En direct
Best of
Best of du 8 au 14 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

02.

La réaction de la femme de Griveaux

03.

Macron cherche, dit-il, un plan pour lutter contre le "séparatisme islamique". Qu'il commence donc par le nommer comme il se doit !

04.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

05.

Elles lynchent Macron en chantant (mal) et en dansant (très mal)…

06.

Hausse des salaires et niveau d’emploi record outre-Manche : la France en manque de recette britannique ?

07.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

03.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

04.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

05.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

06.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

03.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

04.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

05.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

06.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

ça vient d'être publié
pépites > Economie
Dans la rue
Baisse des mobilisations contre la réforme des retraites
il y a 1 min 47 sec
pépites > Sport
Dopage
Docteur Mabuse au banc des accusés
il y a 1 heure 12 min
pépite vidéo > Politique
La paille et la poutre
Castaner et la vie privée d'Olivier Faure
il y a 2 heures 28 min
pépites > Terrorisme
Fusillades à Hanau
Fusillades tragiques en Allemagne
il y a 4 heures 14 min
décryptage > Justice
Célérité pour les uns, lenteur pour les autres

Selon que vous serez misérable ou puissant, la justice française se mobilisera ou pas

il y a 5 heures 55 min
décryptage > Politique
Des mots pour ne rien dire

Macron cherche, dit-il, un plan pour lutter contre le "séparatisme islamique". Qu'il commence donc par le nommer comme il se doit !

il y a 6 heures 56 min
décryptage > Europe
Epreuve de force

Quel budget pour l’Europe post Brexit ? Petit diagnostic de l’état de l‘Union

il y a 7 heures 27 min
décryptage > Economie
Might makes right

Hausse des salaires et niveau d’emploi record outre-Manche : la France en manque de recette britannique ?

il y a 8 heures 26 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

il y a 8 heures 58 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Français, Le monde vous regarde" de Jean-Christophe Notin : 32 ambassadeurs en poste en France répondent à de nombreuses questions lapidaires, trop de langue de bois, aucun commentaire après les réponses. Aurait pu mieux faire !

il y a 16 heures 26 min
décryptage > Terrorisme
Motivations

Dans la tête du tueur de Hanau

il y a 33 min
pépites > Santé
Quid du 4ème vol de rapatriés ?
Le point sur les conditions d'accueil des rapatriés français
il y a 1 heure 44 min
light > People
Et madame Griveaux dans tout ça ?
La réaction de la femme de Griveaux
il y a 3 heures 35 min
décryptage > Santé
Ces maladies qu’une bonne alimentation aide à combattre

Une bonne alimentation augmentera vos chances de guérison

il y a 4 heures 58 min
décryptage > International
loin des mille et une nuits

Le jugement des chercheurs français à Téhéran : un signal politique de la part de l'Iran

il y a 6 heures 12 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros
il y a 7 heures 9 min
décryptage > Education
la vie devant soi

Non, la réussite professionnelle ne s'obtient pas (uniquement) via un parcours scolaire en ligne droite

il y a 8 heures 10 min
décryptage > Politique
Personne à la barre

Démocratie française : l'aveu de faiblesse

il y a 8 heures 41 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le fantôme d'Aziyadé" de Pierrre Loti : quête initiatique, nostalgique et fascinante sur les rives de l'amour et du Bosphore

il y a 16 heures 9 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Vive la vie" de Thomas Labacher : helvétique, envoûtant et magique !

il y a 18 heures 37 min
Atlantico Business

La France dépense 280 milliards d’€ de plus que l’Allemagne mais personne à la tête de l’Etat n’est encore capable de dire comment ni pourquoi

Publié le 27 juin 2018
La France est incapable de réduire le poids de ses dépenses publiques parce que nous ne savons pas pourquoi nous dépensons autant. C’est Kafka.
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La France est incapable de réduire le poids de ses dépenses publiques parce que nous ne savons pas pourquoi nous dépensons autant. C’est Kafka.

Emmanuel Macron s’est convaincu depuis presque dix ans (quand il travaillait à la commission Attali) que le montant des dépenses publiques en France est exorbitant. Devenu président de la République, il n’a cessé d’expliquer que la priorité française était de réduire la part de ces dépenses publiques et sociales. Moins de dépenses, c’est moins d’impôts et donc plus de compétitivité. Depuis six mois, Bercy planche sur les montants à réduire et à quel rythme. Depuis deux mois, le ministre des finances et de l’économie nous promet chaque jour que le rapport qui fera la liste des arbitrages nécessaires sortira le lendemain. Mais ce rapport très sérieusement appelé « Rapport du comité d’action publique » (CAP 22), devant nous donner la recette miracle pour dépenser moins d’argent public mais mieux, doit être bloqué dans un cabinet ministériel.

Et la vraie raison de ce retard est apparue au grand jour hier. Personne à Paris, à droite comme à gauche, en politique comme ailleurs, personne ne sait comment réduire la dépense publique. Plus grave, personne ne sait pourquoi nous dépensons trop. Parce que si on savait, on pourrait agir sur les montants comme sur l’efficacité.

Pour nous éclairer, le think tank Coe-Rexecode (considéré comme très libéral par ceux que ses analyses perturbent) a sorti des chiffres qui font la joie des allemands.

En bref, la France dépenserait 280 milliards d’euros de plus que l’Allemagne en dépenses publiques et sociales. Et si on ne saura toujours pas pourquoi, on découvre enfin comment la France les 280 milliards euros d’écart se répartissent.

En France, la dépense publique représente 56,6%, en Allemagne, 44%.

Mais le plus cocasse disent d’ailleurs les allemands eux même, c’est que les pays ne sont pas si différents. L‘Allemagne et la France ont grosso modo une population identique (la population allemande est un peu plus âgée que celle de la France), les deux pays ont un modèle social aussi généreux l’un que l’autre. Quant aux services publics, ils sont eux aussi identiques. Le niveau de la santé est équivalent en résultats, le système éducatif est sans doute beaucoup plus efficace en Allemagne qu’en France.

Alors à équipements et besoins identiques ou presque, comment se fait-il que la France dépense plus de 12 points de PIB de plus que les allemands pour un résultat qui n’est pas meilleur ?

Et bien à cette question très simple, les français n’ont pas de réponse à donner quand les allemands leur posent. La réponse est très compliquée parce que cette sur-dépense est liée à la culture, à l’histoire, à l’organisation très centralisée en France, etc…

Mais ce type d’explications ne suffit pas. Il faudrait, comme l’a fait Rexecode, examiner les différents postes de dépenses et prendre en compte tous les secteurs de l’intervention de l’Etat.

  • Les retraites sont le poste de dépenses publiques où l‘écart est le plus important : 90 milliards d’euros (plus de 4 points de PIB). Cet écart est lié à des facteurs structurels. La France prend sa retraite plus tôt qu’en Allemagne et perçoit des pensions plus confortables.
  • Les interventions économiques, aides, subventions y compris (l’agricole) et niches fiscales sont plus importantes en France qu’en Allemagne, près de 2 points de PIB, 50 milliards.
  • Les dépenses d’enseignement : près de 50 milliards de plus en France;
  • Les dépenses d’aménagement du cadre de vie : 30 milliards de plus ; 
  • La dépense de sécurité : plus de 30 milliards de plus pour la France ;
  • Sur la santé, on dépense 25 milliards de plus
  • Sur le logement, 25 milliards de plus également ;
  • Sur la famille, la dette, et le chômage : on dépense à chaque fois 20 milliards de plus que les allemands. Il n'y a guère que dans la recherche et l'assistance aux personnes âgées qu'on dépense moins.

 

Dans ces conditions, on comprend la difficulté de réduire ces dépenses dans des proportions importantes.

La seule façon qui pourrait être retenue par Bercy serait de supprimer des aides aux entreprises et des niches fiscales, secteur par secteur, point par point. Politiquement, c’est le procédé le plus réalisable. Ceci étant, supprimer une niche fiscale revient sur le papier à augmenter l’impôt. Augmenter les impôts dans une situation donnée est pris en compte comme une baisse du déficit public. Evidemment, sauf qu’en augmentant l’impôt, on augmente les recettes. Les dépenses, elles, restent intactes. L’effet sera limité.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

02.

La réaction de la femme de Griveaux

03.

Macron cherche, dit-il, un plan pour lutter contre le "séparatisme islamique". Qu'il commence donc par le nommer comme il se doit !

04.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

05.

Elles lynchent Macron en chantant (mal) et en dansant (très mal)…

06.

Hausse des salaires et niveau d’emploi record outre-Manche : la France en manque de recette britannique ?

07.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

01.

Obama et moi

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

03.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

04.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

05.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

06.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

03.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

04.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

05.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

06.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

Commentaires (29)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
catlaya
- 30/06/2018 - 01:49
essayons de voir clair
pour faire court, en Allemagne il n'existe pas de statut "fonctionnaire" donc pas de différence entre le retraites des employés de l'Etat et les citoyens.
Vérifiez les inconcevables différences entre un citoyen "lambda" et un fonctionnaire pour les mêmes années de service/cotisation et l'age de départ.
Les dépenses de la santé : pas de surprise : analysez la population visée
- Zelectron : je vous appellerai "electron libre" = Barvo !
- Kelenborn : ah bon, vs ne savez plus parler anglais à cause du BREXIT ?
- en plus, selon vous il fallait être
- Benvoyons : + ! Bien dit !
Anguerrand
- 29/06/2018 - 16:21
Que l’on m’explique ce que font
èles 130.000 fonctionnaires des impôts quand tout le travail est maintenant fait par les sociétés, il n’ont même plus à transferer les revenus des français en informatique. Les journées doivent être longues. Plus d’un million de fonctionnaires en moins qu’en Allemagne avec 20 millions d’habitants en moins. Il doit bien y avoir des économies à faire chez nous. 10% d’impots En moins en Allemagne !
Benvoyons
- 29/06/2018 - 14:36
kelenborn :)::) Tu racontes une belle connerie mais encore
tu en rajoutes. :)::) & le mec dit qu'il a fait l'ENA :)::))