En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© ADEM ALTAN / AFP
Turquie
Erdogan le dictateur, ses zélotes et ces "5èmes colonnes" qui s’installent en France
Publié le 29 mai 2018
Au Pontet dans le Vaucluse, des militants turcs pro-Erdogan ont exigé le retrait de la couverture de l'hebdomadaire "Le Point" affichée en devanture. Sur cette Une, le président Recep Tayyip Erdogan y est qualifié de "dictateur".
Alexandre del Valle est un géopolitologue et essayiste franco-italien. Ancien éditorialiste (France Soir, Il Liberal, etc.), il intervient à l'Ipag,  pour le groupe Sup de Co La Rochelle, et des institutions patronales et européennes, et est...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alexandre Del Valle
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alexandre del Valle est un géopolitologue et essayiste franco-italien. Ancien éditorialiste (France Soir, Il Liberal, etc.), il intervient à l'Ipag,  pour le groupe Sup de Co La Rochelle, et des institutions patronales et européennes, et est...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Au Pontet dans le Vaucluse, des militants turcs pro-Erdogan ont exigé le retrait de la couverture de l'hebdomadaire "Le Point" affichée en devanture. Sur cette Une, le président Recep Tayyip Erdogan y est qualifié de "dictateur".

La Une du magazine Le Point a suscité la colère des militants pro-Erdogan qui ont fait retirer une affiche de l'hebdomadaire au Pontet et à Valence.  Comment expliquer cette véhémence contre l'hebdomadaire ?

Alexandre Del Valle : Le Point a qualifié Erdogan de dictateur et l'éditorial de de Franz-Olivier Giesbert ont déclenché cette réaction inadmissible. Toute la rhétorique de l'islamisme d'Erdogan, pour justifier sa haine de l'Occident des Kurdes et sa haine de l'Europe de plus en plus vive est de systématiquement traiter ses adversaires de nazis. Selon ses déclarations, l'Autriche serait nazie, Angela Merkel une adepte du IIIe Reich… Et donc ça le vexe quand on lui rappelle qu'il est lui-même ce qu'il entend dénoncer chez les autres. La stratégie des islamistes est de toujours se faire passer pour des victimes, même lorsqu'ils agressent.

Pendant longtemps on a présenté Erdogan comme un grand démocrate et manifestement, la Une du Point le confirme, les masques sont tombés et la stratégie victimaire ne prend plus.

Il est intéressant de noter que cet événement arrive juste après la tenue de son discours en Bosnie où il appelait les Turques à se lever, à être plus offensif et à s'engager politiquement. Je pense que ses partisans ont pris les consignes du sultan à la lettre. Peu étonnant considérant son niveau de popularité au sein de la diaspora. 

 Doit-on considérer l'événement comme un simple épiphénomène ou démontre-t-il l'implantation en profondeur sur notre sol d'intérêts anti-français ou pro puissance étrangère ?

Clairement cet événement ne doit pas être considéré comme un épiphénomène. Des puissances étrangères sur notre sol il y en a beaucoup mais dans les puissances étrangères hostiles on doit compter en premier sur les milieux turcs islamo-nationalistes. Ce sont des associations, des milieux religieux, des partis politiques qui ne se répandent pas uniquement en France mais dans toute l'Europe comme le PEJ (Parti égalité et justice à ranger chez les islamo-conservateurs).

En dehors des Turques il y a évidemment les frères musulmans très hostiles à nos valeurs et très efficaces. L'alliance avec l'extrême gauche démontre d'ailleurs cette efficacité. On peut aussi rajouter les monarchies du Golfe comme le Qatar et l'Arabie Saoudite (à l'exception des Émirats Arabes Unis) qui depuis des années sont les financeurs des organisations islamistes comme à travers la Ligue islamique mondiale.

Évidemment c'est sans parler des djihadistes sur notre sol qui eux sont encore une réalité terroriste différente. Ces pôles institutionnels qui ont pignon sur rue œuvrent à saper les fondements de nos valeurs.

