En direct
Best of
Best of du 6 au 12 avril 2019
En direct
© BORIS HORVAT / AFP
Journée d'action
Ordonnances Travail : les syndicats mobilisent au Conseil d’Etat et tentent d’attiser la résistance dans les entreprises
Publié le 15 novembre 2017
Bien qu'une nouvelle journée d'action contre les ordonnances Travail soit prévue jeudi 16 novembre, les dirigeants des principales organisations salariales multiplient les fronts afin d'obtenir gain de cause. Tandis que la CFDT a, à son tour, déposé un recours au Conseil d'Etat contre la réforme gouvernementale, la CGT appelle à la "résistance" dans les entreprises.
Journaliste
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Mickaël Ciccotelli
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Journaliste
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bien qu'une nouvelle journée d'action contre les ordonnances Travail soit prévue jeudi 16 novembre, les dirigeants des principales organisations salariales multiplient les fronts afin d'obtenir gain de cause. Tandis que la CFDT a, à son tour, déposé un recours au Conseil d'Etat contre la réforme gouvernementale, la CGT appelle à la "résistance" dans les entreprises.

Au Conseil d'Etat, la CFDT suit la CGT

Une fois n'est pas coutume, Laurent Berger, le secrétaire général de la CFDT, a fait le choix d'un mode d'action déjà emprunté par la CGT de Philippe Martinez. Après que cette dernière a contesté devant le Conseil d'Etat à la fois la conformité des ordonnances à la loi d'habilitation qui avait permis au gouvernement de les prendre, le plafonnement des indemnités prud'homales et le référendum d'entreprise, la CFDT a en effet fait le choix, elle aussi, de déposer un recours devant le Conseil d'Etat.

Plus précisément, la première centrale syndicale française n'accepte pas la possibilité désormais offerte aux dirigeants des TPE de moins de 20 salariés de négocier des accords directement avec le salarié de leur choix. Sur Twitter, Valérie Descacq, la numéro deux de l'organisation, a rappelé que, depuis le départ, la CFDT "conteste" le principe de "décision unilatérale" de l'employeur inclus dans les ordonnances, permettant de "déroger au code du travail sans négociation avec représentants du personnel". Traditionnellement conciliante à l'égard des gouvernements, la CFDT affiche donc clairement sa défiance vis-à-vis de l'exécutif au sujet des ordonnances. Une attitude qui n'augure rien de bon à ce stade du mandat présidentiel. 

Notons enfin, toujours au chapitre des recours juridiques contre les ordonnances, que FO a aussi fait savoir, il y a plusieurs semaines déjà, qu'elle travaillait à la formulation de plusieurs recours devant le Conseil d'Etat. 

Philippe Martinez en "résistance"

Sans doute soucieux de reprendre la main après les dernières journées de mobilisation contre les ordonnances que la CGT a organisées et qui n'ont pas rencontré un franc succès, Philippe Martinez a, pour sa part, appelé à organiser la "résistance" dans les entreprises. Cité par les Echos, le secrétaire général de la CGT l'a assuré : "Nous allons organiser la résistance contre l'application des ordonnances dans les entreprises", assurant que "rien n 'est impossible si le rapport de force est là". 

Si le propos se veut on ne peut plus offensif, il ne saurait toutefois tout à fait masquer le fait que M. Martinez doute lui-même de sa stratégie tout en contestation d'opposition à la réforme gouvernementale. A la question de savoir s'il pensait à l'après-mobilisation du 16 novembre, il a en effet préféré temporiser et se ménager une porte de sortie, se contentant de répondre : "pour la suite, nous verrons". 

Ayant bien des difficultés à mobiliser, seul, les salariés, et ne pouvant pas compter sur un Jean-Claude Mailly qui ne défile dans les rues qu'à reculons, Philippe Martinez tenterait-il de laisser sa chance à une éventuelle riposte intersyndicale qui suppose d'autres modes d'action que les appels interprofessionnels et nationaux à la grève et à la manifestation ? Une chose est sûre, le patron de la CGT semble penser à renouer le dialogue avec la CFDT. "On a des désaccords de fond avec la CFDT mais il y a des sujets sur lesquels on pourrait travailler ensemble" a-t-il affirmé. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
02.
Les puissants relais de l'Algérie en France ; Ces amis de Ghosn que tout le monde craignait chez Renault; L'avertissement de Philippe à Castaner; Technip: et un mégagâchis industriel de plus; Notre-Dame partout dans les hebdos, le catholicisme plus rare
03.
Notre Dame brûla et obligea la France à se souvenir qu'elle fut catholique…
04.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
05.
Les annonces (supposées) d’Emmanuel Macron peuvent-elles produire l’effet waouh recherché sur le pouvoir d’achat des Français
06.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
07.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Ce que pèse vraiment le vote musulman dans la balance démocratique française
03.
L’insoutenable légèreté de la majorité LREM ?
04.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
05.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
06.
Cardinal Robert Sarah : “Ceux qui veulent m’opposer au Pape perdent leur temps et leurs propos ne sont que le paravent qui masque leur propre opposition au Saint-Père”
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
05.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
06.
Cardinal Robert Sarah : “Ceux qui veulent m’opposer au Pape perdent leur temps et leurs propos ne sont que le paravent qui masque leur propre opposition au Saint-Père”
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires