En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

02.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

03.

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

04.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

05.

Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme

06.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

07.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

ça vient d'être publié
pépites > Europe
Catalogne
Grève générale : très forte mobilisation des indépendantistes catalans dans les rues de Barcelone
il y a 2 heures 34 min
pépites > Justice
EI
La justice française a émis un mandat d'arrêt international contre Abou Bakr al-Baghdadi
il y a 3 heures 35 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Surface" d'Olivier Norek : la découverte d’un corps disparu depuis 25 ans relance "une affaire classée"

il y a 4 heures 36 min
pépite vidéo > International
Culiacan
L'arrestation du fils d'El Chapo entraîne des affrontements violents entre la police et le cartel de Sinaloa
il y a 5 heures 41 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand on fait mieux que le superlatif et quand on s’illumine comme une éclipse : c'est l’actualité des montres en veille de Brumaire
il y a 6 heures 48 min
pépites > France
Casse-tête budgétaire
L'Assemblée nationale valide la suppression de la taxe d'habitation
il y a 7 heures 33 min
pépites > France
TER
Un mouvement social "inopiné" à la SNCF perturbe la circulation
il y a 7 heures 58 min
décryptage > Société
Bonne gouvernance

Pour sortir (enfin) de la crise des services publics

il y a 10 heures 25 min
rendez-vous > France
Géopolitico-scanner
Destin méditerranéen, immigration, communautarisme, délinquance : Marseille sans fatalisme mais sans langue de bois, entretien avec un homme politique qui monte, Bruno Gilles
il y a 11 heures 1 min
décryptage > Economie
Règle commune

Taxation des multinationales : l’OCDE fait un petit pas sur un très grand chemin

il y a 11 heures 30 min
pépite vidéo > International
Meilleur président ?
Donald Trump ironise sur le bilan d'Emmanuel Macron sur la question du chômage
il y a 3 heures 24 sec
light > Politique
Lettre ouverte
Yassine Belattar décide de démissionner du Conseil présidentiel des villes
il y a 4 heures 9 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Avant que j'oublie" de Anne Pauly : un magnifique roman sur le deuil

il y a 5 heures 27 min
pépites > Justice
Blanchiment aggravé
Patrick Balkany condamné à 5 ans de prison et à 10 ans d'inéligibilité, 4 ans de prison ferme sans mandat de dépôt pour son épouse Isabelle
il y a 6 heures 15 min
pépites > Terrorisme
Lutte antiterroriste
Un projet d'attentat "inspiré du 11 septembre" a été déjoué en France
il y a 7 heures 4 min
décryptage > Société
Laïcité

Sur le voile, Jean-Michel Blanquer a dix longueurs d’avance sur Emmanuel Macron

il y a 7 heures 48 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 17 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 8 heures 57 min
décryptage > France
Effets

Loi alimentation : le gouvernement persiste malgré les effets pervers

il y a 10 heures 49 min
décryptage > Europe
Brexit

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

il y a 11 heures 12 min
décryptage > Consommation
Non on ne vous parle pas d’Apple

Cosmic Crisp, la nouvelle pomme américaine qui part à l’assaut du monde

il y a 12 heures 6 sec
© ERIC FEFERBERG / AFP
© ERIC FEFERBERG / AFP
Pétage de plombs

Mais au fait que serait la France insoumise sans Jean-Luc Mélenchon (ou les mille et une contradictions d’un mouvement qui est loin de correspondre à ce qu’il revendique) ?

