En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

02.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

03.

Julien Bayou, le patron de EELV, avait osé parler de « lynchages de policiers ». Cet affreux suprémaciste blanc avait oublié que le terme « lynchage » est réservé aux Noirs !

04.

Et l’Italie fut le premier pays à demander l’annulation d’une partie des dettes européennes... voilà pourquoi il faut prendre sa demande au sérieux

05.

Pour une police respectée, pas une police qui fait peur : l’accablante responsabilité politique d’Emmanuel Macron dans la fragilisation de la légitimité des forces de l’ordre françaises

06.

La France et l’Allemagne tentent de rallier l’Europe à sa folie. Ils résistent pour protéger l’économie. Tant mieux 

07.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

ça vient d'être publié
décryptage > Economie
Impact du confinement

Productivité : les salariés travaillent plus depuis le début de la pandémie. Oui, mais pas tous

il y a 31 min 58 sec
pépites > International
Licencieux
"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir
il y a 44 min 6 sec
décryptage > International
Otan

La Turquie et l’Occident : l’« éléphant noir » dans la pièce

il y a 2 heures 17 min
décryptage > International
Diplomatie

Sanctions internationales Russie – Etats-Unis – Europe : état des lieux et bilan au crépuscule de la première présidence Trump

il y a 2 heures 32 min
pépites > Economie
Social
Selon l'OCDE, la France est en tête en matière de dépenses publiques sociales
il y a 2 heures 52 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Montée en puissance de la Chine : la dynamique du cygne noir

il y a 3 heures 19 min
décryptage > Media
Nouveau média

FILD : « le magazine digital qui renoue avec le journalisme de terrain »

il y a 3 heures 34 min
décryptage > International
Stratégie de lutte

Xi Jinping a arraché une incroyable victoire contre la pauvreté en Chine. Mais la réalité demeure plus sombre que les discours officiels

il y a 4 heures 50 min
décryptage > Education
Personne n’en veut

« Cherche professeur pour remplacer Samuel Paty »

il y a 5 heures 45 min
décryptage > Politique
Gardiens de la paix

Pour une police respectée, pas une police qui fait peur : l’accablante responsabilité politique d’Emmanuel Macron dans la fragilisation de la légitimité des forces de l’ordre françaises

il y a 6 heures 6 min
décryptage > Environnement
Energie

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

il y a 42 min 38 sec
pépites > High-tech
Bug
iPhone résistant à l'eau : publicité mensongère estime l'autorité italienne de la concurrence, amende de 10 millions d'euros pour Apple
il y a 1 heure 14 min
pépites > Consommation
Le travail peut tuer
Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud
il y a 2 heures 21 min
pépite vidéo > France
Forces de l'ordre
Linda Kebbab : "On est le pays des lois post-faits divers"
il y a 2 heures 45 min
décryptage > Politique
Libertés publiques

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

il y a 3 heures 14 min
light > High-tech
Covid-19
Coronavirus : alimenter chaque élève en air pur avec des masques fixés à leur bureau
il y a 3 heures 24 min
décryptage > Santé
Diabète et obésité

Prévenir le Covid-19 c’est possible et voilà comment agir sur ses propres facteurs de risques

il y a 3 heures 58 min
pépites > Politique
Article 24
Emmanuel Macron a recadré Gérald Darmanin mais pas question de se séparer de lui
il y a 5 heures 24 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

il y a 5 heures 50 min
pépites > Politique
Liberté de la presse
L'article 24 contesté de la loi «sécurité globale» sera réécrit
il y a 21 heures 11 min
© Reuters
© Reuters
Faux débat

Pourquoi les maladies de la SNCF n'ont pas grand chose à voir avec son statut public ou privé mais beaucoup avec sa gestion

Publié le 03 août 2017
La grande désorganisation due à une panne électrique sur un réseau de la SNCF montre certes des failles dans la société publique, mais n'ont rien à voir avec son statut. Si l'on veut soigner, c'est vers d'autres dysfonctionnements qu'il faut se tourner.
Loïk Le Floch-Prigent
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Loïk Le Floch-Prigent est ancien dirigeant de Elf Aquitaine et Gaz de France, et spécialiste des questions d'énergie.Ingénieur à l'Institut polytechnique de Grenoble, puis directeur de cabinet du ministre de l'Industrie Pierre Dreyfus (1981...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La grande désorganisation due à une panne électrique sur un réseau de la SNCF montre certes des failles dans la société publique, mais n'ont rien à voir avec son statut. Si l'on veut soigner, c'est vers d'autres dysfonctionnements qu'il faut se tourner.

La désorganisation due à une panne électrique illustre comme le dit très bien Jean-Yves Archer la complexité de nos systèmes et la difficulté de traiter les crises qui peuvent en résulter. Je pense d’abord à tous ces agents que j’ai eu l’honneur de diriger et à leur désespoir d’entendre toutes les opinions négatives sur « leur » société depuis quelques jours. Je dis » leur » car le point fort de l’entreprise est là, dans l’engagement « cheminot » à faire rouler les trains dans les meilleures conditions à la satisfaction des voyageurs. 

Depuis quelques années, cet esprit de corps, ce sentiment d’appartenance à un entreprise d’excellence est en déclin, le voyageur ex-Président que je suis devenu peut l’observer fréquemment, et les accidents récents dont celui de Brétigny n’ont pas arrangé les choses. La fierté dans le train et le dévouement sans calcul de tous était un acquis de la SNCF et je crains que cet esprit que j’ai rencontré à tous les moments de difficulté lorsque j’étais Président soit en voie de disparition. Il est clair que j’ai vu des dizaines de techniciens arriver en pleine nuit, sans avoir été sollicités par leur hiérarchie, pour traiter un problème que l’un d’entre eux avait rencontré, en sommes-nous là encore aujourd’hui ? Les accidents récents ont montré aussi une perte de technicité avec l’usure du temps, les retraites trop précipitées, et beaucoup m’ont dit leur crainte de manque de transmission du savoir. Quand la complexité s’accroit et que la technicité va dans l’autre sens, tandis que la motivation diminue, la recherche des causes d’une panne devient de plus en plus ardue, c’est ce qu’il semble que nous ayons vécu ensemble, crucifiés par les  commentaires désastreux et les problèmes insurmontables des clients ballottés et impuissants ! 

Mais il est aussi d’autres questions à se poser car si l’on sait que les isolations électriques sont d’un diagnostic très compliqué, on peut mesurer aussi comment la surcharge due à de nouveaux trafics comme ceux de Paris-Bordeaux et Paris-Rennes risque d’occasionner des difficultés. Cet aspect des choses a été sous-évalué probablement car tandis que les capacités augmentent les budgets sont de plus en plus serrés, ce que tous les agents techniques de la SNCF dénoncent tous les jours en parlant de l’armée mexicaine pour dire comme Jean-Yves Archer sur-staffée ! A problèmes techniques complexes il faut répondre par plus de techniciens et moins de chefs, d’ailleurs avec le numérique on aura besoin de personnel interconnecté et non de supérieurs hiérarchiques. 

Enfin il faudra affronter deux difficultés majeures dans le futur. La première c’est que la SNCF marchait correctement avec un corps de cheminots, le fait de séparer les métiers y compris dans différentes entités pour des raisons philosophiques est absurde car le numérique conduit, au contraire, à faire disparaitre les « silos » constitués. La déréglementation qui veut « séparer » est contraire à la démarche de l’avenir. La deuxième est qu’il nous faut en priorité assurer la maintenance de l’outil exceptionnel que nous avons créé collectivement et arrêter de vouloir augmenter les lignes à grande vitesse tant que nous n’aurons pas effectué les travaux sur le réseau existant. J’avais averti en son temps les politiciens sur les risques insensés de privilégier la nouveauté à l’existant. Nul doute que la concomitance entre la mise en service des nouvelles lignes sur l’Ouest et la panne géante un mois après n’est pas due au hasard. Revenons aux fondamentaux de la technique travail collaboratif, compétence, transmission du savoir, suppression de niveaux hiérarchiques inutiles, et vive la SNCF !  

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
SNCF, panne, Public, privé, brétigny
Thématiques :
Commentaires (14)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Ganesha
- 05/08/2017 - 05:00
Intérêt personnel ?
Lorsque je choisis de prendre le train pour aller de Mantes la Jolie à Paris, c'est un geste ''écologiquement responsable'', et je trouve souhaitable que les ''drogués de la bagnole'' me subventionnent, avec la taxe sur les carburants et le péage des autoroutes ! En tout cas, c'est un magnifique exemple de la redoutable connerie d'affirmer que ''le privé, c'est toujours moins cher pour l'usager'' ! Actuellement, 1% de la population possède la moitié du patrimoine. Les lecteurs d'Atlantico ne font probablement pas partie de ces privilégiés : ils auraient d'autres distractions que de dialoguer sur internet, mais ils pensent avoir un intérêt personnel à défendre ce système délirant !

vangog
- 05/08/2017 - 02:18
@Olivier62 Merci pour votre post!
Il est important que les "résistants de l'intérieur" notent et identifient les collabos du système gauchiste , car le verdict et la sentance vont bientôt tomber...
Ganesha
- 04/08/2017 - 17:14
Tarifs ''privatisés'' !
Le lien internet que j'ai indiqué hier à 18h11, n'était pas bon. Si vous allez consulter l'adresse ci-dessous, vous verrez que, par exemple, un abonnement mensuel Londres-Lutton, distance 35 miles, coûte 387 livres, en train ''privatisé'', alors que Düsseldorf-Cologne (28 miles) ne coûte que l'équivalent de 85 livres anglaises avec la DB. Et pour Paris-Mantes la Jolie (34 miles), la SNCF ne facture que 61 livres anglaises pour un mois !

http://www.independent.co.uk/news/uk/home-news/british-rail-passengers-rpice-hike-train-fares-europe-income-southern-virgin-gwr-a7506711.html