En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Japon : une lueur d'espoir au milieu du chaos

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Savez-vous qu'Éric Zemmour, Élisabeth Lévy, Natacha Polony et Jean-Pierre Chevènement sont antisémites ? Sans doute pas, mais Jacques Attali, lui, le sait !

03.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

04.

Taux d’intérêt négatifs : les banques hésitent à faire payer l’épargne courante mais pas pour longtemps...

05.

Arabie saoudite : ces rumeurs sur une possible destitution de MBS

06.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

01.

Cette dénonciation frénétique de l’islamophobie qui masque si souvent un islamo-mépris qui s’ignore

02.

Savez-vous qu'Éric Zemmour, Élisabeth Lévy, Natacha Polony et Jean-Pierre Chevènement sont antisémites ? Sans doute pas, mais Jacques Attali, lui, le sait !

03.

"Pas en mon nom" : ces raisons pour lesquelles les musulmans français sont plus timides que d’autres dans leur condamnation du terrorisme islamiste

04.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

05.

Débat sur l’immigration : le gouffre d’une société moralement désarmée

06.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

ça vient d'être publié
pépites > Europe
A contre courant
Pour Dominique Strauss-Kahn, le brexit pourrait être une chance pour l'Europe
il y a 7 heures 52 min
pépites > Education
Urgence
Violence scolaire : "entre 20 et 30 incidents graves" chaque jour, selon Jean-Michel Blanquer
il y a 8 heures 23 min
pépites > International
Danger
Syrie : 800 proches de djihadistes se seraient échappés d'un camp
il y a 9 heures 16 min
pépite vidéo > International
Catastrophe
Japon : images de désolation après le passage du typhon Hagibis
il y a 10 heures 1 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 12 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 10 heures 41 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

« Les sanglots longs », ou l’art et la manière de passer l’automne en compagnie des meilleurs esprits de ce temps

il y a 14 heures 15 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Connecter les habitats naturels : un véritable espoir pour sauver la biodiversité
il y a 14 heures 36 min
décryptage > Société
Monde malade

De Mickaël Harpon, au pilote de Germanwings, en passant par les tueurs de masse : la crise du sens qui ébranle le monde occidental

il y a 15 heures 7 min
décryptage > Media
Tribune

Lynchage sur les réseaux, retour sur l'affaire de la Ligue du LOL

il y a 16 heures 3 min
décryptage > France
Coûteux principe de précaution

Lubrizol : qui va payer l’addition pour les exploitations agricoles touchées ?

il y a 16 heures 5 min
light > People
Carnet rose
Nabilla a accouché d’un petit garçon
il y a 8 heures 6 min
pépites > Environnement
Pas désintéressés
A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine
il y a 8 heures 34 min
pépite vidéo > Politique
Islam
L'élu RN Julien Odoul crée la polémique en demander à une femme d'ôter son voile au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté
il y a 9 heures 44 min
pépite vidéo > Histoire
Historique
Israël : découverte d'une grande cité vieille de 5.000 ans
il y a 10 heures 13 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
On ne migrera pas vers d'autres planètes selon Michel Mayor, prix Nobel de physique 2019 ; Sur Mars, Curiosity découvre les traces des dernières étendues d’eau ; Saturne a plus de lunes que Jupiter : découverte de 20 nouveaux satellites naturels
il y a 11 heures 9 min
décryptage > Santé
Perte de chance

Mais pourquoi les cancers secondaires du sein sont-il si souvent détectés trop tard ?

il y a 14 heures 25 min
décryptage > Environnement
Mutins de Panurge

Cette épidémie de pensée magique qui se répand chez les activistes de l’environnement

il y a 14 heures 56 min
décryptage > Sport
Surhumain

Un marathon en moins de deux heures : jusqu’où pourra-t-on repousser le corps humain en matière d’exploits sportifs ?

il y a 16 heures 2 min
décryptage > Economie
Sans vision

Budget 2020, une occasion ratée

il y a 16 heures 3 min
décryptage > Justice
Bonnes feuilles

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de de la tête de Renault en quelques heures

il y a 16 heures 5 min
© Martin BUREAU / POOL / AFP
© Martin BUREAU / POOL / AFP
Atlantico Business

Accord de libre-échange avec le Japon, amende record contre Google : et si l'Europe se réveillait enfin contre la politique Trump ?

Publié le 19 juillet 2018
Accord de libre-échange record avec le Japon et amendes gigantesques contre les Gafa, dont Google. L’Europe riposte enfin contre la politique protectionniste de Donald Trump.
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Accord de libre-échange record avec le Japon et amendes gigantesques contre les Gafa, dont Google. L’Europe riposte enfin contre la politique protectionniste de Donald Trump.

En une semaine, la Commission européenne a enfin compris qu’elle pouvait utiliser les pouvoirs qu‘elle avait pour protéger les Etats membres.

C’est Jean-Claude Junker, en personne, qui est allé à Tokyo signer l‘accord de libre échange entre l’Union européenne et le Japon. Accord historique pour tous les observateurs. Le JETA (Japan-EU Free Trade agreement) serait, d'après Margaritis Schinas -la porte-parole de la Commission européenne, l'accord de libre-échange « le plus important jamais négocié par l'UE ». Il doit rentrer en vigueur après le vote du Parlement européen en septembre et supprimera 99% des barrières tarifaires japonaises, rendant quasiment libres les exportations européennes qui devraient passer de 85 milliards d'euros à 110 milliards d’euros. Les pays européens seront les grands gagnants de cet accord dans la mesure où le Japon est un pays où la demande de consommation est très forte. D’autant plus que sa population est plus âgée que la population européenne avec un pouvoir d’achat plus important. Le premier secteur qui va en profiter est le secteur de l’agriculture et de l’agroalimentaire (les vins en particuliers), puisqu’il n‘y aura plus de droits de douanes. Cet accord va apporter un peu d’oxygène aux agriculteurs qui commençaient à s’inquiéter de la fin des subventions européennes. Les produits chimiques et les machines électroniques devraient également en profiter parce que le Japon est très sous équipé.

Du côté du Japon, l’industrie nipponne se voit garantir un accès totalement libre au marché européen. Et c’est évidemment l’automobile qui en profitera. Un secteur où les liens entre les constructeurs sont déjà très étroits. Le Japon étant déjà très présent, via Nissan, le partenaire de Renault. L’enjeu économique est donc considérable.

Mais pas seulement. Il y a beaucoup de politique dans cette affaire. Cet accord intervient après le retrait américain du Traité transpacifique et la mort du traité transatlantique. Il a donc pour objectif de prouver que le multilatéralisme est encore possible. Il est évident que les offensives de Donald Trump n’ont pas été étrangères à cette réaction.

Il faut dire que le JETA revient de loin. Le projet avait été lancé en 2013, mais sa réalisation trainait. C'est donc Donald Trump qui sans le vouloir, l'a remis sur pieds, en défendant un protectionnisme américain en tout points. Le retrait américain de nombreux accords économiques a évidemment accéléré les pourparlers.

Parallèlement à cet accord, la Commission a accéléré la pression contre les Gafa dans trois directions.

1° Sur la fiscalité, la nécessité d’imposer les grandes sociétés du digital américain au prorata de leur activité dans chaque pays est une évidence. C’est la grande bagarre de Bruno Le Maire, le ministre français de l’économie.  Sauf que le digital permet aux acteurs, d’échapper à cette fiscalité puisqu‘ils ont la possibilité de flécher leurs activités dans des pays à fiscalité light comme le le Luxembourg et l’Irlande qui, et c’est un comble, sont membres de l’Union européenne. La Commission a accéléré les discussions avec ces pays-là pour qu’ils s’alignent sur la règle commune et rendent l’évasion impossible.

2° Sur le contrôle des contenus. L’Europe a enfin pris la décision d’accélérer les processus.

La prolifération des « fake news » lors du Brexit puis des élections françaises et allemandes, et leur rôle dans la montée des populismes, avaient déjà convaincu la Commission européenne de se réveiller. Alors sur ce point, Bruxelles n'envisage pas proposer de légiférer. Le débat sur la question des libertés d’expression est trop risqué. Mais rien n’empêche les plateformes d’exercer une surveillance des contenus et un contrôle de l’accès. Les codes de conduite, signés avec Twitter, Facebook et YouTube ont certes commencé à produire des résultats, mais la Commission vient de durcir le processus avec menaces financières des réseaux sociaux s’ils ne « respectent pas leurs engagements».

L'étau se resserre aussi sur les contenus protégés par des droits d'auteurs. La réforme du copyright proposée en 2016 par la Commission s’attaque à la notion d’hébergeur passif, derrière laquelle se réfugient juridiquement les plateformes et réseaux sociaux.

En clair, la mise à disposition de contenus soumis aux droits d’auteur et notamment quand une plate-forme les éditorialistes pour optimiser les revenus qu'elle en tire va être considérée comme un « acte de communication au public ", et par conséquent, passible de reversement de droits. Les partisans d'une ligne ferme et coercitive y sont de plus en plus nombreux. L’enjeu économique est fort : ramener aux créateurs européens une partie de la manne que tirent sur le Vieux Continent les Gafa de l'exploitation de leurs œuvres.

3° Sur l’abus de position dominante. La Commission a ciblé trois entreprises américaines, Amazon, Facebook, et Google. Dans les deux-cas, la Commission voudrait y voir clair dans la gestion et l’utilisation des Data c’est-à-dire, des données personnelles.

Dès cette semaine, la Commission devait rendre publique, la procédure nouvellement lancée contre Google et qui se traduira par une nouvelle amende record de 5 Milliards d’euros. 

Cette fois dans le dossier antitrust Android. Cette sanction financière est destinée à punir l'entreprise américaine d’avoir utilisé la position dominante de son système d'exploitation Android, pour smartphone et asseoir ainsi la suprématie de ses propres applications et notamment son service de recherche en ligne.  Google avait déjà été condamné par la Commission européenne, en juin 2017, à payer 4,3 milliards d'euros pour avoir abusé de sa position dominante en favorisant son comparateur de prix « Google Shopping ». Pour information, le montant des amendes peut représenter jusqu'à 10% du chiffre d’affaires réalisés par l’entreprise. Dans le cas de Google, le chiffre d’affaires d’Alphabet, la maison mère dépasse les 100 milliards de dollars.

Le point intéressant dans toutes ces affaires, c’est que la Commission dispose de beaucoup de moyens pour s‘opposer à l'impérialisme d’une entreprise ou d’un Etat et qu‘elle paraît désormais décidée à les utiliser face à la gravité des menaces américaines que Donald Trump multiplie jour après jour : menace sur la liberté du commerce mondial, droits de douanes, embargo iranien, dénonciation d’accord multinationaux...

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Japon : une lueur d'espoir au milieu du chaos

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Savez-vous qu'Éric Zemmour, Élisabeth Lévy, Natacha Polony et Jean-Pierre Chevènement sont antisémites ? Sans doute pas, mais Jacques Attali, lui, le sait !

03.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

04.

Taux d’intérêt négatifs : les banques hésitent à faire payer l’épargne courante mais pas pour longtemps...

05.

Arabie saoudite : ces rumeurs sur une possible destitution de MBS

06.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

01.

Cette dénonciation frénétique de l’islamophobie qui masque si souvent un islamo-mépris qui s’ignore

02.

Savez-vous qu'Éric Zemmour, Élisabeth Lévy, Natacha Polony et Jean-Pierre Chevènement sont antisémites ? Sans doute pas, mais Jacques Attali, lui, le sait !

03.

"Pas en mon nom" : ces raisons pour lesquelles les musulmans français sont plus timides que d’autres dans leur condamnation du terrorisme islamiste

04.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

05.

Débat sur l’immigration : le gouffre d’une société moralement désarmée

06.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
eva
- 19/07/2018 - 12:18
amsallem
Monsieur Sylvestre ne changez rien , le role d'idiot utile anti trump vous va si bien et puis il y a que les imbéciles qui ne changent jamais d'avis alors !
eva
- 19/07/2018 - 12:18
amsallem
Monsieur Sylvestre ne changez rien , le role d'idiot utile anti trump vous va si bien et puis il y a que les imbéciles qui ne changent jamais d'avis alors !
kelenborn
- 19/07/2018 - 10:38
JE NE LIS MÊME PLUS
....La gazette de la maison de retraite...mais je signale qu'un radeau, chargé de 500 malheureux débraillés criant famine et venant apparemment d'un port anglais demande l'asile politique en Europe! Comme nos organisations humanitaires ne s'occupent que des basanés, tout est à craindre pour la survie de ces malheureux