En direct
Best of
Best of 15 au 21 juin
En direct
© GERARD JULIEN / AFP
Y'a du mieux
Mega panne à Montparnasse : la SNCF fragile mais (enfin) réactive
Publié le 28 juillet 2018
La SNCF a vécu une nouvelle journée noire vendredi à la gare Montparnasse. L'incendie d'un transformateur électrique a fortement perturbé le trafic. Ce samedi, deux trois sur trois devraient néanmoins circuler.
Pascal Perri est économiste. Il dirige le cabinet PNC Economic, cabinet européen spécialisé dans les politiques de prix et les stratégies low cost. Il est l’auteur de  l’ouvrage "Les impôts pour les nuls" chez First Editions et de "Google, un ami qui ne...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pascal Perri
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pascal Perri est économiste. Il dirige le cabinet PNC Economic, cabinet européen spécialisé dans les politiques de prix et les stratégies low cost. Il est l’auteur de  l’ouvrage "Les impôts pour les nuls" chez First Editions et de "Google, un ami qui ne...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La SNCF a vécu une nouvelle journée noire vendredi à la gare Montparnasse. L'incendie d'un transformateur électrique a fortement perturbé le trafic. Ce samedi, deux trois sur trois devraient néanmoins circuler.

Atlantico : Pourquoi et comment en est-on arrivé à une situation de tel blocage à la gare Montparnasse vendredi 27 juillet ?

Pascal Perri : Le point de départ est un incendie qui détruit un poste électrique de RTE (Réseau Transport Electrique) qui est un poste de 225 000 volts qui alimente une partie de l’Ouest parisien et en même temps la gare Montparnasse. Il y a plus d’électricité, et donc plus d’électricité dans les caténaires, plus d’électricité pour alimenter les systèmes d’information, les systèmes de guidage et donc le système est interrompu. C’est exactement ce qui s’est passé aujourd’hui. Il y a entre Paris, Montparnasse et Versailles on trouve 5 postes de haute tension qui alimente la ligne. La SNCF est parvenue avec ses propres moyens à faire remonter une partie du courant continu de  Versailles à Montparnasse. Mais il s’agissait d’un courant continu de 1500 volts, ce qui est évidemment très insuffisant pour alimenter l’ensemble du trafic. Cela a permis à la SNCF de faire circuler 4 trains par heure. Les mesures prises ont permis de faire partir les TGV principalement vers la Bretagne et les Pays de Loire. La deuxième mesure a été de réorienter les voyageurs vers la Gare d’Austerlitz pour cette fois-ci alimenter le trafic en direction du Sud-Ouest. Mais dans des conditions qui n’étaient évidemment pas celles du départ, avec donc des retards, avec évidemment quelques suppressions de convois de train à imaginer. 

La globalement réagi rapidement. Une avarie sur un poste RTE aussi important explique donc essentiellement cette défaillance. 

L’état du réseau et des infrastructures est-il à remettre en cause ?

Certainement pas. Je ne suis pas sûr. A ce stade il faut être prudent, puisque je ne sais pas à l’heure actuelle à quoi est liée l’avarie du poste RTE. Est-ce une surchauffe, une anomalie de fonctionnement ? On attend à ce stade une explication de RTE, qui est une filiale d'EDF. La SNCF est dans une position de victime dans cette histoire. Il faut savoir que pendant très longtemps la SNCF a été propriétaire de ses sources d’alimentation électriques. Elle était propriétaire de barrages en France notamment, qu’elle a revendu pour sauver le fret. Elle n’a pas sauvé le fret et a perdu aujourd’hui son autonomie dans ce domaine. 

Comment jugez-vous la communication de la SNCF ?

On peut dire deux choses. Un sur le terrain opérationnel, elle a quand même été capable de réagir assez rapidement. Sur le plan technique et électrique, elle a réussi à réacheminer du courant pour faire partir 4 trains par heure, ce qui est mieux que rien. Cela fait quand même 4000 personnes. Elle a été aussi capable de réorienter une partie du personnel à la Gare d’Austerlitz. Le deuxième point est la communication en effet, et sur ce point on voit que la SNCF a appris de ses erreurs. Elle  a compris qu’il y avait une grande sensibilité des passagers au système d’information. A travers les outils digitaux dont elle dispose (SMS, alertes, emails, appli SNCF) elle est parvenue à donner des informations en temps réel aux passagers présents en gare Montparnasse mais surtout elle a pu contacter une grande partie du public qui devait se rendre en Gare Montparnasse. Elle a pu leur donner des informations sur l’état du trafic, a évité à de nombreux passagers de venir alors que leur train était annulé. Un effort d’information a été fait, avec rapidité. L’avarie a commencé à 11h ce matin. A partir de 13 ou 14h, des moyens de délestage étaient prévus, et tous les outils d’information étaient déployés. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
02.
Pourquoi les Francs-maçons ne sont certainement pas les héritiers des constructeurs de cathédrale qu’ils disent être
03.
L'homme qui combat la bien-pensance pour sauver le monde agricole
04.
Dents de la mer : les grands requins blancs remontent vers le Nord aux Etats-Unis, faut il redouter la même chose en Europe ?
05.
Meghan & Harry : all is not well in paradise; Mariage sous couvre-feu pour Laura Smet; Laeticia Hallyday, délaissée ou entourée par ses amis ? Voici & Closer ne sont pas d’accord; Taylor Swift & Katy Perry se câlinent vêtues d’un burger frites de la paix
06.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
01.
PMA et filiation : ces difficultés humaines prévisibles que le gouvernement écarte bien rapidement
02.
Mieux que Jeanne d'Arc : Greta Thunberg voit le CO² à l'œil nu !
03.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
04.
L'Ordre des médecins autorise Jérôme Cahuzac à exercer la médecine générale en Corse
05.
Ce piège dans lequel tombe le gouvernement en introduisant le concept d’islamophobie dans le proposition de loi Avia sur la lutte contre les contenus haineux
06.
Et la banque centrale américaine publia une bombe sur les "méfaits" du capitalisme financier
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires