En direct
Best of
Best of du 12 au 18 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

06.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Faits divers
Héroique
Etats-Unis : Il désarme un élève armé d'un fusil à pompe en lui faisant un câlin
il y a 9 heures 22 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : "Sept ans de réflexion" : Une farce (un peu trop lourde) sur l'adultère

il y a 10 heures 33 min
light > Insolite
Dur à avaler
Un chef étoilé mange dans son restaurant : 14 000 euros de redressement de l'Ursaff
il y a 12 heures 47 min
décryptage > Environnement
Découvrons l'écoféminisme

"Ma planète, ma chatte, sauvons les zones humides" !

il y a 14 heures 33 min
décryptage > Economie
Experte

Esther Duflo à Bercy, vite. Mais pas comme ministre

il y a 15 heures 7 min
décryptage > France
Mauvais prisme

Pourquoi les chiffres officiels sur l’immigration ne décrivent que très approximativement la réalité française

il y a 15 heures 26 min
décryptage > France
Interdit d'interdire

Pourquoi la France devrait résister à la tentation de répondre par des interdictions à tous les défis qu’elle rencontre

il y a 15 heures 41 min
décryptage > Economie
Manque d’ambition ?

PLF 2020 : l’étonnante stabilité de la ventilation des dépenses publiques françaises à travers le temps

il y a 15 heures 52 min
décryptage > Culture
Culture

"Miroir du temps" d'André Suarès : une occasion précieuse de découvrir une pensée d’une inventivité débridée et salutaire

il y a 1 jour 4 heures
pépite vidéo > International
Ultimatum
Liban : nouvelle journée de mobilisation contre la classe politique et la corruption
il y a 1 jour 5 heures
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Vania : Une même nuit nous attend tous" : "Oncle Vania" revisité

il y a 10 heures 23 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le roman de la France- une histoire de la liberté" de Laurent Joffrin : Tome 1, de Vercingétorix à Mirabeau

il y a 10 heures 40 min
décryptage > Education
Tous égaux

Discriminations positive à l’entrée dans les Grandes écoles : l’égalitarisme en mode délire

il y a 14 heures 28 min
décryptage > Economie
Dépenses très privées

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

il y a 14 heures 50 min
décryptage > High-tech
La Minute Tech

Attention à vos smartphones, les cas de piratage sont de plus en plus fréquents

il y a 15 heures 18 min
décryptage > Justice
L'armée des ombres

Corse : mobilisation pour la lutte contre une mafia... qui n’existe pas

il y a 15 heures 33 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Brexit : si vous avez aimé les deux premières saisons, vous serez passionné par la troisième

il y a 15 heures 49 min
décryptage > Politique
En même temps

Ce que la médiation Blanquer-Taché dit vraiment de LREM

il y a 16 heures 3 min
"Climate change"
Jane Fonda et Sam Waterston ont été arrêtés lors d'une manifestation pour le climat
il y a 1 jour 5 heures
pépites > Justice
Défense
Rachida Dati dénonce une "instrumentalisation" dans le cadre de l'information judiciaire dans l'affaire Ghosn
il y a 1 jour 6 heures
© Flickr/Victor1558
© Flickr/Victor1558
Travail

Peut-on ficher ses salariés ? La réponse est oui. Mais il faut savoir s’y prendre

Publié le 08 décembre 2017
Alors qu'une nouvelle affaire de fichage des salariés éclate chez Leroy Merlin, il convient de se demander si le fichage et l'évaluation personnelle sont à proscrire.
Adrien Pittore est journaliste, photographe et pigiste. Il a notamment participé au recueil « Les Photos qu’on peut voir qu’au niveau district – Tome 2 » publié le 17 novembre 2017 aux éditions Petit à Petit.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Adrien Pittore
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Adrien Pittore est journaliste, photographe et pigiste. Il a notamment participé au recueil « Les Photos qu’on peut voir qu’au niveau district – Tome 2 » publié le 17 novembre 2017 aux éditions Petit à Petit.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors qu'une nouvelle affaire de fichage des salariés éclate chez Leroy Merlin, il convient de se demander si le fichage et l'évaluation personnelle sont à proscrire.

En période de fin d'Etat d'urgence et de risque élevé d'attaque terroriste, les ordonnances Macron intègrent le motif sui generis de licenciement. On retrouve deux critères clés : le refus du salarié d'accepter les dispositions d'un accord de préservation et développement de l'emploi, et l'incompatibilité du comportement dans les entreprises de transports publics de personnes et de marchandises dangereuses. C'est ce dernier cas qui va nous intéresser. En somme, une enquête peut être demandée à l'encontre d'un salarié pour juger de son comportement sur de tels postes. Clairement, on touche à la problématique de l'avis sur ses salariés, avec éventuellement un fichage qui peut être fait.

Des fiches secrètes illégales 

 
Ces dernières années, les cas de fichages illégaux et scandaleux d'entreprises envers leurs salariés ont fleuri un peu partout sur le territoire. Le dernier en date est celui qui concerne l'entrepôt de Leroy Merlin à Valence (Drôme) où la CGT a dénoncé des commentaires assez subjectifs. Ainsi, on retrouvait à côté de certains noms des mots comme "vicieux", "branleur", "big big boulet".... ambiance.
 
D'autres entreprises ne sont pas en reste. On peut citer par exemple la compagnie aérienne allemande Lufthansa qui avait fait l'objet d'une plainte pour "atteinte aux droits de la personne". On ne peut que s'incliner face à la violence des propos qui étaient évoqués : "rat gauchiste, la léthargie en personne". Mais plus que ça, des commentaires concernant la vie personnelle étaient présent. Pour un salarié, il est écrit qu'il est séropositif, pour un autre qu'il a un enfant handicapé. Pour la dernière, que son mari est indien. Summum du raffinement, un employé ayant une maladie chronique est qualifié comme ayant "une durée de vie limitée." Oui, comme n'importe quel objet de la vie courante.
 

Peut-on ficher ses salariés ?

 
C'est la grande question qui fait suite à ces accusations en cascade. Et la réponse est OUI. Un fichage objectif sur des critères strictement professionnels peut être une bonne idée. Ainsi, pour l'avocat Christophe Noël, spécialisé dans le droit du travail, "les critères doivent être pertinents au regard de la finalité poursuivie, ne pas être discriminatoires et ne pas avoir pour but de fliquer ses salariés." Il en va de même pour les annotations qui accompagnent ces critères, elles ne doivent pas être "excessives, ni subjectives, ni caricaturales." En revanche, "le salarié doit être expressément informé, préalablement à leur mise en oeuvre, des méthodes et techniques d'évaluation professionnelle mise en oeuvre à son égard" prévoit l'article 1222-3 du code du travail. 
 
Dans les règles, la pratique est cependant parfois obligatoire. Prenons l'exemple d'une TPE ou PME où le fichage n'est pas recommandé. On préfèrera plutôt des échanges de vive voix. Mais dans le cas d'un groupe par exemple, l'échelle change, surtout s'il on rajoute les possibilités de changement de chefs, de reprise d'activité, de transmission. Mais comme énoncé précédemment, certaines règles doivent être respectées !
 

La situation n'est pas mieux dans le secteur public

 
Pour appuyer les propos selon lesquels la pratique du fichage est ultra-commune, une association comme la Croix-Rouge se retrouvait en justice en janvier dernier pour le fichage secret de ses bénévoles. 
 
Et le secteur public n'est pas non plus un modèle de vertu. La SNCF et la RATP avaient aussi eu droit à leurs affaires. Plus "surprenant", le monde des médias est aussi touché. Les pigistes de Radio France avaient par exemple été largement critiqués en septembre dernier à l'issue d'épreuves de sélection pour des CDD. "Il s'écoute trop et raconte des conneries", "Débit un peu désinvolte et limite poissonnière", "A une voix de vendeur de supermarché", "Il serait pas mal en démonstrateur à Auchan ou DJ au Macumba", ou encore "Tchoupi fait du journalisme". Une affaire qui faisait écho a celle qui avait secoué en 2014, France Télévisions. 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires