En direct
Best of
Best of du 5 au 11 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

03.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

04.

Mais quelle température faisait-il vraiment pendant le dernier âge glaciaire ? Nous connaissons désormais la réponse

05.

Il aime le "jeune Adolf", Goebbels et Auschwitz. Et comme c'est du rap…

06.

Révoltant ? Bridgestone, la dissolution du macronisme et les dangers du volontarisme politique mal ciblé

07.

"Le plaisir sexuel est simplement divin" a déclaré le pape François. Il nous étonnera toujours…

01.

L’inquiétant système chinois de notation sociale qui menace le monde

02.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

03.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

04.

Beatrice Dalle & Anthony Delon épousent des jeunesses; Julie Gayet & Francois H. s’engueulent en regardant le foot; Angelina veut pourrir la vie de Brad Pitt, Jade Hallyday commence à pourrir celle de sa mère; Yannick Noah fait ses besoins dehors

05.

Droit des arbres : ce danger insidieux qui nous guette quand l'humain n'est plus qu'un vivant parmi d'autres

06.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Nous avons tué Dieu. Et un autre a pris sa place : jeune, vigoureux, conquérant.

03.

COVID-19 : y-a-t-il encore un pilote dans l’avion gouvernemental ?

04.

L’étude qui montre que la plus grande peur agitée pour 2022 n’est pas celle de l’insécurité

05.

Mort d'un cousin d'Adama Traoré : la famille envisage de porter plainte

06.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

ça vient d'être publié
light > Culture
Star du doublage et comédien inoubliable
L'acteur Roger Carel est mort à l'âge de 93 ans
il y a 3 heures 8 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand le cocorico trahit le coq gaulois et quand le pilote démêle ses fuseaux : c’est l’actualité des montres
il y a 5 heures 49 min
light > Science
Moby Dick
Protéger les baleines d'un risque de collision en écoutant leurs chants
il y a 8 heures 11 min
décryptage > Economie
Repenser l'économie

Plan de relance : l’argent ne fait pas le changement

il y a 8 heures 43 min
décryptage > Religion
Ite missa est

"Le plaisir sexuel est simplement divin" a déclaré le pape François. Il nous étonnera toujours…

il y a 9 heures 17 min
décryptage > Science
Grrrrr

Mais quelle température faisait-il vraiment pendant le dernier âge glaciaire ? Nous connaissons désormais la réponse

il y a 9 heures 40 min
décryptage > Politique
Socle électoral

LFI / EELV-PS : qui a vraiment le vent en poupe pour 2022 ?

il y a 9 heures 58 min
décryptage > Santé
Lutte contre le coronavirus

Covid-19 : affinement bienvenu de la stratégie gouvernementale, même défauts opérationnels majeurs

il y a 10 heures 29 min
pépites > Santé
Luttre contre le coronavirus
Covid-19 : Olivier Véran a détaillé la nouvelle stratégie du gouvernement
il y a 1 jour 28 min
pépites > Terrorisme
ONG Acted
Niger : l'Etat islamique revendique l'assassinat des six humanitaires français et de deux Nigériens
il y a 1 jour 1 heure
pépites > Justice
Affaire des "écoutes"
Parquet national financier : Eric Dupond-Moretti cible trois magistrats et demande une enquête administrative
il y a 3 heures 34 min
décryptage > Politique
Nominations

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

il y a 7 heures 59 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan
il y a 8 heures 13 min
pépite vidéo > International
Reconfinement
Coronavirus : Israël entre dans une nouvelle phase de confinement ce vendredi
il y a 9 heures 52 sec
décryptage > Economie
Crise sociale

Révoltant ? Bridgestone, la dissolution du macronisme et les dangers du volontarisme politique mal ciblé

il y a 9 heures 32 min
pépites > Economie
Chrysanthèmes
2.000 fleuristes ont fermé définitivement leur magasin depuis le début de la crise sanitaire
il y a 9 heures 48 min
décryptage > Politique
Faillite en vue ?

Alerte aux finances : le RN, un parti à la dérive

il y a 10 heures 15 min
Piqure
Le frelon asiatique envahit la Bretagne
il y a 11 heures 6 min
light > Media
Présentatrice du "13 heures" de France 2
Marie-Sophie Lacarrau va officiellement remplacer Jean-Pierre Pernaut au JT de 13h sur TF1
il y a 1 jour 56 min
pépites > Histoire
Education
Deux tiers des jeunes Américains ignorent l'existence de la Shoah
il y a 1 jour 1 heure
© BORIS HORVAT / AFP
© BORIS HORVAT / AFP
Journée d'action

Ordonnances Travail : les syndicats mobilisent au Conseil d’Etat et tentent d’attiser la résistance dans les entreprises

Publié le 15 novembre 2017
Bien qu'une nouvelle journée d'action contre les ordonnances Travail soit prévue jeudi 16 novembre, les dirigeants des principales organisations salariales multiplient les fronts afin d'obtenir gain de cause. Tandis que la CFDT a, à son tour, déposé un recours au Conseil d'Etat contre la réforme gouvernementale, la CGT appelle à la "résistance" dans les entreprises.
Mickaël Ciccotelli
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Mickaël Ciccotelli est journaliste à Tripalio.fr.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bien qu'une nouvelle journée d'action contre les ordonnances Travail soit prévue jeudi 16 novembre, les dirigeants des principales organisations salariales multiplient les fronts afin d'obtenir gain de cause. Tandis que la CFDT a, à son tour, déposé un recours au Conseil d'Etat contre la réforme gouvernementale, la CGT appelle à la "résistance" dans les entreprises.

Au Conseil d'Etat, la CFDT suit la CGT

Une fois n'est pas coutume, Laurent Berger, le secrétaire général de la CFDT, a fait le choix d'un mode d'action déjà emprunté par la CGT de Philippe Martinez. Après que cette dernière a contesté devant le Conseil d'Etat à la fois la conformité des ordonnances à la loi d'habilitation qui avait permis au gouvernement de les prendre, le plafonnement des indemnités prud'homales et le référendum d'entreprise, la CFDT a en effet fait le choix, elle aussi, de déposer un recours devant le Conseil d'Etat.

Plus précisément, la première centrale syndicale française n'accepte pas la possibilité désormais offerte aux dirigeants des TPE de moins de 20 salariés de négocier des accords directement avec le salarié de leur choix. Sur Twitter, Valérie Descacq, la numéro deux de l'organisation, a rappelé que, depuis le départ, la CFDT "conteste" le principe de "décision unilatérale" de l'employeur inclus dans les ordonnances, permettant de "déroger au code du travail sans négociation avec représentants du personnel". Traditionnellement conciliante à l'égard des gouvernements, la CFDT affiche donc clairement sa défiance vis-à-vis de l'exécutif au sujet des ordonnances. Une attitude qui n'augure rien de bon à ce stade du mandat présidentiel. 

Notons enfin, toujours au chapitre des recours juridiques contre les ordonnances, que FO a aussi fait savoir, il y a plusieurs semaines déjà, qu'elle travaillait à la formulation de plusieurs recours devant le Conseil d'Etat. 

Philippe Martinez en "résistance"

Sans doute soucieux de reprendre la main après les dernières journées de mobilisation contre les ordonnances que la CGT a organisées et qui n'ont pas rencontré un franc succès, Philippe Martinez a, pour sa part, appelé à organiser la "résistance" dans les entreprises. Cité par les Echos, le secrétaire général de la CGT l'a assuré : "Nous allons organiser la résistance contre l'application des ordonnances dans les entreprises", assurant que "rien n 'est impossible si le rapport de force est là". 

Si le propos se veut on ne peut plus offensif, il ne saurait toutefois tout à fait masquer le fait que M. Martinez doute lui-même de sa stratégie tout en contestation d'opposition à la réforme gouvernementale. A la question de savoir s'il pensait à l'après-mobilisation du 16 novembre, il a en effet préféré temporiser et se ménager une porte de sortie, se contentant de répondre : "pour la suite, nous verrons". 

Ayant bien des difficultés à mobiliser, seul, les salariés, et ne pouvant pas compter sur un Jean-Claude Mailly qui ne défile dans les rues qu'à reculons, Philippe Martinez tenterait-il de laisser sa chance à une éventuelle riposte intersyndicale qui suppose d'autres modes d'action que les appels interprofessionnels et nationaux à la grève et à la manifestation ? Une chose est sûre, le patron de la CGT semble penser à renouer le dialogue avec la CFDT. "On a des désaccords de fond avec la CFDT mais il y a des sujets sur lesquels on pourrait travailler ensemble" a-t-il affirmé. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires