pas pouvoir l'obliger à changer de trajectoire, mais elle va tout simplement lui pourrir la vie.

D’abord, parce que les démocrates sont équipés pour lancer des enquêtes sur le comportement personnel de Donald Trump, enquêtes financières et fiscales, enquêtes sur ses mœurs. Les nombreuses femmes qui arrivent à la Chambre sont bien décidées à lui faire payer ses turpitudes. Cela dit, les représentants ne pourront pas aller jusqu'à la procédure d’impeachment dont ils ont parlé pendant la campagne, tout simplement parce qu’il faudrait que le Sénat l’autorise, et le Sénat est contrôlé par les partisans de Trump.

Ensuite, les démocrates ont parfaitement la possibilité de l'obliger à modifier sa politique fiscale en s’opposant à toute nouvelle baisse d’impôt. Or, le choc fiscal, qui a grandement enrichi ceux qui étaient déjà riches, a aussi été un facteur d’activation de l'activité très fort, à commencer par l’activité boursière et financière. Donald Trump ne va pas répéter de tels chocs chaque année.

Enfin, les démocrates vont peser sur le maintien des investissements collectifs, tout en luttant contre les déficits.

Or le déficit, financé par de la dette publique vendue aux épargnants étrangers, aura été le deuxième booster de l'activité trumpienne.

La majorité démocrate à la Chambre des Représentants fera sans doute le show quotidien sur la scène politique intérieure, mais ça ne devrait pas bouleverser l’équation de base de sa politique.

Maintenant, la question pour Donald Trump sera de savoir s’il peut tenir ce rythme de performance économique pour permettre sa réélection. Les représentants à la Chambre vont tout faire pour mettre des grains de sable dans la machine à produire américaine.   

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
03.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
04.
La taxe carbone va prendre l’avion, très bonne idée, sauf que ceux qui vont payer ne sont pas ceux que l’on croit
05.
Faut-il se résoudre à une situation à l’israélienne alors que le Sahel tend à devenir un nouvel Afghanistan ?
06.
La République des taxeurs fous se porte bien
07.
Vidéo de Vincent Lambert : son épouse va porter plainte
01.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
02.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
03.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
04.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
05.
Pétition anti-Delon : l’erreur psychologique majeure commise par ceux qui croient que le bonheur serait garanti dans un monde 100% bon sentiment
06.
Le Monde a découvert une nouvelle et grave pathologie : la droitisation des ados !
01.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
02.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
03.
Pétition anti-Delon : l’erreur psychologique majeure commise par ceux qui croient que le bonheur serait garanti dans un monde 100% bon sentiment
04.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
05.
De l'art d'utiliser les morts : et Nathalie Loiseau enrôla Simone Veil dans sa campagne
06.
Emmanuel Macron, l’Europe, le RN et les Gilets jaunes : un cocktail détonnant de vérités et d’erreurs intellectuelles ou politiques majeures
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires