En direct
Best of
Best of du 4 au 10 mai 2019
En direct
© PHILIPPE LOPEZ / AFP
Grève SNCF
Changement d’ère : comment la SNCF a lourdement investi pour atténuer l’impact de la grève sur ses usagers
Publié le 25 juin 2018
La grève des cheminots s'est révélée très coûteuse pour la SNCF. Toutefois, la compagnie ferroviaire a cette fois-ci mis un point d'honneur à tenter de protéger ses usagers, notamment par le biais d'une meilleure communication et d'un vaste plan de dédommagements.
Pascal Perri est économiste. Il dirige le cabinet PNC Economic, cabinet européen spécialisé dans les politiques de prix et les stratégies low cost. Il est l’auteur de  l’ouvrage "Les impôts pour les nuls" chez First Editions et de "Google, un ami qui ne...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pascal Perri
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pascal Perri est économiste. Il dirige le cabinet PNC Economic, cabinet européen spécialisé dans les politiques de prix et les stratégies low cost. Il est l’auteur de  l’ouvrage "Les impôts pour les nuls" chez First Editions et de "Google, un ami qui ne...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La grève des cheminots s'est révélée très coûteuse pour la SNCF. Toutefois, la compagnie ferroviaire a cette fois-ci mis un point d'honneur à tenter de protéger ses usagers, notamment par le biais d'une meilleure communication et d'un vaste plan de dédommagements.

Atlantico : Vous affirmez que la SNCF s’est améliorée dans sa gestion de la grève depuis les années précédentes. Comment l’expliquez-vous ?

 

Pascal Perri : Un des principaux reproches qui étaient faits à la SNCF était une communication défaillante. On leur reprochait de ne pas suffisamment informer les voyageurs avant les mouvements de grève. Cette année, il faut croire qu’ils ont tiré les enseignements des erreurs du passé : le dispositif d’information des voyageurs a été en effet considérablement amélioré, que ce soit par des moyens physiques ou des moyens numériques. La SNCF a envoyé des dizaines de millions de mails, de SMS relativement personnalisés. Il y a donc eu un vrai travail d’information, et j’ai pu constater que l’information était conforme au programme réalisé, ce qui est un vrai progrès.

 

Deuxième point : pendant les mouvements de grève, qui se faisait en alternant deux jours de grève et trois jours d’activité, les informations données sur les trains de grandes lignes, sur les Intercités et TGV étaient justes et précises. Dans ce périmètre, la SNCF a pris des mesures intéressantes vis-à-vis de certaines populations. Je retiendrai le fait que, par exemple, y compris les jours de grève, elle a assuré les trains pour les élèves se rendant aux examens. Il n’y a pas eu de cas d’étudiants qui n’auraient pas pu rejoindre un centre d’examen pour le bac, le CEP et le BAP à cause de problème de train. Tout cela a été géré en liaison avec le rectorat. Il y a eu un travail de prévision qui a permis d’éviter les examens. La SNCF a déployé un dispositif en gare de gilets rouges avec des kakemonos qui s’appelaient SNCF Exams fait pour aider et orienter les jeunes gens se rendant à leur examen. 

 

Enfin, pour rester dans des généralités, c’est la première fois que j’observe un plan de dédommagement aussi ambitieux. J’ai effectué un calcul a minima, qui considère que l’ensemble des mesures de dédommagement et de compensation (comprenant les remboursements des cartes d’abonnés, les remboursements des billets des trains qui n’ont pas pu circuler dans des conditions normales et, sur le réseau TGV, TER et Francilien, des remboursements de Pass Navigo, d’abonnements, de cartes commerciales), et le montant est important. C’est la première fois que je vois un plan de remboursement très généreux qui va très largement au-delà des engagements habituels de l’entreprise, au-delà du droit commun. Ils ont mené une politique de compensation parce qu’ils ont compris que les gens étaient furieux, et ils avaient de bonnes raisons de l’être. Ils ont franchement mis la main à la poche pour cela : quand on additionne l’ensemble de ces mesures - compensations, promotions (notamment sur les 3 millions de billets de TGV dont plus de 1,5 et demi a déjà été vendu, cela fait une enveloppe supérieure à 300 millions d’euros. 

 

Sur quels points doit-elle malgré tout s’améliorer ?

 

Il y a toujours des trous dans la raquette ! A l’endroit où le trafic est extrêmement dense, notamment en Ile-de-France, l’information pourrait être plus rapide et plus précise. Mais franchement on vient de loin. Je ne passe pas pour être un ami de la SNCF, j’ai écrit un livre plutôt critique sur le sujet, mais cette fois-ci ils se sont vraiment préoccupés du sort des voyageurs. Et ce, parce qu’ils ont a coeur de défendre l’image de l’entreprise qui a été assez remise en cause et dégradée ces derniers temps. Et c’est une belle performance, parce que c’est une grève qui aura quand même duré trois mois. Les choses vont donc beaucoup mieux !

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
02.
La Chine détient-elle une arme nucléaire en étant capable de bloquer l’approvisionnement des Etats-Unis en terres rares ?
03.
LREM, UDI, LR ou abstention ? Petit guide pour ceux qui voudraient (vraiment) voter libéral aux Européennes…
04.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
05.
Une femme et son bébé percutés par une trottinette électrique à Paris
06.
Les vraies raisons pour lesquelles Bruno Le Maire estime que « l’euro n’a jamais été aussi menacé »
07.
SOS médecins : les hebdos au chevet de l'Europe ; Bellamy laisse Nicolas Sarkozy de marbre et atomise Dupont-Aignan ; L'ami milliardaire qui finance Francis Lalanne ; Valls souffre, le PS meurt (selon lui)
01.
L’emploi jetable : finissons-en !
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
03.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
04.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
05.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
06.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
01.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
02.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
03.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
04.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
05.
Des experts estiment dans un nouveau scénario que la hausse du niveau des océans pourrait dépasser deux mètres d'ici 2100
06.
Vidéo de Vincent Lambert : son épouse va porter plainte
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires