En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

02.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

03.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

04.

Mort de Kirk Douglas : son fils Michael Douglas sera privé d’héritage… pour la bonne cause

05.

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

06.

Nous vivons un des hivers les moins froids jamais enregistrés et la cause nous vient droit du... Pôle Nord

07.

Yassine Belattar trouve que Jean Messiha a "une tête de chameau". Et SOS racisme applaudit !

01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

06.

La réaction de la femme de Griveaux

ça vient d'être publié
décryptage > Media
WikiLeaks

Julian Assange : l’héritage malgré les défauts

il y a 1 heure 8 min
décryptage > Politique
Laïcité à géométrie variable

Le parti communiste de Montpellier pris en flagrant délit de sexisme orientaliste ?

il y a 1 heure 59 min
décryptage > Politique
Elections municipales

Priorités… ou pas : ce que la bataille sur la propreté et la sécurité à Paris révèle de la nature profonde des candidats

il y a 3 heures 42 min
décryptage > Société
Triste réalité

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

il y a 4 heures 25 min
décryptage > France
Génération Ouin Ouin ?

Fracture sociale française : toutes les fragilités ne se valent pas

il y a 5 heures 41 sec
light > Culture
Généreux donateurs
Mort de Kirk Douglas : son fils Michael Douglas sera privé d’héritage… pour la bonne cause
il y a 15 heures 46 min
light > Culture
"Lucky 7"
Justin Bieber a détrôné le record d'Elvis Presley sur le marché musical américain avec son septième album numéro un des charts
il y a 19 heures 37 sec
pépites > Santé
Multiplication de cas
Selon l'OMS, le monde doit se préparer à une "éventuelle pandémie"
il y a 20 heures 13 min
pépites > Europe
Enquête en cours
Allemagne : une voiture fonce sur la foule lors d'un carnaval de la ville de Volkmarsen
il y a 21 heures 35 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le chemin de la Garenne" de Michel Onfray : pèlerinage lucide et sombre sur le chemin de l’enfance

il y a 22 heures 53 min
décryptage > Europe
Le point de vue de Dov Zerah

L'Europe post-Brexit

il y a 1 heure 38 min
décryptage > Société
Mais quel scandale…

Savez-vous ce qu'est "l'appropriation culturelle"? La poursuite de la colonisation par des moyens sournois et apparemment inoffensifs !

il y a 3 heures 10 min
décryptage > Environnement
Oscillation Arctique

Nous vivons un des hivers les moins froids jamais enregistrés et la cause nous vient droit du... Pôle Nord

il y a 3 heures 56 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Coronavirus : un risque de pandémie provoque une panique boursière, menace l’économie mondiale de blocage et fragilise le régime chinois

il y a 4 heures 46 min
décryptage > Santé
Inquiétudes

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

il y a 5 heures 14 min
light > France
Liberté religieuse
Asia Bibi va être reçue par Emmanuel Macron vendredi 28 février dans le cadre de sa demande d'asile
il y a 16 heures 41 min
light > Justice
Conséquences judiciaires de la vague #MeToo
Harvey Weinstein a été reconnu coupable à New York d'agression sexuelle et de viol
il y a 19 heures 41 min
light > Media
Disparition d'une grande figure des médias
Mort d'Hervé Bourges à l'âge de 86 ans
il y a 20 heures 48 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Mégère apprivoisée" de William Shakespeare : féministe ou pas, telle est la question !

il y a 22 heures 44 min
pépites > Justice
Renvoi
Grève des avocats : le procès de François Fillon et de son épouse Penelope est renvoyé au mercredi 26 février
il y a 23 heures 11 min
info atlantico
© LOIC VENANCE / AFP
© LOIC VENANCE / AFP
Pas emballés

Loi Travail : 58% des Français interrogés après l’annonce des éléments contenus dans les ordonnances s’y déclarent opposés

Publié le 01 septembre 2017
Un sondage exclusif Harris interactive pour Atlantico et RMC qui révèle également que 54% des Français considèrent qu’elle détériorera les conditions de travail des salariés et 69% qu’elle ne permettra pas "de réduire le chômage".
Jean-Daniel Lévy est directeur du département politique & opinion d'Harris Interactive.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Daniel Lévy
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Daniel Lévy est directeur du département politique & opinion d'Harris Interactive.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un sondage exclusif Harris interactive pour Atlantico et RMC qui révèle également que 54% des Français considèrent qu’elle détériorera les conditions de travail des salariés et 69% qu’elle ne permettra pas "de réduire le chômage".

Atlantico : Quels enseignements peut-on tirer de ce sondage ? 

Jean-Daniel Levy : On peut  tirer plusieurs enseignements de ce sondag. D'abord on est face à des Français qui sont globalement défavorables à la loi Travail et dont les interrogations vont se porter sur deux points essentiels. D'abord le doute quant à la capacité à recréer de l'emploi dans la société et des doutes quant aux conséquences de cette réforme pour les salariés qui peuvent être négatives dans le cadre de leur activité professionnelle.

Ensuite il n'y a pas une mesure qui aujourd'hui apparaît comme étant absolument rejetée par les Français. Il y a des Français défavorables face au plafonnement des indemnités prudhommales mais pour le reste, tout ce qui apparait comme étant une forme de démocratie directe au sein des entreprises a un écho plutôt positif. On est face à des Français qui ne sont pas favorables à la loi Travail mais ne voient pas un point susceptible de créer une critique extrêmement forte, le tout dans un contexte de baisse de la cote de popularité d'Emmanuel Macron. Cette baisse de popularité ne se manifeste pas de manière mécanique dans cette réforme du code du Travail.

Pour preuve, il y a des ordonnances dans cette réforme qui sont accueillies de manière très favorable au sein de l'électorat du président mais également du côté de l'électorat plutôt à droite sur l'échiquier politique.

A la lumière de ce sondage concernant les manifestations prévues fin septembre, la CFDT et FO n'appellent pas à manifester contre cette loi. Il n'y a pas de dynamique spontanée d'opposition. Les acteurs sociaux auront du mal à faire entendre une forme de contestation absolue de cette réforme. Le fait qu'aujourd'hui il n'y ait pas de point d'accroche manifeste rend plus difficile l'organisation de manifestations de grande ampleur. Il va être intéressant de voir comment les débats vont évoluer car pour l'instant c'est une mesure à temps zéro. Est-ce que l'on va être sur un débat sur l'efficacité de l'action ou un débat sur les valeurs  de la loi et du rapport au travail. Si émerge l'idée que globalement les salariés vont vraiment y perdre on peut penser que la mobilisation va être relativement importante.

Enfin, dans un pays présenté comme étant irréformable, on ets face à des Français qui sont un peu moins critique que ce à quoi on aurait pu s'attendre et qui ont pu considérer qu'il n'y a pas de mesure qui les met en situation de tension. La situation reste pour autant délicate pour le président de la République. 

58% des Français interrogés par Harris Interactive après l’annonce des principaux éléments contenus dans les ordonnances relatives au travail s’y déclarent opposés. Cette opposition est, comme on pouvait s’y attendre, franche chez les électeurs de Jean-Luc Mélenchon et de Marine Le Pen mais suscite une légère adhésion à Droite (51% des électeurs de François Fillon) et nette chez ceux d’Emmanuel Macron (82%).

 

Il est frappant de constater que mis à part « l’encadrement des indemnités prud’homales en cas de licenciement abusif, qui seront limitées par un plancher et un plafond, alors qu'elles étaient jusqu'ici fixées uniquement par la décision d'un juge » (59% des Français opposés) aucune mesure ne suscite à elle seule un jugement défavorable. Ainsi 70% des Français se déclarent favorables au « fait que les TPE de moins de 20 salariés puissent proposer des référendums à leurs salariés », 66% à « l'augmentation des indemnités légales de licenciement (passant d'1/5 à 1/4 par année d'ancienneté) », 62% au « fait que les accords d’entreprise devront être approuvés par des organisations représentant 50% des voix, et non plus 30% comme aujourd’hui », 54% au « fait que les TPE de moins de 20 salariés pourront négocier sans passer par les organisations syndicales », 52% au « fait que les entreprises puissent soumettre, directement, aux salariés des accords en matière de temps de travail, de rémunération et de mobilité ». Sur ces différents points, électeurs d’Emmanuel Macron comme ceux de François Fillon sont favorables à chacune des mesures.

Invités à se projeter vers l’avenir et anticiper les conséquences, 71% des Français considèrent que cette loi réduira « le pouvoir des syndicats dans les entreprises »54% qu’elle « détériorera les conditions de travail des salariés », 57% qu’elle n’améliorera pas « la compétitivité des entreprises françaises », 64% qu’elle n’améliorera pas « la croissance économique de la France » et enfin 69% qu’elle ne permettra pas « de réduire le chômage en France ». Ici, comme dans le reste de l’enquête, les électeurs d’Emmanuel Macron adoptent un comportement assez optimiste quant aux effets (même sur l’emploi), et les électeurs de François Fillon adoptant en général un jugement mitigé mais moins critique que les autres électorats. On remarquera – probablement pour certains pour s’en affliger, de l’autre pour s’en réjouir – que l’anticipation d’un moindre poids des syndicats dans les entreprises constitue un jugement partagé.

On le voit donc, après l’annonce des différentes mesuresles Français ne semblent pas se focaliser sur l’une d’entre elle. Et ne pas considérer qu’une décision constituerait une forme de « chiffon rouge » susceptible de les appeler à être « vent debout » contre la nouvelle loi se profilant.

Reste que l’anticipation des effets ne les conduits pas à considérer que le chômage baissera du seul fait de cette loi. Ni que la compétitivité sera améliorée. En revanche, ils considèrent que les conditions de travail des salariés pourront potentiellement être dégradées.

Gageons que l’avenir de la réforme, et de son appréciation par les Français, sera intimement lié à la nature de la perception des enjeux : qu’il s’agisse de l’efficacité ou des valeurs. Sur l’efficacité, les Français ne sont pas persuadés de conséquences positives. Sur les valeurs, les tensions sont importantes.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

02.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

03.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

04.

Mort de Kirk Douglas : son fils Michael Douglas sera privé d’héritage… pour la bonne cause

05.

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

06.

Nous vivons un des hivers les moins froids jamais enregistrés et la cause nous vient droit du... Pôle Nord

07.

Yassine Belattar trouve que Jean Messiha a "une tête de chameau". Et SOS racisme applaudit !

01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

06.

La réaction de la femme de Griveaux

Commentaires (16)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Ganesha
- 02/09/2017 - 19:27
Aumône
Puisque vous prétendez être de ''bons chrétiens'', si un jour, vous vous faites livrer un repas par un ''esclave moderne'' de Deliveroo, n'oubliez pas de lui accorder une généreuse aumône !
Ganesha
- 02/09/2017 - 14:04
Et si on parlait plutôt de la Loi Travail ?
Aux attaques personnelles, je réponds, qu'à mon avis, les religions, comme par exemple le Christianisme en Europe, ont largement démontré leur caractère nuisible, délétère et destructeur. L'éradication de plus en plus complète de toutes ces fadaises, des tabous imbéciles, et de la pensée magique, est un incontestable progrès pour l'esprit humain. Mais je serais surtout intéressé par des commentaires sur la déclaration d'Yves Thréard (mes textes d'hier 10h20 et 19h42)

abracadarixelle
- 02/09/2017 - 13:18
A Ganesha
Vous devez être pote avec le furieux promu porte-parole de l'Elysée pour exprimer cette détestation des catholiques...Votre avatar cache-t- il en réalité , non un dieu hindou mais un tenant musulman ?
Le fonds cultuel de ce pays est chrétien tendance catho et pour les incroyants dont je fais partie , il fait partie de la culture.Et cette culture brassée avec les idées de la Révolution Française a produit la société humaine dans laquelle vous et nous vivons et que voudraient intégrer des foules venues d'ailleurs...
Pour ce qui est de l'égoïsme supposé des lecteurs du Figaro dont beaucoup ne sont pas des rentiers , regardez donc l'autre frange de la population vivant tout aussi égoïstement des bienfaits des actifs .

!