En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

03.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

04.

Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme

05.

Brexit : la France mal à l’aise dans un deal négocié principalement entre Londres et Berlin

06.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

07.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

01.

Déguisez-vous, qu’ils disaient !

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

ça vient d'être publié
décryptage > Europe
UE

Brexit : petites leçons pour l’Europe (et pour la stabilité des démocraties occidentales) après 3 ans de chaos politique britannique

il y a 11 min 30 sec
pépite vidéo > Faits divers
En vert et contre tous
Des activistes d'Extinction Rebellion violemment dégagés du toit d'un métro à Londres
il y a 16 heures 28 min
pépites > Politique
Commission
Blanquer contre Taché : LREM tente une médiation
il y a 17 heures 55 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre : "La porte sans entrée. Approche du Zen" : Devenez ou restez zen, vous vous en porterez mieux !

il y a 18 heures 30 min
pépites > Europe
At least
Brexit : Un accord a été trouvé
il y a 20 heures 18 min
décryptage > Société
Blog

Ce qu’être libéral signifie vraiment - Take Two

il y a 21 heures 38 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Patrick Besson : "J’ai toujours pris Salman Rushdie pour un triste con"

il y a 22 heures 6 sec
décryptage > Social
Merci patron...

J'aime ma boite : mythe ou réalité ?

il y a 22 heures 33 min
décryptage > Economie
Nouveau Monde

Bye bye Uber, Deliveroo ou WeWork ? Voilà pourquoi le mode de vie urbain des années 2010 est en train de s’effondrer

il y a 23 heures 18 min
décryptage > Europe
Axe anglo-allemand

Brexit : la France mal à l’aise dans un deal négocié principalement entre Londres et Berlin

il y a 23 heures 26 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 16 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 15 heures 44 min
pépites > Justice
Recours
Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme
il y a 17 heures 25 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : "L'un de nous deux" de Jean-Noël Jeanneney

il y a 18 heures 26 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Exposition : “Bacon en toutes lettres” : Une singularité fascinante mais difficile à appréhender !

il y a 18 heures 34 min
pépite vidéo > Europe
Guerilla
Barcelone : Violents affrontements pour la troisième nuit consécutive
il y a 20 heures 50 min
décryptage > Culture
Critique

La réparation dans l’art : un livre virtuose étonnant

il y a 21 heures 52 min
décryptage > International
Un foulard sur les yeux

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

il y a 22 heures 18 min
décryptage > Environnement
Green-Washing

Quand les Etats européens trichent avec les règles de comptabilité pour faire croire à leur vertu énergétique

il y a 23 heures 10 min
décryptage > Economie
Analyse

Journée mondiale pour l'élimination de la pauvreté : croissance, recettes empiriques ou politiques sociales, qu’est-ce qui marche ?

il y a 23 heures 24 min
décryptage > Social
Atlantico Business

J’aime ma boite : 64 % des salariés aiment leur entreprise, mais l’inverse est-il vrai ?

il y a 23 heures 37 min
© Drew Angerer / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
© Drew Angerer / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Atlantico Business

La prochaine crise : tout le monde la pressent, mais personne n’en connaît les vraies causes ni son ampleur

Publié le 29 octobre 2018
La semaine dernière a été désastreuse pour les financiers internationaux qui s’attendent à des nouveaux décrochages boursiers et notamment sur les valeurs les plus solides.
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La semaine dernière a été désastreuse pour les financiers internationaux qui s’attendent à des nouveaux décrochages boursiers et notamment sur les valeurs les plus solides.

Le propre d’une crise, c’est qu’on peut difficilement en prévoir sa date et son ampleur. Ce qui se passe depuis un mois n’a jamais été aussi imprévisible.

La semaine dernière a encore été désastreuse sur les marchés financiers internationaux. Toutes les places financières ont dévissé gravement (plus de 20% en moyenne). Les grandes stars de l’économie digitale comme Amazon ou Facebook ont été attaquées avec une rare violence. Y compris les entreprises les plus orthodoxes de l’économie, comme dans l’automobile, la banque et l’assurance. Et cela en dépit de résultats financiers plus que confortables avec des prévisions d’activité certes en léger ralentissement, mais encore très encourageants.

A priori, la situation est assez incompréhensible pour trois raisons :

1ère raison, la majorité des experts financiers s’attendaient à un ajustement à la baisse, mais pas à un Krach.  En gros, ils considéraient que la valeur des actifs avait tellement monté depuis deux ans qu’il leur paraissait assez sain que les cours baissent un peu. Certains investisseurs ayant logiquement envie ou besoin de prendre leurs bénéfices de façon à restructurer leur portefeuille et de vendre des titres surévalués pour en acheter d’autres sous cotés.

Cette phase d’arbitrage peut paraître d’autant plus normale que, partout dans le monde, les politiques monétaires amorcent une évolution en remontant les taux d’intérêt et en restreignant l’émission de liquidités considérées à juste titre comme excessives. Parallèlement, on sait aussi que l’Amérique de Trump ne va pas pouvoir provoquer l’année prochaine un nouveau choc fiscal comme celui de l’an dernier. Bref, si les arbres ne montent pas jusqu’au ciel, l’économie ne peut pas tourner à plein régime sans risquer la surchauffe.

2e raison, les mêmes experts pensent aussi qu’après une période d’ajustement, il existe des forces de rappel qui permettent un rebond capable de rétablir un équilibre de croissance. Cette conviction s’appuie sur une situation économique internationale qui n’est pas mauvaise.

3e raison, pourtant, en cette fin de semaine, les observateurs commencent à douter de la capacité de rebond ou d’arbitrage rapide avant la fin de l’année. Dans ces conditions, l’inquiétude s’installe et la peur de voir une crise boursière engendrer une crise monétaire, économique et sociale devient probante.

Dans ces conditions, les opinions publiques sont partagées entre deux attitudes. Jacques Attali l’explique très clairement dans son dernier essai (Comment nous protéger des prochaines crises, chez Fayard):

Ou bien on reste nager dedans et on se complaît à aligner les évolutions positives qui ont affecté l’humanité, les avancées économiques, scientifiques etc., et qui ont engendré des progrès incontestables;

Ou bien on essaie d’être lucide et de reconnaître qu’il existe véritablement beaucoup de facteurs de dysfonctionnement. La plupart, d’ailleurs, étant portés par les remèdes prescrits pour amortir la crise précédente. Et de préciser avec raison que, si l’action des banques centrales depuis dix ans a empêché le monde de sombrer dans une asphyxie générale en arrosant les systèmes de liquidités comme jamais dans l’histoire, les gouvernements drogués et dopés de « monnaie pas chère » se sont dispensés d’engager des réformes de structures qui auraient été nécessaires mais douloureuses.

Or, si on regarde les faits et les chiffres qui décrivent la situation actuelle, on est obligé de reconnaître que tout est réuni pour provoquer un nouveau cataclysme économique.

Les facteurs techniques à court terme sont autant de catalyseurs à la crise : hausse des taux d’intérêt, hausse des prix du pétrole et des matières premières, survalorisation d’entreprises. Lâcheté des grandes démocraties et refus de voir plus loin que le bout d’un mandat électoral.

Les facteurs politiques à moyen terme sont autant de ferments à la crise : retour au protectionnisme, montée du nationalisme et du communautarisme religieux, vague de démagogie qui dérègle encore davantage les démocraties. Sans parler des inégalités de fortunes qui n’ont jamais été aussi profondes qu’aujourd’hui.

Mais on retrouve aussi des facteurs écologiques à plus long terme. Il existe des risques écologiques qui sont aujourd’hui scientifiquement prouvés, le réchauffement climatique, la raréfaction des ressources naturelles.

Et face à ces risques majeurs, les partis politiques et les doctrines classiques sont débordés, ils n’ont pas de réponses. Les problèmes écologiques se développent à très long terme, sur plusieurs générations, ils posent de nouvelles responsabilités. Ils transcendent les partis traditionnels. Les clivages.

Pour simplifier, les questions écologiques provoquent deux grands types de réponses.

D’un côté, les questions écologiques engendrent des réactions malthusiennes. Avec un raisonnement simpliste mais convaincant : si la planète s’épuise et se réchauffe, c’est parce que la modernité produit et consomme trop de richesses. Moralité, produisons moins, échappons à cette ambition de progrès. Outre le côté punitif de cette écologie là, qui atteint la liberté individuelle, elle fait fi aussi de l'intelligence humaine et de sa capacité trouver des solutions qui combineraient l’objectif de progrès et la contrainte de protéger les ressources rares.

De l‘autre côté, les questions écologiques peuvent susciter des recherches et des solutions qui protègent nos besoins de progrès. Ce courant-là est encore majoritaire, mais il se heurte très souvent à la contradiction entre les intérêts à long terme et les intérêts immédiats.
Les gouvernements sont fragiles face à des projets long terme. Les entreprises sont vulnérables mais conscientes de la nécessité de prévoir et d’agir à long terme. Elles n‘ont pas d’électeurs à satisfaire, mais elles ont des clients, des actionnaires et des salariés à convaincre.

Quant aux opinions publiques, elles sont très contradictoires. Elles vont manifester contre le diesel, mais elles y vont en 4/4... Elles prônent la sécurité routière mais se mettent en colère contre la limitation de vitesse à 80 Km/h, elles revendiquent une alimentation saine et une hygiène de vie parfaite, mais continuent de fumer, d’abuser de l’alcool etc..

Les opinions publiques réclament une économie circulaire mais se mettent difficilement au tri des déchets.

La prochaine crise se nourrit aujourd’hui de tous ces facteurs de dérégulation contradictoire, ce qui crée une situation difficilement explicable et prévisible. 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

03.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

04.

Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme

05.

Brexit : la France mal à l’aise dans un deal négocié principalement entre Londres et Berlin

06.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

07.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

01.

Déguisez-vous, qu’ils disaient !

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires