En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Professeur décapité : des élèves et des parents d'élèves ont été complices de l'assassin

02.

La taxe foncière payée par tous les propriétaires a augmenté de plus de 30% en dix ans

03.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

04.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

05.

Le rapporteur général de l'Observatoire de la laïcité, Nicolas Cadène, devrait être remplacé

06.

La nage en eau froide pourrait-elle fournir une piste pour les traitements contre la démence sénile ?

07.

Les courants qui nous mènent droit à la déflation se font de plus en plus forts

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

06.

Thibault de Montbrial : « Le vivre-ensemble n’est plus qu’une incantation psalmodiée par des gens qui, à titre personnel, font tout pour s’y soustraire »

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Yoga" d'Emmanuel Carrère : une leçon de vie, la liberté a un prix

il y a 4 min 56 sec
light > Science
Anatomie
Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête
il y a 1 heure 3 min
light > High-tech
Espionnage
Des diplomates et des agents secrets américains critiquent l'administration Trump qui ne réagit pas aux attaques qu'ils subissent dans des postes diplomatiques à l'étranger
il y a 1 heure 48 min
pépites > Terrorisme
Enquête
Le père d'une élève du collège de Conflans-Sainte-Honorine et un militant islamiste auraient été en contact avec le jeune tchétchène qui avait annoncé sa volonté d'agir
il y a 2 heures 19 min
light > Science
Paquebot
Un projet de récupération de la radio du Titanic pour l'exposer provoque une bataille juridique
il y a 2 heures 43 min
light > Economie
Taxes
La taxe foncière payée par tous les propriétaires a augmenté de plus de 30% en dix ans
il y a 3 heures 18 min
décryptage > Politique
Mouvement

Radioscopie d’un conservatisme français qui retrouve du poil de la bête

il y a 3 heures 40 min
pépites > Terrorisme
Hommage
Samuel Paty recevra la Légion d'honneur posthume et sera fait Commandeur des palmes académiques annonce le ministre de l'Education
il y a 4 heures 23 min
décryptage > France
Lutter sans renier ses principes

La démocratie face au piège du traitement de ses ennemis (islamistes) : petites munitions intellectuelles pour résister aux sophistes

il y a 5 heures 5 min
décryptage > France
Ecœurant

Professeur décapité : des élèves et des parents d'élèves ont été complices de l'assassin

il y a 5 heures 19 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Amérique n'existe pas" d’après "Histoires enfantines", de Peter Bichsel : la candeur du regard, le vertige du langage

il y a 20 min 22 sec
décryptage > Culture
Polémique à Hollywood

L'actrice Gal Gadot peut-elle interpréter Cléopâtre ?

il y a 1 heure 43 min
pépite vidéo > Santé
"Célébrer Noël correctement"
Coronavirus : l'Irlande et le Pays de Galles décident de reconfiner
il y a 2 heures 4 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Contorsionnisme : à trop trianguler, Mélenchon perd (littéralement) la Baraka
il y a 2 heures 36 min
décryptage > Environnement
Objectifs

Emissions de carbone : la Chine se décide enfin à faire payer ses pollueurs

il y a 2 heures 49 min
décryptage > Santé
Bienfaits

La nage en eau froide pourrait-elle fournir une piste pour les traitements contre la démence sénile ?

il y a 3 heures 18 min
décryptage > Politique
LREM

Islamisme : Emmanuel Macron peut-il faire changer la peur de camp sans changer... sa majorité ?

il y a 3 heures 53 min
décryptage > Santé
Armes contre le virus

Plaidoyer pour une régulation de la lutte contre la Covid-19

il y a 4 heures 47 min
décryptage > France
Professeur décapité

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

il y a 5 heures 17 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Apple, LVMH et Airbus restent les trois entreprises préférées des jeunes diplômés qui s’inquiètent cependant des risques sur l’emploi

il y a 5 heures 21 min
© LOIC VENANCE / AFP
© LOIC VENANCE / AFP
STX

Chantiers navals STX : Bruno Le Maire chargé d’assumer l’incompréhensible

Publié le 02 août 2017
Bruno Le Maire a tenté d’expliquer aux italiens qu’en bon européens, il lui fallait trouver une solution franco-française. Incompréhensible.
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bruno Le Maire a tenté d’expliquer aux italiens qu’en bon européens, il lui fallait trouver une solution franco-française. Incompréhensible.

L’affaire du chantier naval de St Nazaire paraît à priori incompréhensible. Comment expliquer que la France, qui se veut leader de l’Union européenne, avec un président et une majorité complètement convertis au libéralisme économique, la France se révèle pourfendeur du protectionnisme? Comment expliquer qu’elle refuse de céder une majorité de cette entreprise française à des acteurs italiens, Ficantieri, avec lequel on s’était plutôt bien entendu jusqu'à maintenant.

Il ny a pas dexplications audibles quand on sait que beaucoup de français font leur marché en Italie, Bolloré déjà présent dans Generali, envoie maintenant Vivendi à la chasse aux télécom italiens, Essilor champion du monde du verre correctif, se marie avec le champion du monde de la monture, Luxottica, ou que le fonds dinvestissement Amundi entre chez Pioneer, que Pinault a pris Gucci et que Bernard Arnault est prêt à acheter tout ce qui bouge dans le secteur de la mode.

Comment expliquer qu’on leur ferme la porte de St Nazaire. Alors STX est désormais une belle entreprise, c’est le meilleur fabriquant de bateaux de croisières du monde, avec un carnet de commandes qui lui permet de sécuriser son activité et ses emplois pour les 20 prochaines années avec des clients dans le monde entier, dont la Chine qui sera sous peu le plus gros consommateur de croisières de la planète, avec un réseau de fournisseurs français de grande qualité, avec en plus la garantie que cette activité n’est guère délocalisable. A quoi bon délocaliser la construction navale quand le produit lui même est conçu pour bouger?

Enfin bref, l’actif principal de St Nazaire, c’est évidemment sa taille et son patrimoine de savoir faire.

Comment donner une explication crédible et acceptable quand on sait par ailleurs qu’il n’y avait pas de solution financière en France qui n’a pas le premier euro.

La tache de Bruno Le maire est incroyablement difficile à assumer.

Sauf à dire la vérité. Mais peut-on la dire parce qu’on touche alors à la géopolitique et à des intérêts supérieurs à ceux de l’entreprise. On remue des contradictions complexes avec beaucoup de lâcheté et de risques collatéraux.

Selon un certain nombre d’études, les français de Bercy auraient acquis la conviction qu’ils ne pouvaient pas avoir confiance dans le projet des italiens. D’abord sur le plan technologique, industriel et commercial, les italiens leur paraissent fragiles. Mais là, ils auraient pu s’en apercevoir avant. De toute façon, l’explication ne tient pas.

Ensuite, les fonctionnaires de Bercy les soupçonnent davoir un deuxième projet qui est de s’allier, dans un deuxième temps, avec des industriels et des financiers chinois.

C’est parfaitement possible. La Chine va avoir des besoins considérables dans les années qui viennent mais les chinois ne savent pas fabriquer des bateaux de croisière. Donc ils peuvent passer des commandes certes, mais ils préféreraient les fabriquer eux mêmes. Il leur faut donc acquérir la technologie et les actifs nécessaires.

Bref, le projet politique des chinois est de renouveler dans le maritime avec STX, ce quils ont fait dans lronautique avec Airbus où ils ont exigé un transfert de technologie pour pouvoir fabriquer leurs propres avions.

Airbus avait accepté les transferts, considérant que l’évolution technologique de leur secteur était tellement rapide que les avions qui sortiront des usines chinoises seraient obsolètes par rapport à ceux qui sortiront des ateliers de Toulouse.

Bref, les transferts de technologie fonctionnent à condition de transférer les facteurs d’évolution avec.Cela dit, c’est vrai dans l’aéronautique, c’est moins vrai dans les équipements de transport maritimes.

Quoi qu’il en soit, cette affaire pose trois séries de problèmes.

La première est de savoir si on peut officiellement se méfier dun partenaire de lUnion européenne alors qu’au même moment, on fait tout pour renforcer cette union.

