En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

02.

Un Officier de la CIA mort au combat en Somalie

03.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

04.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

05.

Haro sur le nucléaire et l'hydraulique: l’Europe frappée d’imbécillité énergétique ?

06.

70.000 euros par mois en 2019, une Bentley, un bateau, des appartements et maisons, le ministre de la Justice dévoile son patrimoine

07.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

05.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

ça vient d'être publié
pépites > Justice
Justice
Affaire Carlos Ghosn : Rachida Dati a été placée sous le statut de témoin assisté
il y a 1 min 4 sec
pépites > Terrorisme
Justice
Attentat de la rue des Rosiers : la Norvège autorise l'extradition d'un suspect vers la France
il y a 1 heure 13 min
pépites > International
Opération spéciale ?
Iran : un responsable du programme nucléaire aurait été assassiné
il y a 1 heure 41 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand Cédric se veut soutenable et quand Franck prend son pied : c’est l’actualité frimaire des montres
il y a 3 heures 41 min
pépites > Religion
Vatican
Coronavirus : une crise qui révèle ce qu'il y a dans nos coeurs estime le pape dans une longue tribune publiée par le New York Times où il évoque en détail la grave maladie qui l'a touché dans sa jeunesse
il y a 5 heures 30 min
décryptage > Politique
Stratégie de lutte contre le virus

Pour protéger mamie du Covid, le gouvernement veut la pousser dans les orties

il y a 6 heures 40 min
pépites > Politique
Couac
Article 24 : le ministre des Relations avec le Parlement déclare que les députés auront le dernier mot
il y a 7 heures 19 min
décryptage > France
Appel aux autorités

Dans la peau d’un autiste

il y a 7 heures 44 min
pépites > Politique
Police
Emmanuel Macron aurait été choqué par la vidéo montrant un producteur de musique frappé, et aurait recadré Gérald Darmanin
il y a 8 heures 17 min
décryptage > International
Opérations américaines en Afrique

Un Officier de la CIA mort au combat en Somalie

il y a 8 heures 43 min
pépites > France
Lutte contre le séparatisme
Le CCIF, menacé de dissolution par le gouvernement, annonce s'être auto-dissous
il y a 48 min 58 sec
pépites > Politique
Couac
Castex en marche arrière toute : finalement la "commission indépendante" ne réécrira pas l'article 24 de la loi "sécurité globale"
il y a 1 heure 31 min
light > Media
Esprit Canal
Sébastien Thoen aurait été viré de Canal+ après sa parodie de Pascal Praud pour Winamax
il y a 2 heures 1 min
light > Religion
Archéologie
Un archéologue britannique fouille les décombres d'une maison, située sous un couvent de Nazareth, qu'il croit être celle où le Christ a vécu enfant
il y a 4 heures 49 min
décryptage > High-tech
Usage d'Internet

Nos e-mails sont-ils vraiment une menace pour l'environnement ?

il y a 6 heures 4 min
pépite vidéo > Politique
"Images insoutenables"
Producteur tabassé : Agnès Pannier-Runacher estime que les policiers "ont franchi la ligne rouge"
il y a 7 heures 5 min
décryptage > Justice
Législation

Haine en ligne : à Bruxelles comme à Paris, une réponse législative pas à la hauteur du défi sociétal

il y a 7 heures 20 min
light > Culture
Star
Isabelle Huppert meilleure actrice du monde au XXIe siècle selon le New York Times
il y a 7 heures 52 min
décryptage > Terrorisme
Justice

Procès de l’attentat de Villepinte : l’Iran en ligne de mire

il y a 8 heures 27 min
pépites > International
Petit pas
Donald Trump a déclaré hier qu'il partirait de la Maison Blanche après l'intronisation de son rival mais il aura du mal car il y a eu une "fraude massive"
il y a 8 heures 48 min
© AFP
© AFP
Technique de sioux

Pourquoi Jean-Luc Mélenchon tend un piège au gouvernement en appelant au “déferlement sur Paris” ?

Publié le 29 août 2017
Le leader de la France insoumise a tenu un discours particulièrement virulent à l'égard du pouvoir exécutif, souhaitant que "que le peuple déferle dans la rue contre le coup d'Etat social qui s'organise contre lui".
Didier Maus
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Didier Maus est Président émérite de l’association française de droit constitutionnel et ancien maire de Samois-sur-Seine (2014-2020).  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le leader de la France insoumise a tenu un discours particulièrement virulent à l'égard du pouvoir exécutif, souhaitant que "que le peuple déferle dans la rue contre le coup d'Etat social qui s'organise contre lui".

Ce dimanche 27 août, à Marseille, Jean-Luc Mélenchon a tenu un discours offensif à l'égard du pouvoir exécutif, en déclarant : "il faut que le peuple déferle dans la rue contre le coup d'Etat social qui s'organise contre lui". Est-il possible de considérer que Jean-Luc Mélenchon joue avec les limites, en sachant qu'une réponse de l’exécutif à cet appel au "déferlement" pourrait conduire à son renforcement politique

Jean-Luc Mélenchon est d’abord un homme politique et le porte-parole d’une importante partie de l’électorat. Il estime, à tort ou à raison, que son mandat politique est celui d’une opposition frontale à la politique menée par Emmanuel Macron, en particulier dans le domaine social. Il estime incarner dans l’histoire d’aujourd’hui la seule vraie force politique s’inscrivant dans la tradition contestataire, voire révolutionnaire, de la Gauche. De plus, ses qualités personnelles et un réel talent de tribun lui donnent la possibilité de trouver des formules frappantes et de jouer sur son charisme.

Il serait anormal de reprocher à un responsable politique de ne pas tenter de profiter d’une situation donnée pour faire avancer ses idées, occuper le terrain et chercher à faire progresser son capital. Dans un registre très différent, M. Macron a largement fondé son succès sur les échecs des autres responsables politiques.

La stratégie politique n’est pas une science exacte. Elle relève de l’analyse et de la décision de chaque groupe ou responsable. En appelant le peuple « à déferler sur Paris » M. Mélenchon prend un risque, celui que la réponse à cet appel ne soit pas à la hauteur de ses ambitions. Il se situe dans le prolongement logique de ses prises de position antérieures.

Jean-Luc Mélenchon déclare également "Nous sommes conscients de nos responsabilités. Nous sommes prêts à gouverner demain matin s'il le faut", ce qui laisse supposer qu'une "chute" de l’exécutif pourrait se produire, ce qui lui ouvrirait, selon la FI, les portes du pouvoir. D'un point de vue légal, quelles sont les limites à ne pas franchir ?

Le droit de manifester est un droit qui bénéficie d’une garantie constitutionnelle. Il fait partie non pas des textes eux-mêmes, mais « des principes fondamentaux reconnus par les lois de la République », ce qui revient au même. Manifester constitue donc une liberté fondamentale, tant que l’ordre public n’est pas en cause.

Que M. Mélenchon considère que la situation de septembre 2017 peut devenir explosive et conduire à une « chute » brutale du gouvernement relève de son appréciation. A partir du moment où il estime possible une telle perspective, il est logique qu’il anticipe l’étape suivante, c’est-à-dire celle de sa propre arrivée au pouvoir. Il prend d’ailleurs soin de ne pas préciser les modalités de ce changement, en particulier l’organisation de nouvelles élections.

Dans la posture qui est la sienne, M. Mélenchon veut incarner une alternative quasi révolutionnaire. C’est son choix.

A l'inverse, quelle est la limite politique que le gouvernement ne pourrait tolérer, afin d'éviter d'être taxé d'un laxisme qui entraînerait la "chienlit"? En quoi Jean-Luc Mélenchon ouvre-t-il un véritable piège au gouvernement avec cet appel au déferlement ?

Comme tout gouvernement, celui d’aujourd’hui a pour mission de faire respecter l’ordre public et la sécurité des personnes et des biens. En regardant l’histoire, chacun sait aussi qu’il existe un moment où le rapport de force devient très tendu et susceptible de basculer. Le rapport de force entre les pouvoirs établis et les mouvements de rue n’est pas stable. Il faut aussi tenir compte de « la guerre des images ».

M. Mélenchon sait parfaitement qu’il est politiquement minoritaire, mais que son espace politique n’est revendiqué par personne d’autre. Il cherche donc à profiter de ce monopole de la contestation sociale pour développer sa part de marché politique et mettre en difficulté la majorité présidentielle et parlementaire. Dans un mois, il sera possible d’apprécier la réussite, totale ou partielle de sa dynamique ou son relatif échec. Par symétrie on y lira aussi le premier bilan de M. Macron.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (14)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Paulquiroulenamassepasmousse
- 30/08/2017 - 22:32
Papy fait dans l'insoumissionnaire.....
En plus ils sont photogéniques les jeunes bolivariens du 9.3., Corbière et Autin, et ils font rire , comme dans le temps, Marchais et Krazuki, ou Poiret et Serrault....Les émissions politiques vont remplacer les shows d'humoristes, les épiciers m'zab vont vendre des paquets de pâtes et tout le monde va être heureux.
kelenborn
- 30/08/2017 - 17:56
bien sûr
Bien sûr Popol que Merdialand a tout intérêt à designer Melencornichon comme opposant officiel . C'est même le bouffon idéal! Le peuple n'est quand même pas assez con pour copier Chavez mais Melenchon est très politiquement correct! Du cousu main je vous dis!
kelenborn
- 30/08/2017 - 17:52
surréaliste
Cela devient autiste!!! Un piège au gouvernement...ah bon! c'est le titre! la question est enfin reposée à Mauss mais...il ne répond pas ! allo papa tango charlie!