En direct
Best of
Best of du 19 au 25 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

02.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

03.

Emmanuel Macron s’est souvenu qu’il avait une mère et un père

04.

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

05.

Attaque près des anciens locaux de Charlie Hebdo : un suspect au profil très atypique

06.

"Olivier véreux de mes c***lles" : Jean-Marie Bigard insulte le ministre de la Santé

07.

Lutte contre la montée de l’extrême-droite : pourquoi l'Allemagne multiplie les gesticulations sans se poser les bonnes questions

01.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

02.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

03.

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

04.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

05.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

06.

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

01.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

02.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

03.

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

04.

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

05.

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

06.

Sauver la Seine-Saint-Denis, mission impossible ? Non... mais l’Etat n’est pas le "héros" qu’il pense être

ça vient d'être publié
pépites > International
Jeter l'éponge
Liban : le Premier ministre désigné renonce à former un gouvernement et démissionne
il y a 6 heures 21 min
pépite vidéo > Insolite
Les joies du télétravail
Argentine : un député embrasse le sein nu de sa femme en pleine visioconférence
il y a 7 heures 1 min
pépite vidéo > International
Tragédie
26 morts dans le crash d’un avion militaire en Ukraine
il y a 8 heures 27 min
pépites > Politique
Polémique
Eric Zemmour condamné pour injure et provocation à la haine
il y a 9 heures 21 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Une bête aux aguets" : un roman dément et addictif

il y a 10 heures 37 min
décryptage > Europe
Crier au loup

Lutte contre la montée de l’extrême-droite : pourquoi l'Allemagne multiplie les gesticulations sans se poser les bonnes questions

il y a 14 heures 13 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Les aidants, ces acteurs clés du quotidien auprès des plus fragiles face à l'explosion de la dépendance

il y a 14 heures 25 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

OPA sur la droite : le pari risqué de Marion Maréchal

il y a 14 heures 25 min
décryptage > International
Accord global

Derrière aujourd'hui, il y a demain (Proverbe Libyen)

il y a 14 heures 27 min
décryptage > Société
Urgence

10 000 morts dans les Ehpad dans une quasi indifférence générale : voilà pourquoi les racines de notre manque d'empathie envers les seniors sont profondes

il y a 14 heures 28 min
pépites > France
Enquête
Attaque à Paris : le suspect "assume son acte" et pensait attaquer Charlie Hebdo
il y a 6 heures 49 min
pépite vidéo > Politique
Pathétique
"Olivier véreux de mes c***lles" : Jean-Marie Bigard insulte le ministre de la Santé
il y a 8 heures 12 min
light > Culture
Figure de la droite
L'écrivain et polémiste Denis Tillinac est décédé
il y a 8 heures 50 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Les 100 plus belles planches de la bande dessinée" : La BD est un art qui vaut le détour !

il y a 10 heures 31 min
décryptage > Terrorisme
Menace diffuse

Attaque près des anciens locaux de Charlie Hebdo : un suspect au profil très atypique

il y a 12 heures 53 min
décryptage > Société
Et Dieu (Jupiter) créa l’homme

Emmanuel Macron s’est souvenu qu’il avait une mère et un père

il y a 14 heures 22 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Comment le chef de l'Etat Emmanuel Macron a jonglé avec les libertés fondamentales lors de son quinquennat

il y a 14 heures 25 min
décryptage > International
Influence des activités humaines

Incendies en Californie : ce dérèglement climatique qui a décidément bon dos...

il y a 14 heures 25 min
décryptage > International
Urgence énergétique

Liban : aussi une urgence énergétique géopolitique

il y a 14 heures 27 min
décryptage > Environnement
Rendement

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

il y a 14 heures 28 min
© Reuters
© Reuters
Bras de fer

Menacée d’être déclarée pays non musulman pour ses réformes sociétales, la Tunisie face à la pression sunnite venue d’Egypte

Publié le 01 février 2018
Mohamed Chahat El Jondi, cheikh d'Al-Azhar a accusé le gouvernement tunisien de "s’attaquer aux constantes de l’Islam" après l'annonce de la légalisation d'une égalité homme-femme sur l'héritage et le mariage. Une rumeur d'excommunication du pays (démentie par l'université coranique) a même circulé un temps sur internet le 31 janvier.
Alexandre Del Valle
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alexandre del Valle est un géopolitologue et essayiste franco-italien. Ancien éditorialiste (France Soir, Il Liberal, etc.), il intervient à l'Ipag,  pour le groupe Sup de Co La Rochelle, et des institutions patronales et européennes, et est chercheur...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Mohamed Chahat El Jondi, cheikh d'Al-Azhar a accusé le gouvernement tunisien de "s’attaquer aux constantes de l’Islam" après l'annonce de la légalisation d'une égalité homme-femme sur l'héritage et le mariage. Une rumeur d'excommunication du pays (démentie par l'université coranique) a même circulé un temps sur internet le 31 janvier.

Atlantico : Mohamed Chahat El Jondi, cheikh d'Al-Azhar a accusé le gouvernement tunisien de "s’attaquer aux constantes de l’Islam" après l'annonce de la légalisation d'une égalité homme-femme sur l'héritage et le mariage. Une rumeur d'excommunication du pays (démentie par l'université coranique) a même circulé un temps sur internet le 31 janvier. La Tunisie doit-elle craindre les jugements d'une des plus vieilles universités musulmanes du monde (970) ?

Alexandre Del Valle : Ce qu'il se passe, c'est qu'en Tunisie récemment, le pouvoir en place, qui est composé de plusieurs partis mais dont le Président est un bourguibiste historique, a réussi à faire passer une loi - avec les forces féministes et anti-islamistes – que les islamistes d'Ennahdha n'ont pas réussi à empêcher, qui permet à une Tunisienne d'épouser un non-musulman. Et donc qui donne l'égalité de mariage pour hommes et femmes. D'habitude, dans un pays musulman et même laïc, une femme musulmane ne peut épouser un homme musulman, l'inverse étant cependant possible. C'est une avancée révolutionnaire, parce qu'elle abolit les inégalités hommes-femmes et entre musulmans et non-musulmans.

C'est vraiment un des points fondamentaux dans les quatre écoles coraniques de l'Islam. De nombreux penseurs d'Al-Azhar ont condamné pour moins que ça des libéraux ou réformistes égyptiens. Certains oulémas du Caire avaient pris l'habitude d'excommunier les apostats (ce que deviennent chaque femme qui épouse un mécréant parce que la religion passe par l'homme en Islam). Les tribunaux peuvent suivre les indications de l'université en termes d'interprétation de la Charia, et sur ce point, Al-Azhar a un pouvoir énorme.

Voilà l'enjeu. Aujourd'hui, ce que fait la Tunisie en matière de loi équivaut à ce qui faut à des libéraux, religieux y compris, d'être excommunié en Égypte il y a quelques années. C'est pour cela que la rumeur d'une "excommunication de la Tunisie" a circulé. Mais vous le savez, les lois de la politique sont impénétrables. Ce que l'université peut faire contre un intellectuel libéral pas trop proche du pouvoir, elle ne le peut face à un pays, un État ou un gouvernement.

Ce qu'on peut craindre en revanche, c'est une montée des tensions entre Al-Azhar et certains éléments qui voudraient une réforme de l'Islam. Mais on en est très loin.

Faut-il s'attendre à ce que les oulémas égyptiens déstabilisent l'équilibre gouvernemental tunisien, qui implique des islamistes ?

Oui, ce serait possible. Il y a une vraie discussion entre les partisans d'Al-Azhar et les réformistes derrière Sissi de l'autre. On a un grand débat en Égypte, mais Al-Azhar ne coopère pas. L'université a même refusé d'excommunier des terroristes en déclarant que leurs actes sont condamnables en matière de violence, mais on ne peut condamner leur foi parce que toute leur foi est musulmane. Ce qui est incroyable parce qu'Al -Azhar ne prend pas de tels gants quand il s'agit de condamner des libéraux. Le président Al-Sissi a tenté de faire obtempérer Al-Azhar, sans succès. Même en Arabie Saoudite, la condamnation du djihadisme est plus importante chez certains salafistes d'Arabie Saoudite, qui sont obligés d'écouter le Roi. C'est très grave. Car l'une des mesures qu'on pourrait prendre contre eux, ce seraient de les éloigner de leurs frères par l'excommunication.

La question d'Ennahdha est plus compliquée. Ce sont des Frères Musulmans historiques, qui ont cependant évolué et font profil bas pour participer à la reconstruction démocratique de leur pays. Certains y voient de la taqqiya, tant le chef historique Rached Ghannouchi n'a jamais été un modéré dans le passé. Mais il semble mettre de l'eau dans son vin. Certains disent que c'est une tactique pour survivre, notamment parce que la Tunisie est pionnière dans le domaine des droits des femmes ou de séparation du politique et du religieux, et qu'ils savaient donc que la Tunisie ne tolèrerait pas leur islamisme pur et dur.

Demain Al-Azhar accueille le Conseil de la ligue arabe. Le cadre tendu entre le pouvoir et les religieux pourrait-il mener à une condamnation du choix de Jérusalem comme capitale d'Israël ?

Je pense qu'il y aura une condamnation. Al Azhar, pour des raisons historiques, tient encore plus à l'islamité de Jérusalem que l'Arabie saoudite. Jérusalem est devenu le troisième lieu Saint de l'Islam lors de la conquête de l'Égypte par Omar, qui avait voulu utiliser ce lieu et sa portée spirituelle à des objectifs géopolitiques. Mahomet avait lui-même renoncé à Jérusalem de son vivant. Il avait "rompu la Qibla" vers Jérusalem, et c'était tourné pour prier vers La Mecque. Mais c'est donc en Égypte que Jérusalem a acquis, lors de sa conquête avec la mosquée d'Omar etc. Il est donc probable que l'Égypte ait plus de mal à avaler la couleuvre.

En revanche, bizarrement, l'Arabie saoudite en fait moins une question de principe et semble prête à un plan de paix fait avec les Américains.  

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
kelenborn
- 02/02/2018 - 06:59
ah j'aime bien Del Valle
C'est toujours 10 mots quand deux suffiraient et puis le haut de la page 2 quand il parle de mettre de l'eau dans son vin s'agissant d'un islamiste et aussi de la participation des frères musulmans à la reconstruction démocratique!!! trop drôle! Au fait, BHL ne pourrait pas nous parler des printemps arabes ?
Anouman
- 01/02/2018 - 20:26
Tunisie
Il est bien dommage qu'ils aient échappé à l'excommunication, c'est ce qui aurait pu leur arriver de mieux pour avoir un faible espoir de sortir du moyen-âge.
ISABLEUE
- 01/02/2018 - 13:25
ah, les "rumeurs" dans ces pays
encore un complot siounistes