En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

04.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

05.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

06.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

ça vient d'être publié
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 16 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 8 heures 47 min
pépites > Justice
Recours
Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme
il y a 10 heures 29 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : "L'un de nous deux" de Jean-Noël Jeanneney

il y a 11 heures 29 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Exposition : “Bacon en toutes lettres” : Une singularité fascinante mais difficile à appréhender !

il y a 11 heures 38 min
pépite vidéo > Europe
Guerilla
Barcelone : Violents affrontements pour la troisième nuit consécutive
il y a 13 heures 54 min
décryptage > Culture
Critique

La réparation dans l’art : un livre virtuose étonnant

il y a 14 heures 56 min
décryptage > International
Un foulard sur les yeux

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

il y a 15 heures 22 min
décryptage > Environnement
Green-Washing

Quand les Etats européens trichent avec les règles de comptabilité pour faire croire à leur vertu énergétique

il y a 16 heures 14 min
décryptage > Economie
Analyse

Journée mondiale pour l'élimination de la pauvreté : croissance, recettes empiriques ou politiques sociales, qu’est-ce qui marche ?

il y a 16 heures 28 min
décryptage > Social
Atlantico Business

J’aime ma boite : 64 % des salariés aiment leur entreprise, mais l’inverse est-il vrai ?

il y a 16 heures 41 min
pépite vidéo > Faits divers
En vert et contre tous
Des activistes d'Extinction Rebellion violemment dégagés du toit d'un métro à Londres
il y a 9 heures 31 min
pépites > Politique
Commission
Blanquer contre Taché : LREM tente une médiation
il y a 10 heures 58 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre : "La porte sans entrée. Approche du Zen" : Devenez ou restez zen, vous vous en porterez mieux !

il y a 11 heures 34 min
pépites > Europe
At least
Brexit : Un accord a été trouvé
il y a 13 heures 22 min
décryptage > Société
Blog

Ce qu’être libéral signifie vraiment - Take Two

il y a 14 heures 42 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Patrick Besson : "J’ai toujours pris Salman Rushdie pour un triste con"

il y a 15 heures 3 min
décryptage > Social
Merci patron...

J'aime ma boite : mythe ou réalité ?

il y a 15 heures 37 min
décryptage > Economie
Nouveau Monde

Bye bye Uber, Deliveroo ou WeWork ? Voilà pourquoi le mode de vie urbain des années 2010 est en train de s’effondrer

il y a 16 heures 22 min
décryptage > Europe
Axe anglo-allemand

Brexit : la France mal à l’aise dans un deal négocié principalement entre Londres et Berlin

il y a 16 heures 29 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Pour Finkielkraut, Zemmour est tombé dans le piège tendu par l’islam radical ; Bayrou essaie encore de faire partir Philippe de Matignon ; 40 salariés chez LREM pour la com digitale, 1 chez LR ; Pour Salvini le fascisme est aussi mort que le communisme
il y a 16 heures 47 min
© SAUL LOEB / AFP
© SAUL LOEB / AFP
Disraeli Scanner

Donald Trump ou la deuxième mort de Franklin D. Roosevelt

Publié le 16 juillet 2018
Lettre de Londres mise en forme par Edouard Husson. Nous recevons régulièrement des textes rédigés par un certain Benjamin Disraeli, homonyme du grand homme politique britannique du XIXe siècle.
Benjamin Disraeli (1804-1881), fondateur du parti conservateur britannique moderne, a été Premier Ministre de Sa Majesté en 1868 puis entre 1874 et 1880.  Aussi avons-nous été quelque peu surpris de recevoir, depuis quelques semaines, des "lettres de...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Disraeli Scanner
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benjamin Disraeli (1804-1881), fondateur du parti conservateur britannique moderne, a été Premier Ministre de Sa Majesté en 1868 puis entre 1874 et 1880.  Aussi avons-nous été quelque peu surpris de recevoir, depuis quelques semaines, des "lettres de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lettre de Londres mise en forme par Edouard Husson. Nous recevons régulièrement des textes rédigés par un certain Benjamin Disraeli, homonyme du grand homme politique britannique du XIXe siècle.

Hughenden,

Le 15 juillet 2018

Quand Trump fait de la politique, les bureaucraties sont terrifiées

Mon cher ami,

Il y a panique à bord dans toutes les organisations internationales. Il m’arrive de passer à la Banque Mondiale, dont les bâtiments sont situés à quelques centaines de mètres de la Maison Blanche.  On n’y nomme jamais Donald Trump: il s’agit toujours de « l’autre, là-bas » ou bien d’un simple geste de la main dans la direction géographique appropriée. Tout se passe comme s’il s’agissait d’effectuer des rituels magiques pour détourner le mauvais oeil d’un démon dont on ne prononce pas le nom. Il est vrai qu’au cours de la semaine qui vient de s’écouler, nous avons eu droit à un festival de la part du dit bureaucrativore. L’OTAN se demande désormais à quoi elle sert. Et il se peut qu’un doute similaire s’insinue progressivement chez les acteurs de l’Union Européenne - il faut dire qu’ils sont en partie les mêmes que ceux de l’OTAN.

Pourquoi les Etats-Unis paieraient-ils pour leurs alliés de l’OTAN quand ceux-ci n’ont pas l’air d’être vraiment préoccupés de leur défense? Donald Trump a insisté sur le cas de l’Allemagne, parce qu’il est caricatural: le pays dépense très peu pour sa défense tout en affichant, au moins au niveau gouvernemental, une grande crainte de la puissance russe rétablie. En même temps, comme l’a souligné le président américain, l’Allemagne achète beaucoup de gaz russe. Où est la cohérence? A peine les pays européens pensaient-ils avoir apaisé l’imprévisible hôte de la Maison Blanche qu’une autre bombe médiatique éclatait: Donald Trump affirmait au Sun juger très mauvaise la stratégie de Theresa May pour négocier le Brexit. La question commerciale surgit régulièrement chez Donald Trump: jeudi il menaçait Theresa May de ne pas signer d’accord commercial avec la Grande-Bretagne si celle-ci restait trop dépendante des traités commerciaux qui régissent l’Union Européenne. Et voici que, depuis vendredi circule un document de travail de la Maison Blanche qui prévoirait de demander au Congrès la sortie des Etats-Unis de l’Organisation Mondiale du Commerce. Lundi, le président américain se rend en Finlande pour rencontrer Vladimir Poutine; il reviendra aux sujets de défense, on imagine. Mais pourquoi ne parlerait-il pas aussi levée des sanctions économiques contre la Russie?

Ce qui surprend le plus les observateurs, c’est la manière dont Donald Trump établit des liens entre les dossiers.  En fait, mon cher ami, ce qui les surprend, c’est que Donald Trump fasse de la politique: il établit le lien entre les différents dossiers de la nation et de la politique internationale. Il a une vision d’ensemble pour construire une stratégie. Quand l’OTAN rencontre l’Ukraine et la Géorgie pour parler de leur adhésion à l’OTAN, Donald Trump, qui va lui rencontrer le président russe lundi, fait exprès d’arriver en retard, et ensuite il demande la sortie des deu xpays pour les discussions internes! Cela s’appelle faire de la politique. On a le droit de combattre cette politique; mais on n’a aucune chance contre elle si on cherche à l’enfermer dans des schémas technocratiques.

Nous avons été habitués au règne des experts et au traitement en silo des questions par les grandes organisations bureaucratiques, nationales et internationales. C’est de cela que Donald Trump voudrait déshabituer les Américains et le monde. On entend dire que ce pourrait être terrible, le président américain pourrait proposer à Poutine de retirer les troupes de l’OTAN de l’Est européen en échange de concessions russes dans d’autres dossiers. La baisse des tensions et une chance de se rapprocher de la paix, c’est cela qui est terrible? Non, mais imaginons que, par la faute de Trump - comme par celle de Reagan autrefois - l’OTAN ait moins à faire, cette organisation connue, par exemple, pour le succès de sa campagne d’Afghanistan depuis 2001......

La fin du rooseveltisme

En fait, le président américain suggère que les Etats-Unis pourraient revenir à une manière de fonctionner dans les relations internationales qui avait cours avant 1945 - ou 1914. Il juge que les organisations inter- et supranationales sont inefficaces, qu’elles ne servent qu’à sécréter de la bureaucratie et des tonnes de papiers blancs, jaunes, bleus ou verts qui servent à fixer des objectifs mais non à les atteindre. Donald Trump imagine le monde d’avant l’ONU et Bretton Woods, d’avant la SDN même. Un monde où les Etats construisent directement leurs relations internationales avec qui ils veulent, sur une base bilatérale. Il explique aux Européens qu’ils pourraient se passer de l’OMC, de l’OTAN et, même, de l’Union Européenne! C’est effectivement la seconde mort de Franklin Delano Roosevelt, qui a conçu et légué à ses successeurs tout un ordre d’après-guerre où le multilatéralisme se traduit dans des organisations internationales.

Evidemment, la position de Trump est poussée à la limite, pour ébranler ses interlocuteurs. L’Europe du XIXè siècle n’avait pas de Société des Nations mais elle avait les mécanismes des Congrès, qui se réunissaient régulièrement pour désamorcer ou régler les conflits. En matière commerciale, il y a sans doute beaucoup à perdre à jeter par-dessus bord la clause de la nation la plus favorisée. En matière militaire, il faudra toujours disposer des moyens de monter des coalitions. Je crois d’ailleurs que l’objectif du président américain est de secouer les organisations internationales plutôt que de les jeter par-dessus bord. En tout cas, au moment où la Russie et la Chine construisent l’Organisation pour la Coopératioin de Shanghai, il serait dangereux de se priver de toute instance de concertation multilatérale en Occident.

Il n’empêche qu’il y a un point sur lequel les faits pourraient donner raison à l’actuel hôte de la Maison Blanche: Les « machins », comme les appelait le Général de Gaulle, sont des organisations imaginées au milieu du XXè siècle. Ils sont dépassés par la révolution de l’information.  Regardez la lenteur de décision de l’Union Européenne, absolument inadaptée à l’instantanéité et l’abondance des communications de notre époque. Quand j’entends les récits de certains collaborateurs de la Commission, j’ai envie de leur suggérer d’ouvrir des pages Facebook sur les sujets qu’ils ont à traiter......Plus sérieusement, nous avons encore à inventer les organisations internationales du XXiè siècle. Un monde comme l ‘imagine Donald Trump aurait un côté Far West. Mais nous serons bien d’accord avec lui que les bureaucraties du XXè siècle sont devenues des dinosaures. Et ne s’en sortiront que les Etats qui sauront les quitter ou bien les réformer profondément.

Je vous souhaite une bonne semaine. Elle m’amènera certainement à vous donner des nouvelles de notre Premier ministre et du parti conservateur.

Bien fidèlement à vous

Benjamin Disraëli

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

04.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

05.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

06.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
gwirioné
- 18/07/2018 - 00:27
Trump ne sort pas de l'ENA!
Ce qui explique son efficacité. C'est un homme d'affaires qui applique ses méthodes ayant fait leurs preuves (Comparer le milliardaire à Hollande,ex- Président du Conseil Général de Corrèze, spécialiste de l'endettement devenu Président...) à la politique nationale et internationale. Dieu bénisse l'Amérique, son Président ne sort pas de l'ENA!
Myriam50
- 17/07/2018 - 10:47
Trump bouscule une
Trump bouscule une nomaklenture ( au sens originel du mot!) préhistorique et qui coute très très cher...et qui ne sert pas à grand chose qu' à engraisser ses partisans tous fils de cousin de gendre de .. et qui est lente trop lente dans la mise en place d' action, quand elle en met!!!!! au préalable il y a les multiples réunions sans fin qui coutent chères là encore...avec les ONU BM OMC OCDE UNESCO ONG UE CNU etc etc où est le petit peuple , l' égalité, la paix, la sécurité, les droits de l homme bref...on est en plein dans unger games....on y arrive on y arrive..
vangog
- 17/07/2018 - 00:16
Oui! Article très juste...Donald inaugure la stratégie moderne
qui succédera à ces machins paralysés par les règlements, les normes et les idéologies ringardes! La nouvelle donne globalisée exige un pouvoir de décision intact, libre et immédiat, que les « machins » internationaux étaient incapables d’assurer...paix à leurs âmes damnées, noyautées par les archéo-gauchistes, pour la plupart...