En direct
Best of
Best of du 16 au 22 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

02.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

03.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

04.

Alerte météo : Climat pourri pour les chasseurs homosexuels musulmans de droite

05.

Tentative de main basse sur Hong Kong et l’Asie : les Chinois profitent du Coronavirus pour lancer une inquiétante offensive

06.

Alberto Alesina, l’économiste qui mettait les pieds dans le plat des sujets qui fâchent

07.

Génération loose (salariale) : les diplômés de 2020 se préparent à des années de galère

01.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

02.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

03.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

04.

Coronavirus : Combien de temps faut-il vraiment aux malades pour s’en remettre ?

05.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

06.

Tempête d’argent gratuit… et de prélèvements en vue

01.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

02.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

03.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

04.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

05.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

06.

Euro-miracle ? Comment ne pas louper le tournant historique que Macron et Merkel proposent à l’Europe

ça vient d'être publié
pépites > Politique
"Agir ensemble"
Création d’un 10e groupe politique, situé dans la majorité, à l’Assemblée nationale
il y a 7 min 27 sec
pépites > High-tech
Atout contre le virus
StopCovid : la Cnil autorise l’application de traçage pour lutter contre le coronavirus
il y a 1 heure 22 min
décryptage > France
Monde d'après

Alerte météo : Climat pourri pour les chasseurs homosexuels musulmans de droite

il y a 3 heures 39 min
décryptage > Europe
Le point de vue de Dov Zerah

La BCE et la Cour de Karlsruhe

il y a 4 heures 27 min
décryptage > Economie
Disparition

Alberto Alesina, l’économiste qui mettait les pieds dans le plat des sujets qui fâchent

il y a 5 heures 15 min
décryptage > France
Danger public

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

il y a 5 heures 52 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Les entreprises aspirent à plus de Made in France, moins de CO2... mais surtout pas à la décroissance

il y a 6 heures 31 min
light > Culture
Goût de la lecture
Les ventes de livres sont en forte hausse depuis la levée du confinement
il y a 17 heures 9 min
pépites > Santé
"Etude foireuse" ?
Covid-19 : l'OMS décide de suspendre temporairement les essais cliniques avec l'hydroxychloroquine
il y a 20 heures 1 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Killign Eve" de Phoebe Waller-Bridge (saison 1), Emerald Fennell (saison 2) et Suzanne Heathcote (saison3) : la série qui tue !

il y a 21 heures 21 min
pépites > Politique
Bataille pour Paris
LREM : Agnès Buzyn annonce qu'elle est toujours candidate pour le second tour des municipales à Paris
il y a 44 min 46 sec
pépite vidéo > International
Menace pour les récoltes
L’Inde fait face à une invasion de criquets
il y a 1 heure 52 min
décryptage > Economie
Politique industrielle

Les Etats moyens d’Asie, ces alliés "naturels" pour la France et l’Europe

il y a 3 heures 50 min
décryptage > Sport
Activité physique

L’avenir en demi-teinte pour le sport en ville par temps de pandémie

il y a 4 heures 44 min
décryptage > Economie
Génération Covid-19

Génération loose (salariale) : les diplômés de 2020 se préparent à des années de galère

il y a 5 heures 23 min
décryptage > International
Stratégie

Tentative de main basse sur Hong Kong et l’Asie : les Chinois profitent du Coronavirus pour lancer une inquiétante offensive

il y a 6 heures 11 min
décryptage > Santé
Réforme

Ségur de la santé : voilà pourquoi l’argent seul ne réglera pas les problèmes des hôpitaux français

il y a 7 heures 35 sec
pépites > France
"Route Nationale 7"
Nicolas Dupont-Aignan réclame la gratuité des autoroutes pour cet été
il y a 17 heures 24 min
pépites > Economie
Soutien aux salariés
Coronavirus : les entreprises vont assumer 15% du coût du chômage partiel dès le 1er juin
il y a 20 heures 35 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Et passe le souffle des dieux, ainsi était l'An Mil" de Philippe Séguy : une épopée envoûtante, Bataille d'Hastings, Tapisserie de Bayeux, druides contre chrétiens et... amour toujours !

il y a 21 heures 36 min
© MOHAMED EL-SHAHED / AFP
© MOHAMED EL-SHAHED / AFP
Civil war

Pourquoi rien n'a été prévu en Irak pour assurer la transition après la reprise de Mossoul

Publié le 31 juillet 2017
Malgré la reprise de Mossoul, la situation est encore loin d'être stable dans la ville irakienne. une justice tribale contre lessunnites associés de près ou de loin à Daesh fait rage. Une nouvelle guerre civile est à prévoir.
Alexandre del Valle est un géopolitologue et essayiste franco-italien. Ancien éditorialiste (France Soir, Il Liberal, etc.), il intervient à l'Ipag,  pour le groupe Sup de Co La Rochelle, et des institutions patronales et européennes, et est chercheur...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alexandre Del Valle
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alexandre del Valle est un géopolitologue et essayiste franco-italien. Ancien éditorialiste (France Soir, Il Liberal, etc.), il intervient à l'Ipag,  pour le groupe Sup de Co La Rochelle, et des institutions patronales et européennes, et est chercheur...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Malgré la reprise de Mossoul, la situation est encore loin d'être stable dans la ville irakienne. une justice tribale contre lessunnites associés de près ou de loin à Daesh fait rage. Une nouvelle guerre civile est à prévoir.

Atlantico.fr : Comment expliquer l’absence de mise en place d’un système juridique de transition de la part de Bagdad depuis la reprise de Mossoul?

Alexandre Del Valle : La genèse de ce problème remonte à l'invasion américaine de 2003, lorsque, au lieu de trouver une solution politique incluant les sunnites qui étaient encore issus de la mouvance de Saddam Hussein, il y a une logique américaine assez paradoxale consistant à laisser le pouvoir aux Kurdes côté Kurdistan et aux Chiites dans le reste de l'Irak. Et aussi paradoxal que cela puisse paraître ceci a bénéficié essentiellement à l'Iran! La solution politique était impossible tant que les sunnites étaient exclus de ce projet qui aurait permis que tout le monde puisse vivre ensemble.  

Aujourd'hui, c'est le même cas de figure. Les mêmes sont au pouvoir à Bagdad, c’est-à-dire des Chiites revanchards appuyés par l'Iran, sauf que depuis ils se sont un peu affranchis des Américains. Aujourd'hui c'est la logique iranienne qui prévaut, même s'ils n'oublient pas les Etats-Unis qui les ont aidés. Les conditions sont aussi mauvaises qu'en 2003. On n'a pas écouté le général Petraeus, qui voulait une solution politique globale, car les dirigeants de Bagdad ne tiennent absolument pas à partager un tant soit peu le pouvoir avec les sunnites! Donc le problème reviendra et el Djihadisme continuera dans ce pays, à n'en point douter. 

Faute de transition, les éxecutions sommaires se multiplient de la part de l'armée irakienne (MEE) et des civils. Il semblerait que ce soit les ordres donnés qui stipulent d'exécuter "hommes, femmes, enfants" car "les prisons sont trop peuplées pour accueillir les anciens partisans de Daesh". Est-ce vrai?

Ce n'est pas tout à fait faux…  Mais en plus des problèmes structurels et logistiques, il règne une volonté de vengeance. Et pour cela, beaucoup de sunnites continuent d'être punis pour la participation d'un membre de leur famille aux opérations de Daesh. Pourtant, les sunnites n'étaient pas tous du côté de Daesh! Beaucoup y étaient même farouchement opposés! Il va y avoir à nouveau un sentiment de punition générale chez les sunnites de la part des chiites, sous prétexte d'une volonté d'éradiquer l'Etat Islamique. Je pense donc que la guerre civile irakienne ne fait que commencer.

Un dialogue entre le Bagdad chiite et le Nord sunnite est-il totalement inconcevable?

Ca va être difficile. Quand l'EI a réussi a réussi à conquérir une grande partie du territoire irakien, c'est parce qu'un grand nombre de sunnites se sentait exclu voire persécuté par les chiites revenchards depuis des années. Ce qui n'est pas faux, ils ont réellement été persécutés. Et ce problème-là, qui a fait naître Ai-Qaida en Irak puis l'Etat Islamique, est toujours intact. Il n'a absolument pas été taité. Donc l'Irak ne connaitra pas la paix, tant qu'il n'y aura pas une solution incluant chiites et sunnites arabes. Cela passerait par un Irak fédéral, avec une répartition du pouvoir, des compétences, des ministères par exemple. Mais avec un pouvoir chiite pro-iranien qui n'a pas retenu les leçons de la naissance de Daesh,  cette situation peut durer encore des décennies.

Quel avenir pour Mossoul? Peut-on espérer une stabilisation de la région sans même forcément parler de la présence de l’EI qui n’a jamais cessé d’exister depuis la chute?

Mossoul sera l'épicentre d'un conflit national et régional, car plusieurs forces internes et externes veulent la contrôler. Effectivement, il y a encore une présence résiduelle de l'EI à Mossoul. Deuxième problème : les Kurdes veulent Mossoul. Troisième problème : la Turquie aussi revendique une sorte de contrôle datant de l'Empire Ottoman.

Mossoul n'est plus majoritairement Kurde comme elle le fût dans la passé. Mais les Kurdes le revendiquent comme un territoire du Kurdistan mais c'est impossible puisqu'on y trouve une majorité d'arabes désormais. Et Mossoul étant majoritairement sunnite, les Turcs, ou plutôt le néo-sultan Erdogan, profitent du fait que les sunnites se sentent persécutés et que Mossoul demande des gages de protection pour se présenter comme le nouvel empire ottoman. Erdogan, en nouveau sultan ottoman, affirme qu'il ne permettra pas qu'une telle situation se reproduise à Mossoul, et qu'il interviendra.  

Aujourd'hui je ne vois pas comment l'Amérique peut inobliger ces différents acteurs à s'entendre eux. Elle n'a pas joué la carte de l'équilibre des forces. La Turquie lui en veut d'avoir trop aidé les Kurdes, les Iraniens veulent encore plus la part du lion ce qui fait peur aux forces sunnites. Ce sont des problèmes lourds qui devraient durer longtemps. 

Et puis il y a toujours cette justice tribale, qui veut punir tout ceux qui ont été associés de près ou de loin à l'Etat islamique. On est très très loin d'une réconciliation à la sud-africaine! 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Ganesha
- 01/08/2017 - 15:21
Vous aurais-je fait peur ?
Lecteurs d'Atlantico, vous aurais-je fait peur ? Il me semble légitime de me réjouir de voir partager un point de vue que j'ai exprimé à de nombreuses reprises durant ces derniers mois. Récemment, je posais la question du danger que pourrait représenter un ''Sunnistan'' indépendant. Personne au monde ne semble vouloir prendre ce risque ! Mr. Del Valle ne nous propose ici qu'un gouvernement de coalition, même pas un état fédéral comme le Canada. A mon avis, croire que cette situation va perdurer pendant des décennies, c'est plus que de l'optimisme, c'est de la naïveté !
Ganesha
- 31/07/2017 - 11:53
Claro ?
Enfin un article qui parle vrai ! J'ai également publié des textes exposant le même point de vue... Nous ne pouvons évidemment pas y faire grand chose, mais j'espère qu'il y aura ici au moins quelques réactions de lecteurs d'Atlantico qui indiquent qu'ils comprennent ce qu'on leur explique !
Ganesha
- 31/07/2017 - 11:53
Claro ?
Enfin un article qui parle vrai ! J'ai également publié des textes exposant le même point de vue... Nous ne pouvons évidemment pas y faire grand chose, mais j'espère qu'il y aura ici au moins quelques réactions de lecteurs d'Atlantico qui indiquent qu'ils comprennent ce qu'on leur explique !