La deuxième est de savoir si, comme les allemands, un pays membre de l'Union européenne a les moyens de trouver des solutions nationales. Dans le cas de la France, la réponse est non. Tant que nous n’aurons pas les fonds d’investissement et de capitalisation suffisants, tant que nos systèmes de retraite ne permettront pas ces fonds de capitalisation, tant que l’épargne française sera détournée sur le financement du déficit budgétaire et tant que ce budget restera déséquilibré, on ne réussira pas à gager les moyens de financer un capitalisme national. Ou alors il faudra passer par la privatisation, donc le contribuable. Ou monter des usines à gaz avec les organismes publics type Caisse des dépôts.

Actuellement, la dernière idée en date serait de mobiliser les fournisseurs de St Nazaire en constituant un fonds dinvestissement pour intervenir.

Bonne idée, mais un peu technocrate, idée théorique en somme. On ne voit pas pourquoi un industriel irait financer son client durablement et ajouter au risque commercial qu’il prend un risque financier. Son job est de fournir un produit ou un service compétitif en prix et en qualité.

La troisième série de problèmes que cela pose sera de trouver des réponses acceptables à opposer à la demande de plus en plus gourmande des chinois pour les entreprises françaises. Les chinois sont membres de l’OMC, on leur achète des tonnes de produit à faible valeur ajoutée qu’on ne peut plus fabriquer nous mêmes. Ils ont une liberté de faire circuler leurs capitaux et de recycler leurs excédents. Il va falloir faire preuve dune grande imagination juridique et politique pour leur refuser l’entrée en France, surtout quand on na pas les moyens de trouver des plans B...

Les chinois sont arrivés en France quand elle a eu des difficultés à équilibrer sa balance des paiements. La France  avait le choix entre prendre des petro dollars ou des yens. Elle a commencé à accepter beaucoup de petro dollars, puis elle a gouté aux investissements chinois.

Le fonds dinvestissement chinois est déjà très présent dans le tourisme, Pierre et Vacances, Club Méditerranée, Accor, Air France KLM. Mais on les trouve aussi dans l’alimentaire, les fromages Saint Hubert, Mac Donald et Danone en Chine. Ils viennent de faire une offre officielle de participation dans la Compagnie des Alpes, leader mondial des domaines skiables... Pourquoi pas à terme les constructeurs de bateaux de croisière et les fabriquant d’infrastructures pour les accueillir. Les ports et les chantiers navals. Ils achètent bien des stations de ski clefs en mains.  Pourquoi pas ?

Ce qui est inquiétant dans la mutation qui se prépare, ça n’est pas larrivée des chinois en Europe, cest l'absence de réponse cohérente de la part de l'Union européenne. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (12)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Danper
- 04/08/2017 - 16:02
La France et ses capitalistes
Question stupide: pourquoi Bolloré et collègues français au lieu de s'attaquer aux derniers bijoux de famille italiens comme TIM et Médiaset (en ne respectant d'ailleurs pas les lois) n'investissent-ils pas dans STX en faisant une meilleure offre que Fincantieri. Dans ce cas la France renierait sa parole (mais c'est déjà fait ) mais au moins ce la règlerait le problème car ce serait un argument moins stupide que l'argument de la soit-disant supériorité technologue d'une société qui ne fait pas de bénéfice et vend beaucoup moins que Fincantieri. Quant aux Chinois: ils ont 10% d'Air France KLM et diverses autres sociétés et aéroports français, plus stratégique que STX, sans que cela dérange personne en France.
vangog
- 02/08/2017 - 23:18
Les syndicats gauchistes ont détruit méthodiquement
les chantiers navals Français. Avec Marine Le Pen, vous auriez eu une vraie politique maritime d'exploitation de nos richesses et de nos immenses capacités. Car Marine Le Pen aurait mis en concurrence ces syndicats paléo-trotskistes avec des syndicats patriotes modernes: et que le meilleur gagne les votes des salariés! Plutôt que la décroissance programmée et la perte du tissu industriel Français, les salariés français auraient rapidement vu tout l'intérêt de syndicats patriotes. Et la participation de l'état Français dans le dernier de nos chantiers navals (tous les autres ont été détruits par la gauche) aurait lancé un fameux pied-de-nez à l'UE...encore raté! Pour cinq ans...
Anouman
- 02/08/2017 - 23:06
STX suite
pour 20 ans et personne en France ne veut la racheter. On est mal barrés pour la réindustrialisation mais on a sans doute les capitalistes qu'on mérite.