En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

03.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

04.

Découvrez l'humour flamand : des Juifs représentés en cafards !

05.

Castaner et la vie privée d'Olivier Faure

06.

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

07.

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

04.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

06.

La réaction de la femme de Griveaux

ça vient d'être publié
pépites > Europe
Alliés européens
Emmanuel Macron et onze ministres sont attendus à Naples ce jeudi dans le cadre du 35e sommet franco-italien
il y a 11 heures 8 min
pépites > Politique
Aubaine ?
Anne Hidalgo ferait passer pour des HLM des logements loués aux classes moyennes
il y a 12 heures 3 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Dark Waters" de Todd Haynes : un homme seul contre une toute puissante industrie chimique...

il y a 15 heures 8 min
pépites > Santé
Médicaments efficaces ?
La chloroquine, un traitement contre le paludisme, pourrait-elle être efficace contre le coronavirus ?
il y a 16 heures 9 min
pépites > Santé
Endiguer l'épidémie
Coronavirus : le patient français décédé à Paris était un enseignant dans l'Oise
il y a 17 heures 20 min
décryptage > International
Echelle planétaire

Le Coronavirus redistribue les cartes mondiales

il y a 18 heures 37 min
pépite vidéo > Politique
"Peur comme fonds de commerce"
Gabriel Attal dénonce les critiques de Marine Le Pen sur la gestion du coronavirus par le gouvernement
il y a 19 heures 8 min
décryptage > Europe
Hi hi *

Découvrez l'humour flamand : des Juifs représentés en cafards !

il y a 19 heures 56 min
décryptage > Economie
Brouillard comptable

Ce rapport de la Cour des comptes à qui l’on fait trop souvent dire tout et n’importe quoi

il y a 20 heures 51 min
décryptage > Economie
Contamination de l'économie

Coronavirus : le COVID-19 va-t-il pousser la zone euro vers la récession ?

il y a 21 heures 8 min
pépites > Justice
Enquête
Attaque à la préfecture de police de Paris : une recherche internet faite par Mickaël Harpon accrédite l'hypothèse terroriste
il y a 11 heures 41 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La mort n'est pas une solution, Asia Bibi condamnée à la pendaison pour blasphème" d'Anne-Isabelle Tollet : un récit poignant

il y a 14 heures 49 min
light > Culture
Réforme majeure
Académie des César : la productrice Margaret Menegoz est nommée présidente par intérim
il y a 15 heures 22 min
pépites > Education
Faits religieux à l'école
Mobilisation de soutien envers l'instituteur de Malicornay, Matthieu Faucher, suspendu pour prosélytisme après avoir utilisé des textes de la Bible
il y a 16 heures 47 min
décryptage > Religion
Moyens d'action

Lutte contre l’islam radical : comment le Maroc articule moyens sécuritaires et réponse "idéologique"

il y a 18 heures 19 min
décryptage > Environnement
WikiAgri

Salon de l'agriculture : ébauche d'un mouvement agricole de contestation contre les banques

il y a 18 heures 51 min
décryptage > Santé
Pandémie

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

il y a 19 heures 48 min
décryptage > Santé
Début du carême

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

il y a 20 heures 21 min
décryptage > France
Réalité derrière les chiffres

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

il y a 21 heures 4 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

L’opposition ne veut pas de fonds de pension français mais ne pipe mots sur ces fonds étrangers qui investissent lourdement dans l’Hexagone

il y a 22 heures 1 sec
© CHRISTOPHE SIMON / AFP
© CHRISTOPHE SIMON / AFP
Lutte pour la vie

L’abandonnite : les médecins le confirment, on peut vraiment mourir de désespoir

Publié le 01 octobre 2018
Une étude de la Porstmouth University apporte un nouvel éclairage sur un phénomène psychologique déjà connu et constaté notamment chez les prisonniers de guerre : le « give-up-itis » - littéralement la « capitulationnite » ou « syndrome de glissement ». Face à une situation traumatique exceptionnelle, certaines personnes se laissent simplement mourir, parfois en moins de trois jours.
Médecin Psychiatre Libéral. Il exerce également à l'hôpital Sainte Anne. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Chauchot
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Médecin Psychiatre Libéral. Il exerce également à l'hôpital Sainte Anne. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Une étude de la Porstmouth University apporte un nouvel éclairage sur un phénomène psychologique déjà connu et constaté notamment chez les prisonniers de guerre : le « give-up-itis » - littéralement la « capitulationnite » ou « syndrome de glissement ». Face à une situation traumatique exceptionnelle, certaines personnes se laissent simplement mourir, parfois en moins de trois jours.

Atlantico : Comment se manifeste ce phénomène ?

 
François Chauchot : Les deux aspects principaux semblent être une brutale et massive perte de sens – en lien avec l’événement traumatique - et un ralentissement global et progressif de l’ensemble des grandes fonctions de l’individu que sont sa capacité à prendre soin de lui, l’appétit, la vie en relation. On constate aussi la perte d’initiative et l’absence totale d’anticipation qui plongent l’individu dans un repli total, coupé du monde et de soi. Ayant perdu tout sens et tout intérêt à l'existence et à la vie, le sujet perd littéralement toute énergie vitale, un peu comme s’il se vidait de lui même, pour devenir « une coquille vide ». Dans un tel état, l’individu dénué de tout intérêt et de tout plaisir à « être au monde » se dévitalise et s’éteint progressivement.
 
Sur un plan comportemental, l’observateur extérieur constate un arrêt de toutes les fonctions vitales ou presque. Au premier plan l’appétit, le sommeil, le mouvement, le soin de soi, la vie de relation la capacité à interagir par le regard, le discours, le dialogue émotionnel..
 
La recherche d’un événements traumatique majeur vient étayer cette perte de sens qu’a pu connaître l’individu par exemple lors d’un conflit, d’un attentat ou de la perte d’un être cher - ces circonstances pouvant s’entremêler et accroître la portée traumatique de ces événements.
 

Le fait de "se laisser mourir" est un phénomène connu. L'étude donne-t-elle un éclairage nouveau ou un cadre plus scientifique à cet état ?

 
Ce phénomène n’est pas effectivement nouveau et l’article lui donne un éclairage d’apparence plus scientifique à travers des hypothèses neuro-biologiques et neuro-anatomiques . L’Histoire et les romanciers nous en ont fait déjà part par le passé; cette étude apporte un angle d’attaque plus scientifique à une réalité humaine. Ce « syndrome de glissement » pourrait renvoyer à une réaction d’adaptation à un contexte « horrible », c'est-à-dire non représentable pour l’individu, dépassant les possibilités de réactions psychiques humaines. Face à l’horreur, faut-il mieux s’arrêter de vivre en ne reconnaissant plus le caractère humain de l’expérience existentielle du moment ? C’est probablement dans ce rapport humain/deshumain que se loge cette réaction dépressive extrême.
 
 

Comment surmonter un événement traumatique susceptible de provoquer cet état ?

Réintroduire de l’humain semble alors être une urgence, à travers un geste ou une parole. C'est le premier temps du soin apporté à l’autre; en d’autres termes lui demander ce qu'il se passe pour lui et ce dont il aurait besoin.
 
Il s’agit donc de s’occuper de cette personne, même si elle ne demande rien. Ensuite viennent les soins de « réanimation » physiques et psychiques, alimentation, traitements médicamenteux adaptés. Redonner du sens et un sentiment de sécurité physique et psychique est le but du traitement de ce grand état de détresse psychique.
 

Les cinq étapes du syndrome de glissement

 
1) Le repli social : les gens se coupent de leurs proches et refusent le contact
 
2) L'apathie: la personne ne prend plus soin d'elle-même, ne se soigne plus et ne se lave plus
 
3) L'apragmatisme: l'impossibilité de prendre des décisions ou de faire preuve d'initiative
 
4) Akinésie psychique : la personne perd toute motivation et peut même devenir incontinent ou incapable de se mouvoir pour sauver sa propre vie
 
5) Mort psychogène: la personne perd totalement sa volonté de vivre
 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

03.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

04.

Découvrez l'humour flamand : des Juifs représentés en cafards !

05.

Castaner et la vie privée d'Olivier Faure

06.

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

07.

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

04.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

06.

La réaction de la femme de Griveaux

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires