En direct
Best of
Best of du 18 au 24 mai 2019
En direct
© Marco BERTORELLO / AFP
Business
Les recettes du Made in Italy : la dolce vita des exportateurs italiens
Publié le 21 janvier 2018
Si on parle beaucoup de l’excédent commercial allemand, on oublie un peu vite que nos voisins italiens sont eux aussi très forts en exportations.
Diplômée de l'Essec, Aude Kersulec est specialiste de la banque et des questions monétaires. Elle est chroniqueuse économique et blogueuse. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Aude Kersulec
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Diplômée de l'Essec, Aude Kersulec est specialiste de la banque et des questions monétaires. Elle est chroniqueuse économique et blogueuse. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Si on parle beaucoup de l’excédent commercial allemand, on oublie un peu vite que nos voisins italiens sont eux aussi très forts en exportations.

En Italie, le commerce extérieur est excédentaire depuis 2012 (51 milliards d’euros d’excédent italien contre 48 milliards de déficit en France pour 2016). Et ce sont toutes ces entreprises exportatrices qui tirent la croissance de l’Italie.

Ce qui signifie que l’Italie s’exporte très bien à l’international car ellea su se spécialiser dans plusieurs secteurs.

D’abord, la gastronomie a toujours la côte. La pasta italienne comme la charcuterie si typique se vendent partout dans le monde, même si le vin reste le produit le plus exporté. Le vin italien a été plébiscité par les russes et les chinois, avec des exports qui ont augmenté respectivement de 48 et 25%.

Puis vient le design italien, qui n’est pas qu’un mythe et contribue fortement aux exportations. Le Salone del Mobile, le Salon du Meuble de Milan, est l’événement le plus important de l’année. Et s’il a lieu en Italie, c’est que ce sont bien eux les rois en la matière.

Alors le secteur avait beaucoup été touché par la crise et on commence seulement à renouer avec les niveaux d’exportations de 2008. Les marchés principaux restent pour l’instant européens, pour plus de la moitié du chiffre d’affaires, mais les asiatiques ne sont pas loin derrière et Shanghai est d’ailleurs le second salon du mobilier en terme d’importance.

Le mobilier italien a pour lui de concilier le Made in italy au haut de gamme, et de tenir son rang en terme de qualité. Gabriella Lojacono, de l'université Bocconi de Milan souligne le repositionnement de l'Italie à la suite de la crise. « Le pays n'est plus sur l'entrée et le milieu de gamme, qui sont partis en Asie et en Europe de l'Est. C'est ce qui faisait le gros du volume des ventes. » Plus de qualité et moins de produits, les exportations en valeur, en tout cas, s’y retrouvent.

Mais la recette miracle, selon Claudio Luti, qui dirige la marque de design Kartell, c’est de fabriquer l’entièreté de sa production sur le territoire italien, même quand celle-ci est destinée à des pays lointains. « Tout notre processus de production se situe en Italie, et je dirai même plus, en Italie du Nord. La recherche, la création à Milan et les usines en Lombardie, et même que la plupart de nos fournisseurs. Cela permet de mieux contrôler la chaine de production et d’offrir le même standard de qualité à tous nos clients». Et comme standard de qualité,la marque est particulièrement agile,ne s’interdisant pas des collaborations avec des partenaires extérieurs, comme les célèbres créations de Philippe Starck.

En plus d’une production régionale, Kartell bénéficie d’un capital resté aux mains de la famille, malgré les nombreuses offres alléchantes proposées ces dernières. Claudio Luti ne voit aucune raison de vendre : il investit sur du long terme, il a de l’argent et il contrôle l’entreprise.

 

 

Mais le savoir-faire italien réside aussi dans l’art de promouvoir son image. Trois exemples  avec l’ouverture en fin d’année dernière de Eataly World, parc de loisirs exclusivement dédié à la découverte du patrimoine gastronomique italien. Pour Oscar Farinetti, fondateur de Eataly World, l’objectif n’est plus “d’amener notre gastronomie à l’étranger mais de faire venir le plus possible de touristes étrangers ici en Italie ». En plus des consommations et des ventes de produits locaux sont dispensés des cours de cuisine.

2ème exemple : l’indice boursier Italia Brands, lancé en octobre et qui réunit un panel de marques de luxe italiennes. Cela permet aux investisseurs de suivre la performance du Made in Italy.

Enfin, comme en France avec le Comité Colbert, l’Italie possède Altagamma, un comité qui réunit des grands dirigeants tous secteurs de marques italiennes positionnées sur le haut de gamme afin de promouvoir internationalement le style et la beauté à l’italienne.

 

2018 s’annonce encore un grand cru pour les entreprises italiennes, à moins que les élections de mars prochain ne viennent gâcher la fête. Car en Italie comme partout, les populistes, menés par Beppe Grillo, sont aux portes du pouvoir et les partis traditionnels ne parviennent plus à séduire.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Rihanna éconduit Neymar, Charlotte Casiraghi & Gad Elmaleh s’ignorent, Anthony & Alain-Fabien Delon se vengent de leur père; Karine Ferri investit lourdement pour son mariage (et invite utile); Johnny Depp : c’est Amber qui l’aurait battu
02.
Il agresse un agriculteur pendant que son épouse filme
03.
LREM, UDI, LR ou abstention ? Petit guide pour ceux qui voudraient (vraiment) voter libéral aux Européennes…
04.
Tensions grandissantes en Algérie : Bouteflika n’est plus là, mais les généraux, si
05.
Ce qui explique la nouvelle vague d'eugénisme
06.
Cannes : Abdellatif Kechiche s'emporte contre la question "imbécile" et "malsaine" d'un journaliste
07.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
03.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
04.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
05.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
06.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
01.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
02.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
03.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
04.
Des experts estiment dans un nouveau scénario que la hausse du niveau des océans pourrait dépasser deux mètres d'ici 2100
05.
Vidéo de Vincent Lambert : son épouse va porter plainte
06.
LREM, UDI, LR ou abstention ? Petit guide pour ceux qui voudraient (vraiment) voter libéral aux Européennes…
Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
DANIEL74000
- 22/01/2018 - 08:17
La pensée de Coluche trasnparente !
Vous envoyez les technocrates au Sahara, cinq ans après, avec votre argent, ils achètent du sable ailleurs
DANIEL74000
- 22/01/2018 - 08:15
Le mal Français
L'oligarchie et la caste des 600 hauts fonctionnaires qui détruisent notre pays
zombikiller
- 21/01/2018 - 20:15
Bien vu Mahaut
En lisant cet article je m'interrogeais sur la qualité des cours dispensés par l'Essec. Je pense que vous avez raison: l'article a été pondu en 10 mn maxi, çe qui est regrettable. Le thème est extrêmement intéressant et l'Italie possède un dynamisme que nous pouvons envier.