Certains antisionistes rajouteraient des milieux pro-israéliens et certains antirusses dénonceraient les supporters de Poutine mais à mon sens, la vraie menace pour nos valeurs et sur notre sol sont celles citées précédemment. Ceux-là sont implantés en profondeur dans nos pays et l'épisode de la Une du Point n'est qu'une confirmation de plus.

Comment réagir face à ces phénomènes ? Quelle serait la solution ?

Normalement l'État ne devrait pas permettre que l'on puisse saccager des kiosques publics au nom d'un communautarisme ou pour défendre un chef d'État étranger qui pourtant menace régulièrement la France ou l'Allemagne. On a vu des scènes choquantes où des gens pouvaient librement arracher des affiches sans qu'il n'y ait de réaction.

La réaction d'un État souverain devrait être extrêmement ferme envers toute puissance étrangère qui incite des citoyens à s'en prendre à des édifices ou des personnes. La France devrait être impitoyable avec tous ces mouvements qui essayent de saper les valeurs de la République.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Les puissants relais de l'Algérie en France ; Ces amis de Ghosn que tout le monde craignait chez Renault; L'avertissement de Philippe à Castaner; Technip: et un mégagâchis industriel de plus; Notre-Dame partout dans les hebdos, le catholicisme plus rare
02.
Ils reconnaissent l'une des écoles de leur village dans un film porno
03.
Trêve ou flottement au sommet ? Quoiqu’il en soit, voilà les 5 questions de fond auxquelles Emmanuel Macron devra absolument répondre s’il veut reprendre la main
04.
Un pognon de dingue pour Notre-Dame de Paris ? Oui, car l'Homme ne vit pas que de pain
05.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
06.
Pourquoi l’incendie de Notre-Dame oblige Emmanuel Macron à revoir sa copie
07.
Le nouveau parti du Brexit de Nigel Farage prend la tête des sondages pour les Européennes au Royaume-Uni
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Ce que pèse vraiment le vote musulman dans la balance démocratique française
04.
L’insoutenable légèreté de la majorité LREM ?
05.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
06.
Cardinal Robert Sarah : “Ceux qui veulent m’opposer au Pape perdent leur temps et leurs propos ne sont que le paravent qui masque leur propre opposition au Saint-Père”
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
05.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
06.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
Commentaires (10)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
OLYTTEUS
- 30/05/2018 - 09:04
silence des médias officiels
ce devrait faire un tollé mais non, on saute dessus à pieds joints, rien à voir, passer votre chemin.
Paul Emiste
- 29/05/2018 - 06:14
Autriche?!
La même chose avec les turcs, tchétchènes, afghans, mais ... ici la droite traditionnelle a encore des couilles et la droite nationale a le vent en poupe.
Les situations scandaleuses entre la mairie de Vienne (socialos-écolos) et les jardins d´enfants musulmans et turcs en particulier arrivent au grand jour, des dizaines de millions d´euros détournés pour la propagande d´Erdogan.
Si ça continue comme cela une guerre civile aura lieu en Europe, il faudra partir en Europe de l´est, les seuls qui sont encore conscients du danger.
Liberte5
- 28/05/2018 - 19:31
Combien de signaux, de faits, de preuves faudra-t-il
pour enfin que nous comprenions que nos dirigeants ont abandonné toute idée de défendre la France contre cette invasion musulmane.Il n'y a pas de volonté affirmée de combattre ce cancer qui se développe et qui ronge notre pays. C'est bien pour cela que l'on voit cette montée en puissance bien visible de toute la mouvance musulmane. Toutes ces associations,ces mouvements voient bien qu'ils avancent comme dans du beurre et que rien, ni personne ne les arrête. Au contraire, ils sont aidés. Voire une porte parole de l'unef porter le voile est révélateur d'un signe de confiance dans une prise de pouvoir dans les prochaines années. Je suis pessimiste quand je vois les Français aussi passifs, apathiques. Les jeunes les plus lucides et les plus motivés quittent la France pour d'autres pays où la liberté d'entreprendre est plus facile, où il n'y a pas un fiscalité confiscatoire et où la présence musulmane est quasi nulle. J'ai rencontré dernièrement au marché aux poissons de Tokyo, un Français qui m'a dit avoir quitté la France il y a 9 ans , en voyant la vague musulmane arriver en France.