En direct
Best of
Best of du 18 au 24 mai 2019
En direct
© MOHAMMED HUWAIS / AFP
Main tendue
Pourquoi le coup de théâtre au Yémen est loin de signifier la fin du conflit avec l’Arabie saoudite
Publié le 04 décembre 2017
L'ancien président Ali Abdallah Saleh a tendu la main à Riyad qui se frotte les mains en voyant l'opportunité d'affaiblir la rébellion houthiste.
Alexandre del Valle est un géopolitologue et essayiste franco-italien. Ancien éditorialiste (France Soir, Il Liberal, etc.), il intervient à l'Ipag,  pour le groupe Sup de Co La Rochelle, et des institutions patronales et européennes, et est...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alexandre Del Valle
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alexandre del Valle est un géopolitologue et essayiste franco-italien. Ancien éditorialiste (France Soir, Il Liberal, etc.), il intervient à l'Ipag,  pour le groupe Sup de Co La Rochelle, et des institutions patronales et européennes, et est...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'ancien président Ali Abdallah Saleh a tendu la main à Riyad qui se frotte les mains en voyant l'opportunité d'affaiblir la rébellion houthiste.

Atlantico : Saleh a tendu la main à l'Arabie Saoudite  et prend ses distances avec les rebelles houtis sur fond de heurts à Sanaa. Pourquoi ce revirement et comment l'interpréter Comment interpréter ce revirement de la part de l'ancien président

Alexandre Del Valle : Ali Abdallah Saleh l'ancien président du Yémen a combattu les Houthis pendant longtemps. Tactiquement il s'est rapproché des Houthis lorsqu'il a  été victime des printemps arabes et qu'il a dû abandonner le pouvoir. Jusqu'à il y a quelques jours il y avait donc une alliance avec les bataillons de l'ancien président contre le président en exercice actuellement et le pouvoir sunnite du Yémen. Mais comme cette guerre n'en finit plus et qu'il y a une coalition qui continue ses bombardements extrêmement violents, il faut trouver une issue à cette situation. Ainsi il y a  eu des pourparlers entre MBS, les Emirats arabes unis et Ali Saleh. Un accord a été trouvé, il pourrait changer de camp contre une prise en compte du fait que sur le terrain il représente un allié de poids et une force incontournable. Le but de Saleh est de reprendre le pouvoir en totalité ou en partie. Ce revirement d'alliance était prévisible, il n'est jamais que revenu à sa stratégie traditionnelle de revirement d'alliance pour ses intérêts propres. Au final c'était même l'alliance avec les Houthis qui était plus surprenante. Même si il est chiite, il est d'abord un nationaliste. N'oublions pas que c'est lui qui a réunifié le pays. En tant que nationaliste voir cette division dans le pays le gêne et la rebellion houthiste a récemment accentué la dimension chiite de leur combat et objectifs allant jusqu'à prendre d'assaut la mosquée Salef, construite par Saleh à sa propre gloire. Saleh n'a certainement pas envie de voir Sanaa devenir la succursale de l'Iran.  Il va maintenant se poser en tant que force incontournable et faire comprendre aux Saoudiens qu'il fallait mieux l'avoir avec eux que contre eux. Dernière chose qu'il faut encore ajouter pour comprendre la situation, ce revirement d'alliance pourrait permettre également à Saleh d'assurer l'avenir de son fils qui est réfugié aux Emirats arabes unis et qui pourrait un jour devenir l'homme fort du pays avec l'aide de l'Arabie Saoudite et des EAU. 

Quelles pourraient être les conséquences de cette main tendue sur le conflit et la réaction des Houthis à ce revirement d'alliance ?

Les conséquences peuvent être favorables pour MBS, les Emirats et de manière générale ceux qui ont appuyé la coalition contre les Houthis. Pour le camp sunnite anti houthiste c'est une bonne nouvelle vu qu'ils sont affaiblis. C'est une victoire pour le camp sunnite en général. Les Houthis moins fort seront peut être obligé de composer. Cela peut changer la donne mais ils restent forts dans leur bastion.

Si la guerre civile continue elle aura l'air beaucoup plus de se faire entre Sunnites et Chiites.

Comme la guerre s'enlisait et que la coalition n'a pas réussi à mater la rébellion Houthis l'idée c'est de trouver n'importe quelle solution pour les déloger. Ali Saleh essaye de jouer son retour mais le pouvoir en place n'est pas prêt d'accepter de laisser la place à celui qui a été dégagé il va se passer quelques années avant de voir un Yemen apaisé.

Et plus largement vu que Saleh est connu pour être un adepte du revirement d'alliance est-ce que ne commence pas aussi un jeu de tractations et de surenchère ? Jusqu'où cela pourrait aller ?

Il n'est pas exclu que Saleh change encore de tactique et revienne encourager les Chiites s'il n'a pas ce qu'il veut. Il joue soit une sortie dorée ou un retour mais s'il n'obtient pas ce qu'il veut comme la dernière fois avec son alliance houthiste il est capable de refaire la même chose et de les rejoindre une nouvelle fois.

Le problème étant que si on lui donne quelque chose, cela veut aussi dire qu'on le retire au pouvoir central. Son jeu c'est de faire monter les enchères et se rendre incontournable et il est en pleine négociations après avoir montré son pouvoir de nuisance. Il a montré ses forces sur le terrain et a toutes les cartes en main. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Mais pourquoi les Français épargnent-ils une part non négligeable du pouvoir d’achat gagné ces derniers mois ?
02.
Il agresse un agriculteur pendant que son épouse filme
03.
Rihanna éconduit Neymar, Charlotte Casiraghi & Gad Elmaleh s’ignorent, Anthony & Alain-Fabien Delon se vengent de leur père; Karine Ferri investit lourdement pour son mariage (et invite utile); Johnny Depp : c’est Amber qui l’aurait battu
04.
Petits scénarios alternatifs pour la fin du quinquennat Macron
05.
Automobile : des centaines de milliers de moteurs Renault suspectés de malfaçon
06.
LR : le difficile avenir de la droite française
07.
Forte hausse des cleantechs. Bulle financière ou investissement d’or et déjà productif ?
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
03.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
04.
Il agresse un agriculteur pendant que son épouse filme
05.
Rihanna éconduit Neymar, Charlotte Casiraghi & Gad Elmaleh s’ignorent, Anthony & Alain-Fabien Delon se vengent de leur père; Karine Ferri investit lourdement pour son mariage (et invite utile); Johnny Depp : c’est Amber qui l’aurait battu
06.
Mais que ferait l’UE face à une répétition de la grande crise 2008 ? Le sujet étrangement absent de la campagne des Européennes
01.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
02.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
03.
Des experts estiment dans un nouveau scénario que la hausse du niveau des océans pourrait dépasser deux mètres d'ici 2100
04.
LREM, UDI, LR ou abstention ? Petit guide pour ceux qui voudraient (vraiment) voter libéral aux Européennes…
05.
Vidéo de Vincent Lambert : son épouse va porter plainte
06.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Marie-E
- 04/12/2017 - 16:47
l'ex président
Ali Abdallah Saleh est mort. Il aurait été tué par des rebelles houthis. Cela va chauffer chez les chiites yéménites. Il était chiite et tué par ses anciens alliés chiites. Un coup pour rien pour l'AS.