En direct
Best of
Best of du 23 au 29 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Donald Trump annonce que les Etats-Unis mettent fin à leur relation avec l'Organisation mondiale de la santé

02.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

03.

Pakistan : le témoignage d'un survivant du crash d'un avion de ligne à Karachi

04.

Réouverture du Puy du Fou : oui mais que pensaient les Chouans des Noirs et des Arabes ?

05.

Face à la crise économique violente et les critiques, Riyad accélère son projet de ville pharaonique "NEOM"

06.

Onfray, Bigard, Zemmour et compagnie… La folle peur des bien-pensants

07.

Le RN servi par des critiques paresseux

01.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

02.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

03.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

04.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

05.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

06.

Tempête d’argent gratuit… et de prélèvements en vue

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

04.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

05.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

06.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

ça vient d'être publié
pépites > International
Vers une nouvelle guerre froide ?
Donald Trump annonce que les Etats-Unis mettent fin à leur relation avec l'Organisation mondiale de la santé
il y a 4 heures 59 min
pépite vidéo > Insolite
Visage humain
Covid-19 : une entreprise indienne propose des masques avec la photo du visage des clients
il y a 6 heures 16 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Moura, la mémoire incendiée" d'Alexandra Lapierre : épique, palpitant, et romanesque en diable

il y a 8 heures 51 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les couleurs éclatent et quand les sportives rayonnent : c’est l’actualité des montres en mode prairial
il y a 9 heures 57 min
pépites > Justice
Secret des sources
Affaire Geneviève Legay : suspension à Nice d'un policier soupçonné d'avoir renseigné Mediapart
il y a 11 heures 8 min
pépites > Economie
Inquiétudes pour l'emploi
Renault a l’intention de supprimer 15.000 emplois dans le monde, dont 4.600 en France
il y a 11 heures 59 min
décryptage > International
Mirage ?

Face à la crise économique violente et les critiques, Riyad accélère son projet de ville pharaonique "NEOM"

il y a 14 heures 8 min
décryptage > France
Atout pendant le confinement

Risques du télétravail : les techniques des négociateurs antiterroristes au secours des chefs d’entreprise sur la sellette

il y a 14 heures 40 min
décryptage > Santé
Méthode efficace

Radioscopie des armes rhétoriques des discours anti-establishment à la Raoult

il y a 15 heures 26 min
décryptage > Science
Crew Dragon

Premier vol de SpaceX: le lancement qui risque de révolutionner le voyage spatial

il y a 15 heures 54 min
pépite vidéo > Media
Scène surréaliste
Emeutes à Minneapolis : des journalistes de CNN ont été arrêtés en plein direct
il y a 5 heures 34 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le vieil homme qui vendait du thé. Excentricité et retrait du monde dans le Japon du XVIIIe siècle" de François Lachaud : le confinement volontaire d’un sage japonais, plein de surprises et de poésie

il y a 8 heures 31 min
pépites > Politique
Lyon
Elections municipales : LREM retire son investiture à Gérard Collomb
il y a 9 heures 24 min
Embellie pour le commerce
Les Galeries Lafayette à Paris vont pouvoir rouvrir dès ce samedi 30 mai
il y a 10 heures 25 min
pépites > International
Tensions maximales
Mort de George Floyd : nouvelle nuit d’émeutes à Minneapolis, un commissariat a été incendié
il y a 11 heures 35 min
pépite vidéo > Consommation
Grands magasins
Les images de la réouverture du Printemps Haussmann à Paris
il y a 12 heures 58 min
décryptage > Politique
État gadget

Inciter à faire du vélo plutôt que d’empêcher qu’on les vole : SOS fonctions régaliennes disparues

il y a 14 heures 24 min
décryptage > Media
Internet Protocol Television

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

il y a 15 heures 6 min
décryptage > France
Roman national ?

Réouverture du Puy du Fou : oui mais que pensaient les Chouans des Noirs et des Arabes ?

il y a 15 heures 43 min
décryptage > France
Table des négociations

Démocratie sociale: monde d’après ou pas, le gouvernement conserve les mêmes travers

il y a 16 heures 20 min
© ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP
© ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP
Effet d'annonce

Macron annonce qu'aucun budget autre que celui de l'armée ne sera augmenté, un engagement crédible ?

Publié le 22 juillet 2017
24 heures après la démission du général De Villiers, Emmanuel Macron a finalement décidé d'augmenter le budget de l'armée en 2018.
Pierre-François Gouiffès est maître de conférences à Sciences Po (gestion publique & économie politique). Il a notamment publié Réformes: mission impossible ? (Documentation française, 2010), L’âge d’or des déficits, 40 ans de politique budgétaire...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre-François Gouiffès
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre-François Gouiffès est maître de conférences à Sciences Po (gestion publique & économie politique). Il a notamment publié Réformes: mission impossible ? (Documentation française, 2010), L’âge d’or des déficits, 40 ans de politique budgétaire...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
24 heures après la démission du général De Villiers, Emmanuel Macron a finalement décidé d'augmenter le budget de l'armée en 2018.

Atlantico : 24 heures après la démission du général de Villier, Emmanuel Macron a finalement décidé d'augmenter le budget de l'armée en 2018. Compte tenue des promesses d'économie du chef de l'état, cette promesse vous semble-t-elle crédible ?

Pierre-François Gouiffès : Il faut différencier les éléments structurels de la conjoncture politique.

Sur le plan structurel, il faut bien avoir en tête que la dépense publique régalienne (sécurité intérieure et extérieure, justice, diplomatie…) recule de façon substantielle depuis plusieurs décennies tant en poids relatif dans l’ensemble des dépenses publiques qu’en proportion du PIB : ainsi les dépenses d’administration générale, de défense et de sécurité sont passées de 12,2 % à 9,5 % du PIB depuis 1995, pendant qu’au même moment la dépense de santé et de protection sociale est passée de 28,3% à 32,7 % (record mondial). Il y a donc eu une claire éviction de la dépense publique régalienne par la dépense publique sociale. L’engagement de l’exécutif de remonter la dépense de défense vers 2% (contre 1,7% actuellement aujourd’hui) constituerait une rupture d’orientation à laquelle je suis favorable, d’ailleurs dans un contexte de fort consensus au moins verbal en la matière :les programmes de François Fillon et de Marine Le Pen allaient dans le même sens.

Ces éléments structurels doivent s’accommoder du feuilleton politico-militaro-judiciaire qui agite le pays depuis la publication du décret d’avance budgétaire du fait des multiples rebondissements que l’on connaît.

Cela vous semble-t-il légitime vis à vis des autres ministères ? N'yen a-t-ils pas qui devraient également bénéficier d'une augmentation selon vous ?

La détermination et l’orientation d’un budget constituent des actes politiques fondamentaux, et il est inéluctable que tout budget marque des priorités politiques, avec le choix du budget de la défense évoqué par Emmanuel Macron le 20 juillet à Istres pour le budget 2018.

Concernant la sphère publique dans son ensemble et vu le double niveau de la dépense publique (record mondial) et de la dette (quasiment 100% du PIB contre 15% en 1974) issue d’une séquence ininterrompue de déficits budgétaires, il me semble logique que beaucoup de départements ministériels s’habituent à ne plus profiter d’augmentations de moyens si l’on espère retrouver une soutenabilité de nos finances publiques.

Cette mesure a été prise afin de rassurer les rangs de l'armée. Cependant, la rapidité de cette promesse ne rend-elle pas le départ de Pierre de Villers encore plus difficile à encaisser ?

Concernant l’exécutif, Il s’agit moins d’une promesse que de la confirmation d’un engagement pris dans le cadre du semestre électoral dont la France vient tout juste de sortir. Le feuilleton militaro-budgétaire en cours contribue comme jamais à mettre au centre du début public la question de moyens des forces armées à un moment doublement marquépar la fin des années de « dividendes de la paix » initiées par la chute du mur de Berlin et la dislocation de l’URSS et par l’apparition de nouvelles menaces.

Mais l’effort concernant les forces armées ne peut être durable et soutenable que si le pays parvient à maîtriser ses dépenses de protection sociale au sens large et sa masse salariale, bien entendu en ne limitant pas l’analyse au seul budget de l’Etat mais en incluant les budgets sociaux et ceux des collectivités territoriales.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Donald Trump annonce que les Etats-Unis mettent fin à leur relation avec l'Organisation mondiale de la santé

02.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

03.

Pakistan : le témoignage d'un survivant du crash d'un avion de ligne à Karachi

04.

Réouverture du Puy du Fou : oui mais que pensaient les Chouans des Noirs et des Arabes ?

05.

Face à la crise économique violente et les critiques, Riyad accélère son projet de ville pharaonique "NEOM"

06.

Onfray, Bigard, Zemmour et compagnie… La folle peur des bien-pensants

07.

Le RN servi par des critiques paresseux

01.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

02.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

03.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

04.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

05.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

06.

Tempête d’argent gratuit… et de prélèvements en vue

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

04.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

05.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

06.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
lexxis
- 23/07/2017 - 07:14
SUITE À VAN GOG...
Et, si par extraordinaire, vous n'aviez pas eu connaissance de ce déficit concocté frauduleusement par vos propres collègues dans votre palais de Bercy, comment expliquez-vous que le Ministre de l'Économie puisse ignorer ce que faisait celui du Budget. Question subsidiaire: pensez-vous qu'un Ministre qui ne sait pas ce qui se trame dans son propre Gouvernement puisse être un bon Ministre d'abord, un bon Président ensuite?
vangog
- 22/07/2017 - 21:49
Question de journaliste non Stalinien:
"Mr Le Président, en tant que Ministre des Finances de l'ancien gouvernement, aviez-vous connaissance d'une dissimulation de déficit du budget de l'ordre de neuf milliards d'Euros? Et, dans le cas où vous le reconnaîtriez, avez-vous donné des ordres aux fonctionnaires de Bercy afin de dissimuler le déficit budgétaire à la représentation nationale?...."
Geolion
- 22/07/2017 - 16:41
Promesse volontairement oubliée !!
Dans tous les débats radio et télévisés sur ce sujet menés par ces chaînes lèche bottes, personne n'a osé rappeler que Macron, lors de la campagne électorale, avait bien précisé qu'il ne toucherait pas en moins au budget de l'armée.....
Et pour tenter de justifier sa révoltante volte face, il fait dire à son porte parole, totalement soumis, que le gouvernement avait découvert, à sa prise de pouvoir, un passif supplémentaire de près de 9 milliards d'euros.
Or, tout le monde sait que Macron savait et connaissait ce supplément de passif initié par Hollande pour "acheter" des associations à des fins électoralistes pro-hollande !!

Pas joli, joli, tout ça !! Ça en dit long sur le jours, semaines et mois à venir !!