En direct
Best of
Best of du 8 au 14 juin
En direct
© BERTRAND GUAY / AFP
Auschwitz en polonais se dit Oswiecim
Éric Zemmour a un problème avec les Juifs polonais
Publié le 16 février 2018
Pendant longtemps, la Pologne a été nulle part. Elle veut être quelque part. Mais où ?
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pendant longtemps, la Pologne a été nulle part. Elle veut être quelque part. Mais où ?

Le parlement polonais, dominé par une droite obscurantiste, vient de voter une loi interdisant l'usage de l'expression "camps de la mort polonais". Au prétexte que ce vocable représenterait une offense pour la Pologne, les camps en questions ayant été – nul ne l'ignore – nazis. La loi prévoit jusqu'à trois ans d'emprisonnement pour ce délit. C'est beaucoup. Mais manifestement l'honneur de la Pologne est hors de prix…

Pendant plus de 70 ans, on a utilisé les mots "camps de la mort polonais" sans que personne sur la planète, y compris en Pologne, n'y trouve à redire. Tout le monde comprenait qu'il s'agissait d'une localisation géographique et de rien d'autre. L'expression est d'ailleurs complètement tombée en désuétude. On se contente de dire Auschwitz (Oswiecim en polonais), Treblinka, Maïdanek. Mais il tenait à cœur au pouvoir polonais de flatter les plus obscures des fibres nationalistes, la Pologne étant fréquemment montrée du doigt pour ses relents antisémites. D'abominables pogroms pendant et après la guerre, sans parler de ceux d'avant-guerre.

Mais tout ça est sans doute trop compliqué pour Éric Zemmour. Dans une tribune publiée par le Figaro, le pamphlétaire félicite chaudement le gouvernement polonais d'avoir brisé le carcan de "l'autoflagellation". Zemmour est un souverainiste français. Et aussi un souverainiste polonais d'occasion et de circonstances. Il n'a manifestement pas lu la loi qu'il applaudit. Moi si. Elle ne s'arrête pas à l'expression "camp de la mort polonais". Le diable se niche souvent dans les détails. Et ces détails sont formulés de façon suffisamment ambiguë pour que soit poursuivi quiconque, historien et surtout journaliste, qui se hasarderait par exemple à insister sur les pogroms polonais, bien polonais eux.

Zemmour ne nie pas que des exactions aient été commises par des Polonais pendant la guerre. Et il a cette phrase qui donne à réfléchir. Ils [les pogromistes polonais] ont profité de "l'aubaine" (l'occupation nazie) "pour se venger des Juifs qu'ils haïssaient" !! Un lapsus ? On sait depuis Freud ce qu'il faut penser des lapsus.

Et de quoi avaient-ils à se venger, les Polonais ? Quel mal leur avait fait les Juifs ? Peut-être qu'un cabaretier juif leur avait vendu de la vodka frelatée titrant 30° au lieu des 40° requis… Peut-être qu'un tailleur juif leur avait confectionné une veste avec une manche plus courte que l'autre… Peut-être qu'un fourreur de la même origine leur avait vendu un manteau en peau de lapin au prix d'un vison… Quand on vient d'Algérie comme Zemmour, les Juifs polonais, c'est décidément trop compliqué.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
02.
Auchan, Carrefour, Casino : mais que vont devenir toutes ces galeries marchandes et hypermarchés qui se vident ?
03.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
04.
Il manque d'écraser un malvoyant et sort de sa voiture pour le frapper
05.
"Vous pesez autant qu'un épagneul breton" : la charge d'un élu RN contre Ian Brossat
06.
Laura Smet a épousé Raphaël Lancrey-Javal au Cap Ferret
07.
La métropole du Grand Paris prépare la transhumance des urbains vers les campagnes
01.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
02.
Auchan, Carrefour, Casino : mais que vont devenir toutes ces galeries marchandes et hypermarchés qui se vident ?
03.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
04.
Cette nouvelle technique du dépistage du cancer de la prostate qui pourrait sauver de nombreuses vies
05.
Crise au sein de LREM dans le Nord : six députés claquent la porte
06.
Justification des violences contre les femmes : les étonnants propos de l’imam de l’université la plus prestigieuse du monde sunnite
01.
PMA : la droite est-elle menacée de commettre la même erreur qu’avec le progressisme des années 60 qu’elle a accepté en bloc au nom de l’évolution de la société ?
02.
Voulez-vous savoir dans quelle France on entend vous faire vivre ? Regardez bien l'affiche de l'UNICEF !
03.
Justification des violences contre les femmes : les étonnants propos de l’imam de l’université la plus prestigieuse du monde sunnite
04.
Mais pourquoi s’abstenir de faire des enfants pour sauver la planète alors que le pic démographique est passé ? Petits arguments chiffrés
05.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
06.
Les nouvelles figures « modérées » de l’islam de France et l’ombre des Frères-musulmans
Commentaires (41)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Nap4
- 17/02/2018 - 10:20
Querelles...
Les querelles entre juifs d'Afrique du Nord et ceux d'Europe de l'est sont connues. Et naturelles. Les séfarades n'ont pas autant souffert de la Shoah que les Ashkénazes. Et tant mieux pour eux ! Mais l'ampleur de ces querelles n'a rien à voir avec ce qui s'est passé entre catholiques et protestants ou ce que nous observons entre Sunnites et Chiites. L'expression de ces différents est plus soft, plus argumentée, plus civilisée, dirons nous. Elle se nourrit d'un argumentaire qui peut même susciter l'intérêt. Et les polonais, là dedans ? Moi je les aime bien. Non pas pour leur prétendu atavisme antisémite. Mais parce que la Pologne est le seul pays d'Europe qui n'ait jamais été en guerre contre la France. Ça crée des liens...
kilian
- 17/02/2018 - 09:24
@djib : Struthof et stutthof.
Le second cité dans mon titre était en Pologne.
kilian
- 17/02/2018 - 09:21
@ Djib. a/s Struthof.
Au moment des faits ce camp était situé en Allemagne, car l' Alsace a été annexée dès 40. Ensuite, je crois me souvenir qu'il y a un c