En direct
Best of
Best of du 14 au 20 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

Sous prétexte de soutenir la croissance, les taux d’intérêt négatifs reviennent à créer un impôt mondial perçu sur l’épargne des classes moyennes

03.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

04.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

05.

Serial killers : Pourquoi ils échappent de plus en plus aux radars des services de police

06.

Voici comment Lyon II est devenu le laboratoire de la haine décoloniale

07.

Camille Beaurain : "Il n’y a pas un responsable mais plusieurs du suicide de mon mari agriculteur"

01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

03.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

04.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

05.

L’imposture psychosomatique comme prétendu diagnostic (de secours) de maladies complexes

06.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

01.

Grève mondiale pour le climat : ces confusions qui polluent le débat public sur les défis environnementaux

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

Le moment Xavier : quel logiciel pour construire le bertrandisme ?

06.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

ça vient d'être publié
pépite vidéo > France
Pas d'hommes, pas de problèmes
La saleté à Paris ? "Un problème d'éducation" pour Anne Hidalgo
il y a 1 heure 39 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre : "Contre l'écologisme" de Bruno Durieux : Contre l'écologisme, Pour une croissance au service de l'environnement

il y a 3 heures 14 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : "L’homme à la tête de chou" : Un hommage à Gainsbourg proche de la perfection, mais qui pèche là où on ne s’y attendait pas...

il y a 3 heures 32 min
pépites > Politique
Immigration et personnes âgées
Sibeth Ndiaye : Le débat sur l'immigration souffre de "trop de passions"
il y a 6 heures 13 min
décryptage > Société
Les yeux ouverts

Voici comment Lyon II est devenu le laboratoire de la haine décoloniale

il y a 8 heures 3 min
décryptage > Social
La chair est faible, l'esprit aussi

Etude sur les conditions de travail : pourquoi la pénibilité a changé de camp

il y a 8 heures 15 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Comment le nouvel Ipod touch réhabilite un support parfois jugé obsolète
il y a 8 heures 39 min
décryptage > Religion
Repentance

Abus sexuels dans l’Eglise : ce renouveau spirituel qui devrait accompagner l’appel au témoignage

il y a 8 heures 58 min
décryptage > Politique
Division des droites ?

LR face à la Convention de la droite : deux droites différentes ou deux générations ?

il y a 9 heures 14 min
light > Culture
Héritage
Plus de 12 millions de visiteurs ont participé aux Journées du patrimoine en France
il y a 21 heures 31 min
pépites > International
Rapatriement
10 000 Français bloqués à l'étranger après la faillite de Thomas Cook
il y a 2 heures 18 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : "Le cours classique" : L'éducation continue de faire parler ... au théâtre aussi

il y a 3 heures 21 min
light > Histoire
Fiesta loki
Comment les berserkers vikings entraient en transe avant le combat
il y a 5 heures 11 min
décryptage > Société
Blindhunter

Serial killers : Pourquoi ils échappent de plus en plus aux radars des services de police

il y a 7 heures 24 min
décryptage > Sport
Se queda

LYON/PSG: O/1 : Grâce à Neymar, les Parisiens s'imposent sans trembler et marquent les esprits

il y a 8 heures 10 min
décryptage > Finance
Ca va tweeter

Pour Trump, la Fed et Jerome Powell n’en font jamais assez… pour compenser les effets de sa politique !

il y a 8 heures 28 min
décryptage > Société
Profit

Comment les géants du porno en ligne profitent du "revenge porn" malgré leurs dénégations

il y a 8 heures 45 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Sous prétexte de soutenir la croissance, les taux d’intérêt négatifs reviennent à créer un impôt mondial perçu sur l’épargne des classes moyennes

il y a 9 heures 8 min
décryptage > Economie
En même temps

Martin Wolf 1 - Thomas Piketty 0 : ou comment comprendre les dérives du capitalisme financier sans renoncer au libéralisme

il y a 9 heures 28 min
light > Culture
Chiffres pharaoniques
1,42 million de personnes ont visité l'exposition Toutânkhamon
il y a 22 heures 3 min
© Reuters
© Reuters
jeu des 7 différences

Thatcher, Macron : la détermination affichée par Emmanuel Macron l’inscrit-il dans la lignée de la dame de fer ?

Publié le 11 avril 2018
A son époque, la Première ministre britannique avait gagné le bras de fer avec les syndicats, ce qui avait été un élément clé à la fois pour réformer l’économie et modifier dans la durée les rapports sociaux.
Philippe Waechter est directeur des études économiques chez Natixis Asset Management.Ses thèmes de prédilection sont l'analyse du cycle économique, le comportement des banques centrales, l'emploi, et le marché des changes et des flux internationaux de...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Waechter
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Waechter est directeur des études économiques chez Natixis Asset Management.Ses thèmes de prédilection sont l'analyse du cycle économique, le comportement des banques centrales, l'emploi, et le marché des changes et des flux internationaux de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
A son époque, la Première ministre britannique avait gagné le bras de fer avec les syndicats, ce qui avait été un élément clé à la fois pour réformer l’économie et modifier dans la durée les rapports sociaux.

Lundi soir, sur Europe 1, j’étais interviewé sur un possible parallèle entre la détermination d’Emmanuel Macron face aux grèves et l’expérience Thatcher des années 80 au Royaume Uni. A l’époque la volonté de la Dame de fer avait modifié en profondeur et de façon permanente la dynamique économique et les rapports sociaux.

Pour l’instant l’éventuel parallèle n’existe pas même si le président français est déterminé à réformer.
Rappelons que l’arrivée de Thatcher à la tête du Royaume Uni en mai 1979 est en phase avec les changements qui se sont opérés dans les grands pays occidentaux à la fin des années 70. Tous avaient subi les chocs pétroliers sans trouver l’équation pour en sortir. Les échéances politiques s’étaient traduites dans ces pays par un changement de tête mais aussi par un changement politique. En Janvier 1981, Reagan, le républicain, avait succédé à Carter, le démocrate, aux USA. Au Royaume-Uni Thatcher, la conservatrice, prend la suite de Callaghan, le travailliste en mai 1979. En Allemagne, Kohl du CDU succède à Schmidt du SPD en 1982. Mitterrand en France prend la place de Giscard d’Estaing en mai 1981. Thatcher s’inscrivait donc dans cette logique.

Deux points à souligner sur le parallèle

1 – Le point de départ n’est pas du tout le même

L’histoire du Royaume-Uni dans les années 70 est celle d’un échec économique ( le gouvernement Callaghan fera appel au FMI en 1976) et d’une dynamique économique et politique conditionnée par le rapport de force entre le gouvernement et les syndicats. Lorsque Thatcher arrive au pouvoir, la moitié des employés britanniques sont syndiqués tant dans le privé que dans le public. En France le taux de syndicalisation est actuellement de 11% avec une prépondérance dans le secteur public. Les rapports sociaux ne peuvent pas être du même ordre.
Si l’objectif de chaque gouvernement est de réformer et d’améliorer l’efficacité de l’économie on perçoit bien que le point de départ n’est pas le même et que les contraintes ne sont pas du même type.
L’enjeu pour l’économie britannique, au début des années 80, était de sortir d’une économie peu productive et d’une industrie encombrante pour développer la dynamique des services.  Ce mouvement de transformation a aussi été observé en France à l’époque mais sans la brutalité qui a été la marque de fabrique de Thatcher, l’économie et les rapports sociaux ne suivaient pas la même dynamique des deux côtés de la Manche.
Aujourd’hui, la transformation à appliquer à l’économie française n’est pas du tout du même type, celle-ci doit s’inscrire dans la nouvelle révolution industrielle.

2 – La dynamique Thatcher s’est inscrite dans la durée

Elle a été premier ministre de 1979 à 1990. Durant cette décennie, de nombreux événements ont construit sa légende. La libéralisation financière au début des années 80, en phase avec la politique de Reagan, relâche la contrainte financière sur le Royaume Uni. Il y a ensuite la guerre des Malouines, en 1982, qui en fait un chef de guerre et accroît sa popularité. D’autres dossiers politiques tels que l’Irlande du Nord et Bobby Sands ont contribué à son image très dure.
Sur l’économie, les grèves, notamment dans les mines de charbon, ont permis de tester la détermination de Thatcher à ne pas lâcher, forgeant ainsi son image de dame de fer. Son bras de fer avec les syndicats a été un élément clé à la fois pour réformer l’économie et modifier dans la durée les rapports sociaux. Thatcher avait à l’époque pris des mesures pour contraindre davantage les syndicats. Cette rupture dans les rapports sociaux a conduit in fine à une baisse significative du taux de syndicalisation (division par 2).
Sur le plan économique aussi il y eut aussi l’ensemble des privatisations qui prenait le revers des idées de l’époque. Rappelons qu’en France au début des années 80, après l’arrivée de François Mitterrand, le mouvement a été d’abord celui de la nationalisation, notamment du secteur bancaire. Les privatisations n’arriveront que plus tard, au milieu des années 80. (Pour info, la privatisation du rail britannique a été mise en oeuvre par John Major en 1993)
Pour se créer une image, la durée de l’expérience est essentielle, la détermination de Thatcher a fait le reste.  De ce point de vue, Emmanuel Macron n’est président que depuis moins d’un an, son action et sa détermination ne se sont pas inscrites encore dans le temps. Les grèves récentes ne sont pas comparables dans la durée et dans l’ampleur à ce qui avait observé dans les îles britanniques. Il est trop tôt pour un parallèle.  L’histoire à venir nous dira ce qu’il en sera.

Dans la question qui m’était posée, on percevait une sorte d’envie,  la nécessité d’un gouvernement fort et peut-être brutal pour mettre l’économie française sur de bons rails. L’économie britannique est devenue très inégalitaire à la fois dans la distribution des revenus, le mouvement inégalitaire commence à la fin des années 70, et dans sa dynamique géographique. Londres ne reflète pas l’ensemble du Royaume Uni. Le vote sur le Brexit témoigne de cette situation.
Les britanniques avaient peut-être besoin de cette potion à l’époque pour sortir de la torpeur qui les avait saisis lorsqu’ils se sont rendus compte qu’ils n’étaient plus au centre du monde. Dans l’absolu, je n’arrive pas à être persuadé par la nécessité d’une stratégie du type de celle de la dame de fer. Pour la France ce n’est pas spontanément la voie à suivre. D’abord parce que notre histoire n’est pas identique et les contraintes ne sont pas celles de l’économie britannique à cette époque. Qu’il y ait de la part du président français la volonté de changer les règles c’est une chose, que cela passe par l’envie de tout bouleverser au risque du chaos en est une autre à laquelle je ne souscris pas.

Cet article a été initialement publié sur le site de Philippe Waechter

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

Sous prétexte de soutenir la croissance, les taux d’intérêt négatifs reviennent à créer un impôt mondial perçu sur l’épargne des classes moyennes

03.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

04.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

05.

Serial killers : Pourquoi ils échappent de plus en plus aux radars des services de police

06.

Voici comment Lyon II est devenu le laboratoire de la haine décoloniale

07.

Camille Beaurain : "Il n’y a pas un responsable mais plusieurs du suicide de mon mari agriculteur"

01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

03.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

04.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

05.

L’imposture psychosomatique comme prétendu diagnostic (de secours) de maladies complexes

06.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

01.

Grève mondiale pour le climat : ces confusions qui polluent le débat public sur les défis environnementaux

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

Le moment Xavier : quel logiciel pour construire le bertrandisme ?

06.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
moneo
- 13/04/2018 - 10:05
curieuse comparaison
vous voyez une ZAD qui aurait pu perdurer avec Maggie?( ou des occupations sauvages de facs?)
est ce exact que les évacuations sont arrêtées ?
Ganesha
- 11/04/2018 - 13:11
Prince Guillaume d'Orange
Il y a quelques siècles, le prince Guillaume d'Orange a dit : '' Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer''. Il est possible d'admettre, qu'en 1980, en lançant sa politique ''Libérale'', Margaret Thatcher s'imaginait sincèrement avoir trouvé le ''remède miracle'' qui allait apporter le bonheur et la prospérité à l'ensemble des populations concernées. Les résultats des premières années ont même pu paraître favorables. Par contre, ce qui est parfaitement crapuleux, c'est vouloir persévérer dans cette infamie, alors que les preuves de son échec, dans de nombreux pays, dont le nôtre, s'accumulent à une hauteur vertigineuse.
Deudeuche
- 11/04/2018 - 09:19
Si il largue les post modernes égocentriques
Sur leur zone nombriliques alors oui il aura la carrure d’une Maggie. C’est fort improbable !