En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et cette pancarte vous la trouvez grotesque, inappropriée ou simplement abjecte ?

02.

Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête

03.

La nage en eau froide pourrait-elle fournir une piste pour les traitements contre la démence sénile ?

04.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

05.

Contorsionnisme : à trop trianguler, Mélenchon perd (littéralement) la Baraka

06.

La taxe foncière payée par tous les propriétaires a augmenté de plus de 30% en dix ans

07.

Professeur décapité : des élèves et des parents d'élèves ont été complices de l'assassin

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
pépites > Politique
"Les actions s'intensifieront"
Lutte contre l'islamisme : Emmanuel Macron annonce la dissolution du collectif "Cheikh Yassine" et s'engage à "intensifier" les actions
il y a 8 heures 30 min
décryptage > France
Frivolités de banlieue

Et cette pancarte vous la trouvez grotesque, inappropriée ou simplement abjecte ?

il y a 10 heures 55 min
pépites > Education
Fléau de la haine en ligne
Les collègues de Samuel Paty expriment leur "vive inquiétude face à l'impact des réseaux sociaux"
il y a 12 heures 8 min
pépites > France
Ampleur de la catastrophe
Alpes-Maritimes : les dégâts des crues ont été évalués à 210 millions d'euros par les assurances
il y a 13 heures 56 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Yoga" d'Emmanuel Carrère : une leçon de vie, la liberté a un prix

il y a 14 heures 45 min
light > Science
Anatomie
Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête
il y a 15 heures 44 min
light > High-tech
Espionnage
Des diplomates et des agents secrets américains critiquent l'administration Trump qui ne réagit pas aux attaques qu'ils subissent dans des postes diplomatiques à l'étranger
il y a 16 heures 28 min
pépites > Terrorisme
Enquête
Le père d'une élève du collège de Conflans-Sainte-Honorine et un militant islamiste auraient été en contact avec le jeune tchétchène qui avait annoncé sa volonté d'agir
il y a 17 heures 2 sec
light > Science
Paquebot
Un projet de récupération de la radio du Titanic pour l'exposer provoque une bataille juridique
il y a 17 heures 24 min
light > Economie
Taxes
La taxe foncière payée par tous les propriétaires a augmenté de plus de 30% en dix ans
il y a 17 heures 59 min
light > Culture
Mea Culpa
Covid-19 : Nicolas Bedos reconnaît avoir écrit un texte "excessif et maladroit"
il y a 10 heures 32 min
décryptage > Justice
Justice

Abliazov, un délinquant financier dissimulé derrière le statut de réfugié politique ?

il y a 11 heures 20 min
pépites > France
Emotion
L'hommage national à Samuel Paty se déroulera dans la cour de la Sorbonne ce mercredi
il y a 13 heures 20 min
pépites > France
Seine-Saint-Denis
Emmanuel Macron en déplacement à Bobigny ce mardi pour faire le bilan de la lutte contre l'islamisme
il y a 14 heures 20 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Amérique n'existe pas" d’après "Histoires enfantines", de Peter Bichsel : la candeur du regard, le vertige du langage

il y a 15 heures 1 min
décryptage > Culture
Polémique à Hollywood

L'actrice Gal Gadot peut-elle interpréter Cléopâtre ?

il y a 16 heures 24 min
pépite vidéo > Santé
"Célébrer Noël correctement"
Coronavirus : l'Irlande et le Pays de Galles décident de reconfiner
il y a 16 heures 45 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Contorsionnisme : à trop trianguler, Mélenchon perd (littéralement) la Baraka
il y a 17 heures 17 min
décryptage > Environnement
Objectifs

Emissions de carbone : la Chine se décide enfin à faire payer ses pollueurs

il y a 17 heures 30 min
décryptage > Santé
Bienfaits

La nage en eau froide pourrait-elle fournir une piste pour les traitements contre la démence sénile ?

il y a 17 heures 59 min
© Greg Baker / AFP
© Greg Baker / AFP
Les entrepreneurs parlent aux Français

Les démocraties et leur handicap pour la croissance? Comment la Chine et Dubaï montrent un autre exemple

Publié le 19 mars 2018
Ces régimes s’offrent l’avenir, et prennent la longueur d’avance que nous perdons en absence de vision et de discussions pour en convenir.
Denis Jacquet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Denis Jacquet est entrepreneur (Edufactory), investisseur (Entreprise et conquête) et président de Parrainer la croissance, une association d'aide aux PME pour rechercher la croissance, et cofondateur de l'observatoire de l'Uberisation. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ces régimes s’offrent l’avenir, et prennent la longueur d’avance que nous perdons en absence de vision et de discussions pour en convenir.

Au palmarès mondial du handicap, est ce que les démocraties occidentales pourraient postuler plus facilement à la « Handi-Croissance » qu’à la croissance à « deux jambes » ? Devrions-nous organiser une conférence internationale pour nous faire attribuer des montants compensatoires, comme il existe des primes à l’embauche des handicapés ? Le débat démocratique serait il dépassé à l’heure de la révolution digitale ? Serons nous demain les laborieux ouvriers d’Etats qui ont compris que pour survivre à une révolution, il faut la maîtriser et en devenir bénéficiaire ?

Le monde, chaque jour, tombe dans l’escarcelle de ceux qui abordent le progrès sans pesanteur ou qui s’en débarrassent sans se poser de question sur la nature et la résistance des obstacles qui pourraient, chez nous, se mettre sur sa route. Le changement se décide et ne se négocie pas. Pour certains. Pour d’autres, il fait l’objet de vertueux débats citoyens, de négociations ampoulées et de mise en œuvre lente, soumise à de multiples étapes et modalités de contrôle.

Si l’on s’en tient à la valeur intellectuelle pure, à l’idéal quasi divin, les démocraties occidentales sont vertueuses et doivent rester le modèle absolu, la référence, car les avis divergents y sont respectés. Si l’on s’en tient aux résultats, nous pourrions douter que la vertu nous permette de boucler nos fins de mois !

Enfin, si l’on s’en tient aux indicateurs, les démocraties patinent et s’enlisent, sans satisfaire personne, au point que leurs institutions sont sans cesse désavouées, voire abandonnées (Brexit), que les populismes montent en flèche (Autriche, France, Allemagne, USA…), que la croissance est en berne (malgré le sursaut actuel) et que les entreprises sont obligées de prendre en main l’intérêt général (BlackRock aux USA, la mission Sénard-Notat en France). Pendant ce temps, Dubaï, l’Arabie Saoudite, la Chine, la Turquie, corsettent certainement la vie démocratique, mais dopent leur croissance et, par ricochet, la croyance des populations dans leur modèle, et l’adhésion de leur population qui y voit une occasion de s’enrichir et s’élever.

La Chine, sera la plus grande puissance au monde, prochainement. Bien entendu, elle ne rayonne pas culturellement, elle ne fait pas rêver, mais elle sera la grande gagnante et se fiche de faire rêver. Elle souhaite contrôler les routes, physiques ou virtuelles, qui définissent le commerce mondial (physique ou virtuel). Elle avance sur tous les fronts, via des projets pharaoniques comme la route de la Soie, l’investissement dans l’IA, l’investissement dans la mise à mort de la pollution et tant d’autres sujets.

Dubaï, dont l’économie dépendait il y a encore peu du pétrole (à plus de 50%) est désormais dépendante à moins de 1% (!!) de l’or noir. Elle investit massivement dans l’IA, les véhicules autonomes, les objets connectés et fait un pont d’or noir aux start-up qui souhaitent s’y installer.

Pendant ce temps, les USA s’enferment dans une isolation maladive, destinée à faire réélire Trump en flattant l’électorat blanc qui voit l’étranger et l’international comme une maladie perverse et fatale à ses emplois. L’Europe, est désormais une armée composée de défenseurs, qui fait la mendicité auprès des GAFA via des amendes toujours record, mais qui ne construisent rien, et impose des règles sur les données, qui font d’elle une vache, qui, au lieu de regarder passer les trains, monte sur les voies pour les bloquer ou les ralentir ! Mais comme la vache Européenne n’est pas sacrée, les hyper-loop finiront par lui passer dessus, ou à côté.

 

Le jour où la Chine décide de réduire par deux sa pollution, elle interdit les poêles à charbon, que les habitants soient ou non d’accords. En quelques mois. Pas de discussions citoyennes, assez peu de zadistes pour occuper le terrain, pas de recours des tiers ou de cris au journal de 20H pour influencer la bonne conscience populaire et la démagogie politique. Le jour où la Chine décide qu’il faut dépolluer pour attirer les talents qui se refusent à venir intoxiquer leurs bambins en venant exercer leur expertise en Chine, alors on interdit le diesel, on impose un quota de voiture électrique et les entreprises, aussi fortes soient elles, font ce qu’on leur dit. Au final, en démocratie, le citoyen respire toujours mal mais peut discuter. En régime autoritaire, le Chinois respire mieux, mais n’a pas participé à la décision. Qu’est qui est le mieux au final, en termes de résultats ?

Ces régimes s’offrent l’avenir, et prennent la longueur d’avance que nous perdons en absence de vision et de discussions pour en convenir. Le paradoxe, c’est qu’une fois leur domination aboutie et leur croissance assurée pour les décennies à venir, ils pourront s’offrir la démocratie, car ils auront bâtit une utopie, dans la douleur, certes, mais au profit d’un avenir fait de sérénité.  Et alors, l’occident, déclassé, pourrait lui sombrer dans le populisme et l’autoritaire.

La question est donc de savoir si nous ne devrions pas être moins souples, mais plus efficaces, non pour renoncer à la démocratie, mais pour en assurer le maintien. Je dis cela, je ne dis rien, mais si c’est le prix à payer pour maintenir un idéal, une petite période intérimaire est peut être acceptable. Mais il faudra, d’abord, se doter d’une vision. Et là, cela laisse de la marge de manœuvre assez confortable pour nos adversaires.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
Dubaï, Chine, Economie
Thématiques :
Commentaires (10)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Winter
- 19/03/2018 - 22:00
Ce n’est pas étonnant!
Il faut remarquer surtout que nous n’avons plus qu’une caricature de démocratie en UE. L’excès de liberté pour l’individu correspond à un laxisme de l’état, en fait à son effritement. Dans les écoles il y a tellement de liberté et tellement de respect pour l’élève qu’on n’ose même plus lui transmettre de savoir de peur d'empiéter sur ses droits et de détruire sa merveilleuse innocence. Sans compter le langage précieux que nous utilisons pour cacher ce que nous pensons.
vangog
- 19/03/2018 - 21:33
La France gauchiste se préoccupe (mal) des autres peuples
avant d’avoir le courage et l’énergie de s’occuper de son propre peuple. Les raisons en sont « facilité », « orgueil », « éloge de l'égalitarisme mondialisé », un mauvais mix de tout cela...Nous, les patriotes FN, voudrions rétablir en France l’odre naturel des choses- celui qui fait gagner Dubai, la Chine, aujourd’hui les USA de Donald...il suffit juste de « vouloir »! Pour le reste, la France a toutes les capacites de Dubai, de la Chine...chiche?...
Raymond75
- 19/03/2018 - 21:02
Economie mixte
La France contemporaine fur une démocratie efficace à l'époque de l'économie mixte et du Commissariat Général du Plan : l’État définissait les orientations à moyen terme, impulsait les investissements initiaux, et confiait au privé la réalisation, tout en le supervisant.
Nous avons pu assurer notre développement, (re)devenir une grande puissance industrielle tout en préservant nos libertés. La dictature et le big brother chinois n'est pas nécessaire ; mais depuis la 'pensée unique' a tout détruit, et nous nous sommes couché devant la finance internationale et la spéculation généralisée.