Publié le 20 octobre 2018
Jean-Luc Mélenchon se trouve dans une spirale médiatique particulièrement défavorable pour son image. Alors qu'il incarne l'image de la France Insoumise, et plus encore du parti de Gauche, il n'est pas certain que le groupe survivrait à sa mise en échec.
Sylvain Boulouque est historien, spécialiste du communisme, de l'anarchisme, du syndicalisme et de l'extrême gauche. Il vient de publier sa nouvelle note, La gauche radicale : liens, lieux et luttes (2012-2017), à la Fondapol (Fondation pour l&...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sylvain Boulouque
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sylvain Boulouque est historien, spécialiste du communisme, de l'anarchisme, du syndicalisme et de l'extrême gauche. Il vient de publier sa nouvelle note, La gauche radicale : liens, lieux et luttes (2012-2017), à la Fondapol (Fondation pour l&...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Luc Mélenchon se trouve dans une spirale médiatique particulièrement défavorable pour son image. Alors qu'il incarne l'image de la France Insoumise, et plus encore du parti de Gauche, il n'est pas certain que le groupe survivrait à sa mise en échec.

Atlantico : Alors que Jean-Luc Mélenchon se trouve pris dans une spirale médiatique particulièrement défavorable pour son image, comment imaginer ce que serait le fonctionnement de la France Insoumise sans son "chef" charismatique, d'un point de vue démocratique ? Le mouvement pourrait-il continuer à exister sans lui ?

Sylvain Boulouque : D'abord, je ne suis pas sûr que la séquence le desserve tant que ça, dans la mesure où elle peut très bien resserrer les troupes, coaguler les mécontentements en considérant que le système s'en prend à ceux qui sont contre le système. Il peut donc y avoir un effet inverse à celui que présente les médias de manière générale. Ce n'est pas parce que beaucoup de gens ont été choqués que les électeurs le sont forcément. Il peut même y avoir un effet de décrochage momentané puis de remontée – c'était un peu la stratégie de ce que faisait le père Le Pen dans un autre genre il y a quelques années. Ce n'est donc pas forcément négatif pour Mélenchon.

Ensuite, Mélenchon incarne l'image de la France Insoumise, et plus encore du parti de Gauche, il n'est donc pas sûr du tout que le groupe arrive à survivre à sa mise en échec. La France Insoumise s'est coagulée grâce à sa campagne, à sa capacité d'intervention médiatique, grâce à son charisme et sa personnalité. Mélenchon a construit le mouvement autour de lui. Autant en 2012, s'il avait pensé à se faire remplacer, il y avait son bras droit, Alexis Corbière, qui était un peu son successeur désigné ; autant aujourd'hui, on ne voit pas de têtes qui émergent réellement, ni de personnes qui seraient à même de le remplacer. Pour l'instant, personne ne s'impose naturellement.

Affaires financières, mépris des institutions, perte de contrôle…  Si le parti se vante d'être un modèle de démocratie et de ne pas avoir de hiérarchie, la réalité semble-être toute autre. Que masque donc la figure de Mélenchon ?

La France Insoumise est un parti de type, entre guillemets, léniniste, ou post-léniniste, un parti qui fonctionne encore sur le principe du centralisme démocratique avec l'unité de la direction et le fait que le chef, ou les chefs, décident à peu près de la totalité de l'action politique. Voilà pour l'organisation interne. En ce qui concerne le rapport à l'institution, on est aussi dans une stratégie très léniniste, c'est-à-dire que le discours met en avant le respect des institutions, mais comme la France Insoumise est quand même en partie un parti révolutionnaire, peut-être pas au sens léniniste cette fois, mais un parti qui veut transformer de fond en comble la société, il y a donc cette dimension d'instrumentalisation des institutions jusqu'au moment où il sera possible de les renverser. Enfin, les affaires, c'est un peu la même chose, s'il y a eu contournement des règles, c'est parce qu'il y avait peut-être un besoin matériel immédiat mais c'est aussi que les institutions sont très secondaires par rapport à l'utilisation réelle que veut faire ce parti de la politique. Mais, en ce qui concerne ce dernier point, ce n'est pas forcément propre à la FI. Le contournement des institutions, on le retrouve à peu près chez tous les partis de la gauche et la droite, de l'extrême droite à l'extrême gauche. Détourner les fonds publics n'est pas spécifique à l'un ou à l'autre.

Dans le cas d'un Jean-Luc Mélenchon déconsidéré comme a pu l'être partiellement Marine Le Pen, qui serait la Marion Maréchal de la France Insoumise ?

C'est très difficile à comparer car les Le Pen, c'est un label. La France Insoumise, c'est d'abord une personnification et une identification à Mélenchon, et c'est tout de même un mouvement fédéré derrière lui. Il n'est pas du tout sûr que des gens aussi antinomiques que Corbière et Autain arrivent à poursuivre ensemble dans un mouvement sans Mélenchon. Je vois mal Ruffin obéir à un Corbière, ou ce genre de choses. Il n'y a donc pas du tout la même culture, et pas du tout le même rapport à la filiation.

Durant la dernière campagne présidentielle, le succès de Jean-Luc Mélenchon s’auto-alimentait car son poids électoral rendait plus efficace de voter pour lui que pour Benoît Hamon ou les Verts. En revanche, si le leader de FI et son parti paraissent voués à l’échec, la donne pourrait changer. L’électorat venu du PS peut-il longtemps tolérer les écarts du mouvement et de son chef ?

Pour le coup, la réponse ne vient pas uniquement de Mélenchon. On peut penser que l'électorat socialiste pourrait se détacher de Mélenchon s'il ne représente plus un potentiel gagnant. Reste à savoir si ce serait dans une autre formation de gauche ou bien dans l'abstention, car ce n'est pas du tout sûr qu'ils continuent à aller voter.

Pour aller encore plus loin dans les hypothèses, existe-t-il une autre personnalité qui serait susceptible d'émerger à gauche et de faire la synthèse de tous les courants de la gauche ? Pour l'instant, je ne veux pas dire, mais l'encéphalogramme est un peu plat. Et je suis bien incapable de vous dire cela va changer ou non.

La situation actuelle a-t-elle de quoi alarmer selon vous ?

Systématiquement dans ces cas-là, on est dans le syndrome de forteresse assiégée. C'est ce qu'a bien fait le parti communiste des années 1930 aux années 1950 : si on nous attaque, c'est qu'on a raison, alors on va accuser à notre tour. L'avocat communiste Marcel Willard avait une formule à l'époque, il écrivait " la défense accuse ". Donc si on est attaqué, c'est que les institutions nous attaquent. C'est un renversement systématique de la chose, qui permet de se dire victime.  Dans l'état actuel il n'y a donc pas de risque d'explosion de la FI. C'est plutôt : on va regrouper les troupes et on va défendre le château. Après, si les affaires se prolongent un peu. S'il y a de véritables pièces, des enregistrements, etc., là ça peut changer la donne. Mais si on en reste là, à mon avis, ça ne posera pas de problème majeur à la FI. Sur le plan militant, ça va même les renforcer. Et s'il y a un effet repoussoir pour certains électeurs, je ne suis pas sûr qu'il dure très longtemps parce que l'actualité tourne très vite.

Qu'il s'agisse des européennes ou des présidentielles, dans le cadre d'une circonscription nationale la France Insoumise parvient à capter des voix. Mais à quoi doit-on s'attendre pour les élections locales en 2020 ? 

Pour l'instant, contrairement au Parti Communiste qui avait une véritable base électorale, la FI n'en a pas. Les Communistes étaient un archipel qui par la suite s'est constitué en terre importante, et qui continue aujourd'hui d'avoir un appareil municipal encore relativement important. La France insoumise au niveau local ne représente rien. A partir de là, c'est la réalité de cet appareil politique : il doit réussir à se construire pour avoir un rôle important, et s'il n'y arrive pas, ce qui a été le cas jusqu'à maintenant, alors il n'y aura que des militants, quelques conseillers municipaux, et ça s'arrêtera là. Pour l'instant, il n'y a pas de structuration de l'appareil politique au sens des vieilles structurations républicaines de la chose.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

02.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

03.

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

04.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

05.

Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme

06.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

07.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires