En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

02.

L'élu RN Julien Odoul crée la polémique en demandant à une femme d'ôter son voile au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté

03.

Hausse de la taxe foncière : l’étouffement progressif des petits propriétaires

04.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

05.

Etats-Unis : une famille américaine rentre chez elle et se retrouve nez à nez avec trois ours

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

07.

Mais pourquoi les cancers secondaires du sein sont-il si souvent détectés trop tard ?

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Religion
Polémique
Polémique sur le port du voile : doit-on l'interdire en sortie scolaire ?
il y a 7 heures 46 min
pépites > International
Changement de discours
Opération militaire turque en Syrie : la Chine appelle Ankara à mettre un terme à son intervention contre les kurdes syriens
il y a 9 heures 15 sec
pépites > Economie
Taxes
Bruno Le Maire se dit favorable à l’instauration d'une taxe européenne sur les carburants des avions et bateaux
il y a 10 heures 8 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Rouge" de John Logan, mise en scène par Jérémie Lippmann : Ceci n’est pas un texte

il y a 11 heures 42 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le mystère Abd el-Kader" de Thierry Zacone : Un livre savant pour les spécialistes de l’Islam et de la Franc-maçonnerie

il y a 12 heures 4 min
décryptage > Terrorisme
Dysfonctionnement

Attaque à la Préfecture de police : critiquer les dérives de l'islam est une question de responsabilité pour les musulmans de France

il y a 14 heures 50 min
décryptage > Culture
Asia Now

La scène artistique asiatique en plein boom s’expose à Paris

il y a 15 heures 4 min
décryptage > Economie
Étouffement

Hausse de la taxe foncière : l’étouffement progressif des petits propriétaires

il y a 15 heures 16 min
décryptage > Economie
A rebours

Le nombre de catastrophes naturelles meurtrières n’a cessé de diminuer (et leur impact sur l’économie mondiale avec)

il y a 15 heures 59 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Disney, Apple, Warner et Amazon partent à l’assaut de Netflix

il y a 16 heures 33 min
light > Insolite
Surprise !
Etats-Unis : une famille américaine rentre chez elle et se retrouve nez à nez avec trois ours
il y a 8 heures 22 min
light > Santé
En pleine forme
Le nouveau doyen des Français a 110 ans
il y a 9 heures 40 min
pépites > Europe
At last!
Brexit : Paris dit espérer un accord dès "ce soir"
il y a 10 heures 32 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"La clé USB" de Jean-Philippe Toussaint : l’art de rendre romanesque l’univers de l’informatique

il y a 11 heures 56 min
décryptage > Religion
L'art de la punchline

Un 14 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 14 heures 29 min
décryptage > Société
Inutile

Scolarité obligatoire à trois ans : une réforme inutile et coûteuse

il y a 14 heures 58 min
décryptage > International
Game over

Kurdes : et comme dans Le Train sifflera trois fois, le shérif fatigué jeta son étoile...

il y a 15 heures 15 min
décryptage > Environnement
Clash

Vers un clash entre mesures environnementales et libertés individuelles

il y a 15 heures 47 min
décryptage > Santé
Remue-ménage constant

Comment le monde est devenu de plus en plus bruyant sans que notre corps ne sache s’y adapter

il y a 16 heures 8 min
décryptage > Religion
Quelques précisions...

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

il y a 16 heures 36 min
© MIKE HUTCHINGS / POOL / AFP
© MIKE HUTCHINGS / POOL / AFP
Guerre commerciale

La Chine entend désormais baisser ses barrières douanières pour tout le monde. Merci qui ?

Publié le 24 septembre 2018
Selon Bloomberg, la Chine envisagerait une réduction généralisée de ses protections douanières. Une conséquence positive de la guerre commerciale menée par Donald Trump ?
Jean-Marc Siroën est économiste. Il enseigne actuellement à l’université Paris Dauphine et est professeur au sein du département Master Sciences des Organisations. Il est spécialiste d’économie internationale. Il participe également au programme de...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Siroën
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Siroën est économiste. Il enseigne actuellement à l’université Paris Dauphine et est professeur au sein du département Master Sciences des Organisations. Il est spécialiste d’économie internationale. Il participe également au programme de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon Bloomberg, la Chine envisagerait une réduction généralisée de ses protections douanières. Une conséquence positive de la guerre commerciale menée par Donald Trump ?

Atlantico : Selon des informations révélées par Bloomberg, les autorités chinoises envisageraient de réduire les barrières douanières du pays sur les importations de la majorité de ses partenaires commerciaux, dans un contexte de durcissement de la guerre commerciale avec les Etats-Unis. Faut-il voir ici une volonté de Pékin de tenter la désescalade avec Washington ? Dans quelle mesure Donald Trump pourrait y voir une victoire politique ? 

Jean-Marc Siroën : Rien n'est confirmé et il faut donc rester très prudent. On ne sait rien d'ailleurs des produits qui bénéficieraient de la baisse des droits de douane alors même que pour certains produits les droits dépassent 60%. Malgré ces pics, les tarifs chinois sont de 5,2% en moyenne (en pondérant par la valeur des produits importés) contre 2,4% aux Etats-Unis et 3% dans l'Union européenne. À titre de comparaison, depuis 6 mois, la monnaie chinoise, le renminbi, a chuté de 9% par rapport au dollar. Les taux de change ont donc un impact sur le commerce plus important que les droits de douane. De plus, la Chine exonère de droits de douane les intrants importés (biens intermédiaires ou d'équipement) transformés ou utilisés dans des zones franches d'exportation -notamment les "zones économiques spéciales"- dont la plus connue est Shenzhen. Enfin, depuis un an, la Chine a déjà réduit ses droits sur un certain nombre de produits de consommation. Bref, si une nouvelle baisse se confirmait, il ne faudrait pas donner à cette décision une importance qu'elle n'a pas. 

Faut-il voir dans cette décision une victoire de Donald Trump dans sa guerre commerciale contre la Chine ? On peut en douter dans la mesure où les Etats-Unis ne justifient par leurs mesures de représailles (dont les nouveaux tarifs imposés en septembre sur 200 milliards d'importations américaines en provenance de Chine) par les droits de douane excessifs qui seraient imposés par la Chine, mais par les pratiques "déraisonnables, injustifiables et discriminatoire" de ce pays c'est-à-dire, en l'occurrence, le transfert "forcé" de technologie imposé aux firmes qui investissent en Chine, l'acquisition de firmes américaines pour mieux "piller" leur savoir-faire ou, enfin, l'intrusion dans les réseaux informatiques commerciaux américains afin d'obtenir un accès non autorisé aux données. 

Dès lors, si la Chine ne cède rien sur ces questions, Donald Trump pourrait difficilement crier victoire et il se déconsidérerait en levant ses sanctions sans avoir obtenu ce qu'il voulait : protéger les monopoles technologiques des Etats-Unis.  

Pour Donald Trump, cibler sur les transferts de technologie était pourtant assez habile. D'une part, si la Chine porte plainte à l'OMC, son succès n'est pas acquis. Les sanctions unilatérales sont certes prohibées, mais les pratiques mises en cause ne relèvent pas clairement de la compétence de l'organe de règlement des différends de l'OMC. D'autre part, les reproches américains sont largement partagés par d'autres et notamment par l'Union européenne ce qui, pour les Etats-Unis enfoncerait opportunément un coin dans leur possible alliance avec la puissance chinoise.

L'initiative chinoise, doit donc plutôt être replacée dans cette perspective. C'est une contre-offensive qui n'est pas moins habile que l'offensive américaine sans être pourtant assurée de la victoire. Si la baisse des droits était confirmée, elle devrait conforter l'image d'une Chine, grand défenseur du libre-échange et potentiel leader d'un multilatéralisme rénové qui suppléerait aux défaillances de l'ancienne hégémonie … Dans la grande bataille que les deux puissances se livrent, la Chine ne bat pas en retraite, elle contourne l'armée adverse dans l'espoir de pouvoir ensuite l'encercler.

Ne peut-on pas voir l'esquisse d'une "solution" gagnant qui permettrait à la Chine de remplir son objectif de rééquilibrer sa croissance en s'appuyant sur sa demande intérieure, et par ricochet, d'augmenter ses importations en provenance des Etats-Unis ? 

Pour les raisons exposées précédemment, je doute que la Chine pense que ses concessions sur les tarifs convaincront les Etats-Unis de lever les sanctions. Dès lors, la Chine pourrait très bien abaisser ses tarifs "normaux" -c'est-à-dire ses tarifs "nation la plus favorisée" qui s'appliquent à tous, y compris aux Etats-Unis, tout en conservant ses surtaxes qui elles, ne viseraient que les importations américaines. Les Etats-Unis ne profiteraient donc pas de la baisse des tarifs chinois. 

Tant que l'on ignore la liste des produits concernés il est hasardeux de surinterpréter les intentions chinoises. Si l'intérêt de la Chine est de réduire unilatéralement ses tarifs pourquoi ne l'a-t-elle pas fait plus tôt ? Peut-être attendait-elle une réciprocité dans le cadre des négociations à l'OMC, mais comme celles-ci n'ont jamais abouti il est possible que la Chine adopte aujourd'hui une stratégie différente, en se posant comme leader bienveillant prêt à faire des sacrifices pour le bien de l'humanité… 

Il est vrai que, depuis plusieurs années, la Chine tente avec un succès mitigé de réorienter son modèle en le rendant moins dépendant des exportations. La demande intérieure devrait alors se substituer, au moins partiellement, à la demande extérieure comme moteur de la croissance. La baisse des droits de douane favoriserait cette réorientation vers la consommation intérieure surtout si la baisse porte sur des produits alimentaires ou textiles dont certains d'entre eux sont fortement taxés. Mais les entreprises qui produisent pour le marché intérieur pourraient également gagner si les réductions devaient porter sur les intrants importés, agricoles ou industriels. Les conséquences pourraient être assez importantes car en réduisant l'avantage des zones franches d'exportation qui bénéficient déjà d'exonérations tarifaires, l'industrie chinoise connaitrait une petite révolution. 

Qu'est-ce que l'Europe aurait à apprendre d'un tel mouvement, si celui-ci venait à se réaliser ? 

Il est encore trop tôt pour déchiffrer les intentions chinoises et donc les enseignements que pourrait en tirer l'Europe. S'agit-il de céder aux pressions américaines ce qui l'affaiblirait ou, comme je le crois plus vraisemblable, de renforcer une alliance de fait entre les deux plus grandes puissances commerciales que sont la Chine et l'Union européenne ? Si la Chine abaisse ses tarifs mais maintient ses surtaxes sur les importations en provenance d'Amérique, l'Union Européenne et les "grands" asiatiques (Japon, Corée) pourraient être les grands gagnants de la riposte chinoise. 

L'Union européenne a d'ailleurs fait une proposition similaire sur les droits de douane imposés aux automobiles importées qui, elle, était une réponse directe aux menaces américaines. Pour respecter les règles de l'OMC, la suppression ou l'abaissement du tarif devrait s'appliquer, à tous les pays membres y compris la Chine et le Japon. Si les pays ripostaient aux douteuses "sanctions" américaines tout en ouvrant leurs importations aux autres pays, il se dessinerait alors un front "multilatéraliste" qui isolerait les Etats-Unis et éviterait, peut-être, l'escalade protectionniste…  La situation deviendrait alors intenable pour les Etats-Unis qui auraient perdu la guerre commerciale que Trump pensait facile à gagner. Je ne dis pas que ce scénario paradoxal et inédit soit assuré. Mais si ce n'est pas le plus probable, c'est celui qui à terme pourrait conduire à un bouleversement du système de gouvernance mondial.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

02.

L'élu RN Julien Odoul crée la polémique en demandant à une femme d'ôter son voile au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté

03.

Hausse de la taxe foncière : l’étouffement progressif des petits propriétaires

04.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

05.

Etats-Unis : une famille américaine rentre chez elle et se retrouve nez à nez avec trois ours

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

07.

Mais pourquoi les cancers secondaires du sein sont-il si souvent détectés trop tard ?

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires