En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

02.

Deuxième vague du Coronavirus : Olivier Véran a un plan, pourquoi donc s’inquiéter ?

03.

L'autre remaniement dont la France aurait vraiment besoin (mais qu'Emmanuel Macron ne fera pas malgré ses promesses)

04.

Pour beaucoup de chefs d’entreprises, les écologistes peuvent faire capoter le plan de relance...

05.

En Thaïlande, les singes font la loi dans la ville

06.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

07.

Plus fort qu’Ali Baba et les 40 voleurs : Anne Hidalgo et ses 37 adjoints !

01.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

02.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

03.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

04.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

05.

L'éolien peut-il être une alternative verte crédible au nucléaire ?

06.

Pas de démocratie sans droit à offenser : ce capitalisme qui prend le risque de précipiter la guerre civile à trop vouloir montrer patte progressiste

01.

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

02.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

03.

Le parti EELV va alerter le CSA après les propos d'Eric Zemmour sur CNEWS dans "Face à l'Info" sur la vague verte et l'islam

04.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

05.

Nouvelle explosion des cas de Coronavirus : mais que se passe-t-il aux Etats-Unis ?

06.

Un nouveau Premier ministre pour rien ? Pourquoi la France a plus besoin d’une vision assumée que d’un En-Même-Temps au carré

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Politique
Ministres
Remaniement : retrouvez l’annonce de la composition du gouvernement de Jean Castex
il y a 10 heures 30 min
pépites > Faits divers
Violente agression
Bayonne : un conducteur de bus en état de mort cérébrale, cinq personnes placées en garde à vue
il y a 13 heures 49 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La vie mensongère des adultes" de Elena Ferrante : un roman d’apprentissage bien sombre et trop prévisible malgré des personnages campés avec talent

il y a 16 heures 9 min
pépites > Santé
Covid-19
239 chercheurs alertent l'OMS sur la transmission du coronavirus par voie aérienne
il y a 17 heures 11 min
light > Culture
Pour une poignée… de bandes originales
Mort du compositeur italien Ennio Morricone, le "maestro" du cinéma
il y a 19 heures 38 min
décryptage > Economie
Menace persistante du virus

Covid-19 : pendant que la pandémie s’étend, la finance regarde un risque de récidive aux États-Unis

il y a 20 heures 35 min
décryptage > High-tech
Piratage informatique

La guerre des codes : les cyberattaques redéfinissent les lignes de bataille des conflits mondiaux

il y a 21 heures 49 min
décryptage > Histoire
Encore un effort

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

il y a 22 heures 23 min
décryptage > Société
Bien gérer son stress

Comment prendre des décisions importantes (sans se noyer... ni se tromper)

il y a 23 heures 7 min
décryptage > Politique
Tous les nouveaux chemins mènent à Rome... ou nulle part

Un nouveau Premier ministre pour rien ? Pourquoi la France a plus besoin d’une vision assumée que d’un En-Même-Temps au carré

il y a 23 heures 45 min
pépites > Politique
Nominations
Remaniement : retrouvez la liste du nouveau gouvernement de Jean Castex
il y a 13 heures 30 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le cottage aux oiseaux" de Eva Meijer : en pleine vague verte, c’est le moment ou jamais de déguster ce bijou !

il y a 15 heures 56 min
pépites > Santé
Bayannur
Chine : un cas de peste bubonique a été découvert en Mongolie intérieure
il y a 16 heures 28 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Gouvernement politicien ou gouvernement d’entrepreneurs ? Un choix entre un destin personnel et celui de l’économie

il y a 18 heures 10 min
décryptage > Santé
Action gouvernementale

Deuxième vague du Coronavirus : Olivier Véran a un plan, pourquoi donc s’inquiéter ?

il y a 20 heures 15 min
pépite vidéo > France
Oeuvre ciblée
Stains : la fresque en hommage à George Floyd et Adama Traoré a été vandalisée
il y a 21 heures 20 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Petit best of des applications et gadgets tech à ne pas oublier avant de partir en vacances
il y a 22 heures 6 min
décryptage > Economie
Survie économique

Ce que nous apprend le top 100 des entreprises mondiales ayant le plus bénéficié de la crise du Coronavirus

il y a 22 heures 42 min
décryptage > Economie
Transactions immobilières

Hausse ou baisse : quel impact redouter de la crise du coronavirus sur l’immobilier ?

il y a 23 heures 28 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Pour beaucoup de chefs d’entreprises, les écologistes peuvent faire capoter le plan de relance...

il y a 1 jour 8 min
© CARL DE SOUZA / AFP
© CARL DE SOUZA / AFP
Atlantico Business

Médailles Fields : et la vraie raison pour laquelle il n’y a jamais eu de Prix Nobel de mathématiques n’a... probablement rien à voir avec Mme Nobel contrairement à la légende

Publié le 02 août 2018
Les médailles Fields sont décernées tous les quatre ans aux meilleurs mathématiciens. Elles sont l’équivalent du prix Nobel, qui est interdit aux matheux. Mais pourquoi donc ?
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les médailles Fields sont décernées tous les quatre ans aux meilleurs mathématiciens. Elles sont l’équivalent du prix Nobel, qui est interdit aux matheux. Mais pourquoi donc ?

Le jour où l’Union Mathématique Internationale décerne les médailles Fields aux meilleurs matheux du monde, le débat pour essayer d’expliquer pour quelle raison il n’y a pas de prix Nobel en Mathématiques et il n‘y en aura sans doute jamais, un débat d’ordre quasi théologique chez les scientifiques, rebondit tous les quatre ans. 

Difficile d’éclairer le mystère. Et pourtant ! Il y a autant d’explications que de chercheurs en mathématiques qui aspirent à recevoir la médaille Fields. 
Cette médaille Fields a été créée en 1936, c’est la récompense la plus prestigieuse du monde (avec peut être le prix Abel créé en 2006), elle est considérée comme un équivalent du prix Nobel, qui n’existe donc pas dans cette discipline. Elle est attribuée tous les quatre ans au cours du Congrès international des mathématiciens qui s’est achevé hier au Brésil. Les lauréats, qui ont tous moins de 40 ans, reçoivent chacun une médaille et un prix de 15 000 dollars canadiens. Pourquoi canadiens ? Parce que c’est John Charles Fields, grand mathématicien de Toronto, qui avait proposé la création de cette médaille et qu’il était canadien. À sa mort, en 1932, il lèguera tous ses biens à la science afin de contribuer au financement de la médaille. 
A noter que si aucun français ne l’a reçue cette année, la médaille Fields a souvent récompensé des chercheurs français, confortant ainsi la place de la France comme une des nations les plus fertiles en mathématiciens de haut niveau. Un des plus en vue en ce moment étant bien sûr le macroniste Cédric Villani.
Sauf que, aussi prestigieuse soit cette médaille, des générations de mathématiciens ont regretté ne pas avoir droit à un prix Nobel, au même titre que leurs confrères chercheurs en physique, chimie ou même littérature. 
 
Le mystère est total et suscite toujours autant de curiosité ou de débat. Et de frustration. 
Alfred Nobel est un chimiste suédois, qui a inventé la dynamite, c’est à dire la nitroglycérine. Cette invention qui date de 1867 va lui valoir une fortune colossale, mais une image épouvantable. Les journaux ne cesseront pas de parler d’Alfred Nobel comme du marchand de la mort qui a fait fortune en développant le moyen de tuer plus d’humains que jamais. 
Cette réputation va profondément toucher Alfred Nobel et lui donner l’idée de créer un prix qui porte son nom. 
A sa mort, son testament va réserver l’essentiel de sa fortune au financement de ces fameux prix qui doivent être décernés à « des humains sans aucune distinction d’âge ou d’origine qui auront apporté le plus grand bénéfice à l’humanité ».  
En clair et de cette façon, l’argent de sa mort servira à récompenser les œuvres de vie d’autres savants. 
Alfred Nobel va d’ailleurs être très précis. Les prix Nobel doivent aller à la promotion de la paix, de la littérature, de la médecine (ou physiologie), de la chimie et de la physique. 
La liste s’arrête là : point de mathématiques qui forment pourtant l’absolu de la science. Pas de maths, donc pas de mathématicien. L’Académie royale de Suède qui gère ces prix Nobel n’a jamais dérogé à cette règle testamentaire. 
A partir de ce testament qui ne parle pas des maths comme d’une discipline noble, la  spéculation est allée bon train. Beaucoup d’hypothèse ont été formulées (normal pour des matheux), mais aucune n’a apporté de réelles certitudes. 
 
La première hypothèse est plus people, c’est une rumeur colportée par les milieux protestants suédois et relayées par les envieux jaloux. Alfred Nobel a oublié volontairement les mathématiques parce que sa femme le trompait avec un grand chercheur en maths. Il s’agirait de Goasta Mittag-leffler. Et Alfred Nobel ne voulait pas que l’académie qui décernerait les prix en vienne à lui donner, parce que ses travaux étaient tellement importants qu’il aurait pu être un des premiers à le recevoir. Pour lui, cette idée de donner le prix Nobel à l’amant de sa femme était insupportable.
Alors cette rumeur se nourrit de la haine qu’avait Nobel contre ce chercheur. Il le détestait. Ok ... sauf que les deux hommes ne se sont pas beaucoup fréquentés parce que Nobel a quitté la Suède très tôt pour l’Angleterre et les Etats-Unis, alors que Mittal-leffer est resté fidèle à la Suède. 
Autre problème pour le crédit de cette rumeur, Nobel n’était pas marié. C'est embêtant ! Donc pour les pasteurs protestants, il ne pouvait pas être trompé. Statutairement, sauf que si Nobel ne s’est pas marié, il a été fiancé à la même femme dont on dit qu’il pensait qu’elle lui était infidèle. 
Cela dit pour la bonne société protestante de l’époque, est ce qu’un couple non marié peut se rendre coupable d’infidélité ? Non puisqu‘ils ne se sont jamais donné serment devant Dieu par la célébration du mariage. On imagine les magazines de l’époque, l’équivalent de Closer ou de Voici. Toujours est-il que la femme (ou la compagne de Nobel) a toujours nié avoir eu des aventures. Donc si elle a nié !
 
La deuxième hypothèse est très technique. Nobel aurait fait deux testaments. Un premier très détaillé qui oublie les mathématiques, et un second très général, antérieur, qui stipulait seulement que l‘Académie royale de Suède aurait pour mission de décerner des prix à des personnes remarquables pour le bien qu’ils auraient fait. Ce deuxième testament aurait été perdu. On s’est donc basé sur le premier. 
 
La troisième hypothèse est sans doute la plus crédible. Alfred Nobel n‘aimait pas les mathématiques, il le disait, il ne comprenait pas les maths, il n’en faisait pas et surtout il ne croyait pas que les maths fussent utiles. C’est la raison pour laquelle il ne fréquentait pas les mathématiciens. Les médecins, les physiciens ; les chimistes, oui il les adorait et les protégeait, mais les mathématiciens avec leurs formules, leurs abstractions, leurs symboles, il détestait. Pourquoi les maths, pourquoi faire sinon à embêter les étudiants en leur déformant l‘esprit ? Donc, au mieux il a complètement oublié la mathématique comme discipline sérieuse, ou alors il l’a volontairement exclu de ses écrans radars pour cause de pollution intellectuelle. C’est en tout cas l’hypothèse la plus vraisemblable.
 
A noter qu’Alfred Nobel a aussi oublié de créer un prix Nobel d’économie. Le prix Nobel que l’on décerne aujourd’hui en économie n’est donc pas un vrai Nobel. Ce nouveau prix a été créé et financé par la Banque royale de Suède en 1968 pour célébrer le tricentenaire de la naissance de Nobel et s’appelle officiellement le « prix de la Banque de Suède en science économique en mémoire d’Alfred Nobel ». Mais tout le monde simplifie en parlant de prix Nobel. D’ailleurs, son attribution suit les mêmes règles et le même cahier des charges que les autres prix de l’Académie royale. Les mathématiques, discipline très présente en économie, tiennent alors leur revanche.
 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires