En direct
Best of
Best of du 16 au 22 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Vous pensez que Gauguin était un grand peintre ? Erreur : c'était un prédateur pédophile !

02.

Misérable, totalitaire et islamophobe, la France devient le premier pays d’Europe pour les demandes d’asile

03.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

04.

Michel Platero : "si on veut faire baisser les prix de l’immobilier, il faut décorréler la propriété du bâti de celle du foncier"

05.

Cette inquiétante confusion qui s’installe dans les déclarations de la BCE

06.

Ce dérapage tellement prévisible du cofondateur d’Extinction Rebellion sur la Shoah

07.

Le révélateur Whirlpool : mais quelle est maintenant la vision économique d’Emmanuel Macron ?

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

02.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

03.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

04.

Je nique Conrad et... ceux qui l'écoutent

05.

Quel réel bilan énergétique et environnemental quand vos ados écolos imposent leurs exigences à la maison ?

06.

Le fétichisme du diplôme, facteur trop souvent oublié du blocage de l’ascenseur social français

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Réforme
Grève du 5 décembre : Emmanuel Macron considère que la mobilisation est "avant tout contre la fin des régimes spéciaux"
il y a 5 heures 49 min
pépites > Politique
Union des droites
Les Républicains : une procédure d'exclusion vise Erik Tegnér
il y a 10 heures 56 min
pépites > France
Journée de mobilisation
FNSEA – Monde agricole : 1.000 tracteurs vont converger vers Paris le mercredi 27 novembre
il y a 11 heures 36 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Suite française" de Irène Némirovsky : adaptation méritoire d’une œuvre, dont l’auteure puis l’exhumation littéraire firent grand bruit en leur temps

il y a 12 heures 4 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand la Belle au bois dormant noue sa cravate et quand s’allument les aurores boréales : c’est l’actualité des montres à la fin de l’automne
il y a 13 heures 54 min
décryptage > Société
L’enfer, c’est nous autres

Misérable, totalitaire et islamophobe, la France devient le premier pays d’Europe pour les demandes d’asile

il y a 15 heures 35 min
décryptage > Société
Pauvreté

Face aux inégalités : s’engager dans une dynamique de créativité

il y a 17 heures 1 min
décryptage > Culture
Touche pas à ma vahiné…

Vous pensez que Gauguin était un grand peintre ? Erreur : c'était un prédateur pédophile !

il y a 17 heures 35 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
"Paranoïsation", "désassimilation" et communautarisme : l’antiracisme dévoyé au profit d'un projet de conquête islamiste
il y a 18 heures 18 min
décryptage > Environnement
Roger Hallam

Ce dérapage tellement prévisible du cofondateur d’Extinction Rebellion sur la Shoah

il y a 19 heures 14 min
décryptage > Media
L’art de la punchline

Un 21 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 6 heures 33 min
Justice
Carlos Ghosn et son épouse Carole ont pu enfin communiquer pour la première fois en sept mois
il y a 11 heures 19 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les renards et les lions" de Marcello Simonetta : le destin hors norme des fils de Laurent de Médicis

il y a 11 heures 57 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Pour l'amour des livres" de Michel Le Bris : une amitié entre le voyage et la littérature

il y a 12 heures 11 min
pépite vidéo > Politique
Solutions
Dialogue sous tension entre Emmanuel Macron et les anciens salariés de Whirlpool à Amiens
il y a 15 heures 8 min
pépites > Environnement
Pollution
Réchauffement climatique : les plans de la Chine sur les centrales à charbon menacent les objectifs de Paris sur le climat
il y a 16 heures 6 min
rendez-vous > France
Zone Franche
Plus que jamais, le "pognon de dingue" coule à flots mais les gens sont toujours aussi pauvres
il y a 17 heures 22 min
décryptage > Economie
Insécurité économique

Cette inquiétante confusion qui s’installe dans les déclarations de la BCE

il y a 18 heures 5 min
décryptage > Education
Réussite

Le fétichisme du diplôme, facteur trop souvent oublié du blocage de l’ascenseur social français

il y a 19 heures 40 sec
décryptage > Politique
Promesse

Le révélateur Whirlpool : mais quelle est maintenant la vision économique d’Emmanuel Macron ?

il y a 19 heures 31 min
Atlantico Business

L’Oréal, Gucci, Hermès, LVMH, Danone... mais que font les entreprises françaises de tout l’argent qu’elles gagnent ?

Publié le 30 juillet 2018
Alors que les résultats semestriels des grandes entreprises françaises marquent une fois de plus une progression des profits, beaucoup commencent à s’interroger sur ce qu’elles en font.
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que les résultats semestriels des grandes entreprises françaises marquent une fois de plus une progression des profits, beaucoup commencent à s’interroger sur ce qu’elles en font.

Les résultats financiers des grandes entreprises françaises ont rarement été aussi florissants qu’au cours de ce premier semestre de 2018. Et cela dans presque tous les secteurs. Dans l'industrie automobile chez PSA groupe - Peugeot, Citroën - et Renault, dans l’industrie pétrolière, dans le luxe évidemment, dans les services, l'assurance et les banques et même dans l’agro-alimentaire.

L‘Oréal, par exemple, a surpris tous les analystes qui s’attendaient à de bons résultats, certes, mais pas à des croissances à deux chiffres, idem chez Gucci qui affiche une croissance de chiffres d’affaires de 44% pour ce premier semestre, trois fois plus fort que Louis Vuitton ou Hermès, avec des profits en hausse de 62,1%. 

Dans l’automobile, les deux constructeurs français ont battu leur record de ventes historique. Dans le pétrole, la hausse de l‘or noir a fait flamber les profits de Total, 28% de hausse au 1er semestre avec un résultat net de 6,3 milliards de dollars. 

Dans l’agro alimentaire, Danone a publié ce week end des résultats semestriels en forte progression grâce aux performances en chiffre d’affaires de sa nutrition infantile en Chine et à la solide progression de ses eaux. Mais aussi grâce aux efforts de compétitivité consentis depuis plus d’un an. 

Quand les chefs d’entreprise se plaignent que les entreprises sont mal aimées des français, ils ont raison mais ils sont aussi un peu responsables de ce désamour parce qu’ils n’expliquent pas clairement à qui revient le mérite de cette fortune retrouvée et surtout, ils n‘expliquent pas du tout ce qu‘ils font de tout cet argent. 

La saison des résultats semestriels devrait être une formidable période de pédagogie pour les clients, les salariés, les électeurs. Il n’en est rien ou presque. 

Le résultat, c’est qu’un certain nombre  de représentants politiques et syndicaux profite de ces publications pour rappeler une fois de plus que l’entreprise accumule les profits, au profit des actionnaires et des grands capitaines d‘industrie. Du coup, on voit arriver sur les plateaux de télévision, des pseudos politique d’extrême droite ou gauche qui viennent crier au complot et à l’injustice. 

Et pourtant les chefs d’entreprise seraient quand même parfaitement capables d’expliquer d’où vient l’argent que leur entreprise a gagné et ce qu’ils en font une fois qu’il est gagné

1er question : Mais d’où vient l‘argent ? L’argent gagné par les entreprises est la différence entre le produit de leurs ventes et les couts qu’elles engagent pour fabriquer et vendre. C’est tout simple, les enfants, qui dès leur plus jeune âge jouent à la marchande, savent cela. Les ventes globales dépendent de l’évolution des marchés et de la capacité de dirigeants à profiter de la conjoncture générale pour gagner en part de marché. Bref, l’argent gagné l’est aussi par des gains de productivité et de compétitivité. 

La grande majorité des entreprises riches sont sur des marchés qui progressent très vite et surtout qui savent mieux que d’autres, augmenter leur part de marché. La majorité des grandes entreprises françaises travaillent dans les pays émergents. 

2e question, Mais où va l’argent ? Vulgairement, on pourrait se demander « où va tout ce pognon-là » pour reprendre l’expression du président de la République. Cet argent n’est évidemment pas perdu ou jeté par les fenêtres. 

Théoriquement, il prend trois directions. 

D’abord une grande partie reste dans l’entreprise où il est investi dans des recherches de produits nouveaux, de process nouveaux et de marchés nouveaux. Normalement, il doit servir à l’entreprise pour financer ses investissements. Quand on regarde les chiffres du 1er semestre, le principal moteur de la croissance qui est un peu molle (moins de 2% sur l’année) c’est l’investissement.  

Ensuite, une autre partie du résultat va aux actionnaires sous forme de dividendes. Ils ont déjà été gâtés l'année dernière, ils le seront une fois de plus cette année. L’instauration de la flat tax, l’imposition unique de 13% sur les fruits du capital ont favorisé les distributions de dividendes. Que deviennent ces dividendes ? ils ne restent pas sous un matelas, ils sont recyclés dans la consommation (assez faiblement), ils reviennent dans le système de production via des souscription d’actions soit directement sur les augmentations de capital, soit par des achats en bourse, ce qui soutient les cours. La bonne tenue des indices sur tous les marchés prouvent que l’argent distribué revient dans le circuit de production. L’argent des dividendes revient dans la machine à produire de la richesse. 

Enfin, l’argent des dividendes devrait revenir en partie aux salariés si les outils de l’intéressement ou de la participation fonctionnaient très bien. Ils servent aussi à financer des augmentations de salaires pour attirer des meilleurs talents.

En clair, l’argent de ce premier semestre va d’abord en financement d’investissement. Et sans doute en épargne qui, elle s’investit en assurance-vie laquelle vient financer le budget. 

Par conséquent, les résultats d’entreprise de ce semestre montrent que la situation économique s’est très nettement améliorée, mais la majorité des populations n’en a pas profité. Le chômage n’a pas baissé, la consommation n’a pas progressé faute de pouvoir d’achat. Ce qui explique la grogne de l’opinion publique à qui on a beaucoup parlé de réformes, mais à qui on a présenté assez peu de résultats.  D’où la fragilité politique du président de la République. La promesse avait été entendue, elle n’a pas été encore tenue. 

Il faut qu’à la fin de l’année, cette amélioration de la conjoncture et de l’activité des entreprises se voient à trois niveaux 

 

Un, au niveau de l’emploi.

Deux, au niveau du pouvoir d’achat.

Trois, au niveau fiscal. 

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Vous pensez que Gauguin était un grand peintre ? Erreur : c'était un prédateur pédophile !

02.

Misérable, totalitaire et islamophobe, la France devient le premier pays d’Europe pour les demandes d’asile

03.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

04.

Michel Platero : "si on veut faire baisser les prix de l’immobilier, il faut décorréler la propriété du bâti de celle du foncier"

05.

Cette inquiétante confusion qui s’installe dans les déclarations de la BCE

06.

Ce dérapage tellement prévisible du cofondateur d’Extinction Rebellion sur la Shoah

07.

Le révélateur Whirlpool : mais quelle est maintenant la vision économique d’Emmanuel Macron ?

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

02.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

03.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

04.

Je nique Conrad et... ceux qui l'écoutent

05.

Quel réel bilan énergétique et environnemental quand vos ados écolos imposent leurs exigences à la maison ?

06.

Le fétichisme du diplôme, facteur trop souvent oublié du blocage de l’ascenseur social français

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires