En direct
Best of
Best of du 19 au 25 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Alerte au rhume : la maladie la plus répandue avait mystérieusement disparu depuis le confinement. Elle revient et ça va tout compliquer avec le Covid-19

02.

Alerte aux grandes oreilles chinoises : voilà pourquoi vous devriez tourner 7 fois votre pouce avant de poster quelque chose sur les réseaux sociaux...

03.

Absence de mixité, prières… un club sportif aux pratiques troublantes

04.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

05.

"Olivier véreux de mes c***lles" : Jean-Marie Bigard insulte le ministre de la Santé

06.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

07.

L’amendement inutile : l’IMG, (Interruption médicale de grossesse) à 9 mois pour cause de détresse psychosociale

01.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

02.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

03.

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

04.

Santé mentale : ces millions de Français que la pandémie fait chanceler ou s’écrouler en silence

05.

Emmanuel Macron s’est souvenu qu’il avait une mère et un père

06.

Ce que la dernière photo prise par la NASA nous révèle de Jupiter

01.

Eric Zemmour condamné pour injure et provocation à la haine

02.

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

03.

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

04.

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

05.

Louis Hausalter : "L'histoire de Marion Maréchal éclaire l’état de décomposition et de recomposition du paysage politique"

06.

Plongée dans les coulisses de l’organisation de la Convention de la droite : l'engagement de Marion Maréchal et Eric Zemmour en faveur de l’union des droites

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Insolite
Spectateurs virtuels
Denver Broncos : les personnages de South Park s'invitent au stade pour les matches de NFL
il y a 11 heures 41 min
pépites > Défense
Chemin de la paix...
L'Arménie saisit d'urgence la Cour européenne des droits de l'homme après les tensions militaires avec l'Azerbaïdjan
il y a 13 heures 22 min
pépites > Economie
Outils de lutte contre la crise et face à la pandémie
Le gouvernement présente son projet de budget 2021
il y a 14 heures 17 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Contes et légendes" de Joël Pommerat : Pommerat au firmament

il y a 16 heures 52 min
Alimentation
Plus de la moitié des produits végétariens étudiés par une association contiennent de l’eau comme ingrédient principal
il y a 17 heures 31 min
pépites > Religion
Séparatisme
Absence de mixité, prières… un club sportif aux pratiques troublantes
il y a 18 heures 56 min
décryptage > Economie
Nécessité d'un compromis

Sécurité sanitaire et emploi : les difficultés du "en même temps"

il y a 19 heures 23 min
pépite vidéo > Défense
Tensions
L'Arménie et l'Azerbaïdjan instaurent la loi martiale
il y a 19 heures 43 min
décryptage > Economie
Evolution de la pandémie

COVID-19 : France, Royaume-Uni, Espagne, comment faire baisser la contamination ? Des "Gilets jaunes des bars" maintenant ?

il y a 20 heures 15 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Malaise au poignet ? Le nouvel bracelet connecté de santé d'Amazon analyse votre voix et vos émotions
il y a 20 heures 57 min
light > Media
"En toute franchise"
Ségolène Royal va intervenir régulièrement sur le plateau de LCI dans le cadre d'un débat
il y a 12 heures 9 min
pépites > Politique
Candidature
Rachida Dati se confie dans la presse britannique sur son souhait de vouloir "gagner l'élection présidentielle de 2022"
il y a 13 heures 50 min
décryptage > France
Les entrepreneurs parlent aux Français

La coupe est pleine. Insurrection ? Désobéissance ? Révolte ? Les PME et TPE ont-elles encore le choix ?

il y a 16 heures 38 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Vagabondages" de Lajos Kassak : sur les routes de Budapest à Paris avant 14, le savoir survivre d’un artiste prolétaire… une pépite de la littérature hongroise

il y a 17 heures 7 min
décryptage > Economie
Coronavirus

Impact du Covid-19 : vers un budget 2021 en apesanteur

il y a 18 heures 19 min
décryptage > Société
Licence to kill

L’amendement inutile : l’IMG, (Interruption médicale de grossesse) à 9 mois pour cause de détresse psychosociale

il y a 19 heures 3 min
Crise
La paralysie de l'économie due au coronavirus menace New York déjà très endettée
il y a 19 heures 32 min
décryptage > International
Disraeli Scanner

Donald Trump : comment le populiste s’est mué en conservateur

il y a 20 heures 37 sec
décryptage > Santé
Confusion généralisée

Alerte au rhume : la maladie la plus répandue avait mystérieusement disparu depuis le confinement. Elle revient et ça va tout compliquer avec le Covid-19

il y a 20 heures 31 min
décryptage > Sport
Une deux, une deux

Fermetures des salles de sport : à quelles activités physiques se mettre pour garder la forme face à un automne semi-confiné ?

il y a 21 heures 1 min
© MOHAMMED HUWAIS / AFP
© MOHAMMED HUWAIS / AFP
Main tendue

Pourquoi le coup de théâtre au Yémen est loin de signifier la fin du conflit avec l’Arabie saoudite

Publié le 04 décembre 2017
L'ancien président Ali Abdallah Saleh a tendu la main à Riyad qui se frotte les mains en voyant l'opportunité d'affaiblir la rébellion houthiste.
Alexandre Del Valle
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alexandre del Valle est un géopolitologue et essayiste franco-italien. Ancien éditorialiste (France Soir, Il Liberal, etc.), il intervient à l'Ipag,  pour le groupe Sup de Co La Rochelle, et des institutions patronales et européennes, et est chercheur...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'ancien président Ali Abdallah Saleh a tendu la main à Riyad qui se frotte les mains en voyant l'opportunité d'affaiblir la rébellion houthiste.

Atlantico : Saleh a tendu la main à l'Arabie Saoudite  et prend ses distances avec les rebelles houtis sur fond de heurts à Sanaa. Pourquoi ce revirement et comment l'interpréter Comment interpréter ce revirement de la part de l'ancien président

Alexandre Del Valle : Ali Abdallah Saleh l'ancien président du Yémen a combattu les Houthis pendant longtemps. Tactiquement il s'est rapproché des Houthis lorsqu'il a  été victime des printemps arabes et qu'il a dû abandonner le pouvoir. Jusqu'à il y a quelques jours il y avait donc une alliance avec les bataillons de l'ancien président contre le président en exercice actuellement et le pouvoir sunnite du Yémen. Mais comme cette guerre n'en finit plus et qu'il y a une coalition qui continue ses bombardements extrêmement violents, il faut trouver une issue à cette situation. Ainsi il y a  eu des pourparlers entre MBS, les Emirats arabes unis et Ali Saleh. Un accord a été trouvé, il pourrait changer de camp contre une prise en compte du fait que sur le terrain il représente un allié de poids et une force incontournable. Le but de Saleh est de reprendre le pouvoir en totalité ou en partie. Ce revirement d'alliance était prévisible, il n'est jamais que revenu à sa stratégie traditionnelle de revirement d'alliance pour ses intérêts propres. Au final c'était même l'alliance avec les Houthis qui était plus surprenante. Même si il est chiite, il est d'abord un nationaliste. N'oublions pas que c'est lui qui a réunifié le pays. En tant que nationaliste voir cette division dans le pays le gêne et la rebellion houthiste a récemment accentué la dimension chiite de leur combat et objectifs allant jusqu'à prendre d'assaut la mosquée Salef, construite par Saleh à sa propre gloire. Saleh n'a certainement pas envie de voir Sanaa devenir la succursale de l'Iran.  Il va maintenant se poser en tant que force incontournable et faire comprendre aux Saoudiens qu'il fallait mieux l'avoir avec eux que contre eux. Dernière chose qu'il faut encore ajouter pour comprendre la situation, ce revirement d'alliance pourrait permettre également à Saleh d'assurer l'avenir de son fils qui est réfugié aux Emirats arabes unis et qui pourrait un jour devenir l'homme fort du pays avec l'aide de l'Arabie Saoudite et des EAU. 

Quelles pourraient être les conséquences de cette main tendue sur le conflit et la réaction des Houthis à ce revirement d'alliance ?

Les conséquences peuvent être favorables pour MBS, les Emirats et de manière générale ceux qui ont appuyé la coalition contre les Houthis. Pour le camp sunnite anti houthiste c'est une bonne nouvelle vu qu'ils sont affaiblis. C'est une victoire pour le camp sunnite en général. Les Houthis moins fort seront peut être obligé de composer. Cela peut changer la donne mais ils restent forts dans leur bastion.

Si la guerre civile continue elle aura l'air beaucoup plus de se faire entre Sunnites et Chiites.

Comme la guerre s'enlisait et que la coalition n'a pas réussi à mater la rébellion Houthis l'idée c'est de trouver n'importe quelle solution pour les déloger. Ali Saleh essaye de jouer son retour mais le pouvoir en place n'est pas prêt d'accepter de laisser la place à celui qui a été dégagé il va se passer quelques années avant de voir un Yemen apaisé.

Et plus largement vu que Saleh est connu pour être un adepte du revirement d'alliance est-ce que ne commence pas aussi un jeu de tractations et de surenchère ? Jusqu'où cela pourrait aller ?

Il n'est pas exclu que Saleh change encore de tactique et revienne encourager les Chiites s'il n'a pas ce qu'il veut. Il joue soit une sortie dorée ou un retour mais s'il n'obtient pas ce qu'il veut comme la dernière fois avec son alliance houthiste il est capable de refaire la même chose et de les rejoindre une nouvelle fois.

Le problème étant que si on lui donne quelque chose, cela veut aussi dire qu'on le retire au pouvoir central. Son jeu c'est de faire monter les enchères et se rendre incontournable et il est en pleine négociations après avoir montré son pouvoir de nuisance. Il a montré ses forces sur le terrain et a toutes les cartes en main. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Marie Esther
- 04/12/2017 - 16:47
l'ex président
Ali Abdallah Saleh est mort. Il aurait été tué par des rebelles houthis. Cela va chauffer chez les chiites yéménites. Il était chiite et tué par ses anciens alliés chiites. Un coup pour rien pour l'AS.