En direct
Best of
Best of du 18 au 24 mai 2019
En direct
© GERARD JULIEN / AFP
Business
Semaine cata pour Facebook : 120 milliards de dollars partis en fumée après avoir perdu 19% de sa valeur
Publié le 28 juillet 2018
Alerte rouge ou ajustement salutaire,les marchés financiers ont sévèrement sanctionné Facebook, le champion mondial de l’économie digitale, cette semaine.
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ.Aujourd'hui éditorialiste sur Atlantico.fr, il présente également une émission sur la chaîne BFM Business.Il est aussi l'auteur...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ.Aujourd'hui éditorialiste sur Atlantico.fr, il présente également une émission sur la chaîne BFM Business.Il est aussi l'auteur...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alerte rouge ou ajustement salutaire,les marchés financiers ont sévèrement sanctionné Facebook, le champion mondial de l’économie digitale, cette semaine.

Les marchés financiers ont donc sévèrement sanctionné Facebook puisqu’en quelques heures, le groupe de Mark Zuckerberg a perdu jusqu'à 25% de sa valeur, pour stabiliser sa chute à 19% en fin de semaine. Facebook a donc cédé près de 120 milliards de dollars en valeur. 120 milliards partis en fumée.

Alors, beaucoup expliqueront qu’il ne s’agit que de valeur boursière, laquelle retrouve ses niveaux de l‘année dernière, sans doute, sauf que cette cotation reflète l’appréciation des analystes et des épargnants qui ont été surpris des résultats du dernier semestre et surtout qui s’inquiètent des perspectives qui vont obliger l’entreprise à modifier son modèle.

Et pour beaucoup d’observateurs, Facebook est à la veille d’une crise structurelle qui va bouleverser complètementl’entreprise. Après les nombreux scandales, et notamment l’affaire Cambridge Analytica,le réseau social a connu une nouvelle baisse du nombre d’utilisateurs et de son chiffre d’affaires au deuxième trimestre de cette année.

« Nous vivons une année cruciale » a expliqué Mark Zuckerberg après la publication de ses résultats trimestriels« Nous investissons tellement dans nos systèmes de sécurité que cela va commencer à avoir un effet sur notre rentabilité, nous commençons à le voir ce trimestre » déclarait-il pour expliquer la déception sur les résultats.

Facebook comptabilisait à la fin de ce deuxième trimestre 2,23 milliards d’utilisateurs mensuels actifs (+11 %), mais moins que les 2,25 milliards anticipés par les marchés. Mêmephénomène sur le nombre d’utilisateurs quotidiens actifs, Facebook n’est qu’à 1,47 milliard alors que les marchés en attendaient 1,49 milliard.

Les raisons de ce reflux sont évidentes. Sur le coup, les scandales n‘ont pas eu d’incidence à très court terme, sauf qu’ils ont marqué la nécessité de modifier les procédures. Par ailleurs, la mise en œuvre de la RGPD dans l’Union européenneaaccéléré la prise de conscience des utilisateurs de Facebook sur les risques de dérive dans l’utilisation des donnéespersonnelles.

Risques d’autant plus ressentis que les explications données par Mark Zuckerberg n’ont pas toujours été très clairement perçues.

En fait, Facebook a provoqué depuis quelques mois un débat quasi religieux dans le monde des affaires et des analystes financiers sur son avenir.

Une partie des observateurs, des partenaires, des salariés, des actionnaires et des clients, considèrent que Facebook est arrivé à un moment où l’entreprise va être obligée de consentir à des investissements considérables pour modifier son modèle et accroitre la sécurité sur la confidentialité des données. Facebook, avec ses plus de 2 milliards de visiteurs dans le monde, est devenu le phénomène incontournable de l’économie digitale. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il n’y a pas d’autres entreprises qui connaitraient aussi intimement autant de clients. L’usager de Facebook passe en moyenne 54 minutes par jour sur l‘application et livre une quantité d’informations d’ordre privé, voire intime, absolument gigantesques, qui sont ensuite utilisées par l‘ensemble des acteurs de l’économie pour approcher au plus près ses clients.

Pour Facebook, le recrutement de nouveaux visiteurs n’est sans doute pas saturé, mais la monétisation de toutes ces datas commence à poser problème.

D’un côté, l’ensemble de l’économie a besoin de connaître les clients et Facebook est évidemment très bien équipé pour apporter cette connaissance. De l’autre, ces datas sont tellement riches que Facebook est en risque de piratage à des fins politiques ou idéologiques.

Enfin, le système qui consiste à récupérer (sans les payer) des données personnelles qu'on va ensuite vendre à des entreprises pour affiner leur business commence à soulever chez les utilisateurs de Facebook un questionnement légitime. Questionnement d’autant plus légitime que Facebook est désormais en position hégémonique puisque l'entreprise draine désormais plus de la moitié des budgets de publicité digitale dans le monde 

Facebook ne pourra poursuivre son activité et croitre que si et seulement si les dirigeants apportent la garantie absolue que les données personnelles récoltées seront protégées.

Si le contrat de confiance n’est pas renforcé, Facebook va affronter la mauvaise humeur de ses utilisateurs, la méfiance des annonceurs et la grogne des pouvoirs politiques. Si la Chine a interdit Facebook sur son territoire, c’est bien parce que les dirigeants chinois ont compris l’intérêt qu’il pouvait y avoir dans la connaissance des données personnelles de leur population.

La construction d’un contrat de confiance nécessite un système de garantie absolue avec procédure de transparence et de contrôle infaillible.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
02.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
03.
LREM, UDI, LR ou abstention ? Petit guide pour ceux qui voudraient (vraiment) voter libéral aux Européennes…
04.
La Chine détient-elle une arme nucléaire en étant capable de bloquer l’approvisionnement des Etats-Unis en terres rares ?
05.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
06.
SOS médecins : les hebdos au chevet de l'Europe ; Bellamy laisse Nicolas Sarkozy de marbre et atomise Dupont-Aignan ; L'ami milliardaire qui finance Francis Lalanne ; Valls souffre, le PS meurt (selon lui)
07.
Comment les socialistes en sont arrivés à se demander ce qu'est le vrai vote utile pour eux
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
03.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
04.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
05.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
06.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
01.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
02.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
03.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
04.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
05.
Des experts estiment dans un nouveau scénario que la hausse du niveau des océans pourrait dépasser deux mètres d'ici 2100
06.
Vidéo de Vincent Lambert : son épouse va porter plainte
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires