En direct
Best of
Best of du 11 au 17 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

02.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

03.

Europe post Brexit : et Angela Merkel mit (sans le vouloir) le doigt sur le vrai point de faiblesse de l’Union

04.

Grève contre la réforme des retraites : de la guerre de mouvement à la guerre de tranchées

05.

Ces recrutements hasardeux que génère la pénurie de profs en France

06.

Valeurs Actuelles démolit Greta Thunberg, le Point la CGT; Le permis de conduire: truc de vieux; Les secrets de Netflix pour nous rendre addicts; François Baroin & Eric Besson gagnent très bien leur vie, Arnaud Lagardere ses finances virent au rouge vif

07.

Et Macron lança : "Vous patachonnez dans la tête"! Souhaitez-vous savoir ce que ça veut dire ?

01.

Retraite, clap de fin : le compromis va creuser un gouffre financier et précipiter les salariés du privé dans la capitalisation

02.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

03.

Malgré les difficultés, la génération Y sera la plus riche de tous les temps

04.

Arretmaladie.fr permet d’obtenir un arrêt maladie en 3 minutes sur internet mais déclenche la colère de la sécurité sociale. Sauf que...

05.

Grève sans fin : si les Gilets jaunes ont ébranlé la République, le conflit autour des retraites ébranle la majorité

06.

Epidémie de gastro-entérites : tout ce qu’il faut savoir pour éviter d’attraper le norovirus

01.

Boeing ukrainien : c’est peut être un déséquilibré radicalisé qui a tiré le missile ?

02.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

03.

"Les Aristochats véhiculent les valeurs de la bourgeoisie riche". On a entendu ça sur France Culture !

04.

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

05.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

06.

Retraite, clap de fin : le compromis va creuser un gouffre financier et précipiter les salariés du privé dans la capitalisation

ça vient d'être publié
light > Culture
Slim shady
Eminen surprend tout le monde et sort un nouvel album
il y a 15 heures 19 min
pépites > Culture
Evènement chez Michelin
Le guide rétrograde le restaurant de Paul Bocuse
il y a 16 heures 15 min
décryptage > Social
Retraites

Grève contre la réforme des retraites : de la guerre de mouvement à la guerre de tranchées

il y a 17 heures 47 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

« La révolution des plantes » : un livre scientifique à la portée de l’homme de la rue

il y a 19 heures 45 min
décryptage > Justice
Euthanasie

Euthanasie : 3 médecins jugés en Belgique dans un procès sans précédent

il y a 20 heures 11 min
décryptage > International
Gorbatchev à la sauce iranienne ?

Glasnost, le retour ? Le président iranien demande de la transparence

il y a 21 heures 20 min
décryptage > International
Copycat

Contagion : Les démocrates trumpisent leur communication

il y a 21 heures 58 min
décryptage > Santé
Drames sanitaires

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

il y a 22 heures 59 min
pépites > Politique
Alliances
Municipales à Paris : Pierre-Yves Bournazel retire sa candidature et soutient Benjamin Griveaux
il y a 1 jour 14 heures
light > Justice
Placé sous contrôle judiciaire
Le réalisateur Christophe Ruggia a été mis en examen pour "agressions sexuelles sur mineur de 15 ans" dans le cadre de l'affaire Adèle Haenel
il y a 1 jour 15 heures
L'assassin assassiné
En Inde, un homme arrêté pour le meurtre de son tueur à gages
il y a 15 heures 36 min
pépites > Social
Musée du Louvre
Une grève sauvage provoque la fermeture des portes
il y a 16 heures 21 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand l’octogone redéfinit le classicisme et quand l’étrier d’acier fait danser les chiffres : c’est l’actualité des montres en mode pluviôse
il y a 19 heures 13 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : « Un contrat » : Polar psychanalytique entre deux hommes de parole... et de silence

il y a 19 heures 53 min
pépite vidéo > Politique
Invités imprévus
Marlène Schiappa interrompue lors d'une réunion publique
il y a 20 heures 32 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
Libye : les occidentaux cumulent naïveté et erreurs géopolitiques en série
il y a 21 heures 24 min
décryptage > Education
Pénurie des profs

Ces recrutements hasardeux que génère la pénurie de profs en France

il y a 22 heures 18 min
décryptage > Europe
Il n’y a pas que l’union qui fait la force

Europe post Brexit : et Angela Merkel mit (sans le vouloir) le doigt sur le vrai point de faiblesse de l’Union

il y a 23 heures 32 min
pépites > Environnement
Risques climatiques et économiques
Davos 2020 : les décideurs mondiaux placent l'inaction climatique au sommet des dangers pour l'humanité
il y a 1 jour 15 heures
pépite vidéo > Politique
Soirées électorales pimentées
Elections municipales : une circulaire de Christophe Castaner pourrait avantager le score national de LREM
il y a 1 jour 16 heures
© John MACDOUGALL / AFP
© John MACDOUGALL / AFP
Atlantico Business

A J-5, Angela Merkel donnée gagnante, mais l’avenir de l’Europe va dépendre de la coalition gouvernementale. 3 scénarios possibles

Publié le 20 septembre 2017
Aucune surprise attendue sur l’issue des élections allemandes pour Angela Merkel. Elle sera réélue. Mais elle sera obligée de former une coalition pour gouverner et là, c’est encore la grande incertitude.
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Aucune surprise attendue sur l’issue des élections allemandes pour Angela Merkel. Elle sera réélue. Mais elle sera obligée de former une coalition pour gouverner et là, c’est encore la grande incertitude.

Les élections allemandes qui auront lieu dimanche ne laissent aucun doute sur le nom du prochain chef de gouvernement. Angela Merkel sera réélue sans l’ombre d’un doute. Elle a déjà plus de 10 points d’avance dans les sondages. Mais si Angela Merkel est assurée de retrouver son fauteuil, personne n’est capable de dire avec quelle coalition gouvernementale elle pourra gouverner. 

A 5 jours des élections allemandes, les enquêtes d’opinion donnent un état des lieux assez précis.

  • La CDU, le parti chrétien démocrate d’Angela Merkel, obtiendrait 38% des intentions de vote ;
  • Le SPD, le parti social-démocrate que dirige Martin Schulz, est tombé à 20% des intentions de vote, alors qu‘il était favori l’année dernière en profitant du trou d’air subi par la chancelière qui s’était pris les pieds dans la gestion du dossier des migrants ;
  • Le parti AFD, très anti-européen, arriverait en 3e position avec 11% ; 
  • Le parti libéral FDP drainerait 10% ;
  • Les verts auraient 7% des intentions de vote.

 

Si personne ne pense qu’Angela Merkel puisse rater la chancellerie, beaucoup prévoient qu‘elle n’aura pas de majorité absolue pour gouverner. La question de former une coalition gouvernementale va donc se poser comme souvent en Allemagne. Et en Allemagne, la coalition se forme sur la base d’un programme de gouvernement. On va donc assister à une série de négociations entre les différents partis éligibles à la coalition et au bout de cette négociation, on aura un gouvernement, avec un programme précis et une majorité pour le voter. Pour les marchés, pour la politique européenne et pour les partenaires européens, ce qui est important, c’est moins la reconduction d’Angela Merkel que la politique qui résultera de la coalition.

Le rapport des forces offre trois possibilités de coalition. Trois scénarios possibles.

1er scénario possible : la reconduction de la coalition CDU/SPD. L’alliance entre le parti d’Angela Merkel et le parti de Martin Schulz. Si c’est le cas, le parti de gauche va exiger une inflexion très nette de la politique économique de l’Allemagne par une redistribution plus forte des revenus intérieurs, plus de consommation interne, plus d’investissement. Donc moins de pressions sur le commerce extérieur, moins d’exigences. Moins de rigueur. C’est le credo de Martin Schulz qui a toujours expliqué que si l’Europe de la zone euro était bancale, c’est parce que l’Allemagne ne participait pas assez à la solidarité européenne. 

Une coalition CDU/SPD permettrait à Angela Merkel d’avoir une majorité absolue, mais l’obligerait à mettre un peu de « social, de consommation intérieure et de solidarité » dans son logiciel. Ce qui lui permettrait de mettre en œuvre plus d’intégration au niveau de la zone euro, de défendre l’idée d’un ministre des finances en Europe, de démarrer un chantier d’harmonisation fiscale entre la France et l’Allemagne. Bref, Angela Merkel pourrait s’entendre avec Emmanuel Macron sur une réforme de l’Europe, sans toutefois aller jusqu'à accepter une mutualisation des dettes. 

Le seul problème dans cette coalition est que le parti socialiste n’est pas favorable à reconduire un bail qui ne lui est d’aucun bénéfice au niveau électoral. Pour préserver leurs bastions locaux, les socialistes allemands sont très tentés de passer dans l’opposition. 

2e scénario possible : une coalition avec le parti libéral FDP, ce qui donnerait un programme de gouvernement beaucoup moins européen, beaucoup plus replié sur l'Allemagne et par conséquent plus difficile à vivre pour les partenaires. Avec le parti libéral, Angela Merkel aurait du mal à faire évoluer le fonctionnement de l’Europe vers plus de solidarité et d’intégration. C’est une Europe et un gouvernement qui plairaient aux eurosceptiques allemands et aux britanniques qui sont embourbés dans leur Brexit. D’autant qu’elle serait obligée dans ce cas d ‘accepter aussi la présence du petit parti franchement anti européen, le AFP. 

La probabilité de voir cette coalition est faible.

3e scénario : une alliance avec les verts. Alors, une coalition avec les verts serait intéressante parce qu’ils ont le projet le plus européen, le plus social, le plus favorable à une réforme de la zone euro. Un budget, une fiscalité, une unification, des projets d’investissement et sociaux... Bref du super Macron.

Le problème est que la coalition CDU /les Verts ne sera pas suffisante pour obtenir une majorité de gouvernement. Angela Merkel serait obligée de tendre la main aux libéraux FDP, qui eux, sont plus réservés sur l’Europe . Par conséquent, la cohabitation avec les verts au sein d’un même gouvernement risque d’être compliquée. 

Ce troisième scénario est donc peu probable. La chancelière aura peu de choix finalement. 

Sauf que, si elle ne réussissait pas à faire un nouveau compromis avec Martin Schulz, celui ci reprendrait  son indépendance, la chancelière sera bien obligée d‘imaginer une autre solution. Les milieux d’affaires allemands n’ont guère d’inquiétude. Elle trouvera la solution. Elle a toujours trouvé une solution. N’est-elle pas arrivée en 2005, il y a 12 ans ? C’est sans doute la dirigeante occidentale qui a la plus longue longévité, bien décidée à entamer et terminer son 4e mandat. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

02.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

03.

Europe post Brexit : et Angela Merkel mit (sans le vouloir) le doigt sur le vrai point de faiblesse de l’Union

04.

Grève contre la réforme des retraites : de la guerre de mouvement à la guerre de tranchées

05.

Ces recrutements hasardeux que génère la pénurie de profs en France

06.

Valeurs Actuelles démolit Greta Thunberg, le Point la CGT; Le permis de conduire: truc de vieux; Les secrets de Netflix pour nous rendre addicts; François Baroin & Eric Besson gagnent très bien leur vie, Arnaud Lagardere ses finances virent au rouge vif

07.

Et Macron lança : "Vous patachonnez dans la tête"! Souhaitez-vous savoir ce que ça veut dire ?

01.

Retraite, clap de fin : le compromis va creuser un gouffre financier et précipiter les salariés du privé dans la capitalisation

02.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

03.

Malgré les difficultés, la génération Y sera la plus riche de tous les temps

04.

Arretmaladie.fr permet d’obtenir un arrêt maladie en 3 minutes sur internet mais déclenche la colère de la sécurité sociale. Sauf que...

05.

Grève sans fin : si les Gilets jaunes ont ébranlé la République, le conflit autour des retraites ébranle la majorité

06.

Epidémie de gastro-entérites : tout ce qu’il faut savoir pour éviter d’attraper le norovirus

01.

Boeing ukrainien : c’est peut être un déséquilibré radicalisé qui a tiré le missile ?

02.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

03.

"Les Aristochats véhiculent les valeurs de la bourgeoisie riche". On a entendu ça sur France Culture !

04.

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

05.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

06.

Retraite, clap de fin : le compromis va creuser un gouffre financier et précipiter les salariés du privé dans la capitalisation

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 20/09/2017 - 22:39
Avec les verts-caca-d'oie, communistes camouflés?
Vous n'y pensez-pas Sylvestre!... Je crois, au contraire, que Merkel a de moins en moins confiance dans les canards boiteux européens du type du socialiste masqué...elle préférera donc gouverner avec le FDP et l'AFD, au sein d'une coalition moderne telle que celle qui se préfigure en France (entre Droite dure, DLF et Front National). Car Merkel a la mainmise sur l'UE et cette coalition lui permettra de se consacrer plus sérieusement à ses affaires intérieures allemandes. Gageons que ses futurs alliés lui intimeront l'ordre de cesser l'invasion de l'Allemagne par les migrants. L'Europe respirera enfin...un peu!