En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand la novlangue de la Mairie de Paris se traduit en réalité cauchemardesque

02.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

03.

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

04.

Les Français ont rattrapé les Allemands en... consommation de produits bio

05.

Horizon 2022 : le sondage qui (re)douche les espoirs de la droite LR

06.

Une étude du MIT découvre que les villes ne sont les plus pourvoyeurs d’opportunités économiques qu’elles ont longtemps été

07.

Macron dans le piège du micro-management; Philippe face à une fenêtre politique étroite, Castaner à la vengeance de Castex, Aubry à de graves accusations d’irrégularités, la France à de mauvais choix de relocalisation; Amazon au secours du cinéma français

01.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

02.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

03.

Souveraineté numérique : le choix inquiétant fait par la BPI pour l’hébergement des données sur les prêts des entreprises françaises affaiblies par le Covid-19

04.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

05.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

06.

Affaire Epstein : Ghislaine Maxwell détiendrait plusieurs vidéos d'actes pédophiles commis chez le milliardaire Jeffrey Epstein

01.

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

02.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

03.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

04.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

05.

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

06.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

ça vient d'être publié
pépites > Justice
Le retour de la justice
Le parquet de Paris enquête sur les fraudes au "chômage partiel"
il y a 58 min 55 sec
pépites > France
Rénovation vintage
C’est officiel : la flèche de Notre-Dame de Paris sera reconstruite à l’identique
il y a 2 heures 56 min
pépites > France
Fin de partie
L'état d'urgence sanitaire prend fin aujourd'hui, qu'est ce que cela signifie ?
il y a 3 heures 46 min
pépite vidéo > France
Reconnaissance
Lors du défilé du 14 juillet, l'armée de l'air rendra hommage aux personnel soignant
il y a 5 heures 41 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
Du chaos syrien au chaos libyen, entretien exclusif avec Randa Kassis
il y a 7 heures 55 min
décryptage > Politique
Vieille recette

Vers un nouveau haut commissaire au plan : singer De Gaulle ne peut tenir lieu d’action

il y a 8 heures 26 min
décryptage > France
Vie politique

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

il y a 8 heures 53 min
pépites > France
Hommage
La gendarme tuée par un chauffard reçoit la légion d'honneur à titre posthume
il y a 1 jour 1 heure
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Chained / Beloved" de Yaron Shani : un dyptique dramatique passionnant autour d’un couple en difficulté…

il y a 1 jour 2 heures
pépites > Justice
À coeur ouvert
L'enquête au centre du don des corps s'ouvre pour "atteinte à l’intégrité du cadavre"
il y a 1 jour 3 heures
light > Science
Une vie de chien
Non, l'âge humain de votre chien ne se multiplie pas par sept
il y a 1 heure 28 min
pépites > Economie
L'euro fort
L'Irlandais Paschal Donohoe prend la tête de l'Eurogroupe
il y a 3 heures 22 min
pépites > France
Sécurité
En déplacement à Dijon, Jean Castex dénonce des comportements "inadmissibles"
il y a 5 heures 5 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand le rouge se met à fumer et quand la cible a du plomb dans l’heure : c’est l’actualité caniculaire des montres
il y a 7 heures 24 min
décryptage > Politique
Sale temps pour Paris

Quand la novlangue de la Mairie de Paris se traduit en réalité cauchemardesque

il y a 8 heures 14 min
décryptage > Economie
Des villes et des désavantages

Une étude du MIT découvre que les villes ne sont les plus pourvoyeurs d’opportunités économiques qu’elles ont longtemps été

il y a 8 heures 40 min
décryptage > France
Nouveau Gouvernement : vieilles lâchetés

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

il y a 9 heures 13 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le flambeur de la Caspienne" de Jean-Christophe Rufin : une enquête captivante menée par un, désormais fameux, vice-consul décalé et fin limier

il y a 1 jour 2 heures
light > Economie
Couple bio-bobo
Les Français ont rattrapé les Allemands en... consommation de produits bio
il y a 1 jour 2 heures
pépites > France
Ça vole haut
Greenpeace déploie une banderole sur la grue de Notre-Dame pour alerter de l'inaction climatique du président
il y a 1 jour 3 heures
Atlantico Business

L’Oréal, Gucci, Hermès, LVMH, Danone... mais que font les entreprises françaises de tout l’argent qu’elles gagnent ?

Publié le 30 juillet 2018
Alors que les résultats semestriels des grandes entreprises françaises marquent une fois de plus une progression des profits, beaucoup commencent à s’interroger sur ce qu’elles en font.
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que les résultats semestriels des grandes entreprises françaises marquent une fois de plus une progression des profits, beaucoup commencent à s’interroger sur ce qu’elles en font.

Les résultats financiers des grandes entreprises françaises ont rarement été aussi florissants qu’au cours de ce premier semestre de 2018. Et cela dans presque tous les secteurs. Dans l'industrie automobile chez PSA groupe - Peugeot, Citroën - et Renault, dans l’industrie pétrolière, dans le luxe évidemment, dans les services, l'assurance et les banques et même dans l’agro-alimentaire.

L‘Oréal, par exemple, a surpris tous les analystes qui s’attendaient à de bons résultats, certes, mais pas à des croissances à deux chiffres, idem chez Gucci qui affiche une croissance de chiffres d’affaires de 44% pour ce premier semestre, trois fois plus fort que Louis Vuitton ou Hermès, avec des profits en hausse de 62,1%. 

Dans l’automobile, les deux constructeurs français ont battu leur record de ventes historique. Dans le pétrole, la hausse de l‘or noir a fait flamber les profits de Total, 28% de hausse au 1er semestre avec un résultat net de 6,3 milliards de dollars. 

Dans l’agro alimentaire, Danone a publié ce week end des résultats semestriels en forte progression grâce aux performances en chiffre d’affaires de sa nutrition infantile en Chine et à la solide progression de ses eaux. Mais aussi grâce aux efforts de compétitivité consentis depuis plus d’un an. 

Quand les chefs d’entreprise se plaignent que les entreprises sont mal aimées des français, ils ont raison mais ils sont aussi un peu responsables de ce désamour parce qu’ils n’expliquent pas clairement à qui revient le mérite de cette fortune retrouvée et surtout, ils n‘expliquent pas du tout ce qu‘ils font de tout cet argent. 

La saison des résultats semestriels devrait être une formidable période de pédagogie pour les clients, les salariés, les électeurs. Il n’en est rien ou presque. 

Le résultat, c’est qu’un certain nombre  de représentants politiques et syndicaux profite de ces publications pour rappeler une fois de plus que l’entreprise accumule les profits, au profit des actionnaires et des grands capitaines d‘industrie. Du coup, on voit arriver sur les plateaux de télévision, des pseudos politique d’extrême droite ou gauche qui viennent crier au complot et à l’injustice. 

Et pourtant les chefs d’entreprise seraient quand même parfaitement capables d’expliquer d’où vient l’argent que leur entreprise a gagné et ce qu’ils en font une fois qu’il est gagné

1er question : Mais d’où vient l‘argent ? L’argent gagné par les entreprises est la différence entre le produit de leurs ventes et les couts qu’elles engagent pour fabriquer et vendre. C’est tout simple, les enfants, qui dès leur plus jeune âge jouent à la marchande, savent cela. Les ventes globales dépendent de l’évolution des marchés et de la capacité de dirigeants à profiter de la conjoncture générale pour gagner en part de marché. Bref, l’argent gagné l’est aussi par des gains de productivité et de compétitivité. 

La grande majorité des entreprises riches sont sur des marchés qui progressent très vite et surtout qui savent mieux que d’autres, augmenter leur part de marché. La majorité des grandes entreprises françaises travaillent dans les pays émergents. 

2e question, Mais où va l’argent ? Vulgairement, on pourrait se demander « où va tout ce pognon-là » pour reprendre l’expression du président de la République. Cet argent n’est évidemment pas perdu ou jeté par les fenêtres. 

Théoriquement, il prend trois directions. 

D’abord une grande partie reste dans l’entreprise où il est investi dans des recherches de produits nouveaux, de process nouveaux et de marchés nouveaux. Normalement, il doit servir à l’entreprise pour financer ses investissements. Quand on regarde les chiffres du 1er semestre, le principal moteur de la croissance qui est un peu molle (moins de 2% sur l’année) c’est l’investissement.  

Ensuite, une autre partie du résultat va aux actionnaires sous forme de dividendes. Ils ont déjà été gâtés l'année dernière, ils le seront une fois de plus cette année. L’instauration de la flat tax, l’imposition unique de 13% sur les fruits du capital ont favorisé les distributions de dividendes. Que deviennent ces dividendes ? ils ne restent pas sous un matelas, ils sont recyclés dans la consommation (assez faiblement), ils reviennent dans le système de production via des souscription d’actions soit directement sur les augmentations de capital, soit par des achats en bourse, ce qui soutient les cours. La bonne tenue des indices sur tous les marchés prouvent que l’argent distribué revient dans le circuit de production. L’argent des dividendes revient dans la machine à produire de la richesse. 

Enfin, l’argent des dividendes devrait revenir en partie aux salariés si les outils de l’intéressement ou de la participation fonctionnaient très bien. Ils servent aussi à financer des augmentations de salaires pour attirer des meilleurs talents.

En clair, l’argent de ce premier semestre va d’abord en financement d’investissement. Et sans doute en épargne qui, elle s’investit en assurance-vie laquelle vient financer le budget. 

Par conséquent, les résultats d’entreprise de ce semestre montrent que la situation économique s’est très nettement améliorée, mais la majorité des populations n’en a pas profité. Le chômage n’a pas baissé, la consommation n’a pas progressé faute de pouvoir d’achat. Ce qui explique la grogne de l’opinion publique à qui on a beaucoup parlé de réformes, mais à qui on a présenté assez peu de résultats.  D’où la fragilité politique du président de la République. La promesse avait été entendue, elle n’a pas été encore tenue. 

Il faut qu’à la fin de l’année, cette amélioration de la conjoncture et de l’activité des entreprises se voient à trois niveaux 

 

Un, au niveau de l’emploi.

Deux, au niveau du pouvoir d’achat.

Trois, au niveau fiscal. 

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires