En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

02.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

03.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

04.

Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme

05.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

06.

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

07.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

04.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

05.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

06.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

ça vient d'être publié
décryptage > Société
Laïcité

Sur le voile, Jean-Michel Blanquer a dix longueurs d’avance sur Emmanuel Macron

il y a 14 min 25 sec
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 17 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 1 heure 23 min
décryptage > France
Effets

Loi alimentation : le gouvernement persiste malgré les effets pervers

il y a 3 heures 15 min
décryptage > Europe
Brexit

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

il y a 3 heures 38 min
décryptage > Consommation
Non on ne vous parle pas d’Apple

Cosmic Crisp, la nouvelle pomme américaine qui part à l’assaut du monde

il y a 4 heures 25 min
décryptage > International
Merci Barack

Comment Poutine a réussi à subtiliser le Moyen-Orient au nez et à la barbe des Etats-Unis

il y a 4 heures 58 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 16 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 20 heures 47 min
pépites > Justice
Recours
Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme
il y a 22 heures 29 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : "L'un de nous deux" de Jean-Noël Jeanneney

il y a 23 heures 29 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Exposition : “Bacon en toutes lettres” : Une singularité fascinante mais difficile à appréhender !

il y a 23 heures 37 min
pépites > France
TER
Un mouvement social "inopiné" à la SNCF perturbe la circulation
il y a 24 min 33 sec
décryptage > Société
Bonne gouvernance

Pour sortir (enfin) de la crise des services publics

il y a 2 heures 51 min
rendez-vous > France
Géopolitico-scanner
Destin méditerranéen, immigration, communautarisme, délinquance : Marseille sans fatalisme mais sans langue de bois, entretien avec un homme politique qui monte, Bruno Gilles
il y a 3 heures 26 min
décryptage > Economie
Règle commune

Taxation des multinationales : l’OCDE fait un petit pas sur un très grand chemin

il y a 3 heures 55 min
décryptage > Religion
Persécutions ?

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

il y a 4 heures 41 min
décryptage > Europe
UE

Brexit : petites leçons pour l’Europe (et pour la stabilité des démocraties occidentales) après 3 ans de chaos politique britannique

il y a 5 heures 14 min
pépite vidéo > Faits divers
En vert et contre tous
Des activistes d'Extinction Rebellion violemment dégagés du toit d'un métro à Londres
il y a 21 heures 31 min
pépites > Politique
Commission
Blanquer contre Taché : LREM tente une médiation
il y a 22 heures 58 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre : "La porte sans entrée. Approche du Zen" : Devenez ou restez zen, vous vous en porterez mieux !

il y a 23 heures 34 min
pépites > Europe
At least
Brexit : Un accord a été trouvé
il y a 1 jour 1 heure
© SAUL LOEB / AFP
© SAUL LOEB / AFP
La fin d'un monde

2021, l’odyssée de la récession américaine à venir

Publié le 17 juillet 2018
La banque centrale américaine prépare un scénario catastrophe qui devrait advenir... après la réélection de Donald Trump.
Jean-Paul Betbeze est président de Betbeze Conseil SAS. Il a également  été Chef économiste et directeur des études économiques de Crédit Agricole SA jusqu'en 2012.Il a notamment publié Crise une chance pour la France ; Crise : par ici la sortie ;...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Paul Betbeze
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Paul Betbeze est président de Betbeze Conseil SAS. Il a également  été Chef économiste et directeur des études économiques de Crédit Agricole SA jusqu'en 2012.Il a notamment publié Crise une chance pour la France ; Crise : par ici la sortie ;...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La banque centrale américaine prépare un scénario catastrophe qui devrait advenir... après la réélection de Donald Trump.

Elle finira par arriver. Et tout sera fait pour qu’elle se déclenche courant 2021… après la réélection de Donald Trump, dont le mandat s’achève le 20 janvier 2021. En effet, pour réussir autant que possible les élections intermédiaires de novembre 2018 et préparer la campagne de 2020, il faut absolument que l’économie – et la bourse – « tiennent ». C’est la base de la stratégie économique, fiscale, financière et sociale de Donald Trump, avec son volet monétaire géré par la Banque centrale américaine, alias Jerome Powell, son patron. Calcul conspirationniste, rêve, cauchemar ? En tout cas, c’est la meilleure base de travail pour imaginer les mois à venir

Aujourd’hui, tout va ! Jerome Powell ne tarit pas d’éloges sur l’économie américaine. Sa croissance est solide. Elle va vers 2,8% cette année, puis un peu moins : 2,4% en 2019, 2% en 2020. Cette situation obéit aux deux objectifs de la banque centrale : les États-Unis sont en plein-emploi, avec un taux de chômage vers 3,8% cette année, puis 3,6% (un record), et à leur cible d’inflation : 2,1% pour les prix à la consommation des ménages (hors nourriture et énergie).

Et tout va mieux, depuis longtemps ! L’économie américaine est sortie de récession en juin 2009, selon le NBER (National Bureau of Economic Research). 97 mois d’expansion : c’est la quatrième durée dans l’histoire économique américaine et, aussi, depuis la seconde guerre mondiale (les cycles antérieurs étaient plus courts) ! Le record absolu de longueur est de 128 mois. Donc, si l’économie « tient » jusqu’à la seconde prestation de serment de Donald Trump, elle aura avec lui (grâce à lui ?) connu le deuxième plus long cycle d’expansion de son histoire : 115 mois !

Mais la perfection n’est pas faite pour durer. Oui, fin 2020, l’économie sera « parfaite »  selon les prévisions de la Banque centrale américaine : croissance à 2%, taux de chômage à 3,5%, inflation à 2,1%. Mais voici les nuages : toujours selon la Fed, les taux d’intérêt à court terme seront alors à 3,4% et les taux longs à 4% environ. Par rapport à la situation actuelle, la Banque centrale américaine aura donc augmenté ses taux courts 2 fois en 2018, 3 en 2019 et 2 en 2020. Ils seront passés de 2% aujourd’hui à 3,4%, et les taux longs de 2,9 aux alentours de 3,5%. La courbe des taux sera donc « plate », comme disent les marchés financiers… ce qui les inquiétera. Ce sera la seule ombre au tableau, une ombre financière, mais très menaçante.

En effet, si les taux courts sont égaux aux taux longs (courbe des taux « plate »), la prochaine hausse des taux courts les inversera. Les marchés se diront alors que l’économie subit un serrage et les investisseurs vont s’inquiéter. Fin 2020, les prévisions donnent l’image d’une économie « en forme » et d’une finance « aussi prête que possible ». Prête à plonger ?

Tout dépendra de l’évolution de ce monde, des rapports États-Unis-Chine, pas seulement des élections de novembre 2018, de l’enquête de Mueller sur l’influence russe dans l’élection passée de Donald Trump, de sa santé, de scandales et tensions qui l’entourent (y compris dans son mariage), de la stature du futur candidat démocrate… Le futur devient plus incertain, plus dangereux.

Alors Jerome Powell va jouer les prolongations. Comment ? Réponse : en montant les taux et en parlant plus souvent ! D’abord, il faut qu’il monte les taux, puisque la politique fiscale de Trump, par la baisse des impôts, accroît les revenus, donc l’inflation, et aussi le déficit extérieur, en augmentant la demande interne. En même temps, ses hausses des taxes à l’importation font aussi monter les prix. Ensuite et surtout, il faut qu’il parle plus, pour calmer les marchés. Tout se joue en effet sur les taux longs dans cette fameuse « courbe des taux ». La Fed, non seulement n’achète plus de bons du trésor mais vend les siens, au moment où le Trésor américain va en vendre plus que jamais, avec la montée du déficit budgétaire ! A qui : à la Chine ? Non bien sûr : elle vend ceux qu’elle a… un peu par nécessité économique, car elle ralentit, surtout pour envoyer des messages aux marchés, pour les alerter, et à Donald Trump, pour le prévenir qu’elle va continuer. La Fed va donc devoir monter les taux courts et calmer les taux longs !

Alors, mais seulement quand les choses iront moins bien et que Trump sera réélu, Jerome Powell baissera ses taux. Il ne les a fait monter que pour ça ! Alors Donald finira son mandat, et il faudra tout réparer.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

02.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

03.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

04.

Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme

05.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

06.

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

07.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

04.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

05.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

06.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Labarthe
- 18/07/2018 - 18:20
Mme Irma...
Ce n’est plus de l’analyse économique c’est une consultation de Madame Irma......
vangog
- 17/07/2018 - 22:51
D’accord avec Hermet. Donald n’a rien à voir là- dedans...
mais les cousins se cherchent un bouc-émissaire à leurs incompétences!
Liberte5
- 17/07/2018 - 22:35
d'accord avec JLH: tout dépendra de l'évolution du monde.
cette phrase est clef. Nul ne peut prédire de qui va se passer. Et il va s'en passer des choses, dans les semaines , les mois et les deux ou trois ans qui viennent. D. Trump est en train de secouer tout ce qui avait été concocté à l'OMC et dans tous les accords multilatéraux sur le commerce.Les accords bilatéraux vont changer la donne. L’Europe ventre mou sur la scène internationale peut exploser devant un tel séisme probable. En ce qui concerne la Chine, les USA et le Japon la bataille va faire rage.