En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

"Mâles et blancs". Vous avez aimé la saison 1 ? Vous adorerez la saison 2 !

07.

Ces fautes de l’administration française

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

ça vient d'être publié
pépites > France
Drame
Suicide des agriculteurs : un député LREM chargé de faire un état des lieux
il y a 10 heures 12 min
décryptage > Economie
Négociations

Brexit : vers une bataille de poissonniers

il y a 16 heures 33 min
décryptage > Media
En route vers les César de la connerie

"Mâles et blancs". Vous avez aimé la saison 1 ? Vous adorerez la saison 2 !

il y a 17 heures 3 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Pourquoi la pollution automobile aurait quand même baissé (et peut-être même plus) sans la politique anti-voitures d’Anne Hidalgo
il y a 17 heures 29 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

La colère du peuple algérien face au règne d'Abdelaziz Bouteflika

il y a 17 heures 37 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

La philosophie : ce sentiment premier de l’existence

il y a 17 heures 37 min
décryptage > International
Un homme averti n’en vaut toujours pas deux

Nouvelles ingérences électorales (de Russie ou d'ailleurs) en vue : les démocraties occidentales toujours pas vaccinées

il y a 17 heures 55 min
décryptage > Société
M'as-tu vu

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

il y a 18 heures 21 min
pépites > Société
Profilage
Le PDG de Rynair fait polémique en expliquant que les terroristes sont souvent des hommes seuls musulmans, pas des familles
il y a 1 jour 11 heures
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le Serpent et la Lance Acte 1" : Un thriller Aztèque comme vous n'en avez jamais vu !

il y a 1 jour 14 heures
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'Agence spatiale européenne vous propose de passer des mois dans un lit en apesanteur ; Seti met en ligne deux pétaoctets de données pour la recherche extraterrestre
il y a 15 heures 39 min
décryptage > France
Kafkaïen

Ces fautes de l’administration française

il y a 16 heures 50 min
décryptage > International
Désaveu

Elections législatives en Iran : une abstention record et un avenir inquiétant

il y a 17 heures 12 min
décryptage > Europe
Bonnes feuilles

L’Europe face aux défis migratoires

il y a 17 heures 36 min
décryptage > Environnement
Bonnes feuilles

Agriculture : l’élevage, l’allié de la planète

il y a 17 heures 37 min
décryptage > Education
Mal adaptés

Pourquoi les plus introvertis sont injustement traités par le système scolaire

il y a 17 heures 38 min
décryptage > High-tech
Menace

Ransomware : radioscopie d'un méga risque économique sous estimé en France

il y a 18 heures 8 min
light > People
Reconversion
L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)
il y a 1 jour 10 heures
pépites > International
Enquête
L’association L’Arche révèle des abus sexuels qu'aurait commis Jean Vanier, son fondateur
il y a 1 jour 11 heures
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Une histoire d’amour" : Intensité discutable

il y a 1 jour 14 heures
© Reuters
© Reuters
Ecologie

Avoir une "foi absolue dans les énergies renouvelables" suffit-il vraiment à définir une politique de l'énergie crédible ?

Publié le 24 juillet 2017
J’ai appris à la lecture du journal (16 Juillet 2017) que le nouveau Ministre en charge de l’écologie et de l’énergie avait « une foi absolue dans les énergies renouvelables », cela a enthousiasmé la presse mais m’a laissé perplexe. Qu’est-ce que la religion a à faire là-dedans ?
Loïk Le Floch-Prigent est ancien dirigeant de Elf Aquitaine et Gaz de France, et spécialiste des questions d'énergie.Ingénieur à l'Institut polytechnique de Grenoble, puis directeur de cabinet du ministre de l'Industrie Pierre Dreyfus (1981...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Loïk Le Floch-Prigent
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Loïk Le Floch-Prigent est ancien dirigeant de Elf Aquitaine et Gaz de France, et spécialiste des questions d'énergie.Ingénieur à l'Institut polytechnique de Grenoble, puis directeur de cabinet du ministre de l'Industrie Pierre Dreyfus (1981...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
J’ai appris à la lecture du journal (16 Juillet 2017) que le nouveau Ministre en charge de l’écologie et de l’énergie avait « une foi absolue dans les énergies renouvelables », cela a enthousiasmé la presse mais m’a laissé perplexe. Qu’est-ce que la religion a à faire là-dedans ?

Et puis ce jour-là, j’étais en Afrique, et je vivais donc dans un bout de planète, très éloigné du Boulevard périphérique, avec une démographie galopante et des embouteillages monstres…de motos, véhicules de la majorité de la population de la conurbation. Toute la famille revient à la maison sur la moto, Papa, Maman, et deux, trois, quatre enfants…pour un véhicule, et les automobiles et camions se meuvent avec difficulté dans cet océan mouvant, bruyant et pollueur. Le transport urbain-autobus- qui voudrait s’implanter aurait du mal à rivaliser avec la meute et serait vite bloqué des heures dans un trafic désormais impossible à réguler. S’ils avaient eu accès au même journal que moi, ils auraient su que le pétrole doit disparaitre au profit de l’électricité basé sur la « foi » dans les énergies renouvelables ! Malheureusement dans cette conurbation de plusieurs millions de personnes qui va doubler dans les dix à vingt ans il n’y a pas d’électricité fiable en dehors des générateurs électriques individuels à gazole, et la propriété d’un téléphone portable, indispensable désormais, même pour les plus pauvres, conduit à une recherche éperdue quotidienne d’ une prise de courant nécessaire à la recharge de l’appareil ! Car la planète, c’est nous certes avec nos 65 millions d’habitants, mais c’est aussi eux, leur milliard en train de devenir rapidement deux milliards, et leur quotidien c’est le pétrole et leur moto !

Plus loin sur le marché africain rempli de produits et de couleurs, de gaité communicative, de rires et de marchandages, chacun finissait par partir avec sa marchandise, des milliers de petits sacs plastiques, chaque denrée étant ainsi protégée par un ou plusieurs petits sacs noirs avec des nœuds pour bien fermer ! Tout y passe, mais surtout des produits déjà un peu cuisinés qui vont faire quelques repas comme les pates de maïs ou de manioc, des poissons fumés…puisque la conservation des produits frais est difficile sans assurance d’une électricité performante basée sur…les générateurs individuels au gazole ! Mais ces milliers, ces millions de petits sacs plastiques, désormais devenus indispensables aux africains…et à d’autres continents, ils proviennent du pétrole, et leur cout dérisoire est directement lié aux progrès de générations de techniciens pétroliers dont on peut penser que la planète aura besoin encore pendant des dizaines et des dizaines d’années. Le combat mené contre les sacs plastiques du Boulevard périphérique parisien apparait comme décalé de la réalité…mondiale même si l’objectif à atteindre pour notre pays est loin d’être absurde. Autrement dit remplacer le sac plastique par un sac biodégradable en papier peut améliorer la France , mais ne sauve pas la planète, car nos réalités sont différentes et tendent plutôt à se différencier encore plus tous les jours.

Notre problème n’est donc pas la foi, mais la réalité, c’est-à-dire notre capacité à définir une politique qui a réellement valeur d’exemple si l’objectif est bien celui-là. Enoncer sa « foi » dans les énergies renouvelables n’a qu’un intérêt mineur pour la planète si, en même temps, on ne lui démontre pas qu’une vie est possible pour eux aussi et pas seulement pour nous. Que nous ayons peur du réchauffement climatique, libre à nous, que nous leur disions que cette lutte collective c’est aussi la leur, eh bien cela se gagne ailleurs, et surtout pas en réunissant des Chefs d’Etats prêts à signer n’importe quoi du moment qu’ils conservent pouvoir et argent. Une économie » décarbonée » qu’est-ce que cela veut dire pour 90 % de la population du globe ? Et les véhicules électriques parisiens et les sacs de supermarché en  papier-carton qu’est-ce que cela peut bien leur faire ?

Revenons donc sur terre et essayons le « vivre ensemble «, mais énergétique,   dont on nous rabat les oreilles . L’énergie de demain , ce sera l’énergie la moins chère, ce n’est pas une question de foi, c’est la réalité historique. Le « vivre ensemble » énergétique conduit à faire cohabiter les différentes formes d’énergie en leur fixant des contraintes qui conduisent à les orienter sur des progrès de toute nature. Condamner le pétrole et le gaz parce qu’ils réchauffent la planète, et les condamner dans un petit espace comme la France (ou Paris !) est stupide car si d’autres pays produisent ils trouveront les marchés. De même condamner le charbon c’est faire émigrer les Polonais de Silésie et des millions d’Indiens et de Chinois, ce n’est pas le vivre ensemble, c’est la guerre de religion. Mais dans l’un et l’autre cas relever les règles de dépollution et de rejets de carbone peut conduire à des recherches sur le piégeage du carbone et l’amélioration de la combustion. Déjà en France des essais de mélange de charbon et de déchets ligneux sont réalisés près de Nantes à la centrale charbon de Cordemais, pouvant donner une nouvelle jeunesse « écologique » à cette unité. Cette coexistence des  sources d’énergie est indispensable car elle conduit à l’amélioration des performances, la sureté pour le nucléaire, la raréfaction des rejets carbonés pour les hydrocarbures ou les couts trop élevés pour le solaire et l’éolien.  Il est clair d’ailleurs que la « foi » dans les énergies renouvelables conduisant à vouloir donner un »avantage compétitif à l’énergie décarbonée » mène à s’engouffrer dans l’énergie nucléaire…elle-même conspuée par l’écologie politique. On voit là la faiblesse de la « foi » et de l’idéologie, ses limites et ses dangers. Pour sauver le climat de la planète il faut faire des voitures électriques décarbonées et donc favoriser le nucléaire et dans le même discours le faire décroitre au profit d’énergies subventionnées pour la satisfaction…d’une idéologie multiforme mais mortifère puisqu’elle abandonne le théorème essentiel l’énergie de demain est la moins chère !

 

Notre travail n’est donc pas de choisir entre Jésus, Jéhovah, Allah, Bouddha ou Vichnou, mais de faire évoluer toutes les formes d’énergie en poussant les recherches pour que leurs avantages soient plus évidents et que leurs inconvénients s’affaiblissent. Mais il n’y aura pas UN gagnant mes DES gagnants, c’est-à-dire que selon les pays, selon les réalités des contrées telle ou telle forme d’énergie  sera choisie pour telle ou telle situation, il y a coexistence, il y aura coexistence, ce qui n’empêche pas , bien au contraire, que les énergies renouvelables participent à ce monde nouveau. Mais ce n’est pas un problème de foi, un objet religieux, mais une conquête à réaliser et la planète réelle ne regardera que l’efficacité.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

"Mâles et blancs". Vous avez aimé la saison 1 ? Vous adorerez la saison 2 !

07.

Ces fautes de l’administration française

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Stargate53
- 25/07/2017 - 15:59
Bon article !
Un peu de réalisme fait du bien dans le domaine de l'énergie ! il est dommage que le critère efficacité soit oublié par certains rêveurs écologiques qui nous promettent l'impossible et ont perdu la foi dans le progrès technique; Aujourd'hui le priorité devrait être fixé sur les économies possibles des rendements des différentes énergies dans un premier temps comme c'est souligné dans l'article et donc d' encourager la recherche sur des process nouveaux mais efficaces !
Anouman
- 24/07/2017 - 16:22
Foi
Pourtant Jésus a dit à ses apôtres que s'ils avaient la foi ils pourraient changer l'emplacement des montagnes. Alors pourquoi pas de l'énergie, propre, pas chère et abondante? Mais voilà, depuis Jésus personne ne fait plus de miracles, il n'y a plus de foi, juste des moulins à vent.
Michèle Plahiers
- 24/07/2017 - 11:09
Si aujourd'hui
nous roulions encore avec les voitures des années soixante. La plupart d'entres-nous seraient décédé de cancer. En étant cynique,... L'écologie, c'est un peu le serpent qui se mort la queue,. Mais nous avons aussi le choix personnel d'être dans le quantitatif ou le qualitatif. L'auteur est dans le quantitatif, cela fait parie de SON équlibre psychique. Le mien est celui du qualitatif. Mais une chose est certaine, au final, nous serons de toute façon condamns à mourir,...et finir dans un sol plus ou moins pollué. tout le monde ne conserve pas sa moustache comme Dali inhumé dans un matériau noble.