En direct
Best of
Best of du 16 au 22 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

02.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

03.

Ces technologies inquiétantes qui ont envahi le monde du travail depuis la pandémie

04.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

05.

Harry & Laeticia Hallyday ont le blues sous le soleil de LA, Vanessa Paradis l’a pour Johnny D.; Laura Smet enceinte; Stéphane Plaza ne sait pas faire sa toilette seul; Zahia milliardaire (vraiment ?); Olivier Sarkozy & Mary-Kate Olsen : sanglant divorce

06.

Philippe Juvin: "Si la France s’en sort aujourd’hui, c’est uniquement grâce aux Français, pas à l’État"

07.

Le camarade Darmanin réclame "une politique pour le peuple" ! Parce qu'avant c'était une politique pour les riches ?

01.

Loi Avia : la mort d’une liberté

02.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

03.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

04.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

05.

Coronavirus : Combien de temps faut-il vraiment aux malades pour s’en remettre ?

06.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

01.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

02.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

03.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

04.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

05.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

06.

Euro-miracle ? Comment ne pas louper le tournant historique que Macron et Merkel proposent à l’Europe

ça vient d'être publié
décryptage > Economie
Génération Covid-19

Génération loose (salariale) : les diplômés de 2020 se préparent à des années de galère

il y a 2 min 41 sec
décryptage > International
Stratégie

Tentative de main basse sur Hong Kong et l’Asie : les Chinois profitent du Coronavirus pour lancer une inquiétante offensive

il y a 49 min 49 sec
décryptage > Santé
Réforme

Ségur de la santé : voilà pourquoi l’argent seul ne réglera pas les problèmes des hôpitaux français

il y a 1 heure 39 min
pépites > France
"Route Nationale 7"
Nicolas Dupont-Aignan réclame la gratuité des autoroutes pour cet été
il y a 12 heures 3 min
pépites > Economie
Soutien aux salariés
Coronavirus : les entreprises vont assumer 15% du coût du chômage partiel dès le 1er juin
il y a 15 heures 14 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Et passe le souffle des dieux, ainsi était l'An Mil" de Philippe Séguy : une épopée envoûtante, Bataille d'Hastings, Tapisserie de Bayeux, druides contre chrétiens et... amour toujours !

il y a 16 heures 14 min
Vigilance
La Californie fait face à une importante vague de chaleur
il y a 17 heures 42 min
pépites > Justice
Moteurs truqués
Dieselgate : la justice condamne Volkswagen à rembourser partiellement un client
il y a 19 heures 11 min
pépite vidéo > Insolite
La grande évasion
Saturne, "l'alligator d'Hitler", est mort au zoo de Moscou à l'âge de 84 ans
il y a 20 heures 30 min
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

La réindustrialisation de l’Europe suite au COvid-19. Sera-t-elle centrée sur l’Allemagne ou également répartie entre les nations d’Europe ?

il y a 22 heures 14 min
décryptage > France
Danger public

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

il y a 30 min 43 sec
décryptage > Economie
Atlantico Business

Les entreprises aspirent à plus de Made in France, moins de CO2... mais surtout pas à la décroissance

il y a 1 heure 10 min
light > Culture
Goût de la lecture
Les ventes de livres sont en forte hausse depuis la levée du confinement
il y a 11 heures 48 min
pépites > Santé
"Etude foireuse" ?
Covid-19 : l'OMS décide de suspendre temporairement les essais cliniques avec l'hydroxychloroquine
il y a 14 heures 39 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Killign Eve" de Phoebe Waller-Bridge (saison 1), Emerald Fennell (saison 2) et Suzanne Heathcote (saison3) : la série qui tue !

il y a 16 heures 6 sec
pépites > Santé
Réforme
Plan Ségur de la santé : Edouard Philippe promet des changements rapides et annonce une hausse des salaires "significative"
il y a 16 heures 37 min
pépites > Justice
Colère des syndicats
Déclarations de Camélia Jordana : Christophe Castaner ne saisira pas la justice
il y a 18 heures 33 min
pépites > Santé
Bilan de la crise
François Hollande reconnaît une "part de responsabilité dans la situation de l’hôpital"
il y a 19 heures 50 min
décryptage > International
Vague épidémique

Le Brésil, nouvel épicentre du Covid-19 ?

il y a 21 heures 57 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Ces technologies inquiétantes qui ont envahi le monde du travail depuis la pandémie
il y a 22 heures 28 min
© CHRISTOPHE SIMON / AFP
© CHRISTOPHE SIMON / AFP
Champion

50 sur 736 : comment la France est devenu le pays ayant formé le plus de joueurs de foot dans ce mondial 2018 (y compris tous ceux qui jouaient dans d’autres équipes)

Publié le 15 juillet 2018
La France est devenue le pays ayant formé le plus de joueurs dans ce mondial 2018, même en prenant en compte les joueurs qui jouent pour d'autres équipes.
Pierre Rondeau, Professeur d'économie et doctorant, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre Rondeau
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre Rondeau, Professeur d'économie et doctorant, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La France est devenue le pays ayant formé le plus de joueurs dans ce mondial 2018, même en prenant en compte les joueurs qui jouent pour d'autres équipes.

Atlantico : Qu’est-ce qui explique que la France soit cette pépinière de joueurs de talents du monde entier ?

Pierre Rondeau : À mon sens, c’est un phénomène multifactoriel qui pourrait expliquer la force de la formation française, qui forme d’excellents joueurs jouant en France ou à l'étranger.

Le premier élément, c’est que la France est une ancienne grande puissance coloniale. A la fin de la décolonisation, les Français d’origine coloniale nés en France ont pu garnir les formations et profiter de la force et de la puissance de la formation française.

Deuxième argument, nous sommes le premier pays exportateur de footballeur d'Europe et le deuxième au monde derrière le Brésil. Le monde entier ne tarit pas d’éloges à propos de la formation française. Nous sommes capables de repérer des jeunes talents très jeunes.

Nous avons tellement de bons joueurs que nous continuons même à débattre du choix de l’équipe de Didier Deschamps. Car beaucoup auraient eu leur place dans l’équipe.

Enfin, la France a fait le choix de miser non pas sur un sport d’excellence mais sur un sport solidaire. D’aucuns pourraient critiquer la taxation ou les prélèvements sur le sport professionnel. Mais nous avons fait le choix d’imposer une redistribution verticale du sport professionnel -qui rapporte de l’argent- vers le sport amateur et le sport de formation en faveur du plus grand nombre dans une logique de solidarité. Et aujourd’hui, au-delà du football français, le sport français bénéficie de cette distribution.

Aussi, le Centre National pour le Développement du Sport (CNDS) se finance via la taxe Buffet mise en place en 1997. C'est une taxe sur les droits de retransmission sportive, dont 80% provient du foot. De la même manière, un prélèvement automatique de la Française des jeux vient financer le CNDS. En retour, le CNDS vient redistribuer ses fonds en faveur des clubs amateurs, locaux et formateurs de football, mais aussi d’autres disciplines. Cela permet d’avoir un engouement quantitatif pour la formation. La résultante, c’est qu’on forme énormément de joueurs de toutes les origines. Ce phénomène quantitatif explique le fait qu'il y ait beaucoup de joueurs français qui évoluent sur ce mondial.

Qu'en est-il de l'Angleterre qui est aussi une ancienne puissance coloniale, mais qui pour autant ne fournit pas autant de joueurs ?

Vous avez raison de mentionner l'Angleterre. Car cet élément quantitatif que j'expliquais est aujourd'hui remis en cause par le nouveau gouvernement, et plus précisément par la ministre des Sports, Laura Flessel, qui souhaite imposer une réforme sur le modèle britannique.

La France fait le choix d’une redistribution quantitative là où l’Angleterre fait le choix d’une redistribution qualitative. Pourquoi ? En 1996, durant les JO Atlanta, les Britanniques font une piètre démonstration sportive et terminent 36eme. Tout le gouvernement remet en cause son système de formation et impose non pas une logique de solidarité, mais une logique de performance. Le résultat, c’est que dorénavant les Anglais financent la performance avant la formation solidaire pour le plus grand nombre.

On pourrait leur donner raison, car l’Angleterre est une excellente puissance sportive notamment aux JO, devant la France d’ailleurs. Mais le point négatif, c’est que bien que comme la France, il s'agisse d'une ancienne puissance coloniale, il n’y a pas autant de joueurs formés en Angleterre qui brillent en Coupe du monde. Et l'on constate que l’accessibilité au sport dans les quartiers populaires est extrêmement faible.

À voir comment cela se déroulera en 2022. Mais si on adopte le modèle anglais, nous risquons de perdre cette domination de la formation française.

C’est la force de notre nation, nous avons un potentiel tellement puissant et financer via une grande politique de redistribution solidaire que nous pouvons nous permettre d'avoir énormément d'excellents joueurs.

Les anciennes puissances coloniales françaises sont des pays où le football est devenu le sport national. Est-ce le cas des anciennes puissances britanniques ?

C'est mon dernier argument, il s'agit d'un secteur aléatoire, d'une coïncidence. Oui, nous avons beaucoup de joueurs formés en France, mais il y a aussi beaucoup d’anciennes colonies françaises qui participent à la Coupe du monde. D’anciennes colonies britanniques auraient pu se qualifier. Mais les colonies anglaises ne sont pas des pays de football. D’un point de vu footballistique, les pays colonisés par la France sont devenus de puissances footballistiques (Algérie, Maroc, Tunisie, Cameroun, Sénégal) et ont potentiellement la chance de participer à un mondial. D'ailleurs, beaucoup de joueurs français ont des origines de ces pays-là.

Un dernier point, la force de la formation française, c’est qu'elle a su exporter le football dans les anciennes colonies. Les Anglais ont préféré le faire avec le rugby. Mais finalement, le football est devenu le premier sport international…

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires