En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

03.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de de la tête de Renault en quelques heures

04.

Pour Dominique Strauss-Kahn, le brexit pourrait être une chance pour l'Europe

05.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

06.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

07.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

"Il n'est pas très républicain de considérer que le FN est anti-républicain"

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Savez-vous qu'Éric Zemmour, Élisabeth Lévy, Natacha Polony et Jean-Pierre Chevènement sont antisémites ? Sans doute pas, mais Jacques Attali, lui, le sait !

03.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

04.

Taux d’intérêt négatifs : les banques hésitent à faire payer l’épargne courante mais pas pour longtemps...

05.

Arabie saoudite : ces rumeurs sur une possible destitution de MBS

06.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

01.

Cette dénonciation frénétique de l’islamophobie qui masque si souvent un islamo-mépris qui s’ignore

02.

Savez-vous qu'Éric Zemmour, Élisabeth Lévy, Natacha Polony et Jean-Pierre Chevènement sont antisémites ? Sans doute pas, mais Jacques Attali, lui, le sait !

03.

"Pas en mon nom" : ces raisons pour lesquelles les musulmans français sont plus timides que d’autres dans leur condamnation du terrorisme islamiste

04.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

05.

Débat sur l’immigration : le gouffre d’une société moralement désarmée

06.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

ça vient d'être publié
pépites > Europe
A contre courant
Pour Dominique Strauss-Kahn, le brexit pourrait être une chance pour l'Europe
il y a 10 heures 2 min
pépites > Education
Urgence
Violence scolaire : "entre 20 et 30 incidents graves" chaque jour, selon Jean-Michel Blanquer
il y a 10 heures 33 min
pépites > International
Danger
Syrie : 800 proches de djihadistes se seraient échappés d'un camp
il y a 11 heures 26 min
pépite vidéo > International
Catastrophe
Japon : images de désolation après le passage du typhon Hagibis
il y a 12 heures 11 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 12 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 12 heures 51 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

« Les sanglots longs », ou l’art et la manière de passer l’automne en compagnie des meilleurs esprits de ce temps

il y a 16 heures 25 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Connecter les habitats naturels : un véritable espoir pour sauver la biodiversité
il y a 16 heures 46 min
décryptage > Société
Monde malade

De Mickaël Harpon, au pilote de Germanwings, en passant par les tueurs de masse : la crise du sens qui ébranle le monde occidental

il y a 17 heures 17 min
décryptage > Media
Tribune

Lynchage sur les réseaux, retour sur l'affaire de la Ligue du LOL

il y a 18 heures 12 min
décryptage > France
Coûteux principe de précaution

Lubrizol : qui va payer l’addition pour les exploitations agricoles touchées ?

il y a 18 heures 15 min
light > People
Carnet rose
Nabilla a accouché d’un petit garçon
il y a 10 heures 15 min
pépites > Environnement
Pas désintéressés
A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine
il y a 10 heures 44 min
pépite vidéo > Politique
Islam
L'élu RN Julien Odoul crée la polémique en demander à une femme d'ôter son voile au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté
il y a 11 heures 53 min
pépite vidéo > Histoire
Historique
Israël : découverte d'une grande cité vieille de 5.000 ans
il y a 12 heures 23 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
On ne migrera pas vers d'autres planètes selon Michel Mayor, prix Nobel de physique 2019 ; Sur Mars, Curiosity découvre les traces des dernières étendues d’eau ; Saturne a plus de lunes que Jupiter : découverte de 20 nouveaux satellites naturels
il y a 13 heures 19 min
décryptage > Santé
Perte de chance

Mais pourquoi les cancers secondaires du sein sont-il si souvent détectés trop tard ?

il y a 16 heures 35 min
décryptage > Environnement
Mutins de Panurge

Cette épidémie de pensée magique qui se répand chez les activistes de l’environnement

il y a 17 heures 6 min
décryptage > Sport
Surhumain

Un marathon en moins de deux heures : jusqu’où pourra-t-on repousser le corps humain en matière d’exploits sportifs ?

il y a 18 heures 12 min
décryptage > Economie
Sans vision

Budget 2020, une occasion ratée

il y a 18 heures 12 min
décryptage > Justice
Bonnes feuilles

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de de la tête de Renault en quelques heures

il y a 18 heures 15 min
© Reuters
© Reuters
Le diable et les détails

Macron ouvre le chantier fiscal. Revue de détails des faits et des chiffres pour "dynamiser l’investissement et l’emploi"

Publié le 15 septembre 2017
C'est Bruno Le Maire qui est chargé d'y voir clair. Pas évident
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
C'est Bruno Le Maire qui est chargé d'y voir clair. Pas évident

Objectif affiché de la réforme : changer la stratégie d’épargne pour des millions de français : de petits épargnants de la pierre, en faire des business angels de l’économie, investisseurs dans les start-up et multi-détenteurs d’actions. À la manœuvre, Bruno Le Maire. Il y a du boulot.

De la CSG, à l isf, en passant par l’immobilier et la flat taxe a 30% , la reforme fiscale embrasse large . Le mois de septembre va être décisif. La première loi de finances du quinquennat Macron sera votée à la fin du mois, mettant en œuvre certaines des promesses de campagne. Le président ayant défini les grandes lignes, il a aussi confié le chantier à Bruno Le Maire qui doit faire la pédagogie et le service commercial, avant le vote du 27 septembre.

Ce qui est voulu est clairement annoncé, assumé, c’est la « libération et la réorientation de l’épargne vers l’économie productive générée par la réforme fiscale », selon les mots du ministre de l’Economie. Reste à définir ce qu’englobe l’économie productive. Si l’entreprise, ses actions, ses obligations, rentrent bien dans le giron du productif, l’immobilier semble laissé en dehors du périmètre. Par ailleurs toute réforme fiscale réveille quantité de lobbies qui se mettent en travers du chemin. 

La stratégie de Macron, pour cette loi de finances, s’articule donc autour de trois fortes idées.

1er point : le travail est moins taxé. Le ministre le dit, « tous les travailleurs verront leur situation s’améliorer» « la philosophie, c’est bien de récompenser le travail ».

Pour ce faire, cela passe par une baisse de cotisations salariales, qu’il faudra financer par une hausse de la CSG . Donc les revenus du travail seront avantages. Cette réforme, c’est aussi la hausse d’un impôt puissant et hyper discret, (la csg) et en plus social car il finance une partie de notre protection. Assiette large, la CSG  touche tout le monde, les actifs comme les retraités, les revenus du travail et du capital. Près de 100 milliards dans les poches de l’Etat, 25 de plus que l’impôt sur le revenu. C’était une invention rocardienne et les gouvernements l’ont gardée car la CSG s’avère efficace.

L’augmenter, c’est donc malin parce que c’est indolore, l'impôt est prélevé à la source. Puis, si on dit que ça ne change pas le salaire net d’un actif, mais que cela baisse le salaire brut, c’est encore plus malin puisque c’est assimilé pour les entreprises à une baisse du coût du travail. Lionel Jospin l'avait d'ailleurs déjà fait en 1997.  Mais pas tout à fait exact, pour l'année fiscale 2018 : il y aura bien baisse des cotisations chômage et maladie, qui font partie des cotisations salariales inclues dans le brut, mais la baisse est programmée en étapes sur 2018, alors que la hausse de la CSG interviendra dès le 1er janvier.

Au final, la CSG augmente de 1.7 points sur ses différents taux, portion déductible du revenu imposable. Elle sera donc de 9.2% sur les revenus du travail, 8.3% pour les pensions de retraites (sauf les petites retraites qui bénéficient d’une CSG à taux réduit qui n’augmentera pas), 7.9% pour les indemnités et 9.8% pour les revenus du capital. Restent inchangés les autres prélèvements sociaux, dont la CRDS à 0.5%

2ème point : l’immobilier particulièrement ciblé. Le placement préféré des Français, la pierre, le concret, n’est pas le placement préféré du gouvernement. Il est laissé de côté par les mesures envisagées. Les revenus fonciers resteront taxés au barème de l’impôt sur revenu et subiront de plein fouet l’augmentation de la CSG. Pas de plafonnement donc.

Autre chose, l’exception française qu’est l’impôt sur la fortune demeurera uniquement centré sur l’immobilier. Mêmes tranches, même taux que l’ISF, seuls les actifs immobiliers rentrent maintenant dans le calcul de l’IFI, pour Impôts sur les Fortunes Immobilières.

Quant à l’épargne destinée à favoriser l’achat immobilier, via le PEL, elle se retrouve taxée, pour les nouveaux contrats en 2018 dès la 1re année, au taux unique de 30%, contre une exonération des 12 premières années pour le PEL post-Macron.

3ème point : la flat tax est née, sous le nom de PFU, prélèvement forfaitaire unique, au taux unique de 30%. C’est Bruno Le Maire qui a annoncé le chiffre hier. Bonne surprise car il n'est pas supérieur à 30%. La flat tax, c’est ce taux unique qui comprend l’impôt sur le revenu et les prélèvements sociaux. Il avantage ceux qui étaient au-dessus, les contribuables les plus aisés, qui pouvaient être alors taxés jusqu’à 60%, tandis que ceux qui sont en dessous pourront garder l’imposition au barème si elle est plus avantageuse. Malgré la fronde des assureurs, la fiscalité de l’assurance-vie est changée au-delà des 150 000 euros d’encours par personne, maintenant imposée au PFU.

