En direct
Best of
Best of du 11 au 17 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Retraite, clap de fin : le compromis va creuser un gouffre financier et précipiter les salariés du privé dans la capitalisation

02.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

03.

Malgré les difficultés, la génération Y sera la plus riche de tous les temps

04.

Arretmaladie.fr permet d’obtenir un arrêt maladie en 3 minutes sur internet mais déclenche la colère de la sécurité sociale. Sauf que...

05.

La manifestation du 9 janvier a été beaucoup plus violente que les médias n’ont pu le raconter

06.

Grève sans fin : si les Gilets jaunes ont ébranlé la République, le conflit autour des retraites ébranle la majorité

01.

Boeing ukrainien : c’est peut être un déséquilibré radicalisé qui a tiré le missile ?

02.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

03.

"Les Aristochats véhiculent les valeurs de la bourgeoisie riche". On a entendu ça sur France Culture !

04.

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

05.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

06.

Retraite, clap de fin : le compromis va creuser un gouffre financier et précipiter les salariés du privé dans la capitalisation

ça vient d'être publié
light > Culture
Slim shady
Eminen surprend tout le monde et sort un nouvel album
il y a 6 heures 40 min
pépites > Culture
Evènement chez Michelin
Le guide rétrograde le restaurant de Paul Bocuse
il y a 7 heures 36 min
décryptage > Social
Retraites

Grève contre la réforme des retraites : de la guerre de mouvement à la guerre de tranchées

il y a 9 heures 9 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

« La révolution des plantes » : un livre scientifique à la portée de l’homme de la rue

il y a 11 heures 6 min
décryptage > Justice
Euthanasie

Euthanasie : 3 médecins jugés en Belgique dans un procès sans précédent

il y a 11 heures 32 min
décryptage > International
Gorbatchev à la sauce iranienne ?

Glasnost, le retour ? Le président iranien demande de la transparence

il y a 12 heures 41 min
décryptage > International
Copycat

Contagion : Les démocrates trumpisent leur communication

il y a 13 heures 19 min
décryptage > Santé
Drames sanitaires

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

il y a 14 heures 20 min
pépites > Politique
Alliances
Municipales à Paris : Pierre-Yves Bournazel retire sa candidature et soutient Benjamin Griveaux
il y a 1 jour 6 heures
light > Justice
Placé sous contrôle judiciaire
Le réalisateur Christophe Ruggia a été mis en examen pour "agressions sexuelles sur mineur de 15 ans" dans le cadre de l'affaire Adèle Haenel
il y a 1 jour 7 heures
L'assassin assassiné
En Inde, un homme arrêté pour le meurtre de son tueur à gages
il y a 6 heures 57 min
pépites > Social
Musée du Louvre
Une grève sauvage provoque la fermeture des portes
il y a 7 heures 42 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand l’octogone redéfinit le classicisme et quand l’étrier d’acier fait danser les chiffres : c’est l’actualité des montres en mode pluviôse
il y a 10 heures 34 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : « Un contrat » : Polar psychanalytique entre deux hommes de parole... et de silence

il y a 11 heures 14 min
pépite vidéo > Politique
Invités imprévus
Marlène Schiappa interrompue lors d'une réunion publique
il y a 11 heures 53 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
Libye : les occidentaux cumulent naïveté et erreurs géopolitiques en série
il y a 12 heures 45 min
décryptage > Education
Pénurie des profs

Ces recrutements hasardeux que génère la pénurie de profs en France

il y a 13 heures 39 min
décryptage > Europe
Il n’y a pas que l’union qui fait la force

Europe post Brexit : et Angela Merkel mit (sans le vouloir) le doigt sur le vrai point de faiblesse de l’Union

il y a 14 heures 53 min
pépites > Environnement
Risques climatiques et économiques
Davos 2020 : les décideurs mondiaux placent l'inaction climatique au sommet des dangers pour l'humanité
il y a 1 jour 6 heures
pépite vidéo > Politique
Soirées électorales pimentées
Elections municipales : une circulaire de Christophe Castaner pourrait avantager le score national de LREM
il y a 1 jour 7 heures
© FRANK PERRY / AFP
© FRANK PERRY / AFP
Récit

Technicolor, une histoire industrielle française

Publié le 24 mars 2018
Début 2018, Technicolor a vendu son activité de licences de brevets au leader mondial Interdigital pour une somme de 475 millions d’euros.
Loïk Le Floch-Prigent est ancien dirigeant de Elf Aquitaine et Gaz de France, et spécialiste des questions d'énergie.Ingénieur à l'Institut polytechnique de Grenoble, puis directeur de cabinet du ministre de l'Industrie Pierre Dreyfus (1981...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Loïk Le Floch-Prigent
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Loïk Le Floch-Prigent est ancien dirigeant de Elf Aquitaine et Gaz de France, et spécialiste des questions d'énergie.Ingénieur à l'Institut polytechnique de Grenoble, puis directeur de cabinet du ministre de l'Industrie Pierre Dreyfus (1981...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Début 2018, Technicolor a vendu son activité de licences de brevets au leader mondial Interdigital pour une somme de 475 millions d’euros.

Un entrefilet ici ou là, une analyse succincte dans un journal spécialisé, et l’on apprend que début 2018 Technicolor a vendu son activité de licences de brevets au leader mondial Interdigital pour une somme de 475 millions d’euro. Pour un groupe qui fait près de 4 milliards de Chiffre d’affaires et qui emploie 15 000 personnes dans le monde, j’ai trouvé que cette relation était très insuffisante.

Il s’agit ici de la branche « grand public «  de Thomson dont l’autre partie, professionnelle et surtout militaire est devenue Thalès. Là on a plus de nouvelles avec 15 milliards de chiffre d’affaires et 64 000 personnes dans 56 pays . Une troisième branche, celle de la radiologie médicale, baptisée autrefois Compagnie Générale de Radiologie, est depuis plus de trente ans le centre névralgique de l’activité médicale du groupe américain General Electric. En 1987, Thomson cédait donc son activité médicale et acquérait l’activité « grand public » de General Electric . Rétrospectivement on ne peut que constater que les Américains ont fait une bonne affaire, ils ont d’ailleurs maintenu le centre de recherches de BUC dans les Yvelines et l’état-major de l’activité GE Healthcare dans notre pays.

Le meilleur de ce qui était ainsi acquis par Thomson était un portefeuille de brevets qui pouvait rapporter de l’ordre de 300 à 400 millions par an jusqu’en 2016, date de la chute dans le domaine public de la majorité de l’activité. Il s’agit de compressions d’image Mpeg2, 3, 4 …et de codage audio MP 3. Pour le reste on a suffisamment parlé des matériels concurrencés par les compagnies asiatiques dont la fabrication a fini par être abandonnées partout ailleurs dans le monde, il avait même été question de la vente de la branche aux Coréens pour 1 euro ! On taira les noms qui sont attachés à cette saga pour ne retenir que l’arrivée d’une équipe de kamikazes en 2008, transfuges d’Alcatel-Lucent, lucides sur la catastrophe qui se profilait dans cette entreprise…

Ces nouveaux dirigeants, avec comme chef Frédéric Rose qui n’appartenait pas au sérail habituel des fossoyeurs industriels se sont mis en tête de redresser la société en élaguant et en redéfinissant un business model. La manne représentée par les brevets devenait une vache à lait devenait alors une raison d’espérer…pour les huit années à venir. De délestages en acquisitions, avec un changement de nom en 2010, « Technicolor », l’entreprise a maintenu une activité de services, de fabrications et de gestion de brevets, profitable, franco-américaine, avec un centre de recherches à Cesson-Sévigné près de Rennes…Dans ce secteur très complexe, aux renversements de techniques permanents, avec la fin des films au profit du numérique, le fait d’avoir résisté et progressé tout au long de ces années folles est déjà un exploit.

L’entreprise avait à régler le sort de son activité brevets déclinante, et la solution retenue, celle d’une vente au leader mondial Interdigital, suivie d’une coopération long terme apparait comme une décision sage. Elle devrait permettre de valoriser au mieux le savoir-faire des chercheurs, et de maintenir un haut niveau scientifique et technique à Cesson-Sévigné. Cela change le business model et la bourse a mal réagi, ce n’est ni la première ni la dernière fois, l’essentiel c’est que les deux piliers restants, celui des décodeurs et des boxes, comme celui de la création, de la diffusion et de la sécurité des contenus continuent à faire référence dans le milieu.

Dans ce secteur des images, de la vidéo, où nous apparaissons aujourd’hui tellement dépendants de l’extérieur, avec Apple, les GAFA, les Chinois et les Japonais, une équipe a réussi à maintenir une compétence et une excellence de niches. D’une activité de production on a dérivé sur une recherche de satisfaction du client et donc sur les services associés. Technicolor sert des professionnels et les consommateurs finaux à travers eux , et peut-être le fait de ne pas trop célébrer ses exploits permet-il à la société de vivre heureuse, mais il ne serait pas inutile que tous les autres , en particulier les commentateurs,  veuillent bien aussi réfléchir aux  transformations d’un secteur qui occupe les consommateurs une bonne moitié de leur temps . Chacun a un smartphone, en change sans arrêt, plusieurs téléviseurs, des tablettes, des abonnements à Netflix…ce qui a une influence directe sur notre balance commerciale. Le numérique et notre aptitude à concevoir et réaliser peuvent nous permettre dans les années à venir de rétablir un meilleur équilibre et les niches à haut potentiel technique comme celles saisies par Technicolor doivent nous permettre de tracer une nouvelle voie. En attendant ce serait mieux de les regarder et de les soutenir .

Cet article a été initialement publié sur le site de Loïk Le Floch-Prigent

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires