En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

02.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

03.

Donald Trump a déclaré hier qu'il partirait de la Maison Blanche après l'intronisation de son rival mais il aura du mal car il y a eu une "fraude massive"

04.

Producteur tabassé : Agnès Pannier-Runacher estime que les policiers "ont franchi la ligne rouge"

05.

Les premiers indices d'un baby krach sont-ils là ?

06.

Un archéologue britannique fouille les décombres d'une maison, située sous un couvent de Nazareth, qu'il croit être celle où le Christ a vécu enfant

07.

70.000 euros par mois en 2019, une Bentley, un bateau, des appartements et maisons, le ministre de la Justice dévoile son patrimoine

01.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

02.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

03.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Le confinement leur réussit
Popularité : Emmanuel Macron et quasiment tout le gouvernement en hausse
il y a 20 min 53 sec
pépites > France
Libérés, délivrés
Déconfinement : retrouvez la nouvelle attestation et le résumé des changements du jour
il y a 1 heure 27 min
décryptage > Santé
Ils en ont vu d'autres

Ultra Covid Solitude : à la cuisine ou pas, papi et mamie semblent mieux résister à la dépression que les jeunes générations

il y a 2 heures 47 min
décryptage > Société
Visitez avec nous le XVIIIème arrondissement de Paris

A cause de l’insécurité la bibliothèque de la Goutte d’Or a fermé ses portes. Tiens, il y avait une bibliothèque à la Goutte d’Or ?

il y a 3 heures 9 min
décryptage > Culture
Bonnes feuilles

Monstres sacrés : Alain Delon, l’éternel enfant blessé

il y a 3 heures 13 min
décryptage > High-tech
Bonnes feuilles

Monde de demain : la vague de l'intelligence artificielle en action

il y a 3 heures 13 min
décryptage > Atlantico business
Mauvais arguments

La 5G se déploie mais beaucoup d’édiles locaux la refusent au prix de l’isolement qu’ils reprocheront ensuite à l’Etat

il y a 3 heures 13 min
décryptage > Nouveau monde
Concurrence déloyale

Black Friday et soldes en ligne : voilà pourquoi des Bots rafleront vraisemblablement les meilleures affaires sans vous laisser le temps de réagir

il y a 3 heures 13 min
décryptage > France
En roue libre

Violence contre un producteur : qui saura reprendre en main l’encadrement de la police ?

il y a 3 heures 13 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Clint et moi" de Eric Libiot : à la fois amusante et érudite, l’exploration d’un géant du cinéma américain par un critique de grande notoriété

il y a 14 heures 14 min
pépite vidéo > Sport
Rugby
Avant d'affronter l'Argentine, les All Blacks rendent hommage à Maradona
il y a 1 heure 2 min
pépite vidéo > Politique
Déplorable
Manon Aubry (LFI) choque en déclarant que l'insulte "sale macaroni" n'est pas raciste envers les immigrés italiens
il y a 2 heures 17 min
décryptage > International
Chasse ouverte

Iran : assassinat d’un haut scientifique iranien spécialiste du nucléaire

il y a 2 heures 54 min
décryptage > Environnement
Bas-carbone

Énergie nucléaire : l’Union européenne au risque de l’incohérence ?

il y a 3 heures 10 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

Le Covid-19 est-il un laboratoire d’expérimentation pour accélérer la transformation des métiers ?

il y a 3 heures 13 min
décryptage > Société
Pas de bébés confinement

Les premiers indices d'un baby krach sont-ils là ?

il y a 3 heures 13 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)
il y a 3 heures 13 min
décryptage > Politique
Baroque

Commission sur l'article 24 de la loi "sécurité globale" : le symptôme du grave déficit de culture démocratique du quinquennat Macron

il y a 3 heures 13 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Les perdants magnifiques : Pierre Mendès France, ou la vertu du renoncement

il y a 3 heures 13 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le pouvoir de la destruction créatrice" de Philippe Aghion, Céline Antonin et Simon Bunel : le capitalisme ? Une formidable capacité à créer de la croissance grâce à son pouvoir de destruction… Remarquable démonstration

il y a 14 heures 24 min
© LIONEL BONAVENTURE / AFP
© LIONEL BONAVENTURE / AFP
Atlantico Business

Apple, Microsoft, Google, Amazon, Facebook : quand la surpuissance de la Tech annonce et prépare la prochaine crise mondiale

Publié le 26 avril 2018
Jamais les Gafam n’ont étéaussi puissantes qu’à la fin de ce trimestre, au point d’inquiéter les milieux financiers et politiques qui craignent que ces entreprises ne soient pas à la hauteur des responsabilités que cette puissance leur impose.
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jamais les Gafam n’ont étéaussi puissantes qu’à la fin de ce trimestre, au point d’inquiéter les milieux financiers et politiques qui craignent que ces entreprises ne soient pas à la hauteur des responsabilités que cette puissance leur impose.

Les Gafam n’ont jamais été aussi puissantes. L‘année 2017 avait été brillantissime en termes de croissance, de chiffre d’affaire et de profit. Le premier trimestre de 2018 a encore été meilleur. Du coup, pour beaucoup de financiers investisseurs et responsables politiques, cette surpuissance commence à les préoccuper sérieusement. A tel point que Wall Street commence à avoir mal au cœur. Cette semaine, alors que les résultats des entreprises tombaient les uns après les autres à des niveaux d’excellence incroyable, les indices boursiers ont piqué du nez. Trop, c’est trop dit-on à Wall Street. En fait,les prévisionnistes des grands fonds n’excluent pas que cette surpuissance véhicule désormais les ressorts d’une prochaine crise systémique.

L’analyse qu’ils font est très simple.

1erpoint, les grandes entreprises de la Tech américaine ont atteint des niveaux de capitalisation jamais vus dans l’histoire contemporaine. Apple, qui est l'entreprise la plus chère du monde, approche les 1000 milliards de dollars, suivi de Microsoft (715 milliards de dollars) de Google (la maison mère Alphabet à 711 milliards) et Amazon (711 milliards de dollars). Facebook n‘est pas loin,même si la firme de Mark Zuckerberg a un peu décroché.

De telles valeurs donnent aux dirigeants de ces entreprises-là, un pouvoir considérable à l’échelle du globe. Ils peuvent en théorie, tout se permettre et tout acheter. Dans l’industrie, l'automobile, la banque, la santé, le cinéma, la télévision, la communication. 

2e point, la performance de ces entreprises est telle qu’elle fabrique des bulles à tous les niveaux. Non seulement les valeurs boursières sont énormes, mais ces entreprises servent les plus gros salaires, les plus gros bonus, offrent les meilleurs emplois, peuvent s’attacher les meilleurs cerveaux et les plus grands chercheurs dans le monde. Ajoutons à cela qu’elles peuvent acquérir les plus grosses parts de marché dans n'importe quel pays, n’importe quel secteur ou n'importe quelle entreprise.

3e point, ces entreprises sont en risque de position dominante sur beaucoup de marchés, et notamment celui de la publicité où les 5 grandes drainent 70% de la publicité digitale dans le monde. Elles sont, pour la plupart et sur beaucoup de secteurs, au seuil de déclenchement des abus de pouvoir.

4epoint, les Gafam, avec leur activité mondiale, se moquent des frontières, et peuvent jouer avec les fiscalités locales pour optimiser leurs résultats.

5 point, le cœur de leur activité regroupe des données personnellesLa data est devenue l'énergie-clef, le pétrole du 21ème siècle. Toutes les entreprises du digital ont les moyens de récolter des données personnelles, de les traiter, de les stocker dans d’immenses ordinateurs et de les exploiter à leur profit ou au profit de ceux qui en auraient besoin. Et c’est bien là où le bât blesse. Parce que, quand on apprend que des millions de données personnelles de Facebook peuvent avoir été utilisées à des fins politiques, on se dit que c’est le fondement même de nos systèmes démocratiques qui est menacé. Il est évident que l’accumulation des datas dans quelques mains menace la liberté individuelle et personnelle.

6ème point, ces entreprises sont par ailleurs en pointe dans le domaine de l’intelligence artificielle, et personne ne sait les changements profonds dans l’organisation de la société qu’apporteront les robots doués d’intelligence artificielle, c’est à dire capables d’inventer leurs propres programmes.

Alors, tous ces phénomènes imposent évidemment des responsabilités aux différentes entreprises. A partir du moment où ces entreprises deviennent incontournables, elles ne sont plus des entreprises comme les autres. Elles ont des responsabilités qui dépassent, et de loin, la seule obligation de créer de la richesse. Elles ont des responsabilités sociales, environnementales, éthiques, morales et politiques.

En dépit de la qualité personnelle des dirigeants, le système auquel ils appartiennent porte des risques de dérives graves. Beaucoup de chercheurs en sont parfaitement conscients.

Ce problème est extrême grave parce que la réaction première des états sera de réguler ces activités. Très bien, sauf que les régulations s’arrêtent aux frontières et que les frontières sont complètement poreuses. Le digital circule où ils veulent et où la demande existe, c’est à dire partout.

Avec un autre risque, c’est que ces entreprises sont systémiques. Leur développement a généré des investissements collatéraux ou en chaîne, considérables. La multiplication des datas a boosté la fabrication des mobiles, des applications, de microprocesseurs, des investissements de stockage. Si on freine cette gestion de la data personnelle, on bloque une partie du développement sur lequel des millions de gens comptent pour vivre et travailler. D‘où la prudence des politiques face à l’affaire Facebook.Comment réguler les activités, éviter les dérives sans mettre en risque la croissance de ces entreprises.

L’industrie du digital donne l’impression à la fin de ce trimestre d’être arrivée dans une zone à risque, un peu comme l’industrie du pétrole à la veille de la grande crise. Laquelle crise a tout changé dans les modèles économiques en révélant la rareté relative des énergies fossiles, et leur caractère polluant.  On n’a pas encore assumé les effets géopolitiques du recul de la civilisation du pétrole. Un peu aussi comme l'industrie financière et les banques mondiales en 2008 qui, à partir des excès des subprimes, ont mis le monde entier à l'envers.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vieux croco
- 26/04/2018 - 17:27
petites fourmis
si nos jeunes contemporains ne veulent être que des fourmis ouvrières ou soldats pour des intermédiaires véreux , tant pis .
N'est ce pas M. Jourdain qui fait de la propagande sans le savoir ?
gerint
- 26/04/2018 - 13:48
Quelle sera la place de l’homme?
Ces technologies nous donnent des moyens énormes de travailler et pour le moment d’inventer. Mais face à une IA ultra - performante, que restera-t-il à l’homme? je n’ai pas confiance dans les politiques pour fixer les règles. Ils sont dépassés et vénaux. Le plus doué des politiques n’est rien face aux leaders de ces technologies et à la puissance financière mobilisable
gerard JOURDAIN
- 26/04/2018 - 11:00
OUI MAIS,
j'apprécie Mr Sylvestre..;son inquiétude est compréhensible...;mais, il fait comme les copains; il vieillit. et tout ce qui peut déranger un vieux ,peut le déstabiliser;
regardons aussi Mr Sylvestre le verre à moitié plein.
ces entreprises bousculent les vieux états, les anciennes rentes industrielles, la finance rococo, les combines de celles et ceux qui étaient dans un fromage sans valeur ajouté...etc...
n'ayons pas peur des changements; accompagnons-les; on verra par la suite.
actuellement, la guerre est au niveau des politiques qui craignent de perdre une partie de leur prérogative...et pour moi c'est très bien.