Tout ceci est vu comme une simplification de la taxation des revenus du capital : intérêts, dividendes et plus-values de cessions mobilières. L’avantage, c’est la visibilité et le message envoyé. Et le lissage avec les autres pays européens, l’Italie, l’Allemagne sont déjà à 30%.

Alors le projet a plein de détails qui ne plairont pas, pleins d’ épines qui vont égratigner certains.

Là encore, Bruno Le Maire justifie vouloir « une transformation culturelle » d’investissement dans les entreprises, notamment les plus grandes pour contrer le fait que les grands groupes soient en partie détenus par des fonds étrangers.

On se retrouve donc avec une vision dichotomique : mieux vaut être actif que retraité. Privilégier les actions sur l'immobilier. L’investissement productif plutôt que le non-productif. Faire bouger les français pour leur faire prendre des risques, miser sur les titres, l’entreprise, l’entreprenariat. La justification évoquée par Bercy: « Dans un contexte de transition technologique profonde, le besoin en capital est encore plus important qu’hier ». Il s'agit donc de changer les mentalités pour accompagner la mutation digitale, soit. 

Mais dans ce défi-là, il reste une épreuve de taille : celle de la taxation des géants du Net, des GAFA. les Google , appel , Facebook et autre amazon.  Macron voudrait proposer de les imposer sur le chiffre d'affaires réalisé dans chaque pays.

Bruno Le Maire va mener la bataille, cette fois-ci non pas face aux français mais au ministre allemand de Schauble, pas convaincu de la mesure. Une autre paire de manches…Mais Bruno Lemaire le connaît bien. Les deux hommes s’apprécient. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

03.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de de la tête de Renault en quelques heures

04.

Pour Dominique Strauss-Kahn, le brexit pourrait être une chance pour l'Europe

05.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

06.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

07.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

"Il n'est pas très républicain de considérer que le FN est anti-républicain"

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Savez-vous qu'Éric Zemmour, Élisabeth Lévy, Natacha Polony et Jean-Pierre Chevènement sont antisémites ? Sans doute pas, mais Jacques Attali, lui, le sait !

03.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

04.

Taux d’intérêt négatifs : les banques hésitent à faire payer l’épargne courante mais pas pour longtemps...

05.

Arabie saoudite : ces rumeurs sur une possible destitution de MBS

06.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

01.

Cette dénonciation frénétique de l’islamophobie qui masque si souvent un islamo-mépris qui s’ignore

02.

Savez-vous qu'Éric Zemmour, Élisabeth Lévy, Natacha Polony et Jean-Pierre Chevènement sont antisémites ? Sans doute pas, mais Jacques Attali, lui, le sait !

03.

"Pas en mon nom" : ces raisons pour lesquelles les musulmans français sont plus timides que d’autres dans leur condamnation du terrorisme islamiste

04.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

05.

Débat sur l’immigration : le gouffre d’une société moralement désarmée

06.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
gilbert perrin
- 22/09/2017 - 07:45
rappel de mon poste du 17 .....
LEMAIRE n'a pas compris ??????
gilbert perrin
- 17/09/2017 - 08:09
abus de langage réponse ....
NON, un investissement productif n'est pas celui qui a des clients "prêts à l'utiliser gratuitement" ??? différence de point de vue ? celui ci s'ajoute à mon raisonnement du post précédent ???? un investissement doit toujours avoir un "retour sur investissement" ou alors vous vendez à perte et c'est interdit ... REFLECHISSEZ et raisonnez mon post premier gilbert perrin
ajm
- 17/09/2017 - 00:05
Abus de langage.
L'idée de considérer un investissement immobilier comme non productif est une absurdité econonomique. L'immobilier est partout : immobilier résidentiel, immobilier commercial, hôtelier, bureau, immobilier industriel etc..Les niveaux de risque aussi varient énormément, qui vont de l'investissement en."equity" dans un.programme immobilier très "leverage" de type centre commercial dans une nouvelle banlieue à l'achat d'un appartement sans défaut dans un quartier très chic d'une grande capitale comme Londres ou Paris.
Inversement, acheter une action d'entreprise n'est pas nécessairement directement productif. Acheter une action à un autre investisseur n'apporte aucun fonds nouveau à l'entreprise dont on achète une part de propriété. L'investissement en bourse est directement productif uniquement quand l'investisseur achète une action émise par l'entreprise dans le cadre d'une augmentation de capital destinée à financer un investissement.
En fait , l'investissement productif est celui qui ajoute une valeur â un bien ou service existant ou en crée de nouveaux dont la valeur marchande est validée par l'existence de clients solvables prêts à payer pour les acquerir ou les utiliser.