En direct
Best of
Best of du 18 au 24 mai 2019
En direct
© PHILIPPE WOJAZER / AFP / POOL
Dans la tête des Français
Et si la personnalité politique souhaitée par les Français pour les gouverner était un certain Edouard Macron (ou Emmanuel Philippe...?)
Publié le 31 octobre 2018
Dans la lignée de la séquence POP2017, Bruno Cautrès accompagne BVA pour suivre le quinquennat. Nous vous proposons de découvrir le billet de cette semaine.
POP2017, ou Plateforme des Opinions Publiques est un dispositif inédit mis en place par BVA et Salesforce dans la perspective des élections présidentielle et législatives de 2017. Il s’agit d’un laboratoire d’analyse des opinions politiques permettant...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bruno Cautrès est chercheur CNRS et a rejoint le CEVIPOF en janvier 2006. Ses recherches portent sur l’analyse des comportements et des attitudes politiques. Au cours des années récentes, il a participé à différentes recherches françaises ou européennes...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
BVA POP2017
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
POP2017, ou Plateforme des Opinions Publiques est un dispositif inédit mis en place par BVA et Salesforce dans la perspective des élections présidentielle et législatives de 2017. Il s’agit d’un laboratoire d’analyse des opinions politiques permettant...
Voir la bio
Bruno Cautrès
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bruno Cautrès est chercheur CNRS et a rejoint le CEVIPOF en janvier 2006. Ses recherches portent sur l’analyse des comportements et des attitudes politiques. Au cours des années récentes, il a participé à différentes recherches françaises ou européennes...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans la lignée de la séquence POP2017, Bruno Cautrès accompagne BVA pour suivre le quinquennat. Nous vous proposons de découvrir le billet de cette semaine.

La dernière livraison de l’Observatoire de la politique nationale (octobre 2018) réalisé par BVA pour Orange-RTL-La Tribune marque une nouvelle chute de popularité pour Emmanuel Macron (seulement 29% à présent). Plus encore que cette popularité très basse, c’est l’écart avec celle du Premier ministre, Edouard Philippe, qui est marquante : le Premier ministre distance le Président de plus de 10 points de popularité (40%). Ce cas de figure n’est pas dominant sous la Vème République mais il s’est déjà produit à plusieurs reprises (François Hollande moins populaire que Manuel Valls, François Fillon plus populaire que Nicolas Sarkozy). Mais ce n’est pas seulement l’écart qui est important entre Edouard Philippe et Emmanuel Macron : l’analyse des questions ouvertes qui ont été posées montre que le Premier ministre dispose non seulement d’un solde d’image positive plus important mais aussi plus riche en qualités qui lui sont prêtées : son sérieux, son calme, son absence d’emphase sont autant loués que sa loyauté à Emmanuel Macron par ceux qui ont de lui une image positive.

Cet écart quantitatif et qualitatif dans la perception des deux têtes de l’exécutif nous permet de revenir sur le couple exécutif formé par nos institutions. En plaçant le Président en position de pivot, en lui conférant le pouvoir de nomination du Premier ministre (parmi les nombreux pouvoirs exécutifs conférés au Président), et plus encore en lui donnant l’onction du suffrage universel en 1962, nos institutions ont créé un duo exécutif asymétrique.  
 
Cette règle d’or présidentielle de la Vème République est impitoyable ; elle transforme la relation entre le Président et le Premier ministre en une relation de domination du premier sur le second ; dans les périodes favorables il s’agit d’intérêts bien compris, dans les périodes défavorables cela peut tourner à la rivalité potentielle, au-delà de toute entente et loyauté réciproque qui peut exister. Le Premier ministre (qui le sait) ne peut sur une longue durée être nettement plus populaire que le Président, sans lui porter ombrage ; s’il devient beaucoup plus impopulaire que celui qui l’a nommé, il sait que ses jours sont comptés aussi... Sur l’échiquier des rapports politiques comme des rapports humains, les deux têtes de l’exécutif jouent une drôle de partie d’échec, dont les institutions plantent le décor.
 
En créant un exécutif à deux têtes, la Vème République a introduit dans son fonctionnement, comme dans nos perceptions, une incroyable combinatoire des possibles. Le Premier ministre « dirige l'action du Gouvernement » (article 21 de la Constitution) et ce dernier « conduit la politique de la nation » (article 20) mais de fait ils appliquent le programme du Président. La dualité du pouvoir exécutif permet au Président d’incarner la figure mythologique de Janus, à la fois arbitre, garant de l’intégrité de la nation toute entière, mais en fait vrai patron de la majorité car c’est de lui que tout procède. Dans le cas d’Emmanuel Macron, cette figure mythologique capte de nombreuses facettes de son exercice du pouvoir mais permet aussi de rendre compte d’une autre dualité, peut-être plus spécifique d’Emmanuel Macron que son rôle présidentiel.
 
Entre « Dr. Jupiter » et « Mister Contact » une faille est apparue, quelque chose ne fonctionne plus très bien depuis quelques mois. Dans la mythologie romaine Janus est doté de deux têtes signifiant qu’il peut voir à la fois devant et derrière lui. Il tient un bâton dans la main droite, afin de montrer la voie et une clé dans la main gauche, afin d’ouvrir les portes. C’est assez métaphorique de la dualité qu’Emmanuel Macron nous montre : ce n’est pas seulement « et de gauche et de droite », mais aussi « et vertical et au contact », « l’Europe et le rêve de grandeur française ». Message politique complexe et riche mais qui perd en route des segments plus nombreux de l’électorat qu’au début, de nombreux Français n’apprécient plus du tout l’interprétation de ce rôle.
 
Tout se complique encore plus si l’image du Premier ministre dans l’opinion devient un anti-portrait en creux du Président. Le différentiel de popularité des deux têtes de l’exécutif pose alors une importante question : est-ce que ce sont leur style personnel, leur incarnation de leur fonction ou des différences de méthodes et de choix politiques que les Français perçoivent ? L’enquête BVA montre que le style et l’image générale des deux hommes jouent un rôle important.
 
Lorsque l’on passe les opinions des Français au tamis des questions ouvertes, apparait alors le portrait d’une personnalité politique qui pourrait obtenir des scores de popularité intéressants : un certain Edouard Macron... ! Savoir quand, où et comment cet être hybride sortira du bois est une autre histoire. Il devra alors compter avec le fait que Janus et/ou Jupiter ne s’en laissent pas compter facilement…. Mais Edouard Macron est une personnalité à suivre….
 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Rihanna éconduit Neymar, Charlotte Casiraghi & Gad Elmaleh s’ignorent, Anthony & Alain-Fabien Delon se vengent de leur père; Karine Ferri investit lourdement pour son mariage (et invite utile); Johnny Depp : c’est Amber qui l’aurait battu
02.
Il agresse un agriculteur pendant que son épouse filme
03.
LREM, UDI, LR ou abstention ? Petit guide pour ceux qui voudraient (vraiment) voter libéral aux Européennes…
04.
Ce qui explique la nouvelle vague d'eugénisme
05.
Cannes : Abdellatif Kechiche s'emporte contre la question "imbécile" et "malsaine" d'un journaliste
06.
Tensions grandissantes en Algérie : Bouteflika n’est plus là, mais les généraux, si
07.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
03.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
04.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
05.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
06.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
01.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
02.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
03.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
04.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
05.
Des experts estiment dans un nouveau scénario que la hausse du niveau des océans pourrait dépasser deux mètres d'ici 2100
06.
LREM, UDI, LR ou abstention ? Petit guide pour ceux qui voudraient (vraiment) voter libéral aux Européennes…
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires